Cancer du sein et le travail - CCMM-CSN

publicité
Le cancer du sein et le milieu du travail :
Dernières recherches et enjeux actuels
Communication présentée à la CSN
Colloque sur la Santé et sécurité au travail
Le 17 février 2016
Jennifer Beeman, directrice
Action cancer du sein du Québec
Notre présentation
●
Action cancer du sein du Québec et la critique féministe du cancer du sein
●
Quelques définitions
●
La complexité des causes et des types de cancers du sein
●
Les facteurs de risque en lien avec le travail
●
Les secteurs et professions démontrant un plus grand risque de cancers du sein
●
Des pistes pour diminuer le risque de cancers du sein dans des milieux du travail
●
Conclusion
Breast Cancer Action Montreal (BCAM) et
les origines du mouvement féministe du cancer
du sein
● 1991 – Première rencontre pour fonder un organisme voué à la prévention
du cancer du sein
● 1996 – Incorporation de l’organisme Breast Cancer Action Montreal
● Organisme à la croisée des chemins entre le mouvement de santé
féministe, le mouvement environnemental et le mouvement de santé
environnementale
● Notre 25e anniversaire cette année
Quelques statistiques
Risque au cours de la vie:
●
1945 … 1 sur 20
●
2005 … 1 sur 9
●
Taux d’incidence augmente chez certains groupes de femmes, notamment les
femmes noires, les femmes autochtones et de certaines communautés
culturelles
●
Taux de mortalité a beaucoup diminué au cours des 30 dernières années
●
Chez les hommes, 1 sur 1 000
De Breast Cancer Action Montréal
à Action cancer du sein du Québec
● Faire de l’éducation populaire sur les liens entre les substances toxiques et
le cancer du sein et la promotion d’une analyse féministe du cancer du sein
● Questionner le gouvernement sur le manque de réglementation à l’égard
des substances toxiques
● Interroger les institutions du cancer sur le laxisme à l’égard de la prévention
du cancer du sein
● Travailler auprès des communautés marginalisées sur la justice
environnementale et la santé
Revendications du mouvement féministe
de santé autour du CS
● Prévenir avant de guérir et plus de ressources pour comprendre les causes
● Les programmes de mammographie ne font pas de la prévention, mais de la
détection d’une maladie qui se développe déjà
● Recherche sur les liens entre les substances toxiques et d’autres facteurs
environnementaux et le cancer du sein
● Participation des femmes aux décisions quant aux priorités de recherche
● Regard critique sur le Cancer Establishment
Revendications du mouvement du CS
● Meilleure information sur les essais cliniques
● Changement d’attitude des médecins à l’égard des femmes
● De l’information sur des sujets tabous ou négligés: Lymphoedème, le
surdiagnostic et le surtraitement
● Dénoncer la pression pour maquiller les ravages causés par le CS, par
exemple, le programme Bien dans sa peau
● Mais toujours la priorité à la prévention : le dépistage précoce n’est pas de
la prévention
Définitions
● La prévention: La prévention primaire
● Les facteurs génétiques : mutation génétique versus prédisposition
génétique
● Les facteurs environnementaux : Les facteurs qui existent en dehors de la
personne et sur lesquels les individus n’ont que très peu de contrôle
● On les distingue des facteurs de risque associés à des comportements
individuels
Définitions
Cancérogène : un facteur provoquant, aggravant ou sensibilisant l'apparition
d'un cancer.
Perturbateurs endocriniens : Des substances synthétiques qui peuvent
perturber un éventail de fonctions endocriniennes essentielles.
D’autres facteurs environnementaux:
Particules fines : Des microparticules présentes plus ou moins longtemps dans
l'atmosphère qui peuvent pénétrer profondément dans les voies respiratoires,
augmentant ainsi les risques d’effets nocifs sur la santé.
Révolution dans la compréhension du
cancer du sein
●
Découverte d’un nombre important de différents types de cancers du sein
●
Reconnaissance des causes multifactorielles du cancers: prédisposition
génétique en interaction avec des expositions environnementales et des
facteurs individuels.
●
Meilleure compréhension des périodes de vulnérabilité: in utéro, la préadolescence, de l’adolescence à la première grossesse, de la première
grossesse à la ménopause, la post-ménopause
●
Des expositions à certaines substances sont plus dangereuses à très petites
doses.
●
Les cancers du sein sont liés en grande partie à l’exposition à l'oestrogène
au cours d’une vie.
13
Le cancer du sein
comme d’autres
maladies est
causé par
l’interaction
entre nos gènes
et
l’environnement
La balance de la résilience
Réseau social
Exercise
Alimentation
Santé mentale
Grossesse
Radiation
Abus de l’alcool
Tabac
Travail de nuit
Produits chimiques
Gènes
Densité des seins
Poids/taille à la
naissance
Puberté précoce
Ménopause tardive
Facteurs de risque en lien avec les milieux
du travail (Menegaux et al. 2013)
Le travail de nuit:
●
Augmentation de 35 à 40 % la probabilité de développer un cancer du sein chez les
personnes qui travaillent la nuit à long terme.
●
Mécanismes: Perturbation du rythme circadien. Bon nombre de fonctions
biologiques et de sécrétions hormonales fluctuent en fonction du rythme circadien.
Leur perturbation chez les personnes travaillant de nuit ou avec des horaires
décalés jouerait un rôle dans le développement de cancers, dont celui du sein chez
la femme.
●
L’hormone mélatonine serait impliquée en raison de ses effets protecteurs vis-à-vis
du cancer. Elle connaît un pic de sécrétion nocturne. Le fait d'être exposé à la
lumière artificielle au cours de la nuit fait disparaître ce pic. Les troubles du sommeil
sont également associés à une diminution des capacités de défense immunitaire.
Cancérogènes
●
Radiation ionisante
●
Amiante et l’exposition secondaire à l’amiante
●
Substances chimiques :
Des solvants, par ex. benzène, toluène
Formaldéhyde: diverses formes se trouvent dans un grand éventail de
produits, notamment des produits de finition, que ce soit de la peinture
ou du vernis à ongles
Perturbateurs endocriniens
●
Le bisphénol A (BPA) et des pthalates dans des plastiques : dans la production
industrielle, dans la conservation et l’emballage d’aliments et de liquides, dans les
produits de soins corporels et de maquillage.
●
Une vaste gamme de substances dans des pesticides, herbicides et des
insecticides pour utilisation domestique.
●
Ces substances englobent :
●
les polychlorobiphényles (PCB), les polybromobiphényles (PBB) et les dioxines.
●
le diéthylstilbestrol (DES) des agents pharmaceutiques.
●
Certains métaux, p. ex. le cadmium, le mercure, l'arsenic, le plomb, le
manganèse et le zinc, perturbent également le système endocrinien.
Le cancer du sein et le travail des femmes
démontrant un plus grand risque
Corrélation entre un risque élevé du cancer du sein et un éventail de
professions:
● Secteurs ou il est question d’exposition à des substances toxiques
● Professions où des expositions toxique et l’organisation du travail
augmentent les risques
L’exposition aux PE et des secteurs
particulièrement problématiques
● Production industrielle de plastiques: ex. pièces d’automobile
● Conserverie alimentaire: revêtement intérieur des boîtes de conserve et
des résidus de pesticides
● L’usinage, les fonderies et la fabrication des pièces de métaux
● Agriculture: pesticides
L’exposition aux PE chez les travailleuses
● Infirmières et autres professionnel-les de la santé: PE dans un éventail de
matériels, équipement et procédés (ex. stérilisation des instruments),
substances antibactériennes, radiation ionisante et travail de nuit
● Travailleuses dans des salons de pose d’ongles
● Travailleuses dans des salons de coiffure
● Bars/casinos/hippodromes: Travail de nuit, fumée secondaire
Réglementation
●
Système de réglementation de substance par substance
●
Manque de volonté politique pour s’attaquer au problème de perturbateurs
endocriniens de manière systémique versus la Stratégie nationale contre les
perturbateurs endocriniens de la France
●
Manque de volonté politique d’agir sur des substances toxiques reconnues :
Par exemple, BPA, triclosan, des pesticides ou herbicides comme Atrazine et
Glyphosate.
D’autres enjeux
●
La reconnaissance du cancer du sein comme une maladie professionnelle :
problème du temps entre l’exposition et la manifestation de la maladie;
●
Banalisation et occultation des maladies professionnelles féminines;
●
La différence entre l’organisation formelle du travail et le suivi des
consignes de sécurité, et l’organisation réelle du travail;
●
L’adaptation des équipements de protection toujours un enjeu important
pour les femmes.
En conclusion
●
L’importance de connaître le contenu des matériaux avec lesquels on travaille
●
L’importance de suivre les consignes de sécurité à la lettre
●
L’importance des comités SST forts et sensibilisés aux problématiques touchant les
femmes
●
Un manque flagrant de recherches sur le cancer comme maladie professionnelle et le
cancer du sein en particulier.
●
L’importance de la substitution par des substances non toxiques, le Chimie vert (Green
Chemistry)
●
L’importance d’ une réglementation proactive des substances potentiellement toxiques
basée sur le principe de précaution
Références
American Public Health Association (2014). Cancer du sein et milieu professionnel : la nécessité d’agir. Politique n.
20146. 18 novembre 2014, trad. Joan McCordick pour Action cancer du sein du Québec. http://www.acsqc.ca/node/1183
Blue/Green Alliance (2014). Putting Breast Cancer Out of Work (Chemical Hazards and Alternatives Toolbox -- ChemHAT).
http://www.chemhat.org/putting-breast-cancer-out-work-training-materials.
Brophy, James, M. Keith et coll. (2012) Breast cancer risk in relation to occupations with exposure to carcinogens and
endocrine disrupters: A Canadian Case-Control Study. Environmental Health. http://ehjournal.net.
Centre canadien de l’hygiène et de la santé au travail: http://www.cchst.ca/oshanswers/chemicals/endocrine.html
Crouse, Dan L. et coll. (2010). Postmenopausal Breast Cancer is Associated with Exposure to Traffic-Related Air Pollution
in Montreal, Canada: A Case-Control Study. Environmental Health Perspectives. 2010 Nov. 118(11) 1578_1583.
DeMatteo, R. et Coll. (2012). Chemical exposures of women workers in the plastics industry with particular reference to
breast cancer and reproductive hazards. New Solutions. 2012; 22:427-448.
Direction générale de cancérologie.
http://msssa4.msss.gouv.qc.ca/santpub/tumeurs.nsf/cat?OpenView&Start=1&Count=30&Expand=2.1.10#2.1.10
Engel, Connie et Sharima Rasanayagam (2015). Working Women and Breast Cancer: The State of the Evidence. Breast
Cancer Fund.
Références
Ford, Anne Rochon (2014). “Overexposed, Underinformed”: Nail Salon Workers and Hazards to Their Health/ A Review
of the Literature. National Network on Environments and Women’s Health. Réseau pancanadien sur la santé des
femmes et le milieu. November 2014.
Gray, Janet and Maricel V. Maffini (2015). Give prevention a chance: Reducing environmental exposures to improve
breast health. Breast Diseases: A Year Book Quarterly. Vol. 26, No 3. 197-202.
Gray, Janet (2010) State of the Evidence. Sixth Edition. Breast Cancer Fund.
Let’s Put Breast Cancer Out of Work
Sattler, Barbara and Kathryn Hall, (2007). Healthy Choices: Transforming Our Hospitals into Environmentally Healthy and
Safe Places The Online Journal of Issues in Nursing. Vol. 12 No.2.
http://www.nursingworld.org/MainMenuCategories/ANAMarketplace/ANAPeriodicals/OJIN/TableofContents/Volume122007
/No2May07/HealthyChoices.html
Sweeney, E. (2012) Le risque de cancer du sein dans les emplois exposés à des cancérogènes et àa des modulateurs
endocriniens: une étude cas/témoin canadienne. Réunion pancanadien sur la santé des femmes et le milieu.
World Health Organization/United Nations Environment Programme (2012) State of the Science of Endocrine Disrupting
Chemicals. Ed. Åke Bergman, Jerrold J. Heindel, Susan Jobling, Karen A. Kidd and R. Thomas Zoeller.
http://www.who.int/ceh/publications/endocrine/en/
Pour plus d’information: www.acsqc.ca
Inscrivez-vous à notre liste d’envoi, devenez membre, faites un don, nous
inviter pour d’autres présentations, faire circuler cette information...
Merci !
Téléchargement
Explore flashcards