Master Ecosciences, Microbiologie PROPOSITION SUJET

publicité
Master Ecosciences, Microbiologie Parcours Recherche « Ecologie Microbienne » Bâtiment Dubois – 2ème étage Université Claude Bernard Lyon 1 69622 – VILLEURBANNE CEDEX Tel : 04 72 43 13 77 E‐mail : [email protected]‐lyon1.fr http://spiral.univ‐lyon1.fr/Files_m/M5298/WEB/EcologieMicrobienne.htm PROPOSITION SUJET de MASTER 2014‐2015 TITRE : Physiopathologie des infections ostéo‐articulaires à staphylocoques à coagulase négative Nom, Prénom du Maitre de Stage : Dr F. LAURENT Qualité : MCU‐PH Téléphone : 0472071839 E‐mail : [email protected]‐lyon.fr Laboratoire d’accueil, Responsable et équipe : INSERM U1111‐Pathogénèse des infections à satphylocoques Adresse : Hopital de la croix rousse – CBN –Bat O 106 gde rue de la croix rousse 69004LYON Merci d’envoyer vos candidatures à Sophie TROUILLET‐ASSANT (co‐encadrante) : [email protected]‐
lyon.fr Nom du candidat éventuellement proposé : S'il n'est pas retenu, acceptez‐vous un autre candidat ? Oui ‐ Non Description du sujet au verso  Sujet (objectif, démarche et technique, collaboration(s),...) : Les infections ostéo‐articulaires (IOA) sont des pathologies graves nécessitant une prise en charge médico‐chirurgicale longue et coûteuse (50 000 à 150 000 euros par épisode). Elles représentent ainsi un enjeu majeur de santé publique, et ont motivé la création en 2008 de 8 centres inter‐régionaux de référence pour la prise en charges des IOA complexes (CRIOAC) répondant à la nécessité de faciliter la recherche clinique et fondamentale dans ce domaine, afin d’améliorer la qualité de prise en charge des personnes concernées. Les staphylocoques représentent la première cause d’IOA. Du fait de leurs nombreux facteurs de virulence et de l’émergence de résistance aux antibiotiques, ils sont responsables d’infections particulièrement difficiles à traiter, engendrant un taux élevé de chronicisation et de rechutes, évalué à près de 20% des patients, mais pouvant atteindre 80% dans les cas les plus complexes, et ce malgré une prise en charge chirurgicale presque systématique et une antibiothérapie prolongée de 6 semaines à plus de 6 mois. Les IOA staphylococciques sont associées à un taux de mortalité de près de 5%, et engendrent des séquelles impactant la qualité de vie des patients dans près de 40% des cas. Dans ce contexte, il parait essentiel de mieux comprendre la physiopathologie des IOA à staphylocoques et les mécanismes menant aux lésions osseuses observées lors de ces infections. L’os est un tissu en constant remodelage, assuré par l’action coordonnée des ostéoblastes (minéralisation osseuse), et des ostéoclastes (résorption osseuse) issus de la lignée monocytes/macrophages. De nombreuses équipes, dont la nôtre, se sont penchées sur les intéractions entre Staphylococcus aureus et ces deux types cellulaires. Toutefois, bien que S. aureus soit responsable d’un grand nombre d’infections osseuses, les staphylocoques à coagulase négative (S. epidermidis, S. capitis, …) sont les agents infectieux les plus fréquemment retrouvés dans ces infections. Très peu de données sont disponibles sur la pathogénèse de ces infections. Le but du master sera d’étudier les mécanismes physiopathologiques impliqués dans les infections osseuses à staphylocoques à coagulase négative (formation de biofilm, internalisation et persistence intracellulaire dans les ostéoblastes et ostéoclastes murins, mesure de la capacité de résorption et de minéralisation des cellules,…). De notre compréhension des mécanismes de pathogénie des staphylocoques dépendront nos capacités futures i) à adapter et rationaliser les prises en charge préventive et curative des infections ostéo‐
articulaires, et ii) à définir de nouvelles cibles thérapeutiques et/ou vaccinales. Les techniques employées couvrent de nombreuses disciplines : *Bactériologie : antibiogramme, ensemencement, décongélation, dénombrement bactérien, mesure de formation de biofilm (Biofilm Ring Test ®) *Culture cellulaire : Culture de précurseurs de Moelle osseuse issue de souris, trypsination, infection de cellules par les bactéries, mesure de la cytotoxicité. *Immunologie : dosage de cytokines sécrétées (cytométrie, ELISA) *Microscopie *(probablement, biologie moléculaire avec la réalisation de qRTPCR) *Statistiques Plusieurs techniques seront réalisées sur les plateaux techniques du CIRI. 
Téléchargement