1 Agrégation interne de Lettres Classiques Session 2016

publicité
Agrégation interne de Lettres Classiques
Préparation tutorée aux épreuves de langues anciennes
Module Aide à la traduction Platon, Gorgias
Session 2016
Échantillon Session 2016
Le texte grec est repris à l'édition de J. Burnet, Oxford, Oxford Classical Texts, repr. 1968 (édition unilingue traditionnellement donnée
au concours pour les explications de texte). Les différences les plus importantes avec l'édition de la CUF seront indiquées.
Filage du texte : A.-M. Favreau-Linder & S. Dubel, Université Blaise-Pascal
Étant donné l'ampleur du dialogue, le cours en ligne portera sur les passages les plus importants ou les plus difficiles du texte et non pas
sur son intégralité. Mais le forum est ouvert à toutes les questions de langue, sur l'ensemble de l'œuvre, et ce jusqu'à la fin des épreuves
orales.
La traduction de la CUF dégage très clairement le sens et avec grande fiabilité, mais elle est trop éloignée de la lettre du texte pour
permettre le repérage de certaines constructions : notre filage s'emploiera donc à travailler au plus près des structures de phrase en
insistant sur les principales difficultés de la langue de Platon.
447a – d L'ouverture du dialogue de la conversation familière à l'entretien philosophique 1
Agrégation interne de Lettres Classiques
Préparation tutorée aux épreuves de langues anciennes
Module Aide à la traduction Platon, Gorgias
447a
ΚΑΛΛΙΚΛΗΣ 1 Πολέμου καὶ μάχης φασὶ χρῆναι, ὦ
Σώκρατες, οὕτω μεταλαγχάνειν.
ΣΩΚΡΑΤΗΣ Ἀλλ' ἦ 2 , τὸ λεγόμενον, κατόπιν ἑορτῆς
ἥκομεν καὶ ὑστεροῦμεν ;
ΚΑΛ. Καὶ μάλα γε ἀστείας ἑορτῆς· πολλὰ γὰρ καὶ καλὰ
Γοργίας ἡμῖν ὀλίγον πρότερον ἐπεδείξατο3.
ΣΩ. Τούτων μέντοι, ὦ Καλλίκλεις, αἴτιος Χαιρεφῶν ὅδε,
ἐν ἀγορᾷ ἀναγκάσας ἡμᾶς διατρῖψαι.
447b
ΧΑΙΡΕΦΩΝ Οὐδὲν πρᾶγμα, ὦ Σώκρατες· ἐγὼ γὰρ καὶ
ἰάσομαι. φίλος γάρ μοι Γοργίας, ὥστ' ἐπιδείξεται ἡμῖν,
εἰ μὲν δοκεῖ, νῦν, ἐὰν δὲ βούλῃ, εἰς αὖθις.
Session 2016
447a4 CALLICLÈS Litt. C'est de cette façon (οὕτω) que l'on dit (φασι) qu'il faut (infinitif χρῆναι),
Socrate, prendre part à (μεταλαγχάνειν + génitif) une guerre ou à une bataille !
L'accent de cette première phrase porte sur l'adverbe οὕτω (topicalisation : l'accent n'est pas porté par
le verbe conjugué). Il est sans doute difficile de garder l'ordre du grec dans la traduction, mais il
faudra commenter le choix de ces premiers mots, πολέμου καὶ μάχης, auxquels Socrate répond par
l'idée de fête. Probablement une allusion à un premier proverbe.
SOCRATE τὸ λεγόμενον le participe substantivé est en apposition à l'ensemble de la phrase : "comme
on dit", "c'est ce qui se dit", "selon l'expression consacrée", etc.
κατόπιν + génitif : "après, trop tard pour"
ἥκομεν καὶ ὑστεροῦμεν Ne pas traduire le καὶ par "et", les deux verbes ne sont pas exactement sur
le même plan : le second est une sorte d'apposition qui glose l'image par son sens littéral (καὶ
épexégétique, ou d'explication)
CALLICLÈS Καὶ μάλα γε < κατόπιν > ἀστείας ἑορτῆς "Et après une fête vraiment (μάλα γε)
raffinée ". Les deux répliques s'enchaînent étroitement.
πολλὰ καὶ καλὰ "litt. beaucoup de belles choses" (il y a toujours coordination des adjectifs en grec)
L'infinitif aoriste διατρῖψαι est aspectuel après un verbe d'obligation (le participe ἀναγκάσας).
447b CHÉRÉPHON Οὐδὲν πρᾶγμα : "aucune importance", "c'est sans conséquence" (un sens bien
attesté de πρᾶγμα au singulier : la tournure est familière).
ἰάσομαι "je vais y remédier" : gardez la métaphore médicale. Indicatif futur de ἰάομαι, un terme
poétique ; à traduire par un futur proche. Citation du Télèphe d'Euripide, passée en expression.
εἰ μὲν δοκεῖ / ἐὰν δὲ βούλῃ Construction en parataxe : de sorte qu'il nous fera sa prestation, si tu le
souhaites (εἰ μὲν δοκεῖ : si cela <te> semble bon), maintenant, mais si tu préfères (ἐὰν δὲ βούλῃ,
subj. éventuel), une autre fois.
1
Sur les noms des personnages en didascalies externes et les marques de l'interlocution, voir les Remarques préliminaires.
Se reporter à l'Annexe sur les particules du dialogue.
3
Epideixis : voir l'Annexe des termes techniques.
4
Sur le système de référence dans les dialogues platoniciens, voir les Remarques préliminaires.
2
2
Agrégation interne de Lettres Classiques
Préparation tutorée aux épreuves de langues anciennes
Module Aide à la traduction Platon, Gorgias
ΚΑΛ. Τί δέ, ὦ Χαιρεφῶν; ἐπιθυμεῖ Σωκράτης ἀκοῦσαι
Γοργίου;
ΧΑΙ. Ἐπ' αὐτό γέ τοι τοῦτο πάρεσμεν.
ΚΑΛ. Οὐκοῦν ὅταν βούλησθε παρ' ἐμὲ ἥκειν οἴκαδε·
παρ' ἐμοὶ γὰρ Γοργίας καταλύει καὶ ἐπιδείξεται ὑμῖν.
ΣΩ. Εὖ λέγεις, ὦ Καλλίκλεις. ἀλλ' ἆρα ἐθελήσειεν ἂν ἡμῖν
447c
Session 2016
CALLICLÈS ἀκοῦσαι fréquemment avec le génitif d'origine (Γοργίου)
CHÉRÉPHON litt. C'est exactement (γε) pour cela (τοῦτο) même (αὐτό), sache-le (particule τοι), que
nous sommes ici.
CALLICLÈS Οὐκοῦν Ainsi donc (mais quand il est accentué sur la négation : "donc ne pas")
ὅταν βούλησθε subjonctif éventuel : "quand vous le voudrez, venez chez moi, dans ma demeure"
ἥκειν dépend probablement de βούλησθε et il faut alors sous-entendre un impératif en verbe principal ;
cette absence de principale relève de la langue familière, comme le français "si vous voulez venir…"
(autre possibilité : considérer l'infinitif ἥκειν comme un infinitif jussif)
SOCRATE ἐθελήσειεν ἂν Optatif potentiel d'affirmation atténuée : "accepterait-il, pourra-t-il accepter"
διαλεχθῆναι infinitif aoriste de forme passive, mais de sens moyen, du verbe διαλέγομαι.
διαλεχθῆναι; βούλομαι γὰρ πυθέσθαι παρ' αὐτοῦ τίς ἡ
δύναμις τῆς τέχνης τοῦ ἀνδρός, καὶ τί ἐστιν ὃ
ἐπαγγέλλεταί τε καὶ διδάσκει· τὴν δὲ ἄλλην ἐπίδειξιν εἰς
αὖθις, ὥσπερ σὺ λέγεις, ποιησάσθω.
ΚΑΛ. Οὐδὲν οἷον τὸ αὐτὸν ἐρωτᾶν, ὦ Σώκρατες. καὶ
γὰρ αὐτῷ ἓν τοῦτ' ἦν τῆς ἐπιδείξεως· ἐκέλευε γοῦν
νυνδὴ ἐρωτᾶν ὅτι τις βούλοιτο τῶν ἔνδον ὄντων, καὶ
447c τίς ἡ δύναμις τῆς τέχνης τοῦ ἀνδρός l'interrogative indirecte, comme la suivante, dépend de
πυθέσθαι (je veux apprendre de lui). τίς est adjectif ici ; δύναμις au sens de "capacité"
καὶ τί ἐστιν [ὃ ἐπαγγέλλεταί τε καὶ διδάσκει] : Litt. et ce qu'est ce qu'il fait profession d'enseigner
τί adjectif interrogatif, attribut ; la relative introduite par ὃ est sujet
ἐπαγγέλλεταί τε καὶ διδάσκει Hendiadyn (une idée dite en deux mots) : litt. "ce qu'il professe et
enseigne", pour ce qu'il professe enseigner.
τὴν δὲ ἄλλην ἐπίδειξιν Attention à cet emploi de ἄλλος : pour le reste, sa prestation (ἐπίδειξιν est en
quelque sorte en apposition). Voir Ragon 236 Rm II ; même emploi en 473d.
ποιησάσθω impératif aoriste (aspectuel) moyen
ὥσπερ σὺ λέγεις : comme toi (= Chéréphon, cf. supra, en 447b3) tu le suggères.
CALLICLÈS Οὐδέν <ἐστιν> οἷον τὸ αὐτὸν ἐρωτᾶν Litt. "Rien de tel que de le demander à Gorgias
lui-même". La tournure est familière. Emploi certainement emphatique de l'anaphorique αὐτὸν.
ἓν τοῦτ' ἦν τῆς ἐπιδείξεως : c'était là (τοῦτo) un élément (ἓν, le cardinal) de sa prestation
γοῦν signifie exactement "ce qu'il y a de sûr c'est que" > "en tous cas"
ἐκέλευε ἐρωτᾶν ὅτι τις βούλοιτο il invitait à lui demander ce qu'on voulait
ὅτι τις βούλοιτο : interrogative indirecte, avec optatif probablement oblique (en place d'un éventuel)
τῶν ἔνδον ὄντων participe subst., avec τις (génitif partitif) : "n'importe lequel des hommes présents"
3
Agrégation interne de Lettres Classiques
Préparation tutorée aux épreuves de langues anciennes
Module Aide à la traduction Platon, Gorgias
πρὸς ἅπαντα ἔφη ἀποκρινεῖσθαι.
ΣΩ. Ἦ καλῶς λέγεις. ὦ Χαιρεφῶν, ἐροῦ αὐτόν.
ΧΑΙ. Τί ἔρωμαι;
447d
Session 2016
πρὸς ἅπαντα "à tout" (neutre pl.) ou "à tout le monde, à chacun" (masc. sg)
ἀποκρινεῖσθαι infinitif futur, contracte.
SOCRATE Ἦ particule d'insistance.
ἐροῦ αὐτόν impératif aoriste moyen 2 sg de *ἔρομαι (ce supplétif du verbe ἐρωτάω est défectif : il
n'est sans doute pas attesté pas au présent)
Τί ἔρωμαι; subjonctif délibératif (aor. donc) : "Que dois-je lui demander ?", "Quelle question poser ?"
ΣΩ. Ὅστις ἐστίν.
ΧΑΙ. Πῶς λέγεις;
447d SOCRATE Il faut enchaîner les répliques : " Qui il est." interrogative indirecte (c'est-à-dire
"<Demande lui> qui il est", au sens précisé ensuite de "ce qu'il est, quelle sorte d'homme il est").
ΣΩ. Ὥσπερ ἂν εἰ ἐτύγχανεν ὢν ὑποδημάτων δημιουργός,
CHÉRÉPHON Πῶς λέγεις; Que veux-tu dire ? ("vouloir dire "est un sens fréquent de λέγω)
ἀπεκρίνατο ἂν δήπου σοι ὅτι σκυτοτόμος· ἢ οὐ
μανθάνεις ὡς λέγω;
ΧΑΙ. Μανθάνω καὶ ἐρήσομαι. Εἰπέ μοι, ὦ Γοργία, …
SOCRATE Ὥσπερ ἂν εἰ ἐτύγχανεν, ἀπεκρίνατο ἂν Système à l'irréel : "De la même façon que s'il
était", "Par exemple s'il était…" La particule ἂν, qui signale l'irréel en tête de phrase, est simplement
répétée une seconde fois à proximité du verbe de l'apodose.
τυχάνω se construit avec le participe complétif ὢν (se trouver être)
ἢ : coordination habituelle en grec pour introduire une question (la particule ne marque pas ici
d'alternative)
οὐ μανθάνεις ὡς λέγω; Tu ne comprends pas ce que je veux dire ? (voir supra pour ce sens de λέγω)
CHÉRÉPHON Μανθάνω : il est habituel en grec de répondre à une question en répétant le mot concerné
avec ou sans négation. Traduire donc par un simple "oui, si", sans répéter le verbe en français.
ἐρήσομαι, du même *ἔρομαι, à traduire par un futur proche : "je vais lui poser la question".
4
Téléchargement
Explore flashcards