La décolonisation

publicité
3ème
1945-1995 : De la Guerre Froide au monde d’aujourd’hui
Histoire
Cours
La décolonisation
En 1945, débute un vaste mouvement de revendications des peuples colonisés pour obtenir leur
indépendance : c'est la décolonisation.
Ce mouvement touche les plus grands empires coloniaux.
Le plus étendu est l'empire anglais établi en Inde et en Afrique surtout ; le second est l'empire français
centré sur l'Afrique du Nord et de l'Ouest et l'Indochine.
Les autres métropoles européennes possèdent moins de colonies : la Belgique = le Congo ; les Pays-Bas =
une partie de l'Indonésie ; le Portugal = l'Angola et le Mozambique.
Les origines de la décolonisation sont multiples et les formes d'accès à l'Indépendance variées, mais
beaucoup de pays décolonisés rencontrent aujourd'hui les mêmes problèmes.
I Les origines de la décolonisation
Comme la première guerre mondiale, la seconde guerre mondiale contribue à affaiblir les
métropoles coloniales européennes.
a) l’affaiblissement des puissances coloniales
Le Royaume-Uni et la France sont alors les deux plus grandes puissances coloniales. Elles font partie des
vainqueurs de la guerre, mais elles sortent de la guerre épuisées économiquement. De plus, elles ont
perdu leur prestige. Ainsi la France a été vaincue, puis occupée de 1940 à 1944 par les Allemands. Les
métropoles ont du faire appel largement à leurs colonies pour pouvoir poursuivre la guerre.
Les Etats-Unis et l'URSS, qui dominent le monde après 1945, sont favorables à l'idée d'indépendance.
Cette idée est aussi reprise dans la Charte de fondation de l'ONU en avril 1945.
b) l’aspiration à la liberté
Surtout, la décolonisation provient de la situation dans les colonies et de la prise de conscience des
colonisés. Dans l'entre-deux-guerres, des hommes dénoncent l'exploitation économique et sociale des
territoires dominés. C'est le cas de Gandhi en Inde, de Ho Chi Minh en Indochine ou de Bourguiba en
Tunisie.
Mais les métropoles refusent de prendre en compte leur revendications.
La fin de la guerre de 1939-1945 crée des conditions plus favorables pour l'expression des colonisés.
II Les formes de décolonisation
Selon les colonies, l’attitude des métropoles, la période, la décolonisation s’est faite par la négociation
ou la violence.
a) L’Inde anglaise donne l’exemple d’une décolonisation acquise pacifiquement.
Dès 1919, Gandhi lutte contre la présence anglaise selon les principes de la non-violence et de la
désobéissance civile.
Pendant la guerre de 1939-1945, le gouvernement promet l’indépendance et l’accorde en 1947.
L’attitude souple des anglais s’explique par le souci de conserver des liens économiques avec leur
ancienne colonie ; cette volonté s’exprime dans la phrase suivante : « partir pour mieux rester ».
Ce type d’accès pacifique à l’indépendance est celui de la majorité de l’Afrique noire britannique et
anglaise.
b) Parfois, la décolonisation se fait par la violence.
Des guerres d’indépendance ont lieu en Indochine néerlandaise, au Kenya britannique et en Indochine et
Algérie française.
Le 8 mai 1945, à Sétif en Algérie, des manifestations sont très violemment réprimées.
La France refuse d’accorder plus de droits aux indigènes, ce qui provoque le soulèvement du 1er
novembre 1954.
Jusqu’en 1962, combattants du FLN et soldats de l’armée française se battent.
L’Indépendance algérienne est bien spécifique : L’Algérie est une colonie de peuplement = plus d’1 million
de français vivaient en 1954 à coté des 9 millions de musulmans.
Ces français, les « pieds-noirs », considèrent l’Algérie comme une partie du territoire national.
En juillet 1962, la signature des accords d’Evian accorde l’indépendance aux algériens = les pieds-noirs
sont obligés de rentrer en métropole = ce sont des rapatriés.
III Les problèmes des pays colonisés
Les états qui accèdent à l’indépendance connaissent, pour la plupart d’entre eux, des problèmes
politiques et économiques.
Les frontières, héritées de la période coloniale, font cohabiter des groupes qui parfois ne se supportent
pas. Sans expérience de la vie politique démocratique, les états connaissent une grande instabilité
politique.
En Afrique Noire, en particulier, de nombreuses pays sont soit gouvernés par des dictateurs, soit
victimes de coups d’état ou de guerres civiles.
Cependant, le principal problème rencontré par ces jeunes Etats est celui du développement
économique.
En effet, les colonisateurs avaient orienté la production de leurs anciennes colonies pour fournir des
matières premières à la métropole. Ils avaient aussi limité le développement industriel afin de faciliter
la vente de produits manufacturés européens dans les colonies.
Les cultures vivrières avaient été remplacées par des cultures d’exportation (aujourd’hui la plupart de
ces nouveaux pays est dépendante de l’étranger pour sa nourriture).
Ayant obtenu leur indépendance politique, les anciennes colonies n’ont pas encore obtenu aujourd’hui leur
indépendance économie : on parle de néocolonialisme.
Beaucoup d’entre elles connaissent le sous-développement.
Elles forment le Tiers-Monde face aux pays riches.
En 1955, à la conférence de Bandoeng, en Indonésie, 29 pays d’Asie et d’Afrique rejettent toute
domination économique et politique et refusent de choisir entre le bloc de l’est et celui de l’Ouest. Ils
forment le groupe des non-alignés.
En 1945, le tiers de la planète est dominé par quelques puissances coloniales.
En 1994, la plupart des pays du monde ont acquis leur indépendance politique.
Mais la domination économique n’a pas disparu.
Ces jeunes états, nés depuis 1945, sous aujourd’hui des pays touchés par le sous-développement.
Mais de plus en plus de ces états du tiers-monde libéralisent leur régime politique et s’engagent dans la
voie de la démocratie.
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire