Verbatims approuvés

advertisement
B9 | When to scale up – or scale out – your data center
Media Approved Quotes
« Qu’elle soit verticale ou horizontale, la méthode de scale-up/scale-out consiste à trouver le moyen
d’augmenter les performances des charges de travail serveur. Pour les responsables informatiques, la
première étape consiste à déterminer la méthode adaptée aux besoins de l’entreprise. La méthode de
scale-up* permet de tirer pleinement parti des performances des serveurs existants. Ensuite, lorsque les
serveurs existants ont atteint leurs performances limites, la méthode de scale-out* apparaît comme une
option raisonnable : de nouveaux serveurs sont alors ajoutés et le centre de données évolue
horizontalement. Cependant, l’opération ne s’arrête pas là ! Après avoir fait évoluer votre infrastructure
horizontalement, vous pouvez la faire évoluer verticalement à l’aide de composants de stockage,
mémoire et processeur plus évolués, et ainsi de suite. »
- Michael Moreland, Directeur marketing produit, mémoire DRAM pour serveur Crucial
« Qu’elle soit verticale ou horizontale, la méthode de scale-up/scale-out consiste essentiellement à
trouver le moyen d’augmenter les performances des charges de travail serveur. Opter pour une
méthode de scale-up semble logique lorsque vous n’avez pas exploité tout le potentiel de performances
de vos systèmes existants. Si vous êtes loin d’avoir atteint le plafond de performances, il vous suffit de
mettre à niveau vos processeurs, la mémoire et les composants de stockage au moyen des dernières
innovations technologiques prises en charge par vos systèmes. En revanche, si vous avez épuisé tout le
potentiel de performances de votre infrastructure, une méthode de scale-out* semble tout indiquée.
- Michael Moreland, Directeur marketing produit, mémoire DRAM pour serveur Crucial
« Déterminer la méthode à utiliser pour améliorer les performances du centre de données ne se limite
pas à prendre en compte les processeurs et le niveau de technologie de mémoire en cours d’utilisation.
Vous devez, en effet, tenir compte du nombre de DIMM par canal dans chaque serveur, de la densité de
modules de mémoire utilisée, de votre cycle de remplacement matériel, du plan d’implantation de votre
centre de données, de l’utilisation de logiciels de virtualisation, de la consommation électrique et, bien
évidemment, de votre budget Votre décision doit donc reposer sur une combinaison de ces différents
facteurs. »
- Michael Moreland, Directeur marketing produit, mémoire DRAM pour serveur Crucial
Téléchargement