(6) PSYCHOLOGIE

publicité
(6) PSYCHOLOGIE
EVOLUTION, COOPERATION ET
POLITIQUE
Peter Singer : Une gauche darwinienne
chapitre 3: Compétition ou coopération
OC Psychologie
Collège de Candolle – Collège Calvin
Construire une société plus axée sur la coopération (1)
__________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
●
Une société de coopération respecte plus les valeurs de la gauche qu'une
société de concurrence
➢
Tout principe de justice qui donne la priorité à l'élévation du niveau de vie des groupes les
plus pauvres de la société devrait considérer comme indéfendable :

Encouragement à la poursuite de l'intérêt personnel par le système de marché libre
Niveau moyen élevé de prospérité MAIS fossé riches/pauvres augmente
➢
D'un point de vue utilitariste

Peter Singer doute qu'une plus grande richesse pour la classe moyenne et la classe
supérieure puisse compenser une misère accrue pour les pauvres
Cf. études nationales et internationales : une fois les besoins fondamentaux
satisfaits, il y a peu de corrélation entre le fait d'être plus riche et celui d'être
plus heureux
Ivan Boeski, 1937
« Celui qui possède le plus de jouets à sa mort a gagné »
Construire une société plus axée sur la coopération (2)
__________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
●
Comment fonder une société qui pratique la coopération et fournisse un
solide filet de sécurité à ceux qui ne peuvent subvenir à leurs propres
besoins ?
➢
La propension à coopérer semble faire partie de la nature humaine ( cf.
chapitre 2 du livre )

Les humains sont capables de percevoir les bénéfices d'une coopération
dans les circonstances les moins favorables a priori
➔
➢
cf. Première guerre mondiale : « vivre et laisser vivre »
Des tests mesurant notre capacité à faire des inférences montrent que l'être
humain est « naturellement » plus compétent dans la reconnaissance des
contrats sociaux ( et des tricheurs ) que dans la maîtrise de la logique
formelle ( cf. diapositives introduction à la psychologie évolutionniste,
dernières diapositives : Wason vs. Tooby and Cosmides )
Construire une société plus axée sur la coopération (3)
__________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
●
Peter Singer s'inspire des théories de Robert Axelrod pour défendre
et illustrer ses propres thèses
R. Axelrod, 1943
Professeur américain de science politique
Son ouvrage « the Evolution of Cooperation »
➢
➢
!
Compatible avec la théorie (néo)darwinienne
(un des chapitres de l'ouvrage cosigné
par le théoricien de l'évolution D. Hamilton)
Explore les circonstances dans lesquelles
la coopération peut s'épanouir
L'ouvrage présuppose la théorie des
jeux
cf. lien internet
!
Le dilemme du prisonnier (1)
__________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
●
Robert Axelrod fonde ses raisonnements sur une discussion du cas
célèbre en théorie des jeux du dilemme du prisonnier cf. lien internet
(le premier nombre dans chaque case indique le résultat de P1, le deuxième celui de P2)
Prisonnier 2
Se tait
Dénonce
Prisonnier 1
Se tait
Dénonce
( 6 mois / 6 mois )
( 20 ans / libre )
( libre / 20 ans )
( 10 ans / 10 ans )
Le dilemme du prisonnier (2)
__________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
●
●
●
A première vue, il semble rationnel de suivre son intérêt personnel et
donc de dénoncer...
Mais chacun des prisonniers est face au même dilemme
s'ils dénoncent
tous les deux, alors optimisation < que s'ils se taisent tous les deux !
La poursuite individuelle de l'intérêt personnel peut aboutir à un sabordage
collectif
(le premier nombre dans chaque case indique le résultat de P1, le deuxième celui de P2)
p2
p1
Se tait
Se tait
( 6 mois / 6 mois )
Dénonce
( libre / 20 ans )
Dénonce
( 20 ans / libre)
( 10 ans / 10 ans )
Le dilemme du prisonnier (3)
__________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
●
Le dilemme du prisonnier, tel que présenté dans sa forme classique de
base, offre un modèle assez « simpliste » qui risque de ne pas pouvoir
s'adapter aux situations concrètes et réelles de la vie
➢
●
cf. exemples tirés de la vie quotidienne, où il est possible de changer
les gains des différents acteurs, page 44
Dans le modèle du dilemme du prisonnier
➢
les deux prisonniers ne peuvent pas coordonner leur comportement
➢
La situation ne se présente qu'une seule fois dans leur vie
1. Dans de telles conditions la stratégie de coopération n'est pas
justifiée en termes d'intérêts personnels
2. Paradoxalement, seul « l'altruisme » peut aider les prisonniers
Pas de solution à ce dilemme ?
Le dilemme du prisonnier (4)
__________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
●
Robert Axelrod propose comme « solution » :
Les prisonniers sont
confrontés au dilemme
plusieurs fois de suite
Avec le temps la
coopération peut se
révéler la meilleure
stratégie
Dilemme du prisonnier itéré
Pour tester cette idée et découvrir quelle est la stratégie la
plus efficace, Axelrod collabora avec des informaticiens. Ils
se livrèrent à une expérience qui permit de démontrer que
la stratégie « donnant-donnant » était la stratégie optimale
➢
Cf. expérience de Robert Axelrod, page 45 + lien video
Les leçons à tirer de la stratégie « donnant-donnant »
__________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Selon Peter Singer :
« Les découverte de Robert Axelrod suggèrent que nous devrions être capables de créer des conditions qui font appel à notre connaissance innée des règles de la coopération mutuellement profitable et ainsi de faire que des relations mutuellement profitables puissent se développer là où cela serait impossible sans les dites conditions. »
!
La mise en oeuvre des conditions propices à la coopération
soulève deux problèmes :
1. problème de l'échelle à laquelle la stratégie doit être appliquée
Société géante vs. Village ?
2. problème des trop grandes disparité de pouvoir ou richesse
Cf. enjeu politique fondé sur la
Psychologie évolutionniste
= éviter les conditions économiques
qui créent les parias, page 47
Si rien de ce que vous faites n'a vraiment
d'incidence sur ma vie, le système
« donnant-donnant » ne fonctionnera pas
Téléchargement
Explore flashcards