Le don d*organes

publicité
De la greffe à l’implantation
Qu’est-ce que le don d’organes?
 Le don d'organes est le prélèvement d'organes et/ou de
tissus d'un corps humain (appelé donneur) pour traiter
des patients (appelés receveurs) dont les organes
essentiels sont gravement atteints. Le prélèvement
chirurgical peut s'effectuer sur des personnes décédées
en état de mort cérébrale (don d'organes post mortem)
ou sur des personnes vivantes (don d'organes de son
vivant). Il s'agit de la première étape avant la
réalisation d'une transplantation chez un receveur.
Quels sont les organes qui peuvent être
greffés et implantés?
Quelles sont les différents étapes du
don d’organes?
Quels sont les avantages et les
inconvénients?

Des risques pour le receveur?
Le risque de rejet
Dans la greffe d’organe, le principal risque pour le receveur est le phénomène de rejet du greffon.
Le phénomène de rejet est caractérisé par une destruction du greffon par l’organisme du receveur, car considéré
comme un corps étranger. Ce processus de destruction est dû à une réaction excessive de la défense naturelle de
l’organisme contre le greffon, et peut entraîner une altération de la fonction du greffon.
On distingue:
- Le rejet aigu, qui survient quelques heures ou quelques jours après la transplantation, conduisant à la nécrose rapide
du greffon.
- Le rejet chronique, qui apparaît de façon progressive pour aboutir à une fibrose du greffon.
Cependant, ce phénomène est actuellement maîtrisé et contrôlé par des médicaments immunosuppresseurs, qui
permettent d’amoindrir les réactions immunitaires excessives de l’organisme. L’utilisation de ces médicaments à long
cours nécessite cependant une surveillance étroite.
Le risque d’infections
Les infections peuvent être fréquentes, du fait de la diminution de la défense immunitaire de l’organisme du
receveur provoquée par la présence du greffon. La prise prolongée d’immunosuppresseurs peut également augmenter
les risques d’infections.
Le risque de cancer
Le risque d’apparition de cancer est essentiellement lié au traitement par immunosuppresseur. Les cancers cutanés
sont les plus fréquents.
Les greffes multiples
Les greffes multiples dépendent de l’état de santé du donneur vis-à-vis des différentes interventions chirurgicales.
 Des bénéfices indiscutables...
Une greffe d’organe permet à une personne malade de retrouver une vie
normale avec un allongement de son espérance de vie.
La reprise des activités physique doit être progressive afin de donner le
temps au corps et au greffon de s’adapter.
L’évaluation des avantages est différente selon l’organe concerné. Le suivi
médical et le respect d’une hygiène de vie stricte sont obligatoires
après une greffe d’organe.
Témoignage
• Mon fils a sauvé 7 vies
Publié le 27/09/2013
Mon fils Joris, 19 ans, est décédé le mois dernier .... J'ai fait don de ses
organes, chose difficile à faire et à accepter alors qu'on espérait toujours
un signe de vie !!!
Il était là, sur son "lit de mort", mais décision prise, il était sur son "lit de
vie" ... Quelques jours après, les médecins m'ont contactée, m'informant
que Joris avait sauvé 7 vies ... Malgré ma douleur et ma tristesse, au fond
de moi, je me suis dit que peut être les personnes greffées étaient proches
(géographiquement) et je suis ravie de ma décision, même si elle est très
délicate à prendre .... car il fallait que je me rende à l'évidence : Joris était
bien mort !!!
Marie, sa maman
Conclusion
Tout le monde peut donc décider de donner ses organes ou non, l’important est
d’en parler à ses proches pour qu’ils sachent quand on leur demandera quel
était leur avis sur ce sujet. Malheureusement la greffe ne peut pas toujours
avoir lieu, à cause de la pénurie d’organes, d’un sujet mal connu et tabou, mais
aussi de problèmes de religion et de refus.
Il est possible de donner de son vivant, si la compatibilité, la liberté du choix et
la loi de bioéthique sont respectées. Cela reste dans le cercle familial.
La greffe comporte de multiples avantages et trois inconvénients majeurs.
Avec cette opération, c’est une nouvelle vie offerte (plus de 20 ans parfois).
Mais elle est obligatoirement associée à un traitement très lourd pour éviter le
rejet, une réaction immunitaire naturelle qui peut conduire à la perte du greffon,
voire à la mort du receveur. Le dernier inconvénient est le poids psychologique
de cette opération.
La greffe n’est donc pas véritablement une guérison complète. Une personne
greffée n’est pas pour autant guérie, mais elle offre une seconde vie.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire