Écriture d`invention Séquence 4 : Poésie et lecture à voix

publicité
Seconde 1 – Lycée Villard Bonnot
Pour le mercredi 28 avril 2010
Écriture d'invention
Séquence 4 : Poésie et lecture à voix haute
> À rendre à la rentrée des vacances de Pâques, le mercredi 28 avril.
Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, « L'Invitation au voyage », LIII
Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.
Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l'ambre1,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l'âme en secret
Sa douce langue natale.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.
Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l'humeur est vagabonde ;
C'est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu'ils viennent du bout du monde.
- Les soleils couchants
Revêtent les champs,
1 Ambre : parfum oriental.
1
Seconde 1 – Lycée Villard Bonnot
Pour le mercredi 28 avril 2010
Les canaux, la ville entière,
D'hyacinthe2 et d'or ;
Le monde s'endort
Dans une chaude lumière.
Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.
Consignes d'écriture :
À partir de « L'invitation au voyage » en vers de Baudelaire, écrivez un poème en prose adressé à la
personne de votre choix (non nommée directement) sur le thème d'un lieu où vous rêveriez de voyager (un
autre pays, la lune, le fond des océans...).
Intégrez à votre poème des allitérations (jeu sur la répétition de consonnes) et des assonances (jeu
sur la répétition de voyelles), des comparaisons, des métaphores et des oxymores.
Proposez également un « refrain », une phrase revenant régulièrement tout au long de votre texte, à
la manière de Baudelaire.
> Commencez au brouillon.
> Un poème en prose s'oppose au poème en vers en ceci qu'il n'est justement pas versifié. Il ne demande pas
de respecter un schéma de rimes quelconque ni un nombre de syllabes précis. Vous êtes donc libre de la
forme à donner à votre texte. Il s'agit cependant d'un poème fondé sur des recherches de rythme, de
sonorités, et d'images.
Rappels :
−
une métaphore est une comparaison implicite (sans le « comme ») ; c'est une figure de style qui
substitue une réalité à une autre en se fondant sur leur ressemblance. Par exemple : « cette jeune fille est une
fleur ».
−
un oxymore est une juxtaposition de deux termes de nature grammaticale différente (nom et adjectif,
verbe et adverbe) qui semblent se contredire. Par exemple : « le soleil noir » (nom + adjectif).
2 Hyacinthe : nom d'une pierre précieuse et nom ancien de la jacinthe (la fleur), par extension désigne une couleur
bleue tirant sur le violet.
2
Téléchargement
Explore flashcards