Résumés - sfctcv

publicité
chirurgie cardiaque
Expérience initiale de remplacement valvulaire
aortique par minithoracotomie antérieure droite
Ghislain Malapert1, Roger Brenot1, Olivier Bouchot1*
résumé
Mots clés : remplacement valvulaire aortique, minithoracotomie droite, chirurgie mini-invasive.
Objectif : la chirurgie de remplacement valvulaire aortique offre aujourd’hui d’excellents résultats avec une morbidité et une mortalité faibles. Cependant, l’évolution de la chirurgie nous incite à développer des techniques mini-invasives. Nous rapportons dans cette étude notre expérience initiale de
remplacement valvulaire aortique par minithoracotomie droite et décrivons la technique chirurgicale, la courbe d’apprentissage, les complications et
les suites opératoires.
Méthode : entre novembre 2009 et mars 2012, 50 patients ont été opérés d’un remplacement valvulaire aortique par minithoracotomie droite (âge
moyen 68 +/- 11,2). L’euroSCORE 1 moyen était de 5,7 % +/- 4,1 et la fraction d’éjection de 60 % +/- 12. Six patients ont eu un remplacement d’aorte
ascendante associé. La canulation était réalisée en fémorofémorale par abord direct ou par voie percutanée.
Résultats : le temps de clampage aortique moyen pour les patients ayant eu un remplacement de valve aortique isolé était de 91 +/- 29 minutes et
le temps de CEC de 123 +/- 56 minutes. Un patient a nécessité une conversion en sternotomie. La durée moyenne de ventilation mécanique était de
10,3 +/- 26,3 heures, la durée moyenne de séjour en réanimation était de 2,6 +/- 2,2 jours et la durée moyenne d’hospitalisation était de 9,3 +/5,8 jours. La mortalité hospitalière était de 2 patients (4 %).
Conclusion : la minithoracotomie droite pour la chirurgie de la valve aortique est une voie d’abord qui offre de nombreux avantages. Cependant, elle
est techniquement plus compliquée et nécessite une courbe d’apprentissage au-delà de laquelle elle peut offrir un taux de complications plus faible
avec notamment moins de douleurs, de pertes sanguines et de transfusion, et une réhabilitation plus rapide.
Abstract
Keywords: aortic valve replacement, right minithoracotomy, minimally invasive surgery.
Objective: aortic valve replacement is nowadays a safe procedure with low mortality and morbidity rates. However, the evolution of surgery require
to develop less invasive techniques. We report in this study our initial experience of aortic valve replacement through a right minithoracotomy and
describe the surgical technique, the learning curve, the complications and the patient outcomes.
Methods: from November 2009 to March 2012, 50 patients were operated on for aortic valve replacement through a right mini-thoracotomy (mean
age 68 +/- 11.2). The mean logistic EuroSCORE 1 was 5.7% +/- 4.1 and the mean ejection fraction was 60 % +/- 12. Six patients had an associated
ascending aorta replacement. Canulation was femoral-femoral by direct approach or percutaneously.
Results: extracorporeal circulation time was 123 +/- 56 min and cross clamp time was 91 +/- 29. One patient required conversion to sternotomy. The
mean duration of mechanical ventilation was 10.3 +/- 26.3 hours, the mean length of ICU stay was 2.6+ / -2.2 days and the mean hospital stay was
9.3 +/- 5.8 days. Hospital mortality was 2 patients (4%).
Conclusion: the right minithoracotomy is an approach which offers many advantages. However, it is technically more complicated and requires a learning curve beyond which it can offer a lower rate of complications including less pain, blood loss and transfusion, and a faster rehabilitation.
1. Introduction
Le développement de techniques mini-invasives en chirurgie
cardiaque a connu un essor considérable depuis une vingtaine
d’années. Il a d’abord concerné la chirurgie coronaire avec les
pontages à cœur battant par thoracotomie, puis la ministernotomie supérieure pour la valve aortique [1] et la chirurgie mitrale
vidéo-assistée par thoracotomie droite [2]. La minithoracotomie
droite a été décrite pour la première fois en 1999 [3] et s’est développée récemment avec plusieurs séries dans la littérature [4- 9].
Les bénéfices attendus de cette approche sont une amélioration des suites opératoires (douleur, pertes sanguines, trans-
fusion), un rétablissement plus rapide (durée de séjour hospitalier plus courte, reprise plus précoce des activités) et un
bénéfice esthétique. Cependant, la mise en place d’une nouvelle technique nécessite une courbe d’apprentissage au-delà
de laquelle la technique doit apporter au patient les mêmes
résultats que la chirurgie classique tout en offrant un bénéfice
fonctionnel et/ou esthétique.
Nous rapportons dans cette étude notre expérience initiale de
remplacement valvulaire aortique par minithoracotomie, la
technique opératoire et les complications.
1. Service de chirurgie cardio-vasculaire et thoracique, CHU Dijon, France.
*Auteur correspondant.
Les auteurs déclarent n’avoir aucun conflit d’intérêt en rapport avec la publication de cet article.
chirurgie thoracique Cardio-Vasculaire - 2013 ; 17(2) : 83-87
83_87_CC_Malapert.indd 83
83
21/05/13 15:19
Téléchargement
Explore flashcards