Proposition de corrigé : Ce document est extrait de l` »Histoire de la

advertisement
Proposition de corrigé :
1- Ce document est extrait de l’ »Histoire de la guerre du Péloponnèse » de Thucydide, historien
athénien du Vème siècle avant J.C (vers 460-vers 395 av. J.C). Cet ouvrage est considéré
comme un des 1ers véritables livres d’histoire. Thucydide raconte la guerre entre Athènes et
Sparte, dite « guerre du Péloponnèse ». Cette guerre dure de 431 à 404 av. JC. La date précise
de rédaction du texte n’est pas précisée mais il a été écrit après la mort de Périclès en 429.
Thucydide est contemporain des évènements. Dans ce texte, Thucydide évoque le
gouvernement d’Athènes par Périclès (qui est stratège de 443 à 429). L’auteur retranscrit et
réécrit un discours prononcé par Périclès, dans lequel celui-ci fait l’éloge de la démocratie.
2-
Périclès : citoyen athénien, qui fut élu à 15 reprises stratège (magistrat élu qui gère notamment
les affaires militaires). Périclès a marqué l’histoire d’Athènes au Vème, on parle du « siècle de
Périclès ». On lui doit des lois qui on renforcé la démocratie : loi de 451 sur la citoyenneté, loi sur
le misthos… Il fait construire le Parthénon.
3- Les caractéristiques et les qualités du régime politique athénien selon Périclès :
- « C’est une démocratie » , « les choses dépendant de la majorité ». A Athènes, le pouvoir est détenu par
l’Ecclésia, assemblée des citoyens. Les décisions sont prises par vote à main levée et à la majorité des
citoyens présents. Il s’agit d’une démocratie directe.
- Place centrale de la loi : la loi place les citoyens à égalité ( les citoyens disposent des mêmes droits et des
mêmes devoirs quels que soit leur richesse). Respect des lois. Les lois protègent.
- les magistratures : selon le mérite et non selon les catégories sociales. Certains magistrats sont élus : les
stratèges. Mais la plupart sont tirés au sort( ce qui n’est pas dit dans le texte).
- Les plus pauvres peuvent également servir l’Etat. Egalité des citoyens. Le misthos a été mis en place par
Périclès pour que les citoyens puissent participer à la vie politique. Les plus pauvres servent l’Etat (comme
rameur pour défendre la cité, comme juge à l’Héliée s’ils sont tirés au sort…).
- liberté des citoyens : au niveau politique et dans la vie quotidienne.
4- Concours et fêtes religieuses qui se succèdent toute l’année » pour délasser les citoyens :
- Le théâtre occupe une place centrale dans la vie des Athéniens. Les représentations
s’intègrent dans les fêtes religieuses (Dionysie).
- La principale fête religieuse : les Panathénées en l’honneur d’Athéna, déesse
protectrice de la cité).
5 – L’intérêt et les limites du document :
Thucydide présente un texte qui est sensé reprendre un discours de Périclès. L’auteur se met donc à la
place du stratège. L’historien doit prendre du recul par rapport à ce type de document qui n’est pas écrit
par Périclès.
Thucydide fait l’éloge de la démocratie et en vante les mérites en temps de guerre, contre Sparte qui
n’est pas une démocratie. L’auteur montre que Périclès voulait convaincre les Athéniens de la supériorité
de leurs institutions. Il ne montre que les aspects positifs pour les convaincre de se battre pour défendre leur
cité.
La limite de ce texte est qu’il est écrit pour vanter la démocratie et qu’il ne parle pas des limites de cette
démocratie. Or la démocratie exclue une grande partie des habitants d’Athènes (femmes, métèques et
esclaves), les citoyens sont peu nombreux (13% ).
Téléchargement