Dans ce mémoire, nous nous intéressons à l`étude du champ

publicité
Dans ce mémoire, nous nous intéressons à l'étude du champ magnétique généré par les
hétérogénéités d'aimantation des roches de la lithosphère. Ce champ est appelé champ
d'anomalies lithosphériques. Pour atteindre cet objectif, nous exploitons les données
scalaires et vectorielles collectées, entre le 15 juillet 2000 et 19 septembre 2010 par le
satellite allemand CHAMP (CHAllenging Minisatellite Payload). La fréquence
d'échantillonnage du champ était de 1 Hz et à une altitude initiale de l'ordre de 450 km afin
de permettre une cartographie globale de très haute résolution.
La détermination de l'isotherme de Curie et donc de l'épaisseur de la couche aimantée
donnera des informations pertinentes de l'histoire thermique d'une région donnée, dans ce
travail nous avons choisis le Hoggar. L'analyse de ce champ d'anomalies et sa modélisation
permettront d'améliorer notre connaissance de cette province dans le cadre de l'évolution
tectonique de l'Archéen au Panafricain.
Dans une première phase, nous avons modélisé le champ normal généré par le noyau en
utilisant la décomposition classique de Gauss en harmoniques sphériques. L'influence du
champ magnétique externe d'origine ionosphérique a été réduite en ne gardant que les
données nuit et lorsque l'activité magnétique est faible indice (Kp<2+). Le champ
magnétosphérique a quant a lui été modélisé en harmoniques sphériques. Le champ interne
est décomposé jusqu'aux degré et ordre 16 alors que le champ externe jusqu'aux degré et
ordre 2. L'inversion simultanée des données scalaires et vectorielles par la méthode des
moindres-carrés généralisés est réalisée en utilisant des ensembles de 3 mois de mesures.
Dans une seconde phase, le champ d'anomalies est calculé en soustrayant les champs des
modèles aux mesures. Les résultats obtenus sont très encourageants.
Téléchargement
Explore flashcards