BICUSPIDIE AORTIQUE: ASPECTS EN IRM

advertisement
BICUSPIDIE
AORTIQUE: ASPECTS
EN IRM
Y. Arous , W. Amorri , M. Landolsi , M. Aloui , S. Kouki , H.
Boujemaa , N. Ben Abdallah – Hôpital Militaire de Tunis Tunis
- Tunisie
 L'échocardiographie est actuellement la méthode
diagnostique de références dans les valvulopathies en
raison de ses bonnes performances, de sa disponibilité et
de son faible cout.
 Outre la bonne analyse des cavités cardiaques et de la
morphologie valvulaire, le doppler couleur permet de
cartographier les jets régurgitants et le doppler continu
permet de quantifier les sténoses
 L’échographie trans-thoracique (ETT) est réalisée en
première intention dans l’exploration de la valve aortique
 Elle possède d’excellente réalisation spatiale et temporelle
 Parfois des limites: fenêtres acoustiques, opérateur
dépendant
 Ces limites peuvent être pallier par la TDM, l’ETO
 Actuellement: l’IRM prend une place de plus en plus
importante dans l’exploration de la valve aortique
IRM…….
 Non invasive, non irradiante
 Utile pour explorer les valvulopathies aortiques
 Évaluation de la structure de la valve
 Mesure du volume de régurgitation et de la vitesse flux
 Angiographie MR
 Gold standard
 FEVG
 Masse
 Caractérisation tissulaire
ANATOMIE
 3 cusps
 Droit
 Gauche
 Non coronaire
 Insertion sur l’anneau aortique
TECHNIQUES
 Séquences Ciné : SSFP, flash
 Dans notre centre (Siemens Verio 3 Tesla), nous
préférons utiliser les séquence écho de gradient
classique (flash) pour étudier la morphologie de la
valve ( moins d’artéfact notamment à 3 Tesla)
 Valve aortique
 Structure
 Planimétrie
 Orifice de régurgitation
Coupe petit axe basal
Plan chambre de chasse 1 (3 cavités)
Comment obtenir un bon plan de la
valve aortique??
Plan chambre de chasse 2)
On utilise la double obliquité
pour être strictement
perpendiculaire au plan de la valve
aortique
Noter l'aspect caractéristique en
étoile Mercedes correspondant à
l'affrontement des sigmoïdes en
diastole et l'ouverture typique en
triangle en systole dont
l'identification est indispensable
pour affirmer qu'il n'y a pas de
bicuspidie
TECHNIQUES
 Séquences ciné: SSFP+++
 Masse et fonction
 4 chambres
 2 chambres
 Petit axe : de la base à l’apex
 Technique de référence
TECHNIQUES
 Séquence en contraste de phase
 Vitesse du flux
 Fraction de régurgitation
 Through plane+++
TECHNIQUES
Angiographie MR: l’exploration d’une bicuspidie aortique
en IRM impose la réalisation d’une angio aortique
BICUSPIDIE AORTIQUE
 Cardiopathie congénitale la plus fréquente
 1 to 2% de la population générale
 Définition: un appareil valvulaire avec 2 cuspides
fonctionnelles et moins de trois zones d’apposition
parallèle entre les cuspides
 Raphé: fusion de la zone d’apposition entre 2 cuspides
 Classification anatomique:
 Basée sur:
 Nombre de raphé
 Position des raphés et des cusps
 Statut Fonctionnel de la valve
Type 0: pas de raphé
Type 1: 1 raphé
Type 2: 2 raphés
 Un niveau morphologique principal: 3 types selon le
nombre de raphés
 Un niveau morphologique secondaire: 8 sous-types
selon la position dans l’espace du bord libre des
cuspides pour le type 0, la position des raphés par
rapport au sinus de Valsalva pour les types 1et 2
 Un niveau fonctionnel basé sur le degré d’insuffisance
et de sténosevalvulaire
Hans-H. Sievers, MD, and Claudia Schmidtke, MD, MBA : A classification system
for the bicuspid aortic valve from 304 surgical specimens; The Journal of Thoracic
and Cardiovascular Surgery 133(5), 2007.
Aspects scanographiques de la bicuspidie aortique (BA) revue iconographique et classification (JFR 2010)
C. Nedelcu, F. Thouveny, S. Abi Khalil, A. Bouvier, E. Sibileau,
P. L’hoste, S. Willoteaux, C. Aubé
50 ans
MR angiographie
Bicuspidie type 0
35 ans
SCA à coronaires saines
Myocardite
Découverte fortuite d’une bicuspidie
type 1 non vu à l’ETT
Bicuspidie type 2: 2 raphés
Le diagnostic positif d’une valve aortique bicuspide ,
surtout pour les types 1 et 2, doit se faire en systole.
C’est au moment de l’ouverture de la valve qu’on pourra
mettre en évidence le nombre de raphé
En diastole, une valve bicuspide (sauf le type 0) possède
une morphologie normale
 Malformations CV associées




Coarctation+++: 25%
CAP
CIV
Anomalies Coronaires
Angio aortique systématique
 Complications aortiques:
 Aortopathies: par atteinte de la média
 Dilatation , dissection
 Racine aortique et l’aorte ascendante sont
significativement plus large que chez les patients avec
une valve tricuspide même en l’absence de sténose
ou régurgitation
Effacement de la jonction sino-tubulaire
Aspect tubulé de l’AA
Aorte normale
 Complications valvulaires
 Sténose
 Régurgitation
 Endocardite
 Sténose aortique
 Complication fréquente
 Peut se voir même chez les enfants
 Mauvais pronostic
 Peu de calcifications
 À l'âge adulte, le rétrécissement aortique est en
général du au développement à des calcifications
Patient, 33ans
Suivi par une bicuspide type 0
RAo
Décompensation respiratoire et cardiaque
 Planimétrie
 Surface valvulaire anatomique
 Vs surface fonctionnelle (ETT)
Visualisation directe de l’orifice valvulaire
 Planimétrie est supérieure à la surface fonctionnelle
 Comparable à la planimétrie
 TDM
 ETO
 Diagnostic positif qualitatif
 Artéfact de « jet »
Vitesse
« ALIASING »
 Vitesse d’encodage
 Strictement perpendiculaire
Disparition de l’aliasing en
augmentant la vitesse
d’encodage
 Insuffisance aortique
 Enfant
 Après une valvuloplastie par ballon
 Endocardite
 Prolapsus
 Adulte; par dilatation de l’aorte ascendante
L’IRM permet:
 Une évaluation qualitative
 « jet » de régurgitation
 Une évaluation quantitative
 Volume et fraction de régurgitation
 L’étude de l’impact sur le VG
 Volume
 Masse
 fonction
 Qualitative
 « jet » de régurgitation
 Visualisé en ciné SSFP
 Flux turbulent
vide de signal
 Mais!!
 Ni la longueur, ni la surface du jet de régurgitation ne
permettent d’estimer la fraction de régurgitation
 Quantitative
 Volume et fraction de régurgitation
 Volume: quantité de sang à direction rétrograde à travers
la valve
 Fraction: rétrograde/antérograde x 100
Bicuspidie type 2
Régurgitation aortique
Prolapsus de grande valve mitrale
 Endocardite
 Peut être responsable d’une perforation valvulaire et
donc une importante régurgitation
 Son incidence a été longtemps surestimée
 Actuellement: 2%
CONCLUSION
 La bicuspidie aortique est la malformation CV la plus
fréquente
 l’IRM prend une place de plus en plus importante dans
l’exploration des valvulopathies: AORTIQUES+++
 Examen non irradiant et non invasif
CONCLUSION
 L’IRM cardiaque permet
 L’exploration de la valve aortique (type de bicuspidie,
planimétrie)
 L’exploration de l’ensemble de l’aorte thoracique
(systématique si bicuspidie)
 L’étude de la fonction cardiaque
 L’’évaluation de l’insuffisance et du rétrécissement
aortique
Téléchargement