Cours 5 Education et conduite a tenir devant une crise d`epilepsie

publicité
Cours n°5 : neurologie
12/05/2010
Education et conduite à tenir devant une crise
d’épilepsie
Définition :
Crise comitiale : décharge électrique paroxystique excessive hyper synchrones et autoentretenus de tout ou partie des neurones du cortex
Crise épileptique : répétition chronique de crises comitiale
Convulsion : manifestation motrice répétitive paroxystique peut être d’origine épileptique ou
non.
3 phases de la crise généralisée :
 Phase tonique : 10 à 15s contraction intense et généraliser et tous les muscles en
flexion/extension
o Troubles végétatifs associé :
 Cri
 Perte de connaissance
 Apnée
 HTA
 Tachycardie
 Mydriase
 Hypersécrétion
 Phase clonique : 30s alternance de contraction et décontraction des muscles avec
secousses bilatérales musculaires brusques
o Cyanose
o Morsure de la langue
 Phase résolutive : 1 à 2 min phases respiratoires stertoreuses avec reprise progressive
de la respiration ample et bruyante (ronflement) marqué par un coma, hypersécrétion
des muqueuses, quelque fois perte d’urine
 Phase post critique : quelque heure
o Reprise de conscience progressive
o Confusion
o Sujet immobile
o Hypotonie
o Pâle
o Courbature
o Céphalée parfois
Après la crise généralisé, amnésie de l’épisode
Clinique :
 Début et fin de crise brutaux






Chute brutale qui ne peut être parée
Perte de connaissance prolongée
Morsure latéral de la langue
Réveil progressif
Douleur musculaire et courbatures
Stéréotypie des épisodes
Argument biologique :
 Créatinine phosphokinase élevé : protéine intervenant dans le fonctionnement
musculaire et dans la mise en réserve d’énergie par une réaction chimique que l’on
appelle la phosphorylation de la créatinine
 PH bas : acidose lorsque le PH sanguin <7,40
 Acidose lactique
 Trouble hydro-électrolytique : déshydratation extra cellulaire
Spécificité d’une crise partielle :
 Début brutale
 Duré de quelque seconde à quelque minute
 Stéréotypie :
o Motrice : répétition d’un mot, mâchonnement
o Psychomotrice : trouble mnésique, affectif
o Sensitive : paresthésies
o Sensorielles : hallucinations visuelles, auditives
 Crise partielle :
o Simple : sans altération de la conscience
o Partielle complexe : altération de la conscience qui fait suite à un début simple
o Partielle secondaire généralisé : crise tonitico-tonique à la suite
 Presque toujours du à une lésion cérébrale
Facteur déclenchant chez l’alcoolique :
 Ivresse convulsivante
 Sevrage en alcool chez un éthylique
 Epilepsie alcoolique : éthylisme chronique prolongé
 Prise, sevrage de substances médicamenteuses ou toxiques associées
Complications :
Etat de male généralisé convulsif se caractérisant par une crise qui ne s’arrête pas
 Gravité potentielle de cette pathologie
 Le risque vital est l’arrêt cardio-respiratoire ou séquelle neuro
 7% mortalité
Action IDE :
Pendant la crise :
 Protection contre les chocs pendant la chute
o Eloigner objet dangereux
 Assurer la libération des voies aériennes et prévenir une inhalation
 La morsure de la langue : mise en place d’objet entre les arcades dentaire est nuisible
 Observer les phases des crises et les signes :
o Rester près du patient pendant la crise
o Médecin alerté
o Evaluer la durée des phases
o Transmettre au médecin
Après la crise :
 Réinstaller le patient au lit
 Toilette si émission d’urine
 Rassurer et dédramatiser la situation
Téléchargement
Explore flashcards