Résumé

publicité
Thème :
DYNAMIQUE FORESTIERE DANS LA PLAINE DU LITIME
SOUS PRESSION ANTHROPIQUE
AU TOGO
Présenté par :
Tatongueba SOUSSOU
Né : le 15 MAI 1970 à Lomé au Togo
Adresse à Marseille en France:
IMEP, Faculté des Sciences et Techniques de St-Jérôme
Av. Escadrille Normandie-Niemen – Boîte 441
F 13397 MARSEILLE cedex 20
Adresse à Lomé au Togo:
Université de Lomé, Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLESH)
Département de Géographie
Laboratoire de Recherches Biogéographiques
Et d’Etudes Environnementales
(LaRBE)
BP : 1515 / 20634
Lomé-Togo
Composition du Jury :
Koffi AKPAGANA : Professeur, Université de Lomé (UL)
Président
Akpovi AKOEGNINOU : Maître de Conférences, Université de Calavi
Examinateur
François BRETAGNOLLE : Professeur, Université de Dijon
Examinateur
Philippe ROCHE : Directeur au CEMAGREF, Avignon (France)
Examinateur
Komlan Thiou Tanzidani TCHAMIE : Professeur, Université de Lomé (UL)
Rapporteur
Thierry TATONI : Professeur, Université Paul Cézanne Aix-Marseille III(UPCAM)
1er Rapporteur
Résumé
La présente étude s’inscrit dans la dynamique générale des forêts tropicales. Elle intègre les
résultats des analyses spatiales, phytoécologiques et socioéconomiques de la régression
forestière de la plaine du Litimé. En effet cette zone aux dimensions modestes (450 km²),
appartient à la zone écologique IV du Togo et jouit de bonnes conditions bioclimatiques
(importante humidité atmosphérique, sols profonds et précipitations d’origine orographique)
permettant le développement d’authentiques forêts tropicales et de la culture du cacao. Avant
l’introduction du cacao dans cette zone, les activités humaines étaient en harmonie avec le
milieu et se limitaient à l’extraction du latex, à la chasse et à la cueillette. Mais depuis
l’avènement de cette plante, le Litimé a subi d’importants flux migratoires ayant provoqué de
profondes mutations socioéconomiques, spatiales, écologiques et environnementaux.
L’étude spatiale basée sur l’acquisition des images satellitaires Spot a permis d’établir une
cartographie diachronique de la végétation de la zone d’étude afin d’apprécier les
changements des modes d’occupation du sol survenus entre 1986 et 2001 dans cette zone.
Dans cette étude, les espaces « urbanisés » de même que ceux affectés aux cultures évoluent
au détriment des superficies couvertes.
Quant à l’étude phytoécologique fondée sur l’établissement de 77 relevés de végétation, elle a
permis de dresser un bilan floristique du Litimé. Au total, 318 espèces ont été inventoriées et
réparties en 218 genres et 74 familles dont les plus fréquentes par ordre d’importance sont les
Fabaceae, Euphorbiaceae, Rubiaceae, Moraceae, Apocynaceae. L’analyse des spectres
biologiques et phytogéographiques sur l’ensemble du Litimé a non seulement mis en évidence
le caractère guinéen de la végétation, mais a également montré la progression des taxons
savanicoles notamment dans les milieux ouverts sous l’action humaine.
Enfin, l’étude socioéconomique basée sur les enquêtes ethnobotaniques a mis en évidence
l’importance de la forêt pour les populations locales à travers les usages socio-économiques,
culturels et écologiques qu’elle procure à ces populations.
Ces trois études concourent aux résultats suivants :
 le paysage végétal original du Litimé n’existe plus;
 l’introduction du cacao dans le Litimé a facilité la multiplicité de petits exploitants
agricoles itinérants dont les activités sont en déséquilibre avec le milieu;
 la distribution spatiale des villages et l’extension des champs de cultures se fait au
détriment des espaces forestiers;
 enfin, la végétation du Litimé est la réserve nourricière pour les populations locales.
En Perspectives, ce travail propose de :
 développer la reforestation basée sur la régénération naturelle assistée, qui encourage
la promotion des espèces autochtones à croissance rapide au détriment des espèces
importée ;
 encourager l’agroforesterie qui a déjà fait ses preuves dans le milieu ;
 canaliser les cours d’éducation environnementale vers les populations à faible niveau
d’instruction ;
 promouvoir le recours aux foyers améliorés qui consomment moins de bois.
Mots clés : Togo, plaine du Litimé, cacao, biodiversité, dynamique, écosystèmes.
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire