tourisme - Pays d`Aubagne et de l`étoile

publicité
N° 01 / Avril - Mai - Juin 2015
Pays d’Aubagne
et de l’étoile
Le magazine dE L’AGGLO
. eau et assainissement
« L’eau des collines » :
un service de proximité
qui voit loin
. transports publics
Val’Tram, un pas supplémentaire
dans le concret
. développement économique
De l’espace pour l’économie
. tourisme
Une année
Marcel Pagnol
enthousiasmante
P 05
. événement
Une année
Marcel Pagnol
enthousiasmante
P 09
« L’eau des collines » :
un service de proximité
qui voit loin
. nouveauté
P 10
Val’Tram, un pas
supplémentaire
dans le concret
. GROS PLAN
P 17
. Prévention
Tramway : la ville
en toute sécurité
P 12
P 18
. MIEUX COMPRENDRE
. TRIBUNES POLITIQUES
Le budget de l’Agglo
pour 2015
P 20
. Agenda des communes
. DOSSIER
2. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
P 13
De l’espace
pour l’économie
« Au fil des communes »
Pays d’Aubagne et
de l’étoile, Le mag,
magazine trimestriel
de la communauté
d’agglomération. n°1,
avril-mai-juin 2015.
Gratuit.
éditeur :
Communauté
d’agglomération du Pays
d’Aubagne
et de l’étoile
Service communication
Z.I. Les Paluds
932, avenue de la
Fleuride
13400 AUBAGNE
Tél. : 04 42 62 80 00
Directrice de
publication :
Sylvia Barthélémy
Présidente de
la Communauté
d’agglomération du Pays
d’Aubagne et de l’étoile
Vice-présidente du
Conseil départemental
des Bouches-du-Rhône
Conception
Réalisation :
Agence AcomZ.net
Photos :
Benjamin Bechet,
Marc Munari
Impression :
CCI
Tirage :
47 000 exemplaires
Pour chaque article
de ce magazine,
nous vous proposons
des compléments
d’information (site
web, vidéo, interview…)
accessibles sur votre
mobile en scannant les
pictogrammes
« code QR » associés.
Pour pouvoir les utiliser,
vous pouvez télécharger
un lecteur de code
QR sur Apps Store ou
Google Play.
Scannez-moi
J
e suis heureuse de vous présenter
notre nouveau magazine du Pays
d’Aubagne et de l’étoile : Le mag.
Nous l’avons voulu à l’image de notre
démarche : clair, dynamique, pertinent et
ouvert.
Avec les 12 maires, les vice-présidents et
les conseillers communautaires de notre
Agglo, nous avons - je crois - réussi à
mettre en place une gestion apaisée mais
complètement renouvelée.
Nous le faisons avec une exigence
absolue, celle de la plus grande sobriété
dans l’usage de l’argent public : chaque
euro dépensé doit être un euro utile.
Je tiens à ce que l’Agglo-architecte
investisse
dans
des
projets
communautaires, dans des projets
d’intérêt général, mais aussi à ce que
l’Agglo aide fortement nos communes,
toutes nos communes sans exception.
Dans cet esprit, nous avons voulu un
mag qui vous informe, qui rende compte
aux citoyens et aux contribuables des
actions menées et des projets engagés…
et rompre avec à la dispendieuse politique
de communication à tout-va pratiquée par
nos prédécesseurs.
J’ai été élue le vendredi 11 avril 2014
à la présidence de la Communauté
d’agglomération du Pays d’Aubagne et de
l’Étoile. Dès le lundi, quelle situation ai-je
trouvée ?
Un projet de budget préparé par nos
prédécesseurs en déficit de 3 M€ et une
proposition d’augmentation forte de la
fiscalité, via la Taxe d’enlèvement des
ordures ménagères.
Ce n’était qu’un début ! Nous avons
découvert avec un audit financier réalisé par
un cabinet d’experts indépendants :
1. Un niveau d’imposition supérieur
à la moyenne de 30 %,
2. Des charges de fonctionnement
supérieures à la moyenne de 50 %,
3. Un niveau de charges de personnel
supérieur à la moyenne de 25 % et
une masse salariale qui augmentait
en moyenne de 12 % par an,
4. Des dépenses courantes qui
progressaient de 8 % par an, soit deux
fois plus vite que les recettes,
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 3.
5. Et le pompon avec le tramway, dont la
phase 1 nous aura coûté 104 M€ TTC,
soit 25 M€ de dépassement par rapport
à ce qui avait été voté et prévu…
Cela représente 31 % de dépassement.
9 % d’économies réalisées en 2014,
à nouveau 9 % d’économie en 2015,
nous permettent de présenter un budget
sans aucune augmentation d’impôts.
Il était urgentissime de changer radicalement
de cap !
Nous
nous
sommes
retroussé
les
manches et nous avons réalisé un énorme
travail d’économies sur notre budget de
fonctionnement.
En 2014, sans augmenter les impôts, nous
avons pu dégager un excédent de 4,5 millions
d’euros grâce à une gestion particulièrement
saine et une baisse de 9 % de nos charges de
fonctionnement.
Ce travail titanesque ne nous permet
pas
de
dégager
des
marges
de
manœuvre supplémentaires, mais ces
économies nous donnent aujourd’hui la
possibilité de rééquilibrer notre budget
et elles nous permettent (à peine) d’absorber
la baisse vertigineuse des dotations de l’État.
Nous poursuivons notre action en 2015,
avec une nouvelle diminution de 9 % sur les
charges à caractère général. à titre d’exemple
significatif, nous baissons les dépenses de
communication de près de 44 %.
Zéro fiscalité supplémentaire de l’Agglo
Cet équilibre budgétaire nous apporte
trois choses, à mes yeux, essentielles :
1- À la différence de nombreuses
collectivités en France, nous n’augmentons
pas les impôts pour faire face à la baisse
des dotations de l’État.
2- Nous continuons à investir très fortement
pour notre territoire et dans nos communes,
avec plus de 43 M€ d’investissement de
l’Agglo en 2015 (tous budgets confondus).
3- Nous mettons en place un véritable pack
financier d’appui à nos villes et villages.
4. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
En tant que présidente de l’Agglo, je fais et
je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour
aider nos communes, toutes nos communes,
sans exception.
Face à l’avancée de la métropole, nous n’avons
plus le temps de nous lamenter ni de lanterner.
Vous le savez, je suis absolument défavorable à
la métropole telle qu’elle nous est imposée par
Paris, mais la loi a été votée. Avec les cinq autres
collègues
présidents
d’intercommunalités,
nous préparons et nous anticipons (sans aucun
enthousiasme mais avec grand sérieux) la mise
en place de la métropole au 1er janvier 2016, en
prenant toutes les dispositions nécessaires pour
protéger nos communes, mais aussi engager
et investir dans des projets clés pour notre
territoire.
Notre Pays d’Aubagne et de l’Étoile a une âme
forte et bien trempée, faisons en sorte que sa
voix soit entendue et respectée.
Sylvia Barthélémy
Présidente de la Communauté d’agglomération
du Pays d’Aubagne et de l’étoile
Vice-présidente du Conseil départemental
des Bouches-du-Rhône
. événement
Une année Marcel Pagnol enthousiasmante
La célébration des 120 ans de la
naissance de Marcel Pagnol est lancée
et se poursuivra toute l’année à Aubagne et
dans le Pays d’Aubagne et de l’étoile.
Expositions, conférences, cinéma sous les
étoiles et théâtre dans les collines, l’univers
coloré et sensible de l’auteur de la trilogie
est déplié dans son berceau natal. Cet
événement culturel exceptionnel devrait
s’accompagner par un plus grand afflux
de visiteurs et le développement de l’offre
touristique. Des images, des mots et aussi
de la musique avec un concert exceptionnel
de Vladimir Cosma le 9 mai.
Reconstitution
des années 1900
sur le cours Foch
pour l’ouverture
de l’année Pagnol.
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 5.
«
Pagnol dans son berceau
Marcel Pagnol est né la même année que
l’invention du cinéma (1895), et le 28 février
dernier pour l’ouverture de l’année Pagnol sur
le cours Foch, les associations folkloriques qui
font revivre les vieux métiers ont battu le pavé :
cueillette des olives, brigade de la lessive,
forgerons et tailleur de pierre, sans oublier
l’attelage des ânes. Mais juste à côté, dans
un vieux car des années quarante, les élèves
du conservatoire d’Aubagne ont joué pour
les passagers des sketchs et des répliques
d’anthologie.
à quoi tient l’attachement particulier des
Aubagnais
et
des
Provençaux
pour
ce grand auteur ? Est-ce la force de
l’humanisme contenu dans ses œuvres ?
« Je pense que les Aubagnais tout comme
les autres sont sensibles aux qualités
littéraires de Marcel Pagnol et ensuite ils se
reconnaissent dans un territoire et une langue
qui leur est familière. Fort heureusement,
depuis que nous avons créé le prix littéraire,
il y a quinze ans, le dédain de l’élite parisienne a
régressé, et en France comme dans le reste du
monde, nous voyons des étudiants en doctorat ou
en thèse s’intéresser à son œuvre » argumente
Floryse Grimaud, commissaire de l’année Pagnol.
à voir le profond investissement de Nicolas
Pagnol dans la transmission du cinéma et de
la littérature de son grand-père, on touche du
doigt la valeur de la famille chez les Pagnol.
« C’est Jacqueline, ma grand-mère qui m’a
demandé de restaurer la trilogie. Nous avons
obtenu de nombreux soutiens, dont certains
prestigieux comme le Centre national du cinéma
et de l’image animée, la Cinémathèque, Arte,
Marcel Pagnol est
l’illustration parfaite de
la tradition mêlée à la
modernité. Et il est grand
temps pour Aubagne de
fêter un homme aux talents
éclectiques qui donne à notre
ville une singularité à côté de sa renommée
de Terre de la Céramique et du Santon.
Gérard Gazay
»
Maire d’Aubagne
les Archives audiovisuelles monégasques
ou le Fonds de culture franco-américain.
Marcel n’a pas besoin d’être défendu, mon rôle
est seulement celui de la transmission. Je crois
que son œuvre est fédératrice, mon grand-père
nous parle toujours de ce qui nous rassemble.
Il aime la nature humaine », s’enthousiasme
Nicolas Pagnol.
Gérard Gazay le maire d’Aubagne, Nicolas Pagnol et Daniel Scaturro
aux côtés de Sylvia Bathélémy présidente de l’Agglomération pour
l’inauguration du buste de Marcel Pagnol.
Daniel Scarturro,
Maitre santonnier et créateur
du buste de Marcel Pagnol
J’ai voulu recréer la tête
de Marcel Pagnol à 40 ans
Daniel Scaturro,
Maitre santonnier et créateur du buste de Marcel Pagnol
6. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
28 février 2015,
lancement de
l’Année Pagnol
à Aubagne
Floryse Grimaud
«
La commissaire de l’année Pagnol
n’en revient pas :
Le lancement de
l’événement, avec la
reconstitution des années
1900 a réuni près de
50 000 personnes !
»
La poésie du pays
des collines
Georges
Mérentier
Le Garlaban, la grotte de Manon,
le taoumé, la parloire, le balcon des
Tourdes, la langue de Pagnol est
la langue du pays des collines et de
l’étoile. Georges Mérentier, guide de
l’office de tourisme qui s’est fait une
spécialité des circuits pédestres
(jusqu’à 20 km) est convaincu que
l’année Marcel Pagnol devrait
attirer les touristes en nombre.
à 11/12 ans, il découvre le grand
auteur avec La Gloire de mon père
qui est pleinement identifié à ce
territoire : « à Aubagne, c’est notre
principal argument. »
La déambulation peut commencer
dans la vieille ville qui a guère
changé, avec la Maison natale sur
le cours Barthélemy, le Petit Monde.
La balade se poursuit par les
sentiers caillouteux et parfumés
des collines.
« Nous avons toutes les régions de
France qui nous rendent visite et
de plus en plus d’étrangers, surtout
des francophones et quelques
Américains. Nous proposons
différents circuits en nous adaptant
aux différents types de public,
les marcheurs, et non marcheurs.
Ce qui est intéressant avec les
collines, c’est qu’il y a là tous
les extérieurs des films de Marcel
Pagnol : La Fille du puisatier,
Manon des Sources, Le Vallon de
Marcelin, Angèle, Le Schpountz »,
se réjouit-il.
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 7.
Au programme
Vladimir Cosma : concert exceptionnel
9 mai - 20h - Centre de congrès Agora (Aubagne).
Retransmissions gratuites à La Destrousse et
La Penne-sur-Huveaune
Tarif : 35 euros. Billetterie : 04 42 18 08 08
Deux retransmissions gratuites sont proposées
à La Destrousse, salle La Pléaïde et à La Penne-surHuveaune, salle l’Espace de l’Huveaune.
Rencontres littéraires « Terres d’enfance »
Juin à décembre à Aubagne et Saint-Zacharie
Le principe de ces Rencontres : un écrivain lauréat du
prix Marcel Pagnol vient échanger durant une heure
sur le thème des souvenirs d’enfance.
- Vendredi 5 juin à la médiathèque d’Aubagne,
18h30, rencontre avec Irène Frain
- Samedi 17 octobre à la médiathèque d’Aubagne,
17h30, rencontre avec Guy Goffette
- Vendredi 20 novembre au Cercle républicain de
Saint-Zacharie, 18h, rencontre avec Azouz Begag
- Samedi 5 décembre à la médiathèque d’Aubagne,
Daniel Picouly à 18h30.
Pagnol sous les étoiles
Du 7 juillet au 26 août, dans les communes
du Pays d’Aubagne et de l’étoile
Installé dans des transats sur les places des villes et
villages de l’Agglo, le public pourra assister à la nuit
tombée (de 21h30 à 23h) aux projections gratuites des
films Angèle, Jofroi, Topaze, Marius et César.
Aubagne : 21 et 28 juillet, 4 et 5 août.
La Penne-sur-Huveaune : 7 juillet
Roquevaire : 8 juillet
Saint-Zacharie : 15 juillet
Belcodène : 29 juillet
Saint-Savournin : 5 août
Cadolive : 12 juillet
La Destrousse : 18 août
Peypin : 19 août
La Bouilladisse : 25 août
Auriol : 26 août
Théâtre dans les collines à la Font de Mai
16, 23, 30 juillet et 6, 13 et 20 août de 18h à 23h
Les acteurs de la compagnie théâtrale Dans la
cour des grands nous invitent à revivre les scènes
emblématiques du théâtre et du cinéma de Pagnol
dans les collines, celles-là mêmes qui ont inspiré
Pagnol. Un dîner au goût de Provence est prévu pour
les participants.
Inscriptions et renseignements à l’office de tourisme :
04 42 03 49 98
Circuits pédestres sur les traces
de Marcel Pagnol
11, 12, 13 septembre, Aubagne
Tous les mardis et vendredis, et ce jusqu’au
15 septembre, le circuit pédestre Marcel Pagnol
spécial été de 7 km vous mène dans les collines
des « grandes vacances », au pied des Barres
de Saint-Esprit, en passant par le mas de
Massacan, la ferme d’Angèle, le vallon de Passetemps, avant d’atteindre le village de la Treille.
La promenade inclut une visite de la Maison natale.
Départ à 7h30 de la gare d’Aubagne.
Durée : 5 heures. Pour ces deux circuits : 11 €
Inscriptions et renseignements à l’office de tourisme
04 42 03 49 98
Le Schpountz
11, 12, 13 septembre, Aubagne, théâtre urbain.
L’inoubliable personnage incarné à l’écran par
Fernandel, comme vous ne l’avez jamais entendu,
interprété par la compagnie flamande Marius.
Scannez-moi
+
En savoir
Voir le programme complet
www.aubagnecapitalemarcelpagnol2015.com
Vladimir Cosma : le concert hommage à Marcel Pagnol
Vladimir Cosma
8. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
Le Centre de congrès Agora à
Aubagne accueille le 9 mai un grand
monsieur de la musique. Pour cette
soirée exceptionnelle, le maestro
Vladimir Cosma s’est entouré de
deux formations virtuoses : El Archi
dell’ Orchestra Filarmonica di Torino
et l’Orchestre régional
de Cannes Provence Côte d’Azur.
En première partie, El Archi dell’
Orchestra Filarmonica interprèteront un concerto pour alto et cordes
(création) avec la participation de
Pierre-Henry Xuereb (alto solo). et le
concerto méditerraneo pour mandoline
et cordes (création mondiale) avec
la participation de Vincent BeerDemander (mandoline solo). En
seconde partie, l’Orchestre régional
de Cannes interprètera La Valse
d’Augustine, L’Air de Panisse, Le Duo de
Marius et Fanny, Ragtime en vacances,
L’Air de Marius, L’Air de Fanny,
L’Habanera de La Gloire de mon père.
. NOUVEAUTé
« L’eau des collines » : un service de proximité qui voit loin
«
Offrir à l’usager la meilleure eau au
meilleur coût, tel est le credo de « L’eau des
collines », la jeune Société publique locale
(SPL) du territoire de l’Agglo.
Un an après sa prise de responsabilités, " L’eau
des collines " poursuit sa stratégie efficiente,
dynamique et innovante, comme le constate sa
directrice Béatrice Marthos. Et les opérations
pleuvent depuis sur le territoire.
Sur l’Agglo, elle participe à renouveler le réseau
d’assainissement à hauteur de 700 000 € par
an. « Supprimer les fuites d’eau économisera la
ressource et de l’argent, l’eau brute étant achetée
à la Société des eaux de Marseille », rappelle la
directrice. La SPL retrousse aussi ses manches
pour chercher l’or bleu dans les profondeurs du
territoire. Une étude universitaire rapporte en
effet la présence de grandes ressources locales.
Du côté de l’usager, l’arrivée de « L’eau des
collines » et ses multiples opérations n’impactent en rien sa facture à 1,60 € le m³ environ.
« Les tarifs, les modes et les échéanciers
de paiement sont identiques, seul le logo
sur les documents a changé », confirme
Michel Rodriguez, aubagnais de 54 ans. « Et si,
à terme, nous payons l’eau issue de notre propre
territoire, c’est autant d’argent qui y reste »,
déclare-t-il.
En revanche, le consommateur gagne un service
de proximité : la SPL à taille humaine répond
" L’eau des collines ",
c’est plus d’investissement en adduction,
plus de recherche de nouvelles sources
d’eau, plus de proximité dans le service
et ce, à moindre coût.
Sylvia Barthélémy,
»
Présidente de la Communauté d’agglomération
du Pays d’Aubagne et de l’Étoile
toujours présente aux sollicitations de ses clients
qu’elle reçoit aussi dans ses locaux aubagnais.
Pour toujours mieux atteindre son objectif :
garantir une eau de qualité, correctement distribuée
et à un prix abordable.
Une gestion
publique
qui coule de source
Si « L’eau des collines » est une société
privée, le conseil d’administration se
compose de cinq partenaires publics :
l’Agglo et les communes d’Aubagne, de la
Penne-sur-Huveaune, de Cuges-les-Pins
et de Saint-Zacharie. Autrement dit, le
pouvoir décisionnaire est entre les mains
de structures publiques. Les recettes sont
issues des prestations de services et les
bénéfices sont investis dans les services
d’eau et d’assainissement ou dans la
réduction des tarifs.
+
En savoir
Découvrez le reportage sur
« L’eau des collines » :
> www.eaudescollines.fr
Scannez-moi
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 9.
. GROS PLAN
Val’Tram, un pas supplémentaire dans le concret
«
Feu vert en juin prochain
Sylvia Barthélémy
Présidente de la Communauté d’agglomération
du Pays d’Aubagne et de l’étoile
Lors d’une consultation et pendant un
mois, du 18 mai au 20 juin, la population du
territoire sera amenée à donner son avis
sur le projet du Val’Tram.
Divers canaux seront mis en place pour que
chacun puisse s’exprimer, parmi lesquels le
numérique, la mise à disposition de registres en
mairie et la distribution de flyers.
Ce tramway, appelé à desservir La Bouilladisse,
La Destrousse, Auriol, Roquevaire et Aubagne
en réhabilitant l’ancienne voie de Valdonne,
a été remis en première priorité des projets
de transports du territoire. Il ne manque pas
d’atouts et le premier d’entre tous est d’être
un projet communautaire au service de la
majorité des habitants du territoire. De plus,
« il va donner un peu de sens aux
investissements déjà réalisés en utilisant les
5 rames Citadis Compact, non
utilisées, déjà en possession de
l’Agglo, et optimiser le centre de
maintenance déjà construit »,
rappelle Pierre Coulomb,
maire de Saint-Zacharie et
vice-président délégué aux
transports.
»
Le Val’Tram est bel et bien sur les rails. Il a été
plébiscité dernièrement à l’échelle du ministère
de l’écologie et du Développement durable
qui lui a accordé une enveloppe de subvention
de 18,31 millions d’euros, grâce à ses atouts
techniques et socio-économiques. « Le principe
de réhabilitation de la voie de Valdonne est
inscrit dans le Plan de déplacement urbain
(PDU) de 2007, et le Schéma de cohérence
territoriale (SCoT) l’a intégré, notamment autour
de l’aménagement des stations dans des zones
à fort enjeux, amenées à se développer dans le
futur », précise Nathalie Castan, directrice du
service transports de l’Agglo.
De quoi donner le jour à un tramway anticipant
l’évolution du territoire dont le programme
prévoit une mise en service pour l’été 2019.
+
En savoir
Vous pouvez voir
le film du Val’Tram :
> www.tiny.cc/valtram
Scannez-moi
10. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
Le Val’Tram est l’élément majeur
d’un projet global réellement
intercommunal, réellement d’intérêt
communautaire et plus économique
puisque ce sont les rames achetées
pour le tramway qui circuleront
également sur la voie de Valdonne.
Le schéma global
des nouveaux transports en commun pour
les habitants du Pays d’Aubagne et de l’Étoile
200
PLACES
LA CHAPELLE
P+R
LA BOUILLADISSE
Une révolution pour l’usager
LA DESTROUSSE
P+R
Le Val’Tram constituera une belle alternative
à la voiture pour près de 60 000 habitants du
du Pays d’Aubagne et de l’étoile, parmi lesquels
4 400 voyageurs attendus. En effet, ils pourront
oublier le stress de la voiture et rallier, en 25
minutes maximum, et ce toutes les 10 minutes,
La Bouilladisse à Aubagne gratuitement.
« Dans l’autre sens, les jeunes lycéens pourront
aussi, à l’avenir, emprunter le tramway pour se
rendre dans le futur lycée de La Bouilladisse »,
note Pierre Coulomb. Finis, donc, les problèmes
de stationnement à Aubagne et la saturation de
l’unique axe routier desservant les communes du
nord du territoire.
Le trajet entre La Bouilladisse et Marseille,
combinant tramway et TER, se fera quant à lui
en 45 minutes. Là où il faut parfois aujourd’hui
au moins 1h15 en voiture… Multi-modalité oblige,
« notre système a été étudié pour permettre
une correspondance directe avec les TER. Les
horaires ont été ciblés : les usagers sortent du
tramway, prennent les TER sans attendre »,
précise Nathalie Castan, directrice du service
transports de l’Agglo.
Enfin, « plus léger que le tram-train d’origine,
le tramway permettra d’aménager davantage de stations », avance à son tour Claude Inès,
adjoint délégué aux transports, à la sécurité,
aux travaux de Saint-Zacharie et conseiller technique de la présidente de l’Agglo,
« Possibilité que nous étudions actuellement »,
renchérit Nathalie Castan.
PONTDE-JOUX
Pierre Coulomb
Maire de Saint-Zacharie et vice-président
de l’Agglo délégué aux transports
P+R
200
PLACES
ROQUEVAIRE
200
PLACES
P+R
PONT-DE
L’ÉTOILE
Légende
VAL’TRAM
100
PLACES
P+R
100 places
NAPOLLON
SOLANS
P+R
PARKING
RELAIS
TRAMWAY
BUS (BHNS)
«
Le Val’Tram,
les maires le souhaitent,
nos populations en ont
besoin. Ce projet est une
priorité pour notre territoire.
80
PLACES
GARE
»
AUBAGNE
ZONE
DES PALUDS
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 11.
. MIEUX COMPRENDRE
LE BUDGET et les projets DE L’agglo en 2015
La Communauté d’agglomération Pays d’Aubagne et de l’étoile vient d’adopter son budget pour
l’année 2015. Au chapitre des investissements, elle a choisi de privilégier 6 axes d’intervention qui
constitueront la base de son action pour l’année à venir.
VAL’TRAM
1 M€
Bouger mieux
2015 verra notamment la mise en œuvre opérationnelle du nouveau schéma de transport avec
le lancement du projet de Val’Tram sur la voie de
Valdonne mais aussi celui de Chronobus pour desservir
la zone des Paluds en Bus à Haut Niveau de Service
(BHNS). Ce nouveau schéma permettra d’améliorer le
maillage en transport du Pays d’Aubagne et de l’étoile, qui
en avait grandement besoin, mais sera aussi un axe de
développement urbain et économique.
Recycler mieux
1. L’installation de 40 à 60 containers enterrés
répartis sur toutes les communes du territoire.
2. La restauration de la décharge d’Auriol.
3. La réhabilitation du site du Mentaure.
En matière d’assainissement : les travaux
d’extension et de réhabilitation de la station
d’épuration d’Auriol/Saint-Zacharie qui
permettront de doubler sa capacité initiale.
600 000 €
1 000 000 €
STATION
éPURATION
AURIOL/ST-ZACHARIE
4 800 000 €
Demeurer mieux 6 M€
- Objectif de production de 500 logements
par an en privilégiant des projets mixtes.
- Faciliter la mobilité dans le parc social.
- Encourager l’accession sociale.
Accueillir mieux
- Montée en puissance de l’Office de tourisme
intercommunal.
- Améliorer la promotion auprès des prescripteurs de
voyages.
- Le 120e anniversaire de la naissance
de Marcel Pagnol.
12. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
90 M€
tramway
sur 5 ans
13,5 M€
en 2015
Investir mieux
Trois projets forts :
CONTainERS
RéSEAUX
ENTERRéS ASSAINISSEMENT
en 2015
En privilégiant le développement économique
et l’emploi avec 3 actions phares :
1. La recherche et la mise à disposition
de foncier pour l’économie.
2. La requalification de la zone des Paluds.
3. Une agriculture péri-urbaine préservée
et de qualité et une filière argile connue et
reconnue.
Pépinière Paluds
(maîtrise d’œuvre, CT, CSPS)
590 000 €
en 2015
7 M€
sur 3 ans
Gérer mieux
- Baisse des dépenses de fonctionnement
de 9 %.
- Mutualisation des services entre les
communes.
- Moins de dépenses inutiles de prestige
et de communication.
- Des impôts qui
n’augmenteront pas.
0%
d’augmentation
de fiscalité
. LE DOSSIER
De l’espace pour l’économie
L’entreprise Mota
spécialisée dans
les systèmes de
refroidissement pour
les véhicules et
l’industrie.
Le manque de surfaces foncières
disponibles est aujourd’hui l’un des facteurs limitant le développement de
l’économie, donc l’emploi sur le territoire de
l’agglomération.
Le constat est partagé par tous les acteurs :
promoteurs, chefs d’entreprise, collectivités.
Pour trouver des solutions et libérer de
nouveaux espaces, la communauté d’agglomération souhaite rationnaliser, moderniser
et développer les sites économiques qui
existent et en créer de nouveaux. Elle a
engagé un plan d’intervention sur la zone
industrielle des Paluds pour renforcer son
attractivité, améliorer la gestion des flux et les
espaces publics et développer les services.
L’ambition affichée est de positionner les
Paluds comme un site productif de référence
en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 13.
Les ateliers de l’entreprise Oxygravure
conçoivent des éléments
de signalétique aéronautique,
ferroviaire et industrielle.
De l’espace pour l’économie
Pour répondre aux besoins de développement des entreprises déjà implantées et
en accueillir de nouvelles, l’Agglomération
doit trouver 50 à 70 ha d’espaces fonciers
supplémentaires pour l’économie.
Créée il y a près d’un demi-siècle, la zone des
Paluds s’étend sur 125 ha. Elle accueille plus
de 600 entreprises qui génèrent quelque
6000 emplois directs et certainement plus du double d’emplois indirects ou induits sur l’ensemble
de l’agglomération. Véritable poumon économique
du territoire, elle est au cœur de la réflexion
engagée par la direction de l’agglomération
pour répondre à un problème très concret :
trouver de nouveaux espaces pour l’économie.
«
Notre ambition est
de favoriser la création
de plus de 5 000 emplois
nouveaux et pour cela,
il faut trouver du foncier
pour permettre à nos
entreprises de se développer
et pour en accueillir de nouvelles.
Serge Perottino
Maire de Cadolive et vice-président chargé de l’économie
de la communauté d’agglomération
14. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
»
« La priorité est de redynamiser l’emploi par le
développement économique », confie Serge
Perottino, maire de Cadolive et vice-président
chargé de l’économie de la communauté
d’agglomération. Le service économie de
l’Agglo a recensé les besoins exprimés
par les entreprises déjà implantées et qui
souhaitent se développer.
« Ces demandes sont évaluées à 417 000 m2
de bâti, dont 80 % concernent la seule zone
des Paluds », précise Marina Rizzon, chargée
de mission au service économie. Le problème,
c’est que la zone des Paluds est pleine, comme
la plupart des zones industrielles situées sur
les autres communes de l’agglomération.
« C’est pour cette raison, explique André
Levisse, conseiller auprès de la présidente de
l’Agglo pour les questions économiques, que
nous déployons une stratégie multi-actions avec
une rationalisation des espaces existants et la
recherche, notamment au travers du nouveau
PLU (NDLR, Plan local d’urbanisme), de 50 à
70 hectares supplémentaires dédiés à l’économie sur l’ensemble de l’agglomération. »
Les nouveaux Paluds
Au-delà de la nécessité de libérer des espaces
fonciers, le projet « Les Nouveaux Paluds »
porté par la communauté d’agglomération vise
également à requalifier la zone avec l’ambition
d’en faire un site productif de référence en PACA.
Ce plan, développé en partenariat avec la Ville
d’Aubagne, l’association de la zone des Paluds
et les entreprises, propose plusieurs leviers
d’action : préserver le foncier pour l’accueil
d’activités productives, organiser et sécuriser
les déplacements, revaloriser les infrastructures
et services et accompagner les entreprises
du site dans une démarche de valorisation du
bâti et de l’environnement. « Ces dernières
années, des activités commerciales sont venues
s’implanter sur les Paluds, regrette Michel
Souchon, président de l’association de la zone
(ASLP). L’objectif est de reconquérir ces parcelles
au profit des activités productives. Pour notre
part, nous allons demander à nos adhérents de
faire des efforts pour améliorer les bâtiments et
limiter les pollutions visuelles que constituent
les publicités sauvages. » Parallèlement, un
travail de réorganisation des déplacements, de
la circulation et du stationnement sera engagé
par la collectivité : « Nous souhaitons renforcer
les transports en commun, notamment avec le
projet de Bus à Haut Niveau de Service porté par
le service transports de l’Agglo et favoriser les
modes doux et le covoiturage, précise Marina
Rizzon. Nous souhaitons également développer
la qualité de l’environnement et des espaces
publics, mais aussi celle des services avec
l’amélioration des réseaux numériques et la
rénovation du Centre Agora. »
«
Des activités commerciales
sont venues s’implanter
sur les Paluds. L’objectif est
de reconquérir ces parcelles au
profit des activités productives.
Michel Souchon
»
Vers une réhabilitation
de la pépinière des Paluds
Fondée à la fin des années 80, la pépinière
d’entreprises des Paluds propose 2 500 m2 de
surfaces d’activités et de bureaux. « Le bâtiment
est vieillissant et n’est plus conforme aux normes
en vigueur aujourd’hui pour ce type de pépinière,
analyse Marie-Hélène Ippolito, directrice du
service économie de l’Agglo qui gère la structure.
Plutôt qu’une simple rénovation du bâtiment,
nous avons opté pour une reconceptualisation
totale de cet équipement en créant un véritable
pôle entrepreneurial. » Dans cette optique, le
bâtiment sera reconstruit avec un doublement
des surfaces. Cela permettra d’abriter un
incubateur, une couveuse, une pépinière et un
hôtel d’entreprises avec, pour les créateurs,
une possibilité d’un parcours résidentiel de six à
sept ans. Les études sont en cours et les travaux
pourraient débuter en 2016.
Trouver 50 à 70 hectares
Afin de trouver ces surfaces foncières
supplémentaires pour l’économie, la communauté d’agglomération a procédé à un
recensement, zone par zone des « gisements
fonciers » potentiels. Plusieurs cibles sont
explorées. Ainsi, sur Aubagne, outre le travail
« chirurgical » engagé sur les Paluds, une
extension de la zone de Napollon permettrait
de gagner une douzaine d’hectares et une
quinzaine pourraient être aménagés sur celle
de Camp de Sarlier. Sur les autres communes
du territoire, si les surfaces sont souvent plus
modestes, des pistes sont explorées sur la zone
de Valdonne à Peypin.
Président de l’association de la zone (ASLP)
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 15.
Hervé Saada,
patron de CMBB Provence :
« Nous aurions besoin de
doubler notre surface
d’entrepôt. »
PéPINIèRE DES PALUDS :
CMBB PROVENCE DéCOLLE
En 2013, Hervé Saada fonde la filiale de CMBB
en Provence en déclinant le concept et le modèle
économique développé avec succès par son
frère en région parisienne : « Nous exécutons
des travaux de peinture de remise en état post
sinistre pour le compte exclusif des compagnies
d’assurance. » Installée dans la pépinière des
Paluds, l’entreprise va très vite, grâce à son
expertise, s’affirmer sur ce marché de niche.
Après dix-huit mois d’activité, elle emploie déjà
12 personnes et prévoit de recruter 4 nouveaux
salariés en 2015 : « Je suis extrêmement fier
de créer des emplois dans ma région », confie
Hervé Saada qui est également administrateur
du réseau Entreprendre. Conséquence directe
de sa forte croissance, la société se retrouve
à l’étroit sur les 100 m2 de locaux qu’elle
occupe : « Nous aurions besoin de doubler
notre surface d’entrepôt et de 20 m2 de bureau
supplémentaires. Je souhaite acheter un local de
150 à 250 m2, mais je veux absolument rester sur
les Paluds car c’est un endroit stratégique pour
nous avec son accès autoroutier direct. Je sais
que la zone est pleine, mais je suis à l’affût de
toute opportunité. »
16. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
L’EXEMPLE
SARTORIUS STEDIM BIOTECH
Filiale d’un groupe allemand, Sartorius Stedim
Biotech est spécialisée dans les dispositifs
médicaux. Installée sur les Paluds depuis 1992,
elle y emploie aujourd’hui plus de 550 personnes
et fait partie des locomotives de la zone.
Pourtant, en 2011, faute de place sur cette zone,
elle a dû déplacer une partie de son activité
logistique : « Nous sommes sur un marché très
porteur et nous enregistrons une croissance à
2 chiffres chaque année, déclare Olivier Potet,
senior manager hygiène, sécurité, environnement
et services généraux de l’entreprise. Il y a trois
ans, nous avions besoin de place, notamment
pour stocker nos produits et nos matières
premières. Nous n’avons pas trouvé de solution
dans la zone et nous avons dû louer un bâtiment
sur Gémenos et y transférer une partie des
activités et des effectifs. » Finalement, en
février 2013, après deux ans de recherche,
une opportunité est identifiée avenue de la
Fleuride sur les Paluds par les services de
l’Agglo. L’entreprise acquiert la parcelle de
11 000 m2 avec un bâtiment de 5 500 m2.
Fin 2014, après un an et demi de travaux, elle
peut rapatrier toute son activité sur la zone :
« C’est une véritable chance pour nous d’avoir
trouvé ce site à quelques centaines de mètres
de notre siège, convient Olivier Potet qui anticipe
déjà les besoins pour les cinq à six années à venir.
Nous engageons dès cette année l’aménagement
du premier étage de ce bâtiment pour accueillir
40 personnes supplémentaires. De plus, nous
pouvons envisager des extensions avec une
réserve constructible de 2 500 m2.»
Olivier Potet,
senior manager
hygiène, sécurité,
environnement de
Sartorius Stedim Biotech.
. PRéVENTION
Tramway : la ville en toute sécurité
Un nouveau moyen de transport en commun
a vu le jour depuis quelques mois dans
notre agglomération.
Le tramway partage l’espace urbain
avec les piétons, les voitures, les vélos...
et cette cohabitation implique quelques
règles à respecter pour la sécurité de tous.
Inauguré en septembre dernier, le tramway
de l’agglomération du pays d’Aubagne et de
l’étoile relie Le Charrel au centre d’échange
multimodal de la gare d’Aubagne. Un parcours
de 2,7 km qui passe notamment à proximité du
collège Lou Garlaban et du lycée Joliot-Curie.
Plusieurs petits incidents, fort heureusement
sans conséquences et le plus souvent dus à
l’inattention ou à l’imprudence des collégiens et
lycéens, doivent nous inciter à plus de vigilance
et au respect de quelques règles simples.
Règles d’or de la sécurité :
• Le tramway est silencieux, éviter de
téléphoner ou d’écouter de la musique
aux abords immédiats de la plate-forme
du tramway.
• Laisser la priorité au tramway en toutes
circonstances.
• Ne pas marcher et ne pas stationner
sur la plate-forme du tramway.
• Piétons, deux-roues : attention, les rails
sont glissants.
• Regarder à gauche puis à droite avant
de traverser la plate-forme du tramway.
Piétons
Le tramway est silencieux et il met 40 mètres pour
s’arrêter.
• Ne pas traverser devant une rame à l’arrêt car un
tramway peut en cacher un autre.
• Traverser la plate-forme uniquement dans les
passages protégés.
• Ne jamais passer par-dessus ou par-dessous les
barrières de sécurité.
En voiture
Le tramway a toujours la priorité. Respecter
la signalisation spécifique liée au tramway et
notamment s’arrêter au feu rouge clignotant !
En deux-roues
Soyez vigilant en traversant, les rails peuvent être
glissants et provoquer des chutes.
Les cyclistes et les deux-roues doivent respecter la
même signalisation que les autres véhicules.
Jouez avec nous,
pas avec votre sécurité
sur le-tram-et-nous.com
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 17.
expression des groupes politiques
GROUPE AUBAGNE-CUGES
AU CŒUR DU TERRITOIRE
Des engagements
tenus et respectés
Il y a un an, une nouvelle
gouvernance se mettait en place
à l’Agglo avec la volonté de
porter trois objectifs : respecter
les engagements, épauler les
communes et relancer une
dynamique territoriale.
1. Le respect des engagements
tout d’abord. Nous nous étions
engagés à n’augmenter aucun
taux d’imposition.
Nous constatons avec
satisfaction que cet engagement
est respecté, malgré la baisse
de plus de 4 M€ sur trois ans
des dotations de l’état.
Cela représente un effort
énorme d’économies,
d’autant plus que l’Agglo mène
une politique ambitieuse de
soutien aux communes et
d’investissement.
2. La volonté d’épauler les
communes. Toutes les
communes sont particulièrement
touchées par la baisse des
dotations de l’état. Chacun aura
pu observer qu’en France un très
grand nombre de collectivités
ont décidé d’augmenter les
impôts locaux pour boucler
leur budget. Taxes d’habitation
et taxes foncières connaissent
cette année une flambée
particulièrement sensible :
+15 % à Toulouse, +10,5 % à
Lille, +5 % à Lyon, +4,9 % à
Marseille, +4,2 % à Tours,
ou encore +30 % à Cugneaux,
une commune de 16 000
habitants de Haute-Garonne.
L’appui de l’Agglo est donc
précieux pour les communes.
Nous apprécions également que
ce soutien aux communes soit
opéré sans orientation partisane.
Chaque commune est traitée
sans considération d’étiquette
politique, et nous nous en
félicitons.
Retenons aussi l’effort
d’investissement : 43 M€ !
Cela représente pour Aubagnemais c’est vrai pour les autres
18. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
villes - un effort tout particulier
de financement de containers
enterrés (40 à 60 containers
sur l’ensemble de l’Agglo), mais
aussi le triplement du nombre de
points avec un vrai impact sur la
propreté et l’environnement de
la ville.
Investissement dans le
domaine économique, aussi.
Après des années d’abandon,
l’Agglo a repris l’initiative
sur le foncier économique,
sur la modernisation de la
zone des Paluds et de sa
pépinière. Nos entreprises ont
besoin d’investissement en
infrastructure, nos concitoyens
ont besoin d’emploi.
L’Agglo remplit parfaitement son
rôle en la matière.
3. La volonté de dynamiser le
territoire. Nous avons un devoir :
proposer à nos citoyens des
perspectives d’emploi et à nos
entreprises des perspectives de
développement.
à ce titre, nous saluons la
mise en place d’un plan de
requalification de la zone
d’activités des Paluds, véritable
poumon économique du Pays
d’Aubagne : 7 000 emplois,
600 entreprises. L’Agglo affirme
son intervention afin de renforcer
l’attractivité de la zone afin
de la maintenir au plus haut
niveau. L’objectif à terme est de
positionner Les Paluds comme
site productif de référence
en région Provence-Alpes-Côte
d’Azur.
C’est avec cette volonté du
respect des engagements,
d’appui et de soutien des
communes, dans la dynamique
du cercle vertueux de réduction
des dépenses qui permet à
l’Agglo d’investir plus sans
augmenter les impôts.
C’est cette politique que nous
soutenons.
Cuges-les-Pins : Bernard Destrost
(maire), France Leroy.
Aubagne : Gérard Gazay (maire),
Alain Grégoire, Jeannine Levasseur,
Léo Mournaud, Patricia Pellen,
Marie-Hélène Arfi-Bongiovanni,
Alain Rousset, Hélène Tric,
Bruno Foti, Mohammed Salem,
. TRIBUNE
Christine Pretot, Danielle Menet,
Geneviève Morfin, Philippe Amy,
Vincent Rusconi, Pascal Agostini,
Sophie Artaria-Amarantinis,
Laurent Colombani, Julie Gabriel,
Giovanni Schipani
GROUPE DES MAIRES ET DE
LEURS éLUS MAJORITAIRES
Un budget dynamique
pour nos communes
Au mois d’avril sera voté notre
budget, un budget dynamique
et ambitieux qui permettra de
maintenir la qualité des services
de proximité, déjà assurés
sur le Pays d’Aubagne et de
l’étoile par notre communauté
d’agglomération.
En revanche, qu’en sera-t-il à
partir du mois de janvier 2016,
date officielle d’installation de
la métropole décidée par
le gouvernement ?
En effet, le regroupement
des communes et des EPCI
va entraîner une péréquation
financière qui risque d’être
préjudiciable pour nos
communes dont les aides
devraient être sérieusement
diminuées.
à cette sanction s’ajoute celle
de la réduction massive des
dotations de l’état qui seront
amputées de 30 % jusqu’en 2017,
entraînant ainsi des difficultés
financières d’une gravité
exceptionnelle pour
nos territoires.
Mais le gouvernement a décidé
de passer en force et malgré
nos nombreuses démarches
contestataires, la métropole
nous est imposée.
Nous devrons donc rester
vigilants au sein de cette
« Monstropole » et faire entendre
notre voix afin de défendre
les intérêts de nos concitoyens
déjà touchés par la crise
économique et sociale, pour ne
pas affecter nos services publics,
sauvegarder nos compétences
et, plus globalement, préserver
la solidarité et la proximité,
valeurs si précieuses dans nos
communes.
Auriol : Danièle Garcia (maire),
Raymond Rocchia, Danièle Giraud,
Robert Miechamp.
Belcodène : Patrick Pin (maire).
La Bouilladisse :
André Jullien (maire),
Cadolive : Serge Perottino (maire),
Madeleine Vaicbourdt.
La Destrousse : Michel Lan (maire),
Christiane Petetin.
La Penne-sur-Huveaune :
Pierre Mingaud (maire), Dominique
Honetzy, Jean-Claude Alexis.
Peypin : Albert Sale (maire),
Pierre Baisse, Carine Couturier.
Roquevaire : Yves Mesnard (maire).
Saint-Savournin : Rémi Marcengo
(maire), Jocelyne Marcon.
Saint-Zacharie : Pierre Coulomb
(maire), Sylvia Gimbert.
GROUPE à GAUCHE POUR
UN TERRITOIRE SOLIDAIRE
La métropole,
c’est maintenant !
Naguère, la gestion de notre
Agglo était systématiquement
fustigée par l’opposition ! Ainsi,
passaient les délibérations sur
toutes ses compétences et ses
choix, et les aboiements contre
ne cessaient !
Les orientations décriées et les
moyens alloués pour mises en
œuvre, dénoncés... Aujourd’hui,
à quelques aménagements
près, et un audit financier inutile
confirmant ce que nous disions
depuis des années, l’essentiel
des politiques est reconduit.
Force est de constater
qu’en début de mandat,
la reconduction sans innovation
ni projet nouveau fragilise !
Force est de constater que sans
politique offensive et créative
un territoire s’affaiblit !
Force est de constater que
le vide de débat et d’action
publique contre la métropole
ressemble à une résignation
ou pire, à une allégeance...
Les déclarations ne suffisent
pas, la volonté politique doit
s’exercer : ici, elle est absente.
Ce territoire manque
aujourd’hui de ce qui est
pourtant encore sa marque de
fabrique, la résistance créative,
en actes, qui rend les citoyens
de nos communes dignes et
acteurs!
Les villes et villages de notre
agglo ne méritent pas ça !
Si la droite a décidé l’abandon,
nous, nous n’abandonnons pas !
Muriel Henry (La Bouilladisse),
Hélène Lunetta (Aubagne),
Monique Ravel (Roquevaire),
Magali Giovannangeli (Aubagne),
Sylvie Fanego (Belcodène),
Stéphanie Harkane (Aubagne),
Maurice Capel (Roquevaire),
Patrick Arnoux (Aubagne),
Denis Granjean (Aubagne),
Daniel Fontaine (Aubagne),
Antoine Di Ciaccio (Cuges-les-Pins)
NON-INSCRIT
Habitants de l’Agglo,
à vos porte-monnaie !
Chers concitoyens de l’Agglo,
mieux vaut vous y faire vite :
vous allez payer la dette
vertigineuse d’Aubagne, déjà en
théorique banqueroute, surtout
après un an de gestion de
M. Gazay.
En effet, S. Barthélémy va,
sous couvert de la demande
de communes de tous bords,
augmenter leur dotation sur les
fonds de l’Agglo. Cela permettra
de cacher les déficits….
Demain, dans la métropole
souhaitée depuis 2001 par
la même Mme Barthélémy,
vous payerez encore plus.
Bon courage à tous.
Joëlle Melin (Aubagne)
GROUPE L’AGGLO
POUR TOUS
Nous travaillons
pour l’avenir !
« L’Agglo pour tous », tel est le
nom du groupe que nous avons
constitué au sein du conseil
communautaire.
Il est constitué des 5 élus qui
sont minoritaires dans leurs
communes tout en faisant partie
de la majorité au sein du conseil
communautaire.
Ce particularisme se traduit
par une liberté d’action et de
parole qui nous permet de
construire l’alternance dans
nos villes respectives sans
remettre en cause les équilibres
politiques communautaires car
il est pour nous très important
que les combats municipaux
ne pénalisent jamais l’intérêt
général des habitants de notre
territoire.
Patrick Biava, (Saint-Zacharie),
Alain Boutboul (La Bouilladisse),
David Mascarelli (Roquevaire),
Véronique Miquelly (Auriol),
Christophe Szabo
(La Penne-sur-Huveaune)
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 19.
. AGENDA
Au fil des communes
CUGES-LES-PINS
FORUM DE L’EMPLOI ET
DE LA CRéATION D’ENTREPRISE
10/04 - 10h à 18h
Grand événement inédit
à Cuges. De nombreux ateliers
et intervenants.
Infos : 04 42 73 80 11
JUMELAGE
23/04
Signature du jumelage de Cuges
avec la ville italienne Chiusa di
Pesio.
Infos : 04 42 73 80 11
FOOT
24 au 25/05
26e Plateau international des
débutants.
CALIENTE
6/06-18h
Soirée latino avec démonstration
de capoeira, place de la mairie.
ANNIVERSAIRE
13/06
Forum des associations avec
les 70 ans du club sportif
Infos : 04 42 72 56 10
FêTE VOTIVE
10/07 au 18/07
Au programme : cavalcade le
11/07 à 11h, dans les rues du
village.
Théâtre en plein air le 15/07 à
21h, Ali Baba et les 40 voleurs,
par le Théâtre du Verseau,
complexe sportif R. Conti. Duo
d’impro le 17/07, 21h, par la Cie
des Sherpas, complexe sportif
R.Coti.
TRADITION
13 au 14/06
Fête de Saint-Antoine
Infos : 04 42 73 80 11
MUSIQUE
21/06
Concerts pour la fête de
la musique.
PROJECTION
22/07 - 21h30
Projection de film « Pagnol sous
les étoiles ».
SAINT-ZACHARIE
ARTS
30/04 au 3/05
18e Grand salon de peinture
et de sculpture. Vernissage
de l’exposition d’Adrien Coppola
le 30/04, 18h30,
Maison du peuple.
Infos : 06 86 86 69 84 et
04 42 72 99 43
VIDE-GRENIER
3/05
LA BOUILLADISSE
VOITURES ANCIENNES
31/05
2 Rencart de la Bouill’ :
exposition de voitures anciennes
sur le boulodrome.
e
20. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
Toute la journée, bd de la
Libération, Square Reda Caire,
bd des Martyrs de la Résistance.
Inscriptions en mairie :
04 42 32 63 30 30 ou 32
EXPO AUTO
12/04
Exposition de voitures anciennes
et sportives, bd de la Libération.
BOULES
Avril, mai, juin
Trois challenges de jeu provençal
2X2 : 18 et 19/04, challenge
Axiome. 16 et 17/05, challenge
Gaston Fassy. 6 et 7/06,
challenge Roger Thion.
Infos : 04 42 32 64 80
SAVEURS
7/06 - 10h à 19h
Fête de l’olive, de l’olivier et du
miel, place de la mairie.
MUSIQUE
20/04 - 10h30 et 20h
Concert de jazz
26/06
Entrée gratuite, place du village
AURIOL
CHEVAUX ET BESTIAUX
Inscriptions à l’Office de
tourisme intercommunal
Infos : 04 42 03 49 98
Dans le cadre de la fête de
la musique, concert de la
philarmonique et, le soir, grande
sardinade du comité des fêtes
avec animation musicale.
Place de la mairie.
Infos : 04 42 04 63 18
30e Foire aux chevaux et aux
bestiaux, cours du 4-Septembre
Parking Plumier.
Infos : 04 42 72 81 49
MUSIQUE
FêTE
EXPOSITION
RANDO THéâTRALE
7/06
21/06 - 21h
Fête de la musique avec le
groupe Red Led.
Place de la céramique.
Infos : 04 42 32 63 30 ou 32
CONCERT
12/06 - 21h
Concert gratuit de la chorale de
musique italienne « Il quartetto »,
jardin de la Maison du peuple.
Infos : 04 42 32 63 28
FOIRE AUX LIVRES
20/06
La bibliothèque municipale
propose sa foire aux livres.
ANNEES 80
25 et 26/07
Festivali’s avec Philippe Cataldo
et Joniece Jamison le 25/07, le
groupe « La folie des années 80 »
et la finale des jeunes talents le
26/07.
CADOLIVE
CONCERT
24/04 - 18h
Concert de printemps de la
philarmonique, salle des fêtes.
Entrée libre.
3/07 au 6/07
Fête votive avec concours de
belote, pétanque, manèges et
animations musicales. Retraite
aux flambeaux avec groupes
folkloriques et spectacle
pyrotechnique le 6/07 à 21h30,
place de la mairie.
1/05
à partir de 6h, grande brocante
du comité des fêtes.
Jusqu’au 31/05
« L’enfant caché/Résister »,
exposition sur la Seconde Guerre
mondiale. Infos : 06 66 29 29 92
ART
2/05 au 3/05 - de 10h à 19h
6 Salon Art’M au Château
Saint-Pierre, invité d’honneur,
Jean-Claude Lorenzo
(sculpteur).
Infos : 06 11 83 92 27
e
LA DESTROUSSE
FêTE
19/06 au 22/06
Fête votive avec bal musette
le 19/06, l’orchestre Almeras
le 20/06 et feu d’artifice,
orchestre Newsik le 22/06.
Festi’Canailles,
fête des 2-12 ans
24/05
SOLIDARITé
13/05 au 17/05
Fête de la Solidarité, quartier de
Moulin de Redon.
Infos : 06 43 24 78 53
EMPLOI
19/05 - 9h à 17h
Spectacles, animations,
ateliers créatifs, jeux sportifs,
maquillage, tours de poney, etc.
au complexe sportif, stade,
tennis.
Forum de l’emploi sur le thème
de la propreté et des services
associés. Salle des Fêtes.
Infos : Maison sociale
(04 42 72 83 56) et service emploi
entreprise (04 42 04 36 51).
Salon de la maquette
et du modèle réduit
HIP-HOP
30 et 31/05
Ne ratez pas le salon de la
maquette et du modèle réduit,
salle La Pléïade.
Fête de la moto
7/06
BROCANTE
12/04 - 9h à 18h
Infos et réservations
04 42 04 44 14 et 06 95 58 64 69
mail : [email protected]
Place du village
7/06
Festival de hip-hop
« Festi Pause », cité de la
jeunesse. Infos : 04 42 01 64 60
EXPOSITION
1/7 au 1/08
« L’école en couleurs »
« Un si long chemin vers l’école »
de Sylviane Melan-Grazzini,
musée Martin Duby.
Infos : 04 42 72 84 29
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 21.
FêTE
3/07 au 6/07
Fête de la Saint-éloi, cours du
4-Septembre.
Infos : 04 42 04 73 97
ROQUEVAIRE
TRAIL
19/04
Le grand trail du Garlaban.
Infos : www.roqtrailattitude.fr
et 06 07 91 60 80
FêTE
1/05
Fête de l’âne par la confrérie
St éloi-St Vincent.
Infos : 06 62 19 98 77
FESTIVAL
LECTURES
12/06 - 19h
Présentation de lectures par
la bibliothèque municipale sur
le site du Castellas.
Infos : 04 42 82 55 63
CONTES
16/07 - 21h
Soirée contes en plein air.
Site du Castellas.
Sur réservation : 04 42 82 55 63
BELCODèNE
foire Horticole
3/05
vide-grenier
25/05
13/06
Dans le cadre de la semaine
nautique (du 12 au 21/06),
Festival « Rock’Vert » : scènes
ouvertes et concert rock en
soirée. Cours Négrel Féraud.
Infos : 04 42 32 91 53
INSOLITE
14/06
Course d’Objets flottants non
identifiés (OFNI) Huveaune
Cours Joseph Féraud.
Infos : 04 42 32 91 53
PEYPIN
ATELIER BD
18/04
BD reportage animé par
Clément Baloup. Bibliothèque.
Sur réservation : 04 42 82 55 63
JEUNE PUBLIC
29/04 - 15h
Spectacle « Les deux peintres »,
centre socioculturel.
Sur réservation : 04 42 82 55 63
22. l LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015
7e Médiévale
de La Penne-sur-Huveaune
Aubagne
Légion
30/04
Camerone 2015, quartier Vienot.
Programme sur
www.camerone.legion-etrangere.com
Concert
31/05 à 16h
Sébastien El Chato, concert de la
fête des mères, parc Jean Moulin
(gratuit)
Football
2 et 3/06
Tournoi de Toulon avec 4
rencontres au stade de Lattre
de Tassigny : Qatar/états-Unis
et France/Costa-Rica le 2/06.
Côte d’Ivoire/Chine et Mexique/
Angleterre le 3/06. Infos sur
www.festival-foot-espoirs.com
Vacances
24/06 à partir de 17h
Portes ouvertes des CLEA dans
les centres de loisirs.
Les 23 et 24 mai 2015 prochain
se tiendra la 7e Médiévale de
La Penne-sur-Huveaune.
Le cœur du village se métamorphosera et sera plongé en plein
Moyen âge avec ses chevaliers,
gueux, troubadours, jongleurs,
paysans…
Ils rendront hommage au Vicomte
et la Vicomtesse de Marseille
qui honoreront cette fête. Les
exposants du marché médiéval
seront également de la partie pour
montrer leur savoir-faire. Boissons
et ripailles seront à la Taverne des
3 chopes.
La Médiévale, ce sont 18 heures de
spectacle gratuit avec, en nocturne,
le samedi soir, un magnifique
spectacle de feu.
Pour participer et vivre ces deux
jours réservez et costumez-vous
grâce au grand choix de costumes
de l’atelier couture.
Réservations :
www.lamedievale.org et
06 15 14 39 69
Le Château
Le Castellas
de Peypin
réhabilité
Cet édifice fût
construit en
1150 par Pierre
Bremond Seigneur d’Auriol,
et détruit en 1593 par le Duc
d’Epernon. La mairie de Peypin,
avec la participation de l’Agglo
et du conseil général,
a entrepris des travaux
d’aménagement de ce lieu
chargé d’histoire
Le choix s’est tourné vers un
aménagement léger afin de
conserver au maximum le caractère
du site. Les travaux entrepris
ont permis d’aménager son
accessibilité par des cheminements
piétons, de sécuriser ses abords
et d’agencer des espaces en leur
donnant une vocation culturelle.
Une grande scène avec gradins
pour les festivités a été aménagée.
De part et d’autre de ces espaces,
ainsi qu’au nord et à l’est, les pentes
sont abruptes et dangereuses et
sont délimitées et sécurisées par
des clôtures en bois, afin d’en
empêcher l’accès mais sans cacher
la vue.
Roquevaire inaugure
le Complexe sportif
Saint-Roch
La commune de Roquevaire
s’est récemment dotée d’une
nouvelle salle omnisports située
dans le quartier Saint-Roch.
Ce magnifique complexe d’une
superficie de 2260 m² jouxte
le collège intercommunal
Louis-Aragon satisfaisant
aux besoins de celui-ci.
Il est également ouvert horstemps scolaire à diverses pratiques
sportives permettant d’accueillir
un public plus nombreux et de
nouvelles activités dans ses
différentes salles : salle polyvalente
de 800 m², dojo pour les arts
martiaux, salles de danse et de
gym. Il est, en outre, doté d’un
mur d’escalade avec 22 voies de
différents niveaux. Mis en service
à la dernière rentrée scolaire, le
complexe sportif Saint-Roch a
pris son régime de croisière et
devait être officiellement inauguré
le 18 avril. Cet équipement a été
cofinancé par le conseil général à
hauteur de 70 % et par la commune
de Roquevaire.
Cuges-les-Pins, entre
tourisme vert et modernité
Le 11 avril, le village devait
inaugurer le premier point
I-mobile de l’Agglo.
« Situé au 25, Route nationale 8,
le point I-mobile mettra à la
disposition des touristes un
lieu dédié à l’information dans
lequel ils pourront, dans un
espace aménagé, consulter les
activités proposées ainsi que les
hébergements disponibles en se
connectant à la borne wifi mise à
disposition », expliquent Frédéric
Adragna, adjoint au tourisme et
Hélène Rivas, élue déléguée au
tourisme. « Nous voulons faire
partager notre patrimoine culturel
et naturel, le promouvoir mais aussi
le protéger. C’est pour cela que
nous sommes également engagés
dans le projet du futur Parc naturel
régional de la Sainte-Baume :
une
formidable
opportunité
écologique et économique pour
notre commune. »
Cuges a de nombreux atouts, des
acteurs dynamiques, des départs
de petites ou grandes randonnées
pédestres, équestres ou à VTT, des
hébergements et des restaurants
de qualité, des agriculteurs prêts à
faire découvrir les produits locaux,
de nombreuses activités de loisirs,
le parc d’attractions OK Corral,
la mer à 15 minutes…
« Nous soutenons les projets
novateurs et voulons pérenniser
ceux qui existent déjà pour faire
de Cuges un lieu incontournable
à visiter en Provence. » Grâce
au
soutien
de
l’Office
de
tourisme
intercommunal,
au
dynamisme des acteurs de
tourisme et à l’ouverture du point
I-mobile, Cuges est « résolument
prêt pour un développement
moderne et durable de son
tourisme basé sur la nature et son
identité provençale ».
La Foire aux bestiaux
de La Bouilladisse
Grande manifestation
populaire et festive,
la Foire aux bestiaux
et le Marché paysan
de La Bouilladisse,
qui se déroulent cette
année le 17 mai,
marient
rires
et
partages avec de
nombreuses animations gratuites
pour les enfants. Au programme
également, un lâcher de taureaux et
de juments dans les rues du village.
Début mai, c’est festival
de randonnées !
Pour sa 7e édition, le Festival de
randonnées, qui se déroulera du
8 au 10 mai, joue la carte de la
continuité dans la nouveauté…
Si les 12 villes et villages du
Pays d’Aubagne et de l’Étoile,
au travers de la trentaine
d’itinéraires proposés, continueront
de murmurer leur histoire avant
de nous ouvrir les chemins de
leur écrin naturel dans la SainteBaume ou la chaîne de l’étoile,
la référence à Marcel Pagnol
qui a fait de Garlaban sa terre
d’inspiration, est plus que jamais
mise à l’honneur en cette année
2015. Pour la première fois, sera
proposé au grand public le circuit
numérique en réalité alternée,
prototypage mis au point dans le
cadre de PACA LAB’S à partir d’une
création
originellement
artistique nommée « Discrépances ».
également une séance de « Café
Carto » sur le Garlaban confortera
le caractère original et même
parfois insolite de ce festival qui
s’est positionné sur un concept de
randonnée culturelle et artistique
depuis sa labélisation Marseille
Provence Capitale européenne de
la Culture en 2013.
Infos : Office de tourisme
intercommunal du Pays d’Aubagne
et de l’étoile, 8, cours Barthélemy,
Aubagne - 04 42 03 49 98
LE MAG - N° 01 / Mai - Juin 2015 l 23.
Téléchargement
Explore flashcards