Psychologie du développement

publicité
Psychologie du développement
Etudier le développement humain : Quelles spécificités?
Antiquité : Membre important /Symbole de l'avenir /Propriété du père /Importance éducation
physique/ Infanticide approuvé.
1er référence aux stade de développement = textes latin
Judéo-Chrétien = Honneur et fierté / Aide de grande valeur si garçon
Epoque médiévale : Ame à sauver pour la gloire de Dieu
Renaissance : Ecoles formelles dirigées par les religieux / Texte santé des enfants /
Enfance=formation/ Respect autorité adulte/ Bourgeois = Ecole
1960 Locke « Ecoles de travail » = Enfants sans abris, à partir de 3 ans
Epoque moderne : Relation centré sur les sentiments interpersonnelles/ Analyse fonctionnelle du
développement/ Forte place de l'éducation / Enfant = Centre de l'attention.
La notion d'enfance évolue se développe, se modifie tout au long de l'histoire des sociétés.
Wallon : « L'enfant ne sait que vivre son enfance : la connaître appartient à l'adulte.Mais qui va
l'emporter dans cette connaissance, le point de vue de l'adulte ou celui de l'enfant? »
Le développement de l'enfant se fait dans le temps.
Descartes : Dualisme corps/âme
Locke : Enfant à transformer avec l'éducation
Roussseau : Enfant innocent, rôle néfaste de la société
Enfance = Succession de périodes distinctes 5/12/15/20 évidence crise ado.
Darwin : Forme et fonction phylogenèse et ontogenèse, évolution par sélection naturelle.
Les pionniers :
Preyer → Embryologie et Développement = Observation systématique de la croissance
James → Analyse sociale de l'individu/ Approche holistique de l'adaptation individuelle.
Hall → Principe bio-génique /maturation,/récapitulation/ Invention du questionnaire
Développement : Notion très générale qui désigne l'ensemble des processus de transformation
qui affecte soit les organismes vivants soit les institutions humaines soit encore leur différentes
propriétés.
Branckart :Etat initial (Simple/Primitif) → Etat final (Complexe/Stable voir Définitif)
Notion de continuité, finalité, évolution.
Bideau / Houdé / Pinel :
-Ensemble des étapes temporellement fléchés qui conduisent un organisme vivant ou organisation
social d'un état élémentaire à un état élaboré/complexe
-Mécanisme et processus qui permettent le passage d'une étape à une autre.
Phylogenèse = Processus d'évolution et d'acquisition propre à l'espèce
Ontogenèse = Ensemble de processus de développement et acquisition propres à l'individu depuis
l'oeuf jusqu'au phénotype.
Le développement prend en compte la vie entière = Life spam perspective.
Aujourd'hui psychologie du développement : Etudes des changements dans le fonctionnement
psychologique de l'individu au cours de sa vie, Trois termes réfèrent sensiblement aux mêmes
préoccupations:
-Psychologie génétique =Fin du 19eme → Intérêt pour la genèse/ Intérêt des activités
psychologiques.
Fin du 20eme → Dev. Rapide biologie moléculaire et études sur la
transmission des caractéristiques parentales, terme génétique devient ambigu. Genèse/Gène
Remplacement de psychologie génétique par psychologie du développement.
-Psychologie de l'enfant= Début 20eme → Etude scientifique d'enfants à différents âges.
En France : Soutenu par La Société Libre pour l'Etude Psychologique de l'Enfant
Aux Usa : Child Study G.S Hall
-Psychologie du développement= Changement psychologique tout le long de la vie.
Aujourd'hui cela concerne la psychologie de l'enfant et la psychologie génétique.
Cerner les modes de fonctionnement de l'individu et processus de transformation de ce
fonctionnement durant différentes périodes de l'ontogenèse.
Examen des transitions qualitatives/quantitatives de ces processus?
Les fondateurs : Piaget / Freud / Wallon / Vygotski
Les principales questions posées par la psychologie du développement et perspectives
Notion de Continuité/Discontinuité à deux niveaux :
Phylogénétique :
(CP)Darwin → capacités intellectuelles se sont graduellement perfectionnés sous l'effet de la
sélection naturelle au cours de l'évolution = Prolongement de l'adaptation biologique.
(DP) → Continuité partielle entre homme et primates concernant processus cognitifs et
discontinuité importantes pour le langage, fabrication/usage des outils.
Ontogénétique :
Théories opposent Continuité/Discontinuité du développement.
Le langage, la pensée du petit enfant se développent-ils de façon graduelle, continue ou bien par
discontinuités, par étapes qualitativement différentes?
Certaines théories privilégieront changements quantitatifs (accumulation régulière des
connaissances), d'autres qualitatif (modification plus ou moins importante de l'organisation des
actions et de la pensée)
Psychologie du développement
Le développement humain : exclusivement interne ou exclusivement externe?
Approche maturationniste
Innéisme: mature d'un être déterminée dès la naissance et ne dépend ni des condition de
l'environnement ni des expériences.
Empirisme: Idées et intelligence proviennent de l'expérience sensible.
Théorie nativistes (Innéisme) = Usage d'un appareil sensoriel ne nécessite aucune phase
d'apprentissage.
Maturationniste : concept de maturation qui désigne le processus par lequel un organisme arrive à
maturité ou par lequel une fonction biologique ou psychologique se trouve actualisée.
Préformisme: Développement embryonnaire par le déploiement de structures préexistantes dans
l'oeuf.
Epigenèse : Organes apparaissent progressivement au cours de la croissance embryonnaire sous
l'influence de forces extérieures.
Psychologie du développement → Importance des facteurs endogènes comme facteurs responsable
du développement.
Tout est déterminé, programmé dès la conception.
Développement assimilé à la maturation
Objectif des maturationnistes : Souligner le rôle prédominant des facteurs génétiques et absence
d'influence des facteurs environnementaux.
Approche de Gesell
Maturationnisme/innéisme
Gesel fonde un laboratoire de rechercher sur le développement de l'enfant à Yale.
Pédiatre psychologue pédagogue d'enfants dits anormaux.
Méthodes de rééducation
Baby Test Gesel → Evaluer les différents aspects du développement à partir de l'observation
d'enfants.
Fixer les tendances du développement spécifiques aux différents ages.
Développement moteur et langagier.
Il film les enfants grâce à une caméra
Méthodes d'observation de test et d'entretiens
Etudes transversales et longitudinales
Méthodes des jumeaux
Gesel → Développement physique/psychique = maturation et actualisation du potentiel génétique.
Rôle de l'environnement très limité dans le développement → rôle prédominant des facteurs
génétiques.
Il s'oppose au courant béhavioriste.
Les niveaux d'ages de Gesel ou stades
24 niveaux d'ages (stade évolutif), 12 niveaux d'age entre 0 et 5 ans / 6 entre 5 et 10 ans / 6 entre
10 et 16 ans.
Niveaux d'ages = Niveaux de maturité.
Processus continu= Etape par étape selon la séquence ordonnée
Place primordiale de la maturation = facteur de développement
Maturation chez Gesell d'abord liée au développement du système nerveux puis notion de
constitution.
Conception aujourd'hui contesté mais contribution importante à l'établissement d'une nouvelle
méthodologie dans la discipline.
Pour Gesell, le développement est continu et il est causé par les mécanismes internes,
biologiques : La maturation.
Les stades qu'il propose ne sont que le reflet des changements de la structure biologique.
Définition et origines du behaviorisme
Issue des théories du conditionnement (Pavlov) et d'apprentissage.
Watson ses idées sont reprisent par Skinner → Inventeur du conditionnement opérant.
Behaviorisme/comportementalisme = science du comportement observable sans référence à la
conscience.
Le behaviorisme se propose de faire de la psychologie l'étude des lois qui régissent deux types
d'observables = Les Stimulis (S) et les Réponses (R ) de l'organisme.
Lois pour permettre de trouver les réponses des sujets quand on connait les stimuli.
On n'étudie pas ce qui se passe entre (S) et (R ) ce qui est appelé la boite noire.
Les réponses de l'organisme ont une fonction adaptatives, elles constituent des ripostes aux
changements du milieu.
Racines du behaviorisme = Théorie de l'évolution pour les processus psychologiques.
Darwin constate une continuité dans des structures physiologiques entres espèces apparentées, et
propose l'existence de ces continuités dans les processus psychologiques associés à ces structures?
L'intelligence animale → « L'origine des espèces »
Romanes montre, à partir des idées de Morgan sur l'intelligence animale et dans une perspective
développementale, que l'acquisition des performances dépend des processus sensori-moteurs
rudimentaires et que l'organisation du comportement devient plus complexe avec l'age.
Watson et Skinner ou la vision béhavioriste de l'enfant.
Watson rejette la notion de stades successifs structurant le développement de l'individu.
Pour lui le développement est une démarche continue.
Séries d'expériences démontrant l'importance du conditionnement pendant la petite enfance pour la
genèse des tendances comportementales stables, reconnaissables même après l'expérience initiale.
Il cherche le stimuli qui suscite l'émotion.
Expérience sur le conditionnement à la peur → Limite des expériences en psychologie et la
nécessité d'avoir une éthique et un code de déontologie.
Réactivité émotionnelle des enfants → Watson = Enfant doit apprendre à maitriser l'expression de
ses émotions pour prendre place dans la société.
Watson = Si l'on modifie le contexte familiale on modifiera l'enfant.
Promouvoir une approche béhavioriste et la rendre accessible au public américain.
Skinner = Distinction entre le conditionnement répondant (non réfléchi) et opérant (réfléchi)
Maturation = Fondation du développement mais cause majeur → Facteurs exogènes
Mécanisme principal du développement = Apprentissage = Processus selon lequel le
comportement d'un organisme est modifié par l'expérience.
Skinner : Grace aux renforcements de l'entourage l'enfant apprend à parler puis former des
abstractions et faire des discriminations.
L'adulte façonne les premiers mots/Phrases.
Mais aucune proposition concrète des raisons de l'apparition vers 1 an et pas avant?
Il explique l'apprentissage du langage par l'entrainement que l'individu apprend les règles
grammaticales et les mots de sa langue.
Développement du fonctionnement intellectuel considéré comme une boite noire par les
béhavioristes.
Le développement renvoie à l'apprentissage en termes de stimulations et récompenses,
renforcements proposés par l'adulte.
Watson et Skinner ont des points de vues opposées : Facteurs internes vs rôle de l'environnement
au travers des stimulations qu'il propose à l'enfant comme source de transformation dans les
comportements observables.
Les théories de l'apprentissage et du conditionnement ne sont pas développementales car pas de
références ni à l'organisation des systèmes de régulation de la conduite ni à leurs transformations au
cours de l'enfance, pas de référence à des organisations internes.
Deleau les qualifie d'épigenèse sans développement
Deux approches opposées mais des points communs :La conception du sujet sous-jacente semble
proche:
Le sujet subit en quelque sorte soit ces gènes, soit son environnement mais dans aucunes des deux
approches, l'accent est mit sur l'action du sujet pour se développer.
Le sujet est donc plutôt passif dans ces deux perspectives.
Aujourd'hui : Perspectives interactionnismes = Interaction entre le biologique et le milieu social et
physique.
Psychologie du développement
Les racines biologiques de l'humain : deux modèles théoriques pour penser le développement.
Freud sa vie, son oeuvre
Freud: Etudes à Vienne, médecin spécialisé en anatomie et physiologie, s'engage en neurologie
(embryologie du système nerveux)
Connu internationalement → Recherches empiriques sur le développement neurologique.
Laboratoire Charcot à Paris ( Suggestibilité/Hypnose)
Rencontre avec Binet et Janet.
Bruer → Etude sur l'hystérie → Anna O
Bruer/ Freud → Elabore ensemble un modèle psychologique de dysfonctionnement physiologique
fondé sur la notion des souvenirs oubliés (refoulé) = Divergence d'opinion
Freud souvent en conflit avec ses collaborateurs
Résistance dans l'association libre et c'est de cette expérience que se dégage les concepts de
refoulement et de défense dont le symptôme est une forme de solution de compris entre principe de
plaisir et principe de réalité.
Emmy Von D → Freud abandonne l'hypnose comme outil analytique et développe la procédure
d'association libre.
Il postule l'existence d'une seule force générale (Libido) qui est progressivement structuré pendant
l'ontogenèse.
Déjà à la naissance une partie des énergies libidinale est investie dans les différentes pulsions
instinctives nécessaire pour assurer la vie de l'individu.
Avec le développement, les énergies libidinales d'avantages organisés en termes de pulsions
secondaire et de structures de la personnalité au service de l'adaptation de l'individu dans son
environnement.
Le développement du Ca , du moi, et du surmoi
Trois instances de l'appareil psychique : Le ça, le moi, le surmoi
Ca = Instinct (libido agressivité) / Pulsions innées sexuelles et agressives / désirs refoulés /
Inconscient / Recherche de plaisir de satisfaction libidinale par une suppression.
Les énergies psychiques investies pour assurer les fonctions vitales.
Moi = « La raison de la sagesse » face au Ca « dominé par les passions » s'efforce d'étendre sur le
Ca l'influence du monde extérieure.La structure du Moi est faite de connaissance et de défense. Les
mécanisme de défense utilisé par le Moi se forment au cours des stades de développement.
Entité régulatrice du fonctionnement, représentation de la personne, siège des mécanismes de
refoulement.
Surmoi= Apparition tardive.Différenciation du Moi au cours d'un scission où une fraction du Moi se
détache et se constitue en instance indépendante.La modification essentielle du Moi qui prépare la
naissance du Surmoi se produit au stade du complexe d'Oedipe au cours duquel la sexualité
ambivalente de l'enfant se porte sur la personne de ses parents par des manifestations d'amour
libidinal aussi bien que la jalousie agressive.Le Surmoi est donc l'héritier du complexe d'Oedipe et
résulte des identifications qui liquident ce dernier.
Héritier de la période oedipienne, internalisation de la régulation sociale, de l'interdit de l'inceste
La conscience et la culpabilité, le projet d'avenir, le Moi idéal.
Comment Freud s'y prend-il pour théoriser le développement de l'enfant?
Freud n'a pas directement étudié l'enfant « en train de se développer » mais s'appuie sur des
données verbales qui proviennent des discours des patients et plus précisément de l'anamnèse des
patients.
Anamnèse = Souvenir (grec) est le récit des antécédents.
Ainsi la méthode freudienne pour proposer des stades de développement → Reconstruction à partir
de points commun retrouvés dans différents matériaux verbaux, analytiques.
Stades
Caractéristiques
Oral = 0 → 1 ans
Zone érogène : région bucco-labiale
Succion (activité libidinale) puis morsure
Le Moi s'ébauche pendant cette période
Anal = 1 → 3 ans
Zone érogène : région anale
Défécation et urine
Moi définitivement formé
Phallique = 3 → 5 ans
Zone érogène : organes génitaux
Curiosité sexuelle
La libido commence à s'investir sur les parents
Complexe d'Oedipe
Latence = 6 → Puberté
Décroissance de la poussée pulsionnelle
Sublimation, acquisition de la culture
(apprentissage scolaire)
Génital de la puberté
Zone érogène = Zone génitale
Poussée instinctuelle se tourne vers l'objet
sexuel ( jusqu'à là auto-érotique)
Le stade oral (0-1 ans) :
Source pulsionnelle = carrefour buccal et aérodigestif
L'objet = Sein maternel (ou substitut)
Fin du stade oral = Sevrage → Traumatisme vécu comme punition, lié à des contraintes biologiques
mais aussi culturelles.
Le stade anal (1-3 ans) :
Zone ano-rectale-intestinale
L'objet de la pulsion = Les fèces
But pulsionnelle = La manipulation de l'objet, découverte propriété privé
Le stade phallique (3-5 ans) :
Source pulsionnelle = Erotisme urétral dans le plaisir d'uriner ou de retenir
Curiosité sexuelle ( masturbation)
Pénis organe de complétude.
Formation du Surmoi et d'un idéal du Moi.
Tout les scénarios du jeu du désir se jouent à niveau inconscient
La période de latence (5 ans à l'adolescence) :
Temps d'arrêt dans l'évolution de la sexualité qui rend cette période propice aux acquisitions
scolaires.
Diminution des activités sexuelles → Refoulement vers intellect
Energie psychique centrée sur les rapports sociaux
Freud propose une révision importante de sa théorie qui n'est guère accepté.
Invention d'une nouvelle conception d'énergie libidinale.
Durant trente ans, la psychanalyse comme champ d'étude se caractérise par deux tendances
principales:
-Les perspectives post-freudiennes visant à clarifier et approfondir l'implication des idées
psychanalytiques pour le développement psychologique, dont Anna Freud, fille de Freud a
développé les idées en devenant psychanalyste pour enfant. → Klein / Spitz
-Les perspectives néo-freudiennes proposant les révisions fondamentales à la théorie de la
psychanalyse classique qui vont jouer un rôle important dans la recherche moderne en psychologie
du développement → Gustav Jung / Adler
Psychologie du développement
L'épistémologie génétique ou la perspective piagétienne
Piaget : Intelligence nécessite une équilibration active qui résulte de l'interaction entre le sujet et
son milieu.
Développement de l'enfant = construction qui exige une contribution continue et active du sujet
dans un milieu stimulant, d'où le terme de constructivisme pour qualifier la théorie piagétienne.
Les origines de l'épistémologie génétique
Baldwin = Projet de construction d'une théorie de la connaissance fondée sur les conceptions
évolutionnistes et développementales et enrichissant la méthode longitudinale proposée par Hall
dans sa psychologie génétique.
Il adopte le principe de récapitulation proposé par Haeckel.
Ce principe dérivé de la théorie de l'évolution, prétend que dans l'ontogenèse de chaque organisme,
il y a récapitulation de son histoire phylogénétique.
Baldwin= Présente une théorie sur le développement des processus cognitifs chez l'enfant?
Développement intellectuelle dépend de l'adaptation ontogénétique impliquant deux processus =
-Assimiliation / Accomodation
Au cours de la prime enfance, réflexes présents à la naissance sont élaborés en schèmes d'action
(stratégies rudimentaires)
Cette transformation engendre chez l'enfant des niveaux de plus en plus complexes d'autorégulation
Ce processus amène l'enfant à quitter les schèmes de réactions automatiques pour adopter une
conduite de plus en plus intentionnelle.
Piaget reprendra donc ce projet et intégrera les deux aspects de l'épistémologie :
Philosophie des sciences et théorie de la connaissance.
L'ambition de Piaget est de décrire la genèse des connaissances scientifiques dans l'espèce humaine.
Piaget choisit une approche génétique et non historique car elle paraît indépendantes de toute
échelle temporelle.
La psychologie de l'enfant semble alors la méthode la plus adéquate dans la mesure où son
utilisation est fondée sur une généralisation de la loi de récapitulation.
L'ontogenèse des connaissances sera considérée comme la récapitulation de l'histoire des sciences.
La théorie de Piaget : L'épistémologie génétique
Expliquer comment les connaissances scientifiques se sont développées et sont maintenues chez
l'être humain.
Mais il fait abstraction du rôle des expériences socio-affectives.
Pour Piaget la notion de l'adaptation cognitive équivaut à la compréhension abstraite, la
connaissance libérée de ses contraintes socio-affectives.
Sur le plan cognitif comme sur le plan biologique Piaget pense que le fonctionnement repose sur
deux grands principes ou invariant = Adaptation/Organisation
L'organisme possède une organisation propre et vit dans un milieu avec lequel il interagit pour
s'adapter.
Son adaptation à l'environnement dépend de son organisation interne, mais aussi des
caractéristiques du milieu.
L'activité intellectuelle étant un prolongement des activités plus primitive de l'organisme qui sont
ses réflexes et actions sensori-moteur.
Les 4 facteurs de développement selon Piaget
Avec ces 4 facteurs, il se distingue des béhavioristes et innéiste.
Piaget distingue la fonction des actes intellectuels et leurs organisations ou structures?
Du point de vue fonctionnel, il considère les actes intellectuels comme la forme la plus accomplie
des moyens d'adaptation biologique.
Les deux mécanismes permettant cette adaptation = Assimilation / Accommodation
Du point de vue de la structure, les modes d'organisation successifs de l'intelligence sont des
systèmes dynamiques en équilibre dynamique et qui fondent les normes logicomathématiques.
Maturation → Croissance organique et maturation du système nerveux
Rôle de l'exercice et de l'expérience → Facteur capital, le sujet agit pour construire ses
connaissances
Interactions sociales et transmission sociales → Facteur important mais subordonné à
l'assimilation active de l'enfant
Le processus d'équilibration → Processus principal explicatif des changements au cours du
développement
Autorégulation active c'est à dire que l'enfant régit lui même son développement par assimilation
et accommodation
Comment Piaget s'y prend-il pour construire sa théorie?
Il observe ses 3 enfants jusqu'à leur 4 ans.
Il développe sa « méthode clinique » ou « méthode d'exploration critique » = Conserver
librement avec l'enfant à propos de thèmes dirigés et à suivre ses réponses par des demandes de
justifications et contre suggestion.
L'objectif qu'il se donne est l'étude des mécanismes généraux du développement et non celles
d'individus en particulier.
De plus il est important de souligner que pour Piaget le langage et la pensée ont une relation bien
définie = Le langage n'est pas source de la logique et même au contraire le langage est structuré
par la pensée.
Le développement du langage suit le développement de la pensée : Le langage est d'abord
égocentrique reflet de la pensée égocentrique puis devient un langage social quand la pensée ellemême s'est socialisée par le mécanisme de décentration.
En effet, au stade des opérations concrètes, l'enfant est capable de se décentrer c'est à dire de voir le
monde depuis un autre point de vue que le sien propre.
Les stades du développement cognitif selon Piaget
Classe d'âges
Description du stade
Etapes majeures
Naissance → 2 ans
Sensori-moteur
Contacts avec le monde par
l'intermédiaire des sens et des
actions
Permanence des objets
Angoisse de l'étranger
De 2 → 6 ou 7 ans
Préopératoire
Capacité à faire semblant
Représentation des choses avec Egocentrisme
des mots ou des images : utilise Développement du langage
l'intuition plutôt que le
raisonnement logique
De 7 → 11 ans
Opérations concrètes
Pensées logiques à propos
d'événements concrets.
Conservation des quantités
Transformations mathématiques
De 12 → Adulte
Opérations formelles
Raisonnement abstrait
Logique abstraite
Capacité d'un raisonnement
moral mature
C'est l'activité accommodatrice qui met l'enfant en relation avec le milieu et l'intelligence se définit
par ce rapport sujet/objet.
Ce n'est pas la conscience qui est au point de départ de la vie psychique mais l'activité.
Rôle de l'autre dans le développement de l'enfant est totalement négligé.
Cependant elle a permit des applications dans le champ de l'éducation comme le développement des
activités des élèves plutôt que de les laisser passifs face aux connaissance à acquérir.
C'est une théorie générale du développement, une des seules d'une telle ampleur.
Aujourd'hui, les modèles théoriques proposées sont beaucoup plus locaux.
Conception piagétienne permet de considérer le développement comme continu avec
changements qualitatifs.
Continu car l'enfant passe de stade en stade face à ses action sur le monde.
Le développement chez Piaget est étudié en référence à une norme qu'est la pensée adulte.
Différences Piaget / Freud
Freud
Piaget
Quelle est l'origine des troubles névrotiques
rencontrés chez l'adulte?
Comment la connaissance scientifique se
construit-elle?
L'organisation libidinale s'organise en pulsions
partielles puis en pulsions sexuelles matures
L'enfant élabore des modèles qui rendent le réel
intelligible en prenant appui sur ses actions
Théorie construite à partir du récit des patients
adultes lors des cures
Théorie construite sur observations réelles
Mais ils ont des analogies :
-Etude de la genèse de l'affectivité et de l'intelligence
Départ vie psychique = Succion
Freud → Ebauche activité libidinales
Piaget → Prototype de la conduite intellectuelle
-Notion de stade renvoie à des modes généraux d'organisation de l'appareil psychique
Freud → Libidinal
Piaget → Opératoire
-Recherche d'un modèle explicatif de l'organisation mentale adulte
-Accent mis dans ces deux théories sur les changements qualitatifs de l'organisation psychique
L'organisation psychique de l'enfant diffère de celle de l'adulte
-Le développement est normé, il comporte un point d'achèvement qui marque le terme des
transformations qualitatives
Freud → Pulsions sexuelle mature
Piaget → Organisation des opérations formelles
-Le développement est régit par des facteurs endogènes, dont le principe organisateur réside dans
l'individu
Freud → Pulsion sexuelle
Piaget → Equilibration
Conceptions orthogéniques ( Facteurs endogènes) # Conceptions épigénétiques (Rôle du milieu)
Psychologie du développement
Le psychisme humain est social : vers une psychologie du développement sociohistorique et culturelle
La théorie Wallonienne : une théorie épigénétique avec des stades de développement
Wallon « L'enfant turbulent » → Identification des 4 premiers stades de développement
psychomoteur chez l'enfant?
Secrétaire général à l'Education Nationale → Plan Langevin-Wallon
Théorie du développement de Wallon : Homme = Etre biologique mais également social.
Le nouveau né pour Wallon est déjà un être social.
Le social en termes de besoin d'autrui est présent dès la naissance → Impéritie : incapacité à
subvenir seul à ses besoins vitaux.
Milieu humain sert de relais à l'immaturité biologique du bébé
Les facteurs du développement pour Wallon
Enfant = Participe activement à son développement
Rôle fondamental des facteurs sociaux mais aussi des facteurs biologiques → Interdépendance ente
le biologique et le social
Facteurs internes à l'origine de la maturation nerveuse : Les facteurs sociaux sont relatifs aux
influences de l'environnement humain sur le développement psychique de l'individu.
La maturation détermine les étapes du développement mais c'est le milieu social qui rend possible
l'apparition d'une activité chez l'enfant.
Articulation de l'individuel et du social
Approche globale de la personnalité de l'enfant chez Wallon
On parle chez Wallon non pas de la construction de l'affectivité ou de l'intelligence mais de la
construction de la personnalité englobant les dimensions sociales, intellectuelles et affectives de
l'être humain.
Ainsi son approche est plus générale, plus globale que celle de Piaget ou de Freud qui n'abordent
qu'un aspect du développement.
Comment le petit enfant construit d'abord son affectivité au travers de ses mouvements qui lui
permettent d'agir sur le milieu et de ses échanges émotionnelles avec l'entourage puis la
connaissance vient plus tard: liée à l'apparition du langage, instrument puissant de construction des
connaissance pour Wallon.
Pour expliquer le développement, Wallon tente de saisir les relations entres actes moteurs, émotions,
cognition ou intelligence au cours du développement.
Pour Wallon le développement = Discontinue : Oscillations, stagnations, retour en arrière.
Développement non linéaire
Prédominance fonctionnelle à chaque étape du développement entres ces différentes dimensions
fonctionnelles sous forme d'impulsion motrice.
Loi d'alternance → 2 orientations des conduites possible au cours du développement =
-Centrifuge (orienté vers le monde extérieur)
-Centripète ( sur le sujet lui même)
Méthodologie Wallonnienne pour l'étude du développement
« De l'acte à la pensée »
Important passage au cours du développement de l'intelligence pratique qu'il appelle intelligence
des situations à l'intelligence discursive
Pour étudier ce passage, il a recours à la méthode génétique et comparative sous toutes ses
formes : comparaisons de l'enfant avec l'adulte avec l'animal, avec le primitif et avec le malade.
L'analyse du comportement intellectuel et verbal a permis à Wallon de montrer que la structure
élémentaire de la pensée de l'enfant est le couple, la pensée par couple (Nuit/jour ; Froid/Chaud)
Les stades de développement de Wallon
Le système wallonien des stades comporte après le stade intra-utérin, six stades :
Stade d'impulsivité motrice (0-6mois)
Totale dépendance biologique
Simples décharges musculaires du bébé sans but externe.
Evolution de ces crises motrices en actes coordonnés grâce à deux facteurs :
-La maturation successive des systèmes de sensibilité intéro, proprio, extéroceptives
-L'action de l'entourage humain
Agitations du bébé perçus par l'entourage comme des signes d'appel
S'établit un circuit d'échanges mutuels qui modèlent leurs réactions, ce qui va faire passer au
prochain stade.
Stade émotionnel (2/3 mois- 1ans)
Prépondérance d'expression émotionnelles
Symbiose affective → Osmose avec l'entourage
Emotion = Langage primitif → Moyen d'expression
Source de l'émotion = Tonus
Le stade émotionnel implique donc la vie sociale
Stade sensori-moteur et projectif (1ans-3ans)
Activité tonique automatique et affective à l'activité relationnelle
Cette forme d'activité est tournée vers les objets et abouti à l'intelligence des situations ou
intelligence pratique (Imitation)
Stade du personnalisme (3ans-6ans)
Crise d'opposition avec l'enfant puis « période de grâce »
L'enfant se veut séduisant/ se faire aimer
C'est en s'opposant que l'enfant s'autonomise
L'autre ne cesse de jouer un rôle dans la construction de la personne
Bien plus qu'un soutient affectif, partie de l'individu
Stade catégoriel (6ans-11ans)
Prédominance intellectuelle
Autodiscipline mentale → Attention
Différenciation entre Objectif et Subjectif → Etablissement des catégories
Stade de la puberté et de l'adolescence
Les exigence de la personnalité passe au premier plan
Besoin du moi et des soucis de la personne
La crise pubertaire et la conscience de soi vont ponctuer cette étape
Les stades du développement de la personne de Wallon
Orientation centrifuge (tournée milieu extérieur) Orientation centripète (tournée vers soi)
Stade de l'impulsivité motrice (0-6mois)
Stade émotionnel (3mois-1ans)
Stade sensori-moteur et projectif (1-3ans)
Stade du personnalisme (3-6ans)
Stade catégoriel (6-11 ans)
Stade de la puberté et de l'adolescence (à partir
de 11ans)
Processus d'adaptation sociale = Discontinue et cyclique
Développement social implique l'intégration fonctionnelle des différents aspects de la personnalité
Wallon → peu marqué la recherche contemporaine en psychologie du développement
La psychologie historico-culturelle de Vygotski
Vygotski → Psychologue / Théorie historico-culturelle du psychisme.
Son objectif étudier les fonctions psychiques supérieures ce qui impose la prise en compte de leur
ancrage historique et culturel : Le développement de ces fonctions résulte de l'évolution historique
et culturelle de la société.
Il montre en quelque sorte que psychologie génétique et psychologie de l'éducation se confondent
nécessairement.
Le développement pour Vygotski suit l'apprentissage
« Ape,Primitive Man and Child » Trois lignes de développement :
-Ligne biologique ou phylogénétique (histoire naturelle)
-Ligne socio-historique (histoire des sociétés)
-Ligne ontogénétique (Biologique / Culturelle)
Ce qui intéresse Vygotski c'est l'étude de la transformation des conduites élémentaires (naturelles)
en conduites culturelles du fait de l'appropriation des outils culturels.
Le concept de médiatisation ou médiation : outils et signes
Homme crée en coopération avec d'autres ses moyens de subsistance en utilisant des moyens pour
agir sur la nature= Les Outils
Action de l'homme sur la nature n'est pas directe/immédiate mais médiatisée par des objets
spécifiques socialement élaborés.
L'activité n'est plus conçue comme se déroulant entre deux pôles mais trois :
Homme → Outils → Réalité extérieur (nature)
Un outil médiatise une activité, lui donne une certaine forme.
Mais ce même outil représente cette activité, la matérialise.
L'activité psychique pour Vygotski est aussi médiatisée, elle l'est pas des signes, c'est à dire des
outils non plus externes mais des outils psychologique que sont les systèmes de signes.
Le signe = Tout stimulus artificiel crée par l'homme comme moyen de contrôle de comportement, le
sien ou celui de l'autre.
Les outils agissent sur la nature, les signes agissent sur les autres personnes ou sur soi-même.
Le système de signe privilégie central sur le contrôle de son propre comportement ou celui des
autres est le langage.
→ Noeud sur le mouchoir pour se souvenir de qq.chose =Médiation des fonctions psychiques
supérieures.
Une loi du développement : de l'interpsychique à l'intrapsychique
Le signe est toujours d'abord extérieur et préexiste à l'individu qui va l'utiliser et l'intégrer dans son
propre fonctionnement.
Vygotski insiste sur cette origine sociale et extérieure des signes et de leur fonctionnement =
→ Geste d'indication ou de pointage ou « pointing »
Pour Vygotski, toute fonction apparaît deux fois au cours du développement :
D'abord, au niveau social, ensuite au niveau individuel
D'abord entre les personnes ensuite à l'intérieur de l'enfant
Langage social → Langage égocentrique → Langage intérieur ou pensée
Les rapport entre apprentissage et développement
Les lieux de la psychologie sont les lieux de l'éducation
L'apprentissage est une condition préalable au développement
L'apprentissage commence très tôt bien avant l'apprentissage scolaire.
Concept de « zone proximale de développement » ZPD → deux niveaux
Celui qui l'enfant atteint avec l'aide d'un autre plus expert ou qu'il peut donc potentiellement
atteindre seul ensuite et celui qu'il atteint seul actuellement.
Ce qui caractérise l'apprentissage pour Vygotski c'est l'existence d'une zone proximale de
développement.
C'est elle qui contribue à la mise en oeuvre chez l'enfant des processus développementaux qui
une fois qu'ils seront effectifs dans un premier temps dans la relation sociale adulte/enfant par
exemple seront ensuite appropriées par l'enfant qui pourra réussir seul.
Vygotski parle d'apprentissage d'activités complexes culturelles.
Complexes dans le sens ou elles sollicitent plusieurs fonctions à la fois?
L'enfant va se trouver face à des outils élaborés qu'il va devoir s'approprier dans la collaboration
avec autrui.
La conception socio-historique du développement de Vygotski est maintenant devenu une référence
pour les études contemporaines sur les processus cognitifs.
Rôle important du soutien social pour l'acquisition des compétences par l'enfant.
La perspective de Jérôme Bruner : Voyage au coeur de « faire sens » humain
Bruner → psychologue américain
Première révolution en psychologie : La révolution cognitive pour lutter contre le behaviorisme .
C'est à dire qu'il contribuera à l'ouverture de la « boite noire » pour mieux comprendre les
processus de traitement de l'information, comment le sujet traite de l'information qu'il reçoit, ce qu'il
en fait.
Puis progressivement les psychologues ne se centrent plus qu'exclusivement sur le traitement de
l'information comparant même l'homme à un ordinateur
Deuxième révolution : La révolte culturelle
La révolution culturelle met au centre de ses préoccupations non plus le traitement de l'information
mais les significations et leur élaboration par les individus.
Bruner → Processus de « making sense »
« La culture donne forme à l'esprit »
Interactions sociales et développement
Fonction communicatives du langage, présente avant qu'un enfant utilise le langage oral.
Petit enfant a l'intention communicatives avant de savoir parler
Pour Bruner → Continuité fonctionnelle entre période pré-linguistique et linguistique
Deux types d'interactions sociales spécifiques :
-Les formats ou routine interactives (Echange BB et parents → pré-linguistique)
-Les relations de tutelle ( période linguistique)
Dans ces deux situations on voit apparaître un processus d'étayage qui désigne les formes
d'intervention de l'adulte ayant pour objectif de guider, de soutenir, l'enfant dans la tâche qu'ils
sont en train de résoudre ensemble.
Bruner décrit les six fonctions d'étayage (Scaffolding)
-Enrôlement dans la tache
-Réduction du degré de liberté
-Maintient de l'attention de l'enfant vers le but à atteindre
-Contrôle de la frustration de l'enfant
-Fournir des démonstrations efficaces
Dans le cadre de cette relation, l'objectif de l'adulte est d'amener l'enfant à progresser, le récit étant
un instrument culturel puissant de construction de significations
Le récit : instrument culturel fondamental
Récits, narrations = Outils grâce auxquels nous construisons du sens, nous tentons d'expliquer ce
qui arrive = instruments de construction mais aussi négociations des significations qu'ils permettent
d'élaborer.
Le récit est composé d'une séquence unique d'évènements et d'opérations mentales, de scènes qui
mettent en action un personnage principal.
L'interprétation du récit consiste à en comprendre l'intrigue générale.
Les éléments du récit peuvent être aussi réels qu'imaginaire
Une des propriétés fondamentales du récit est qu'il permet d'établir des liens entre l'ordinaire et
inattendu.
C'est donc en étudiant les récits que Bruner parvient à mieux comprendre ce qu'il appelle la
psychologie populaire c'est à dire comment les personnes construisent des explications,
comprennent et élaborent le monde dans lequel elles vivent
Comment Bruner procède-t-il pour construire sa théorie du développement?
Expérimentation, recueil de données en milieu naturels.
Enfants interagissant avec leur mère, la consigne étant de jouer à leur jeu préféré ce qui lui a permis
de mieux comprendre les processus d'étayage.
Il a permis ensuite à d'autres d'étendre les relations de tutelle dans tout un tas de domaines
notamment entre enfants et entre enseignants dans le cadre scolaire
Etude de soliloques.
Il est à l'origine de la création du centre d'étude cognitive (Center Of Cognitive Studies) et élabore
avec quelques autres « la révolution cognitive » contre le behaviorisme.
Comment la psychologie historico-culturelle transforme l'étude du développement humain?
Pour Vygotski comme Bruner le développement procède de l'inter-psychique à l'intra-psychique.
A la différence Piaget qui part de l'intra-individuel (développement) à l'interindividuel
(apprentissage)
L'interactionnisme social qui regroupe les travaux de Vygotski, Bruner, Perret-Clermont, Doise,
Mugny et autres met l'accent sur les processus socio-cognitifs à l'oeuvre dans constructions des
connaissances.
Le développement n'est donc plus appréhendé comme une succession de stades ordonnée,
immuable et universelle mais bien comme un processus qui se déroule dans un contexte sociohistorique donné qui le façonne, lui donne forme.
Ce sont donc les interactions sociales, les contextes communicatifs qu'il importe d'étudier pour
mieux saisir comment les enfants et adultes interprètent, donnent du sens à leur environnement
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Algorithme

3 Cartes trockeur29

Créer des cartes mémoire