Les mollusques (117000 espèces)

advertisement
Les mollusques (117000 espèces)
6.1 Généralité
Se sont des animaux triploblastiques avec une cavité cœlomique, qui sont non métamérisé et avec
des organes respiratoires bien développés, et un système circulatoire ouvert avec un cœur (sauf chez
les céphalopodes).
Ils ont un système nerveux avec deux glandes cérébrosides situé au dessus de l’œsophage et une
double chaire vertical. La particularité de ce phylum c’est la radula (pied), il ya a aussi présence d’un
manteau qui secrète de la coquille. Et un système excréteur développé (metanephridies).
Cœlome
Il parait constitué à l’origine de trois paires de vésicules, une paire de cavité péricardique, une de
cavité génitale et une paire de cavité cœlomique envahis par du mésenchyme. Les cavités génitale
fusionne en une cavité unique où se développe les cellules sexuelle. Elle communique vers l’arrière
avec le cœlome péricardique devenu impair qui st le seul a persister qui communique lui-même avec
l’extérieur au niveau de la cavité palléale par une paire de metaniphidies.
La larve trochophore
La larve véligère
La larve veligère et pelage doté d’une petite coquille chitineuse cupuliforme dorsale (simple ou
bivalve, d’une ébauche de pied, d’un loueur tentacule, d’yeux et de statocyste et éventuellement
d’une tète ou la couronne.
La coquille est élaboré par deux région du manteau, le rebord palléal qui la limite a la périphérie et
en assure l’agrandissement et le reste de la surface du manteau qui accroit l’épaisseur.
Odontophore : masse cartilagineuse,
musculaire et allongée à la base de la
cavité buccale de nombreux Mollusques
Organe sensoriel
Yeux : très diversifié depuis la simple structure photo réceptrice jusqu'à l’œil complexe des
céphalopodes
Organe statorecepteur
Otocyste ou statocyste qui se composent d’une vésicule constitué d’un assise de cellule cilié sur la
face interne et plein de liquide dans lequel se déplacent des petit grain de calcaire (dans le pied)
variation et teinte des céphalopode assuré par des photophore.
6.2 Reproduction
Très diversifié.
Forme gochorique (sexe séparé) ou forme hermaphrodite (ex pulmoné). Alternance male femelle ou
l’inverse et parfois répétition de ce cycle aux cours de la vie.
Fécondation externe lorsque les produit génitaux sont libéré dans le milieu.
Fécondation interne (chez tous les gastéropodes terrestres) chez les céphalopodes, présence d’un
bras hectocotyle qui transfère un spermatophore dans la cavité palléale de la femelle.
L’auto fécondation est rare de même que la parthénogenèse.
Les œufs sont fréquemment déposés dans les oothèques ou inclus dans les cordons gélatineux.
6.3 Systématique
Les mollusques sont divisé en 8 classes.

Les caudofoveates


Les solerogartres
Les mollusques
o Les polyplacophore (plusieurs plaques)
o Les monoplacophores (une plaque)
o Les gastéropodes
o Les bivalves
o Le céphalopode
o Les scaphopodes
les caudofoveates.(100 esp)
Prochaetoderma yongei
Chaetoderma argenteum
Corps vermiforme avec un manteau continu armé de fines spicules calcaires, dépourvus de pied.
Vivent verticalement la tête en bas.
Les polyplacophores. (900 esp)
8 Plaques articulées entre elles
qui permet à l’animal de s’enrouler
sur lui-même.
Acanthochitona crinita = Chiton
Les monoplacophores. . (15 esp)
Neopilina
Mollusque de petite taille découvert en 1952 par 3500m de fond, coquille univalve conique. La
structure répétée. 3 paires de cœlome
Les scaphopodes. (400 esp)
Coquille en tube ouvert aux deux
extrémités
Antalis entale
Les gastéropodes. (103 000 esp)
Cepaea nemoralis
Arion subfuscus
Mollusque rampant sur un large pied ventral souvent pourvus d’une coquille dorsale. Mollusque
devenus asymétrique par la torsion de la masse viscéral donne une coquille hélicoïde.
Flexion endogastrique chez la jeune larve véligère
Torsion chez la larve véligère
Avant
Torsion de 180°
Après
Système nerveux des Prosobranches
La torsion affecte également des cordons nerveux, streptoneurie. Dans certain cars il ne sort pas
croisé en raison de phénomène secondaire : euthyneurie
Ceci s’effectue très tôt pendant le développement embryonnaire.
Les bivalves (lamellibranches). (12000 esp).coquillage
Corps enfermé dans une coquille bivalve, branchie, lamellaire de part et d’autre du corps.
Région céphaliques réduite. Pied comprimé latéralement pas de radula.
Les sexes sont séparés. Les gamètes libérés et fécondé dans le milieu aquatique. Les femelle
secrète une hormone appelé fertillisime qui déclenche l’éjaculation des males. Certaine
espèce sont hermaphrodite. Les huitres quand a elles peuvent changer de sexe au cours de
leur vie.
Larve glochidium
Les bivalve d’eau douce produisent des larves très particulière glochidium dont le
développement doit s’effectuer sur les branchie de poisson.
Téléchargement