CORRIGÉ DE FRANÇAIS (6A) Compréhension du texte 1) Ce

publicité
CORRIGÉ DE FRANÇAIS (6A)
Compréhension du texte
1) Ce poème est un sonnet : il est formé de deux quatrains suivis de
deux tercets.
2) Le mètre correspondant au vers 7 est un alexandrin.
Quel/ mys/tè/re/ char/mant/ en/ve/lo/ppe/ les/ choses (vers 7)
3) Il s’agit de rimes embrassées dans la deuxième strophe :
« volupté », « roses », « choses », « été » : abba
4) Le poète s’appelle Louise Abbéma, le titre du poème est Nuit
japonaise. Le recueil est paru en 1884. Ce poème est extrait de
« L’Art et la mode ».
5) C’est un paysage nocturne « belles nuits d’été » (vers 8). Le poète
décrit la lune en plein ciel « le fin croissant du soir » (v2), « la
blonde Séléné » (v13), « rayon délicat » (v1) qui reflète ses rayons
sur la mer et la brise qui souffle « les brises très molles », « souffle
tendre », sur les champs de fleurs « iris », « pivoines », « pavots »
et sur les bateaux « frissonnantes voiles ».
6) Différents sens sont sollicités dans le poème :
- La vue : « fin croissant », « pâleur », « s’éclaire », « pâlissantes
iris ».
- Le toucher : « caresser », « tremblant », frissonne ».
- L’odorat : « parfum très subtil ».
7) Il éprouve des sensations agréables en contemplant le paysage.
Le champ lexical correspondant est celui du plaisir :
« délicat », « fin », « subtil », « volupté », « charmant »,
« exquise douceur », « tendre », « rêve d’argent ».
Étude de langue
1) C’est une métaphore. Elle exprime la luminosité du ciel produite
par la lune qui reflète ses rayons sur la terre comme une pluie.
2) Deux mots de la même famille de « délicat » : délicatesse,
délicatement.
« fin » : finesse, finement.
3) « la » : article/déterminant/détermine le nom « terre »
« les choses » : GN/COD du verbe « enveloppe »
« les pavots endormeurs » : GN/sujet du verbe « effeuillent »
« tendre » : adjectif qualificatif/épithète du nom « souffle »
Téléchargement
Explore flashcards