Les mammifères n`ont-ils ni queue ni tête?

publicité
Hebdomadaire distribué gracieusement à tous les ménages du
Canton de Genève, de l’agglomération de Nyon et de toutes les
autres communes de la Zone économique 11 (Triangle GenèveGland-Saint Cergue). 168 818 exemplaires certifiés REMP/FRP.
Edité par Plurality Presse S.A. Paraît le lundi
Directeur-Rédacteur en chef: Thierry Oppikofer
Coordination, Publicité,
Gestion des annonces: Patrick Gravante
Maquette: Imagic Sàrl Carouge,
Daniel Hostettler, Sophie Gravante
Flashage et impression:
Mittelland Zeitungsdruck AG
Distribution: Epsilon SA
11 janvier 2016 – No 705
© Plurality Presse S.A., 2015
Rédaction, Administration, Service de publicité:
8, rue Jacques-Grosselin • 1227 Carouge
Tél. 022/307 02 27• Fax 022/307 02 22 CCP 17-394483-5
E-mail: [email protected]
www.toutemploi.ch
Les mammifères n’ont-ils
ni queue ni tête?
Journée d’étude de l’Université sur l’utilité des «humanités», au milieu du mois de décembre (agenda.unige.ch/
events/view/14504). Plutôt que s’enliser dans les «preuves», une cheffe de la Fac de lettres lit un «mail» d’une
femme qui a décidé de se remettre au latin après une brève carrière dans le commerce: «Je ne veux pas faire de
ma vie une suite d’actes sans rime ni raison comme ces «mammifères» (sic) qui peuplent nos sociétés», dit-elle
en gros. Deux jours avant, une soirée de petits patrons donnait pourtant l’impression que les «mammifères» (et
même les ovipares) avaient plus de tête et de raison que les «humanifères».
«M
ini états généraux genevois» du
«Centre de Rencontres des Entrepreneurs de
Genève», au «Centre de Formation du Pont-Rouge» (cre-geneve.
ch). Ce n’est pas le détail de ce
qui se raconte, pendant les deux
longues heures avant l’assaut sur
la marmite d’Escalade, qui avive
les esprits. Certes, on peut comprendre les litanies du premier
orateur sur la dureté des temps et
la lenteur des lois. On peut admirer l’agilité du second, entre les
taux à la baisse et les primes à la
hausse, le tout face à une clientèle «comparisée». On peut hausser les sourcils après avoir dressé
l’oreille, quand une troisième –
banquière très compétente - dit
tout et son contraire, comme le
veut la finance.
Pauvre intello malgré lui
On peut surtout compatir au surmenage d’un quatrième, qui a
cherché pendant un an comment
se remettre d’aplomb. Errant d’un
c’est vrai – menace la marge d’un
éclairagiste... et que, de leur côté,
un transporteur, un assureur et
un confiseur se sentent solidaires
face aux chasseurs de mammifères... voilà donc l’esprit du lieu
et du soir.
• Vaut-il mieux être profond ou
élevé ?
expert à l’autre – tout bardés de
théorie et de graphes à trois cents
francs l’heure - il a fini par trouver un «coach»... magique. Qui
– d’un coup de crayons de couleur au même prix - lui a appris
à gérer son agenda. «Je croyais
devoir être chaque jour au front
dans la boue... je n’avais pas
saisi qu’un patron devait d’abord
être un «manager»», explique
cet homme usé au terrain. Mais
l’essentiel – à cette soirée - n’est
pas dans les exposés... il est dans
la diversité des acteurs et dans la
difficulté des problèmes rencontrés. Une vigneronne de Russin
s’est diversifiée dans la tonte du
gazon à Cointrin... tandis que le
taux de change – pour une fois,
Faut-il singer les
hommes?
Le CreG n’est pas le seul «zoo»
où on peut voir la vie sous toutes
ses formes; les poulains de toutes
robes s’élancent au Impact Hub et
à La Muse. Plus ciblée mais aussi
bariolée, la «Swiss Consulting Association» (scanet.ch) tient dînerdébat chaque mois à «La Mère
Royaume». Elle a d’ailleurs rejoint
– ou suscité – le réseau Léman Innovation Numérique (coop-group.
org/lin). A vrai dire, entre l’informatique, le consulting et l’entrepreneuriat, les frontières sont
floues: quand les économistes de
la Banque cantonale disent que
«les services sont le moteur de
la croissance», ils ne prennent
pas de risque. Autre exploit des
TOUT L’EMPLOI & FORMATION • NO 705 • 11 JANVIER 2016
mammifères, à mi-septembre, et
déjà cité dans ces colonnes: un
«Luxury Day» d’une école d’art
(creageneve.com) avec les entreprises romandes (fer-ge.ch), qui
a montré – une fois de plus – que
les esprits les plus délurés se
trouvaient dans les secteurs les
plus frivoles, hélas! Opinion qui
a choqué la Chancellerie lors de
sa «Semaine de la démocratie»:
à la soirée d’envoi sur l’utilité des
«sciences sociales» d’Uni-Mail,
le formalisme des profs tranchait avec le dynamisme de la
veille chez Créa; les cadres de
l’Etat ont même clamé qu’il était
«exclu qu’une école privée soit de
la qualité de l’Uni» (resic). Le seul
endroit où les mammifères ont le
droit de regarder les profs dans
les yeux, c’est à l’animalerie de
l’Hôpital universitaire, sans doute.
Quant à la latiniste du début, on
comprend ses aspirations à la fois
profondes et élevées... mais ces
épithètes ne sont-elles pas celles
du terrier des marmottes? n
Boris Engelson
Téléchargement
Explore flashcards