Coordination Sanitaire/Médico-social

publicité
La coordination sanitaire et
Médico-sociale
La coordination sanitaire et médicosociale
Dans le cadre de l’évolution du système de
santé français tel que définie par la nouvelle
loi Hôpital Patients Santé Territoires (HPST),
l’un des enjeux majeur sera d’assurer
l’organisation d’une prise en charge fluide et
coordonnée entre acteurs du secteur
sanitaire, médico-social et social (et à
l’intérieur de chacun des secteurs).
Problématique
 Patient, usager, représentant légal, famille, aidant
familial
• une multitude d’acteurs (médecin de ville, CH, Ets
sanitaire à but lucratif ou non lucratif, public,
privé, Ets médico-sociaux…)
 Professionnels ayant des difficultés de
coopération en raison de cultures différentes.
• cloisonnement des compétences, pas de
mutualisation des moyens et des ressources, pas
de complémentarité = pas de continuité dans le
processus de soins.
Problématique
 Un nombre élevé de type de structure
(CAMSP, IME, SESSAD, ESAT, SSIAD, EHPAD…)
aux modes de financement très variés (CNSA,
Assurance maladie, Conseils Généraux)
0-6 ans: CAMSP, CMPP, SESSAD
6-19 ans: SESSAD, IME, ITEP
20-59 ans: SAMSAH, SSIAD, ESAT, FAM, MAS
60 et plus, SSIAD (PA), EHPAD
Problématique
• Une offre inadaptée aux besoins (en quantité
et qualité), un manque de lisibilité,
discontinuité de la prise en charge
Les pouvoirs publics: une réglementation
importante, un traitement de masse et
individualisé, des contraintes budgétaires
croissantes
Des réponses apportées par les
pouvoirs publics
• Création de dispositifs ayant des missions de
coordination ou des fonctions de coordination (
coordonnateurs, référents)
• CLIC, CMRR, EMG
• Filières gériatriques, création de la CNSA, MDPH
• ARS, une des missions: assurer la coordination
des personnes entre les secteurs hospitalier,
ambulatoire et médico-social en lien avec la CNSA
et les conseils généraux
Mais insuffisantes
Discontinuité des soins
Rupture de parcours de soins
Chevauchement de compétences
Disparités territoriales
Décalage entre les textes et la mise en place sur le
terrain
• 2 logiques de structuration: l’assurance maladie
focalisée sur la maladie favorisant une organisation
centralisée des dispositifs, les collectivités territoriales
portées par une vision globale des personnes
•
•
•
•
•
La coordination: une réponse?
• Garantir la continuité (soins dans la durée) et la
cohérence des soins et des accompagnements
• 3 niveaux: la personne (actes de soins et
accompagnement), le dispositif de prise en
charge(sanitaire, médico-social), institutionnel
(décideurs, financeurs)
• Système de santé: évaluation des besoins,
planification de l’offre, financement et mise en
place, suivi
prévention, diagnostic,
traitement, accompagnement des personnes
La coordination: une réponse?
• De multiples acteurs, d’où la nécessaire
coordination (horizontale, verticale)
• La coordination: processus par lequel les
éléments et les relations impliqués dans le
soin pendant chacune des séquences de soin
sont en cohérence ensemble dans une
conception vue de manière globale
• Mobiliser des compétences plurielles
La coordination: une réponse?
• Améliorer la qualité du parcours de soins
• Assurer une prise en charge fluide et
coordonnée entre les acteurs sanitaires et
médico-sociaux mais également entre les
protagonistes d’un même secteur
• Synchroniser les contributions de plusieurs
acteurs
La coordination: une réponse?
• Coopération des différents prestataires de
service pour:
• Optimiser l’utilisation des ressources
• Réduire le coût des soins et des services
• Réactivité
• flexibilité
La coordination: une réponse?
• Réduction des durées moyennes de séjour et
les entrées par les urgences
• Les acteurs sociaux étant pluralistes, ils
construisent les actions collectives à partir de
comportements et d'intérêts individuels
parfois contradictoires et non à partir
d’impératifs de la structure à laquelle ils
appartiennent
La coordination selon Mintzberg
• Toute activité humaine donne naissance à deux
besoins fondamentaux : la division du travail
entre différentes tâches et la coordination de ces
tâches pour accomplir une activité
1) La réalisation du travail par le biais d’une
communication informelle
2) La supervision directe : La coordination du travail
par l’intermédiaire d’une seule personne, qui
donne les ordres et instructions à plusieurs
travaillant ensemble
La coordination selon Mintzberg
3) La standardisation des procédés de travail : Elle
réalise la coordination en spécifiant les procédés
de travail
4) La standardisation des résultats : Elle réalise la
coordination du travail en spécifiant les résultats
des différents types de travail
5) La standardisation des qualifications et du savoir:
elle effectue la coordination des différents types
de travail par le biais d‘une formation spécifique
de celui qui exécute le travail
La coordination selon Mintzberg
6) La standardisation des normes et des valeurs :
une standardisation à travers laquelle les
normes et les valeurs dictent le travail dans sa
globalité
Le jeux des frontières
• La coordination amène souvent à mettre en
jeu des frontières ( entre professionnels, entre
les organisations)
• Les frontières sont entendues à la fois comme
ce qui contient, ce qui sépare mais aussi
comme moyen de communication, pour la
circulation de l’information et de la
connaissance
Le jeux des frontières
• La mise en place d’une coordination efficace
nécessite de
 faire bouger des frontières et/ou de les
rendre plus poreuses (alliance, partenariat…)
 Procéder ensemble à la définition des
frontières entre les différentes structures, en
termes de zone géographique comme de
compétence, et à la définition de leurs
relations
Préconisations
• Logique de filières: les trajectoires des
personnes sont prédéfinies et légitimées en
fonction de l’état des connaissances
scientifiques,
soit
par
l’expérience
professionnelle, soit par des logiques
règlementaires ou tarifaires. Les offres de
service s’enchainent les unes après les autres
de manière prédéterminée. La cohérence
s’organise autour de l’offre
Préconisations
• Logique de l’accompagnement : des passages
d’un service à l’autre et par des ensembles
d’aides et de soins. La cohérence dans ce cas est
autour du besoin de la personne
• Sur un territoire, il conviendra donc de s’assurer
que l’offre proposée comprend à la fois tous les
éléments de la filière (et dans les bonnes
proportions) mais aussi une palette d’offres
suffisante pour couvrir tous les besoins et
proposer des choix aux personnes et à leurs
familles.
Préconisations
• Coordination institutionnelle:
 l’ARS en lien avec les Conseils Généraux
assure la planification des moyens mis en
œuvre dans la région pour que les besoins de
toutes les personnes soient couverts. Cela
implique de coordonner leurs actions avec
celles de tous les acteurs du champ social.
Préconisations
• Définir les frontières et les partenariats entre
dispositifs et entre professionnels
• Favoriser les relations et l’apprentissage
• Former des professionnels à une action efficace
et ciblée (Coordonnateurs de parcours, référents)
• Donner une place à l’usager (les usagers doivent
être au centre des préoccupations du réseau, en
tant que patients au début; en tant qu'usagers
sujets de droits ensuite ; en tant que partenaires
enfin dans la détermination des besoins à
combler et des stratégies pour y parvenir)
Préconisations
• les hôpitaux, au travers de leur projet
d’établissement, favorisent une ouverture sur
leur environnement
• les hôpitaux disposant d’un service de court
séjour gériatrique créent des équipes mobiles, le
développement des technologies de l’information
et de la communication, telle que la
télémédecine, afin d’éviter les déplacements et
l’accès aux soins dans les régions isolées et aider
à la formation des professionnels
Préconisations
• Les appels à projet peuvent être utilisés pour faciliter la
coopération des acteurs (indiquer les partenariats
qu’ils comptent nouer)
• Développer les fonctions de gestionnaire de cas
(coordonnateur, référent)
• Les coordonnateurs de santé évaluent les besoins au
domicile, mettent en place un plan d’aide médicosocial ou réorganise le travail des intervenants déjà en
place, s’assurent de la réalisation des services, et
ajustent les interventions en fonction de l’évolution de
la situation.
La coordination sanitaire et médicosociale
Présenté par:
Patrick FAUSTA
Directeur de l’Institut Médico-Educatif Léopold
HEDER
La coordination sanitaire et médicosociale
MERCI DE VOTRE ATTENTION
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire