Comment perdre du poids rapidement

publicité
Santé Forme Minceur
par Marie-France Mingot
Ce livre vous est présenté par Santé Forme Minceur
Pourquoi je suis fatiguée ?
Horaires de travail harassants, enfants, maison à tenir… vous courez toute la journée
et vous vous écroulez sur le canapé, devant la télé qui va vous regarder dormir, en
vous demandant "Pourquoi je suis fatiguée ?". Et le matin, n'en parlons pas, malgré
une nuit de 8 heures, vous vous réveillez tout aussi fatiguée sans comprendre
pourquoi.
Le check-up chez le médecin n'a rien donné (ouf !) et vous ne savez pas quoi faire
pour vous sentir moins fatiguée. Une petite cure de magnésium par ci, une petite cure
de vitamine C par là, rien n'y fait.
Alors étudions vos besoins (ou plus exactement ceux de votre corps) :
Les besoins énergétiques :
Le métabolisme de base (respiration, circulation sanguine...), à lui seul, consomme en
moyenne 1500 kcal par jour (variable selon l'âge, le sexe, le climat).
Les besoins énergétiques, pour une activité normale, sont de 2200 kcal pour une
femme, 2400 kcal pour un homme.
Un travail musculaire peut demander un apport calorique supplémentaire de 360
(marche rapide) à 1000 kcal par jour (ski de fond). Pour l'effort intellectuel, comptez 0
kcal supplémentaire ;-)
Les 3 nutriments :
- protéines : elles doivent représenter 12 à 15 % de vos apports quotidiens.
Exemple d'une femme active faisant 45 mn de marche rapide chaque jour (environ
2500 kcal) : 200 g de viande ou poisson + 3 produits laitiers + 100 g de pain + 200 g
de féculents (pâtes, légumes secs ou riz).
- glucides : ils doivent représenter la moitié de vos apports quotidiens.
Reprenons notre exemple précédent : 3 produits laitiers + 100 g de pain + 200 g de
féculents + 7 portions de fruits et légumes.
- lipides : ils doivent représenter 30 à 35 % de vos apports quotidiens.
Toujours notre femme active : 3 produits laitiers + 200 g de viande ou poisson + 20 g
de beurre/huile crus.
La répartition
Si vous voulez éviter l'hypoglycémie de 11 H ou le coup de pompe après-déjeuner,
vous répartirez idéalement vos apports quotidiens en 3 repas, comprenant chacun un
tiers des apports.
Un repas équilibré contient toujours un aliment de chacun des groupes :
- eau.
viande
légume
fruit
ou
vert
cru
ou
ou
crudité,
poisson,
féculent,
laitage,
cuit,
pain,
Alors, où en êtes-vous ? Vos besoins sont-ils satisfaits ? Vous posez-vous toujours
cette question : "Pourquoi je suis fatiguée ?".
Le saumon c'est bon, mangez-en !!
Bientôt les fêtes, le temps du foie gras, des huîtres et… du saumon fumé. Vous n’êtes
sans doute pas sans savoir que le saumon fumé ou frais est bon pour la santé. Mais
connaissez-vous les qualités nutritionnelle du saumon, ce qui incite les scientifiques à
nous dire « le saumon, c’est bon, mangez-en » ?
Saumon et protéine
Le saumon est un poisson, il est composé de 20 g de protéines pour 100 g. Ses
protéines sont de très bonne qualité, qui s’assimilent très bien. Sa teneur en protéines
en fait un aliment de choix pour les personnes qui veulent perdre du poids. Mangez du
saumon frais ou du saumon.
Saumon et acides gras
Le saumon est un poisson gras, il constitue une bonne source d’acides gras, et
notamment ces fameux acides gras essentiels, les omégas 3, bons pour le cœur, la
circulation et la lutte contre certaines maladies inflammatoires et les maladies cardiovasculaires, voire contre certains cancers.
Saumon et calories
Bien qu’on parle de poisson gras, le saumon a une teneur en matières grasses
inférieure à 15 %, avec environ 170 calories aux 100 g, ce qui en fait un aliment moins
riche que le steak haché.
Ca peut vous paraître trop gras, mais rappelez-vous qu’il s’agit de matières grasses
insaturées contenant des acides gras essentiels et des vitamines capables de
dissoudre les graisses.
Saumon et vitamines
Le saumon est riche en vitamines B, en minéraux (calcium, phosphore et fer) et en
oligoéléments (sélénium, zinc et iode). C’est donc un aliment très intéressant du point
de vue nutritionnel.
Alors oui, le saumon c’est bon, mangez-en !! Accompagnez-le d’une crudité et d’un
féculent (pain complet pour le saumon fumé ou riz pour le saumon frais) et vous avez
un repas équilibré, riche en nutriments et… délicieux.
Pour perdre du poids, je commence aujourd'hui !
Le poids qui monte en flèche tous les jours, les lendemains de fêtes qui déchantent,
les bonnes résolutions qu'on reporte à plus tard ? Si comme moi, vous voulez limiter
les dégâts, si vous voulez perdre le poids accumulé ces derniers jours très rapidement
et sans tarder, alors ne reportez plus la décision, dites-vous : "c'est décidé, je
commence aujourd'hui !".
Pendant les fêtes : de tout, un peu
La gourmandise, les tentations, le plaisir : les fêtes sont là pour réveiller nos sens et
c'est tant mieux. Mais si vous êtes une habituée des régimes, si vous savez que le
moindre regard à cette merveilleuse boîte de chocolats offerte par votre tante et
achetée chez le plus grand chocolatier de la place, le moindre regard à la moindre
parcelle du contenu de cette boîte, vient directement se placer sur vos hanches ou
votre estomac, si vous culpabilisez à l'idée de la belle tranche de foie gras que vous
allez déguster accompagnée d'un pain bien frais et d'un vin moelleux qui le sera tout
autant (frais), si pour vous "plaisir" rime souvent avec "grossir", alors profitez des fêtes
sans vous laisser aller !
Avant de penser à perdre du poids, pensez à ne pas en prendre. Goûtez chaque plat,
savourez chaque mets, dégustez chaque bouchée, avec modération.
Raffinement et plaisir sont les deux mamelles de la modération. Y a-t-il plus de plaisir
à déguster une toute petite part de cette délicieuse bûche ou à enfourner la moitié de
la bûche après avoir avalé un énorme repas précédé d'un substantiel apéro ? Trouvet-on plus de plaisir dans 2 ou 3 verrines préparées avec amour et petits légumes ou
dans un sachet entier de cacahuètes ?
Ouvrez tous vos sens aux délicieux mets qui vous sont présentés, vous constaterez
que votre appétit est plus vite rassasié, avec tout autant de plaisir et moins de calories.
Cours de rattrapage pour perdre du poids dès maintenant
Pour vous permettre de perdre du poids dès maintenant, sans être obligée de faire
régime aux repas de fêtes, rééquilibrez vos trois repas :
- Votre petit-déjeuner
Vous êtes un peu barbouillée au lever et la tendance serait de sauter le petitdéjeuner. Très mauvaise idée, même si vous vous sentez lourde, vous n'avez rien
avalé depuis la veille. Pour perdre du poids et rester en forme, vous devez prendre
un petit-déjeuner.
15 à 30 minutes avant votre petit-déjeuner, prenez un jus de citron frais dans un grand
verre d'eau. Vous préparerez votre estomac tout en éliminant les toxines de la veille.
Qui plus est, le citron contient de la vitamine C et est un très bon anti-oxydant.
Après votre boisson, préparez-vous un petit déjeuner copieux :

lait (si vous le supportez) ou fromage blanc à 0 %

pain complet légèrement beurré ou céréales complètes

boisson chaude pour terminer
- Votre déjeuner
Chez vous ou à l'extérieur, peu importe, essayez de le prendre léger :

100 g de poisson ou volaille à la vapeur ou grillé

300 g de légumes crus ou/et cuits (je conseille toujours de prendre les 2, les
légumes crus vous apportent plus de vitamines et minéraux mais les légumes
cuits sont plus digestes) - pour les crudités une CS de vinaigrette maison (moitié
vinaigrette, moitié eau) et pour les légumes cuits une cc de beurre frais

100 g de féculents complets (riz complet, pâtes complètes, boulgour, légumes
secs)

un yaourt nature ou sucré avec une cc de miel

un fruit frais (de saison, c'est plus économique et plus écologique)
- Votre dîner
Le dîner doit être composé comme le déjeuner pour être équilibré.
Un potage peut remplacer les légumes et féculents. Un œuf peut remplacer le poisson
ou la volaille.
Envie d'un petit chocolat tiré de la boîte de tantine ? Ok, va pour un chocolat, un seul
avec un petit café (non sucré, bien sûr) après le déjeuner ou le dîner. N'oubliez pas :
plaisir et raffinement !!
La suite après les fêtes... Mais en attendant commencez dès maintenant à perdre du
poids et prenez beaucoup de plaisir avec vos amis et votre famille.
Marie-France
Votre conseillère en petits plaisirs ;-)
Surpoids et obésité chez l'enfant : Comment faire pour les
limiter ?
Fin 2010, malgré deux plans nutrition santé en 10 ans, le bilan du surpoids et
de l’obésité chez l'enfant restait encore significatif, à 12,5 %, soit plus d’un enfant sur
10. Outre les problèmes médicaux que le surpoids et l'obésité peuvent entraîner chez
l’enfant (diabète, maladies respiratoires…), il génèrent aussi des problèmes
psychologiques qui peuvent s’avérer tout aussi graves : discrimination, isolement,
dépression...
Génération malbouffe et numérique : principales causes du surpoids
et de l'obésité chez l'enfant
Par manque de temps, nous entraînons nos enfants dans des usines à hamburgers
où nous les gavons pour nous rassurer, nous leur achetons des plats tout prêts
(tellement insipides, qu’il n’est pas rare d’y trouver des ingrédients inattendus, par
exemple du sucre dans les courgettes !?!) plutôt que leur cuisiner des petits plats
« maison » plus riches en goût et tellement moins riches en sel, en sucre, en graisses,
sources du surpoids et de l'obésité chez nos enfants. Nous croyons ainsi pallier nos
absences. Nous les récompensons de nous laisser tranquilles en leur offrant des jeux
qui n’ont que cet objectif : être en paix, avec eux, avec nous-mêmes, en paix tout court.
Du coup, ils passent leur temps à jouer à leurs jeux vidéos ou à surfer sur Internet
(deux heures d’Internet et autant de télévision en moyenne par jour…).
Sommes-nous si inaptes à donner du bonheur à nos enfants autrement, en partageant
leur temps, par exemple, en passant du temps en famille, en sachant leur dire non, en
les aimant ? Nous sommes une génération de déficients affectifs, mais heureusement,
il n’est pas trop tard pour apprendre à changer !!
Limiter le surpoids et l'obésité chez l'enfant : comment faire ?
Il est rassurant de savoir que la solution est entre nos mains. C’est dans votre foyer
que les bonnes habitudes vont se prendre (ou se reprendre). Evidemment, les
changements doivent apparaître chez les adultes d'abord, qui doivent représenter le
modèle pour l’enfant. L'enfant agit par duplication, d'ailleurs il n'est pas rare de trouver
les enfants en surpoids ou en obésité dans les foyers où les parents le sont euxmêmes.
Voici donc quelques bonnes habitudes qui à terme pourront limiter le surpoids et
l'obésité de vos enfants et peut-être le vôtre.
- Cuisinez, même des plats simples, une purée « maison » par exemple, pourra être
appréciée par les petits comme par les plus grands.
- Surveillez les quantités, ne resservez pas, ne laissez pas le plat sur la table quand
tout le monde est servi, ça évite les tentations de se resservir « il faut finir le plat, je ne
vais pas jeter ça quand même ». Et bien si, pourquoi pas ? Vos enfants ne sont pas
des poubelles...
- Variez les aliments, pour apprendre à vos enfants à manger de tout, à ne pas choisir
ce qu’ils aiment et délaisser ce qu’ils n’aiment pas. Plus l'alimentation sera variée,
moins elle sera source de surpoids ou d'obésité.
- Limitez (sans supprimer) les matières grasses, servez plus de légumes et moins de
viande et féculents, instaurez la salade systématique et les fruits au menu, ça ne
demande pas de travail pour vous et c’est sain pour toute la famille.
- Apprenez à goûter sans grignoter : un fruit et un laitage au goûter restent très sains
et rassasiants, tandis que les biscuits, les tartines de chocolat et les glaces n’ont aucun
intérêt nutritionnel. Un bon goûter vaut mieux qu’un mauvais grignotage.
- Gardez les bonbons, gâteaux et autres sodas pour des fêtes occasionnelles et
proposez aux enfants leur Mac King hebdomadaire, à la condition de remplacer les
frites par la salade ou le soda par l’eau, vous leur ferez plaisir en limitant les dégâts.
Et finissez la journée à la piscine ou par un tour de vélo pour éliminer le surplus.
- Prenez du temps pour vous et votre famille : proposez d’aller promener le chien tous
ensemble après le dîner, faites un match de foot avec eux le samedi, emmenez-les au
parc de jeu plutôt qu’en shopping, faites un Monopoly en substitution d’une ou deux
heures de télé ou de jeux vidéos.
- Ne faites plus d’Internet ou de la télévision une récompense ou une punition.
En conclusion :
Limiter le surpoids et l'obésité chez vos enfants n'est pas une chose facile, mais il ne
tient qu'à vous de transformer cette lutte quotidienne en un jeu amusant. Changez
votre style de vie tous ensemble, sans attendre, il n'est jamais trop tard.
Comment faire un régime pour perdre du poids sans frustration
?
Vous avez décidé de commencer un régime pour perdre du poids et les premiers
résultats sont là. Vous êtes heureux et vous vous voyez déjà atteindre votre résultat.
Et puis le temps passe, la motivation diminue au fur et à mesure que les contraintes
grandissent :

vous avez faim,

vous craquez devant vos envies,

vous êtes fatigué,

vous culpabilisez des écarts que vous vous autorisez,

vos résultats ne sont pas assez rapides.
Bref vous ressentez tant de frustration que vous êtes à deux doigts d’abandonner votre
régime pour perdre du poids. Car tout le monde le sait, vous d’abord, la frustration,
c’est le principal ennemi de votre régime pour perdre du poids.
Comment gérer vos repas pour éviter la frustration ?
Vous craquez quand vous avez faim ? Alors évitez d’avoir faim. Pour cela, appliquez
quelques règles basiques pour vos repas qui sont tellement simples qu’on les oublie
parfois :

Ne sautez jamais de repas.

Incluez dans vos repas un féculent (complet de préférence, pour une
meilleure satiété), c’est l’aliment « énergie » qui vous évitera les coups de
pompe récurrents dans les régimes pour perdre du poids.

Prenez au moins 20 minutes pour votre repas, c’est le temps nécessaire pour
que la satiété s’installe, et c’est aussi le temps nécessaire pour manger une
crudité, un plat, un dessert, en discutant tranquillement avec les collègues ou
lors du repas en famille.

Brossez-vous les dents après chaque repas.

Goûtez d’un verre de lait et d’un fruit pour éviter le grignotage avant-dîner.
Comment repousser la frustration ?
Pour rester motivé jusqu’à la fin de votre régime pour perdre du poids, c’est à dire
jusqu’à ce que vous ayez atteint et consolidé votre objectif au minimum, faites de votre
régime pour perdre du poids une réjouissance pour vos papilles.
On ne le dira jamais assez : la variété est mère de toutes les vertus en matière de
régime pour perdre du poids. Plus vous amènerez de diversité dans vos repas, moins
vous aurez l’impression de vous ennuyer à table. Variez les aliments bien sûr, un
régime pour perdre du poids ne doit jamais se limiter au steak grillé – haricots verts
vapeur ou au poisson vapeur – épinards bouillis. Si vous preniez le temps de faire le
marché un samedi matin, vous apprécieriez la variété qui s’étale devant vous, le
nombre de légumes et de fruits qui existent, même en ne choisissant que les légumes
de saison dans un souci d’éco-responsabilité. Soyez honnête avec vous-même : de
tous ces différents légumes, combien avez-vous goûté depuis le début de votre régime
pour perdre du poids ?
Apprenez aussi à varier les types de cuisson. La cuisson vapeur, c’est bien pour la
santé mais on finit par s’en lasser. Il existe tellement de façons de cuire les aliments :
on peut braiser, enfourner en papillotes, griller, mariner, pocher, sauter, rissoler, rôtir,
poêler, compoter, mijoter... Pas assez de temps pour cuisiner ? Nous avons tous le
même temps disponible, nous ne faisons pas tous les mêmes choix pour l’occuper…
Mais que ne feriez-vous pas pour voir votre régime pour perdre du poids faire à
nouveau son effet ! !
Et n’oubliez de vous faire plaisir : manger varier, c’est aussi être capable d’intégrer,
dans son régime pour perdre du poids, des aliments plaisir en quantité limitée. Quel
que soit votre aliment « douceur », ne vous en privez pas totalement, au risque de
l’engouffrer en quantités déraisonnables et néanmoins astronomiques lorsque vous
craquerez.
Et si vous craquez quand même ?
Vous aviez décidé de faire preuve de la plus grande rigueur et vous avez craqué pour
un biscuit au chocolat offert par une collègue tentatrice ? Réfléchissez : que diriezvous à une amie dans cette situation ? Ne t’en fais pas, ce n’est rien, ça ne va pas
mettre en l’air tous les efforts que tu fais au quotidien, etc… Autant de mots
bienveillants pour minimiser le péché et le ramener à ce qu’il est : un petit écart sans
importance ! Alors ne vous fustigez pas là où vous réconforteriez. Profitez de ce petit
moment de plaisir passager mais intense, dégustez votre délicieux biscuit au
chocolat… et c’est tout, un seul, parce que vous êtes quelqu’un de sensé, vous n’allez
pas mettre par terre des mois de régime pour perdre du poids simplement parce que
vous avez un petit coup de blues. Soyez acteur de cet « écart », considérez que vous
avez sciemment décidé de vous accorder un petit plaisir et pas que votre inconscient
vous l’impose.
Et ce soir, hop, reprise en main, vous rattrapez le petit écart au dîner en mangeant un
poisson vapeur plutôt que le filet meunière que vous vouliez vous préparer. Vous
n’avez rien à perdre à vous autoriser des moments de plaisir, et votre régime pour
perdre du poids à tout à y gagner.
Source de l'article : lastationdesaffaires.com
Comment mincir en augmentant votre métabolisme de base
Qu’est ce que le Métabolisme de base ?
Le métabolisme de base c’est le minimum d’énergie dont votre corps a besoin dans
une journée pour survivre. Cela correspond aux fonctions naturelles de votre
organisme, sur lesquelles vous ne pouvez théoriquement pas agir (respirer, maintenir
votre température corporelle, digérer, réfléchir…)
Il évolue cependant avec l’âge : les enfants ont un métabolisme de base très élevé (2
fois celui d’un adulte), alors qu’une fois adulte, vous allez perdre entre 2 et 3% de votre
métabolisme de base par décennie.
--
Désagréments d’un régime sévère sur votre métabolisme de base.
Lorsque vous faites un régime trop sévère, votre corps s'économise et réduit votre
métabolisme de base. C’est ce qui implique une reprise de poids après régime qui est
bien souvent proportionnelle à la sévérité de celui-ci. Qui n’a pas entendu quelqu’un
dire qu’après son régime X ou Y il a repris tous ses kilos et un petit bonus ? En effet,
en privant votre corps, vous en réduisez les besoins énergétiques, donc, lorsque vous
reprendrez une alimentation normale (même équilibrée) vos besoins n’étant plus les
mêmes, pour un apport calorique identique à celui d’avant votre régime, votre corps
va stocker beaucoup plus facilement. Et nous sommes dans le cas d’un premier
régime. Plus vous ferez de régimes, plus le phénomène se multipliera. De plus, lorsque
le corps « stocke », par définition, il le fait dans vos cellules graisseuses. Cela signifie
que lorsque vous allez maigrir, avec votre régime privatif, vous allez certainement
perdre de la masse graisseuse, mais malheureusement, vous allez également perdre
de la masse musculaire, dû au fait qu’en vous privant vous n’apporterez pas
suffisamment des éléments nécessaires à l’entretien de votre muscle. Ceci fragilisera
donc un peu plus votre capital musculaire à chaque nouvelle tentative.
Augmenter votre métabolisme de base
Une façon simple de mincir sans en avoir l’air, serait donc d’augmenter votre
métabolisme de base. Or nous avons dit plus haut que c’était théoriquement
impossible. Et pourtant….
Prenez par exemple la digestion. Si vous mangez des aliments faciles à digérer, votre
corps ne va pas avoir besoin de beaucoup travailler pour les digérer, et donc ne
dépensera pas beaucoup d’énergie. Il s’agit donc d’identifier les aliments plus difficiles
à digérer. Attention, par « difficiles à digérer » j’entends « qui vont demander un effort
à votre organisme pour les digérer », il ne faut pas non plus que vous vous donniez
des aigreurs d’estomac sous prétexte de mincir… Pour résumer, les lipides ainsi que
les glucides simples (glucides comprenant un ou deux sucres comme le glucose, le
fructose, le lactose…) sont absorbés directement par l’organisme, alors que les
protéines et les glucides complexes (glucides contenant au moins 3 sucres comme
l'amidon, le glycogène et la cellulose) vont générer un effort de la part de votre
organisme. Les protéines demandent beaucoup d’effort à votre corps pour être
digérées, cependant, trop de protéines peuvent s’avérer dangereuses pour
l’organisme, notamment en faisant trop travailler les reins. Privilégiez donc plutôt les
glucides complexes. Ces derniers doivent être cassés pendant la digestion pour
devenir glucides simples et demandent donc un effort à votre corps pour être digéré.
Ils ne vont pas être absorbés instantanément. Vous les trouverez principalement dans
les céréales complètes (blé, riz…) et dans les fruits et légumes.
Il y a bien sûr d’autres moyens d’augmenter son métabolisme de base, et notamment
quelques petits trucs à respecter. Le premier de la journée, est de toujours prendre un
petit déjeuner. Celui-ci vous évitera une période de jeûne trop longue, et donc de faire
croire à votre organisme que vous êtes à la diète (en plus, ça donne de l’énergie pour
toute la matinée !) Pour la même raison, éviter de consommer moins de 1200 calories
par jour. Activez votre métabolisme postprandial (digestion) en allant faire une petite
marche par exemple… D’où la « petite balade digestive » bien connue de tous. Evitez
de souper trop copieux après 22h : la nuit, c’est le moment où l’on consomme le moins
d’énergie et où l’on stocke le plus. Et pour finir, buvez beaucoup d’eau, et faites de
l’exercice régulièrement.
Ces petits conseils ne vous transformeront pas du tout au tout bien sûr. Néanmoins,
les appliquer peut très rapidement vous apporter une amélioration dans votre vie de
tous les jours, un confort. Vous vous sentirez mieux, vous pourrez commencer à perdre
quelques kilos et cela ne fera qu'ajouter à votre motivation.
D'autres conseils pour augmenter votre métabolisme ici
Emilie.
La pomme de terre pour maigrir
--
Si vous voulez perdre du poids, vous avez sans doute en tête de supprimer, outre les
sucreries, les grignotages et les graisses, quelques aliments comme la pomme de
terre. Et pourtant, sans faire un régime « tout pomme de terre » pour maigrir
rapidement comme on peut le lire sur certains forums, vous pouvez tout de même
conserver la pomme de terre pour maigrir, elle sera une alliée de poids.
Les apports nutritionnels de la pomme de terre
En sa qualité de glucide lent, la pomme de terre est un aliment énergétique qui vous
apporte la satiété grâce aux fibres qu’elle contient, avec peu de calories (seulement
85 Kcal pour 100 g, soit une belle pomme de terre).
En sa qualité de légume, la pomme de terre vous apporte de nombreux vitamines et
minéraux : la vitamine C avec ses propriétés antioxydantes, la vitamine B6 qui renforce
vos défenses immunitaires, l’amidon qui réduit les risques de cancer du côlon, le
magnésium qui règle le métabolisme glucidique et lipidique des tissus musculaires,
cardiaques et nerveux, le fer qui empêche l’anémie.
La meilleure façon de cuisiner la pomme de terre pour maigrir
Les variétés de pommes de terre sont si nombreuses que vous trouverez des dizaines
de façons de les accommoder. Pour maigrir avec la pomme de terre, vous éviterez les
cuissons les plus grasses, au profit des cuissons vapeur, papillote, au four, etc.
Pour la cuisson vapeur, vous choisirez une pomme de terre à chair ferme : ratte,
roseval, ou belle de Fontenay. Pour la cuisson au four ou en papillote, vous préférerez
une Samba ou une Monalisa. Enfin, pour une purée, des gnocchis ou un potage, la
bintje sera idéale.
La pomme de terre peut sans conteste entrer dans une alimentation variée et
équilibrée, à adopter pour perdre du poids, plutôt qu’un régime strict et contraignant.
La pomme de terre peut vous aider à maigrir à condition de la consommer avec
modération et de la cuisiner sainement.
Les 3 principaux repas
L'alimentation doit s'équilibrer non seulement dans les groupes alimentaires mais
aussi sur la journée et en tenant compte de la dépense énergétique. L’énergie se
calcule en Kcal (on dit aussi calories). Elle provient des protéines (1 g = 4 kcal), des
lipides (1 g = 9 kcal) et des glucides (1 g = 4 kcal).
Au cours d'une journée, l'alimentation équilibrée doit apporter 2000 à 3000 Kcal
répartis ainsi :
11
à
15
%
30
à
35
%
- 50 à 55 % sous forme de glucides
sous
sous
forme
forme
de
de
protéines,
lipides,
Le Programme National Nutrition Santé préconise de consommer chaque jour :
au
moins
5
fruits
et
légumes,
au
moins
5
portions.
- pains, céréales, pommes de terre, légumes secs, à chaque repas et selon l’appétit.
3
portions
de
produits
laitiers.
viandes,
poissons,
œufs,
1
à
2
fois
par
jour.
matières
grasses
ajoutées
avec
modération.
- de l’eau à volonté.
Répartition sur une journée
Une alimentation équilibrée comporte 3 à 5 prises alimentaires dont le petit-déjeuner,
le déjeuner et le dîner. Le petit-déjeuner apporte 20 à 25 % des calories de la journée,
le déjeuner 35 à 40 % et le dîner 30 à 35 %.
Le petit-déjeuner
1 personne sur 10 ne prend pas de petit déjeuner.
13
%
ne
prennent
qu'une
boisson
chaude
- 19 % prennent pain ou biscottes sans produit laitier ni fruit ou jus de fruits
- 19 % prennent pain ou biscottes et un produit laitier mais sans fruit ou jus de fruits
- 11 % seulement prennent un produit céréalier, un fruit ou jus de fruits, un produit
laitier et une boisson chaude.
Or un petit-déjeuner équilibré est indispensable pour avoir une bonne énergie au cours
de la matinée.
- Un aliment céréalier : pain, biscottes, céréales ou biscuits de petit-déjeuner.
Une
noisette
de
beurre.
- Une protéine : jambon blanc, oeuf, produit laitier : lait, yaourt, fromage blanc,
faisselle…
Un
fruit
ou
un
jus
de
fruit.
- Une boisson chaude : thé, café, tisane…
Ceux qui ont du mal à avaler un repas complet le matin ou ceux qui veulent perdre du
poids peuvent substituer une boisson protéinée à leur petit-déjeuner, complétée d'un
fruit.
Le déjeuner
Quand on travaille, il n'est pas rare de sauter le déjeuner pour terminer une tâche, aller
à la salle de sport ou faire du shopping, ou à l'inverse on n'est pas contraint aux
déjeuners d'affaires quotidiens. Ces pratiques sont très perturbantes pour l'organisme
et entraînent souvent des prises de poids.
Pour un bon équilibre des apports nutritionnels de la journée, un déjeuner équilibré
devrait apporter 900 kcal choisies parmi les 7 groupes alimentaires.
- une crudité en entrée ou un légume cuit en accompagnement, un fruit en dessert.
une
portion
de
féculents
ou
de
pain.
une
portion
un
peu
de
- de l’eau à volonté.
un
de
protéines
:
matières
grasses
produit
laitier.
viande,
poisson
ou
œufs.
:
beurre,
huile,
margarine.
Pour ceux qui n'ont pas la possibilité de prendre un vrai repas, une boisson protéinée
et un fruit sont préférables à un repas pris en restauration rapide.
Pour ceux qui déjeunent souvent au restaurant : Manger au restaurant n’est pas
incompatible avec une alimentation équilibrée, à condition de choisir les bons plats :
crudité en entrée, préférer les poissons aux viandes en sauce, éviter les frites,
privilégier une salade de fruits en dessert.
Ceux qui veulent perdre du poids ne peuvent absolument pas s'exonérer d'un
déjeuner, qu'il soit traditionnel ou sous forme de boisson protéinée.
Le dîner
Le dîner est souvent pris en famille, c'est le moment de détente et de convivialité de la
journée. Il est malheureusement beaucoup trop riche avant la nuit. Un dîner équilibré
devrait inclure :
Une
- Un laitage.
Des
petite
légumes
Un
portion
de
crus
peu
viande,
de
ou/et
de
poisson
cuits.
féculents.
ou
d’œufs.
Sans être trop copieux, le dîner doit être suffisant pour tenir jusqu'au lendemain sans
grignotage avant la nuit.
A retenir
- Une alimentation équilibrée comporte au moins les 3 repas principaux : un petit
déjeuner,
un
déjeuner
et
un
dîner.
- Une journée alimentaire comporte les aliments des 7 groupes alimentaires.
- Manger équilibré, c'est manger moins gras, moins salé et moins sucré.
- Une boisson protéinée peut remplacer un des repas de la journée, deux pour ceux
qui veulent perdre du poids, complétées par des légumes crus et cuits et des fruits (2
par jour maximum).
Marie-France
Quel régime alimentaire choisir ?
Vous faites partie de ceux qui ont ou croient avoir tout essayé pour perdre du poids,
et peut-être que vous avez quelquefois réussi à perdre 3 ou 4 kilos. Mais le seul
"régime" valable, c'est une alimentation équilibrée, des repas réguliers et des aliments
variés.
Quel que soit le régime que vous choisirez, fuyez comme la peste :

les régimes qui vous promettent de perdre 10 kilos en 2 semaines,

les régimes recommandés par les gens du show-biz,

les régimes basés sur une théorie tirée par les cheveux,

les régimes dissociés, dans lesquels vous n'avez droit qu'à un seul aliment
pendant 2 semaines, puis un autre pendant 3 semaines, etc,

les pilules miracles qui vous coûtent un bras,

les régimes qui vous coupent de toute vie sociale et même familiale,

les régimes impossibles à suivre, même si vous êtes plein de volonté et en
pleine forme,

les régimes dans lesquels vous pouvez manger de tout à volonté (ça cache
quoi ?),

les régimes qui vous coûtent un bras (aliments hors de prix, traitements
exonéreux...),

les régimes qui vous affament du matin au soir,

les régimes qui vous vident de votre énergie...
D'une manière générale, il est préférable de demander l'avis de votre médecin
traitant avant de vous décider ; ça ne coûte pas très cher et ça peut vous éviter bien
des ennuis de santé, sans compter que votre médecin a peut être des idées pour
vous aider à maigrir, après tout, ça entre aussi dans ses compétences.
Marie-France
Etre mince ou manger sans grossir
Nous ne sommes pas tous égaux devant le poids. Certaines personnes minces ont
l'air de pouvoir manger n'importe quoi sans jamais grossir. Pourtant, si on leur pose la
question, ce n'est pas tout à fait le cas. Elles ont juste trouvé les clés pour adopter une
attitude différente face aux prises de poids. Avoir la bonne attitude est le seul moyen
de maintenir durablement son poids.
1ère clé : Se faire plaisir sans culpabiliser
Etre mince, c'est se faire plaisir sans culpabilité puis revenir à de saines habitudes. Se
sentir coupable, c'est focaliser sur le petit écart. Le principe de la loi d'attraction
s'applique alors pleinement : ce sur quoi je me concentre arrive toujours. Un écart
entraîne alors un autre écart, les écarts entraînent une prise de poids, la prise de poids
entraîne la démotivation et la démotivation entraîne un nouvel écart. Petit truc pour
être mince : être capable de manger ce que l'on aime avec modération.
2ème clé : Manger à sa faim
Etre mince, c'est savoir s'arrêter de manger quand l'estomac est rempli, ne pas finir
son assiette, ne pas se resservir ; c'est écouter son corps et non pas sa tête. Quand
le corps est satisfait, la tête arrête de réclamer. Petit truc pour être mince : être capable
de reconnaître les signaux de la faim.
3ème clé : Distinguer faim et envie
Etre mince, c'est savoir gérer son stress et son anxiété autrement que par la nourriture
pour éviter les crises de boulimie : activité physique, écriture, peinture... Le stress et
l'anxiété peuvent en effet générer des comportements alimentaires compulsifs. Petit
truc pour être mince : arrêter de manger ses émotions.
En utilisant ces 3 clés au quotidien, vous aussi vous ouvrirez les portes de la minceur.
Etre mince, c'est gérer durablement son alimentation et ses comportements
alimentaires.
Marie-France Mingot
Régime alimentaire : pourquoi vous priver
Un régime alimentaire est souvent synonyme de privations. Or qui dit privations,
restrictions alimentaires, dit aussi reprise de poids. C'est ce qu'on appelle l'effet yoyo,
bien connu des habituées de régime alimentaire. Voulez-vous perdre du poids
durablement ou seulement perdre quelques kilos que vous reprendrez aussitôt l'arrêt
du régime alimentaire ?
La suppression de certains nutriments entraîne un déséquilibre que le corps compense
dès qu'on lui apporte à nouveau les nutriments supprimés. De plus, le régime
alimentaire est une période pendant laquelle on a décidé de se priver et à laquelle on
met fin, d'un jour à l'autre, souvent par lassitude... et on s'empresse de reprendre ses
anciennes habitudes alimentaires, les mêmes qui avaient entraîné le surpoids.
Alors fuyez le régime alimentaire, les privations, les déséquilibres. Adoptez une
alimentation saine et équilibrée : apprenez à manger de tout sans excès. Et vous
éliminerez définitivement vos problèmes de surpoids.
Une alimentation variée est une alimentation qui vous amènera tous les nutriments
dont votre organisme a besoin :
- les fruits et légumes vous apporteront fibres, vitamines et minéraux - un légume cru
et un légume cuit à chaque repas viendront vous remplir l'estomac avec peu de
calories.
- les glucides lents vous apporteront des fibres et l'énergie dont votre corps a besoin
au cours de la journée - limitez leur consommation le soir et préférez les complets.
- les protéines (poisson, volaille, cheval, moins gras que le boeuf, le porc et le mouton)
permettent de reconstruire le muscle - augmentez leur consommation et vous
redessinerez votre silhouette. Les produits laitiers sont des protéines (attention
cependant à la quantité de lipides contenues dans les fromages notamment). Les
légumes secs contiennent à la fois des protéines et des glucides, ils peuvent donc
entrer dans les deux catégories.
- l'eau - le seul aliment indispensable à la vie - divisez votre poids par 40 et vous saurez
quelle quantité vous devez apporter à votre corps chaque jour.
Equilibrez les apports au cours de la journée :
- 3 repas à répartir dans la journée.
- ne sautez pas de repas.
- ne vous resservez pas.
- mangez un peu plus léger le soir.
Voilà un bon début pour une reprise en douceur de bonnes habitudes alimentaires et
éviter ainsi le régime alimentaire classique qui vous sera suivi à coup sûr d'effet yoyo.
Marie-France
Perdre du poids rapidement : 2 astuces simples
Vous voulez perdre du poids rapidement et ne savez pas comment vous y prendre.
Voilà une bonne idée avant les vacances, mais comment faire pour perdre du poids
rapidement sans le reprendre une fois les vacances finies et sans être fatigué pendant
vos vacances ? Les régimes pour perdre du poids sont nombreux mais pas si faciles
à suivre et souvent mauvais pour la santé. Alors voici deux astuces simples à mettre
en place facilement pour perdre du poids rapidement avant vos vacances.
Les deux astuces que je vais vous donner vous permettront de perdre du poids
rapidement sans être fatigué, hargneux, affamé, frustré et finir par vous jeter sur tout
ce qui se mange, de préférence gras et sucré. Ce serait dommage de vous priver pour
en arriver au même point dans quelques semaines, voire pire.
Première astuce : Perdre du poids rapidement avec les protéines
Vous avez déjà entendu parler des régimes hyperprotéinés, notamment du régime
Dukan. Ce sont des régimes qui permettent de perdre du poids rapidement par un
apport très important en protéines (naturelles ou non, peu importe, le résultat obtenu
est le même). Sans faire un régime hyperprotéiné, l'augmentation de votre quantité de
protéines dans votre alimentation pour aidera à perdre du poids rapidement, en
construisant la masse musculaire. Or plus vous aurez de masse musculaire, plus vous
brûlerez de calories et plus vous éliminerez votre masse graisseuse
Vous ne pouvez pas cependant manger n'importe quelles protéines pour perdre du
poids rapidement mais vous devez choisir les protéines non grasses : poissons, œufs,
volailles sans la peau (blanc de poulet, blanc de dinde), et aussi les protéines
végétales (soja, légumineuses).
Deuxième astuce : Perdre du poids rapidement avec la musculation
Je ne vous parle pas ici d'une petite activité physique régulière, comme 30 à 45
minutes de marche quotidienne, mais de véritablement brûler vos graisses grâce à la
musculation. Vous n'allez pas vous muscler comme Arnold Schwarzenegger, vous
allez vous muscler pour allonger vos muscles et ainsi vous affiner. C'est vraiment un
très bon moyen pour perdre du poids rapidement et durablement.
Vous pouvez vous muscler chez vous ou à la salle de sports, comme vous voulez. Il
vous faut simplement faire une unique série de répétitions très très lentes des
mouvements jusqu'à l'échec, c'est à dire jusqu'à ce que vous ne puissiez plus faire
une seule répétition.
Une séance complète de musculation vous prendra une vingtaine de minutes 3 fois
par semaine et vous verrez rapidement votre corps se sculpter pour devenir mince et
sexy. Perdre du poids rapidement ne sera plus un problème pour vous.
Le conseil incontournable : faites un check-up avec votre médecin avant de
commencer votre programme pour perdre du poids rapidement.
Marie-France
Maigrir avec une diététicienne
Pas facile de maigrir seul. Les tentations sont nombreuses et famille et amis pas
toujours de bon conseil. Perdre du poids avec un régime strict peut marcher quelques
jours, voire quelques semaines, mais tenir la longueur pour éliminer plus de 5 kilos
peut s’avérer compliqué. Maigrir avec une diététicienne peut constituer une solution
intéressante, sous réserve de bien la choisir.
Maigrir avec une diététicienne : à quel prix ?
Une diététicienne a suivi deux ou trois ans d’études sanctionnées par un diplôme. Elle
est donc a priori tout à fait habilitée à vous aider à maigrir. Maigrir avec une
diététicienne, c’est s’assurer de perdre son poids en retrouvant une alimentation
équilibrée. La diététicienne vous reçoit généralement en cabinet privé, bien que vous
puissiez aussi la rencontrer dans des établissements de santé : hôpitaux, maisons de
retraite, etc.
La première consultation chez une diététicienne est en principe plus élevée, car elle
inclut un bilan complet de votre alimentation indispensable pour vous aider réellement
à maigrir. Elle peut monter jusqu’à 70 euros. Les consultations de suivi coûtent
généralement 25 à 40 euros. La diététicienne n’étant pas médecin, ses séances ne
sont pas remboursées par la sécurité sociale. Toutefois, certaines mutuelles peuvent
rembourser les consultations chez une diététicienne.
Maigrir avec une diététicienne : quelle différence ?
Maigrir avec une diététicienne vous permet d’obtenir un suivi personnalisé tout au long
de votre amincissement. La diététicienne vous conseille, vous soutient, prend en
compte vos résultats pour adapter votre alimentation. Lors de la première consultation,
la diététicienne vous donne les conseils de base pour maigrir, ceux que vous
connaissez probablement déjà, et bâtit avec vous un « régime » sur mesure, tenant
compte de vos goûts, de vos habitudes alimentaires et de votre style de vie.
Après la première consultation, vous rencontrez votre diététicienne régulièrement,
selon un rythme fixé ensemble. Les premiers résultats doivent être visibles dès la
deuxième consultation. La diététicienne va alors vous coacher pour vous aider à
poursuivre les efforts entrepris et améliorer les résultats.
Avec la diététicienne, maigrir devient un plaisir, pour peu que celle-ci soit ouverte au
dialogue. Si vous sentez que votre diététicienne vous fixe des objectifs et un plan
alimentaire qui ne répondent pas à ces critères, mieux vaut rechercher un autre soutien
pour maigrir. Maigrir avec une diététicienne ne peut se faire qu’avec la bonne
diététicienne, celle qui vous écoutera, celle qui vous fera avancer en levant vos doutes
et que vous pourrez contacter facilement pour un conseil hors consultation rapide… et
gratuit.
Manger bouger : le seul régime pour perdre du poids
Le slogan "manger bouger" est né il y a 10 ans, sur le constat que le monde moderne
nous offre toujours plus de confort pour bouger moins et manger plus... alors tôt ou
tard, plutôt que de manger mieux et bouger plus, nous adoptons un régime pour perdre
du poids, et commence le cercle infernal des régimes yoyos. Mais est-ce bien le
meilleur moyen pour perdre du poids ?
Vive le progrès !!
Tout est fait pour bouger le moins possible et tant mieux, c'est ça le progrès. Il y a bien
longtemps qu'on n'a plus besoin de jardiner pour se nourrir, de marcher pour aller
travailler, etc... Combien de fois n'avons-nous pas vu le voisin prendre sa voiture pour
aller chercher sa baguette à... 500 mètres !! Nous bougeons moins, donc nous
dépensons moins de calories. Et parallèlement, nous en consommons plus. Nous ne
souffrons plus de la famine : en France la dernière grande famine date du 17ème
siècle, elle a fait 1 mort pour 20 habitants... plus près dans le temps, la famine de la
pomme de terre au 19ème siècle a décimé un tiers de la population irlandaise, au
20ème siècle le Bengale (1 million et demi à 3 millions de morts), le Tibet, la Chine, la
Corée du Nord, le Biafra, le Sahel, l'Ethiopie, la Somalie et même encore au 21ème
siècle, le Darfour et le Niger... Pas besoin de régime pour perdre du poids dans ces
pays là, on est déjà maigre, quand on n'est pas déjà mort. Et pendant ce temps, nous
avons de la nourriture à profusion, un fast-food à chaque coin de rue, nous mangeons
plus que ne mangeaient nos grands-parents, nous mangeons plus que les besoins de
notre corps, nous mangeons trop : la nourriture nous tue à petit feu. Non contents de
manger trop, nous mangeons trop gras : nos aïeux avaient une bonne raison pour
manger gras, ils devaient sortir affronter les frimas de l'hiver pour se chauffer, se
nourrir, ils travaillaient rudement et durement : les congés payés, les 35 heures, ils ne
connaissaient pas. Pour eux, point besoin de régime pour perdre du poids, bouger plus
et manger moins, ils savaient ce que ça voulait dire. Là encore, pas question de se
plaindre, tant mieux si notre vie est plus facile, mais la contrepartie c'est un surpoids
qui se généralise, et avec lui, le nombre grimpant de maladies cardio-vasculaires, dû
à une mauvaise alimentation qui a réduit sensiblement les vitamines et minéraux
fondamentaux pour nos organismes.
Et Dieu créa le régime pour perdre du poids !!
Pour retrouver la forme, pour redessiner nos formes, rien de tel qu'un bon régime...
Oui mais lequel ? Tant de régimes pour perdre du poids ont été créés depuis moins
d'un siècle qu'il est bien difficile pour l'individu de base de s'y retrouver. Qui plus est,
avec un régime pour perdre du poids, nous pensons perdre en quelques semaines les
kilos que nous avons pris en quelques années. Plus vite, plus minces, plus longtemps
! Alors perdre du poids rapidement, oui, mais nous savons maintenant (souvent par
expérience) que le poids perdu rapidement est repris tout aussi vite et un peu plus...
Le fameux effet yoyo. Normal, ces régimes pour perdre du poids ne nous réapprennent
pas à nous nourrir, ils nous laissent penser que nous pouvons juste faire un petit effort
maintenant et revenir ensuite à nos anciennes habitudes, celles-là même qui nous ont
fait grossir. Ahah, combien de personnes ont fait le régime haricots verts - haricots
verts (non non, il n'y a pas d'erreur : un café le matin, haricots verts le midi, haricots
verts le soir)... et boum, 15 kilos de moins en 2 semaines, le super-méga régime qui
tue tous les autres (vous n'êtes pas obligé de me croire, je l'ai vu, de mes yeux vu). Et
le premier jour qui suit cet extraordinaire régime si efficace : apéritif, charcuterie,
gâteaux, etc... C'est vrai, vous avez encore raison, j'ai pris un exemple extrême, mais
tellement parlant. Et si ce n'est pas à ce point-là sur la forme, sur le fond le résultat
des autres régimes pour perdre du poids est le même : nous n'avons pas réappris à
manger moins, manger mieux et bouger plus. C'est là la pierre d'achoppement
principale d'un grand nombre de régimes pour perdre du poids. Reprenons l'exemple
du régime haricots verts - haricots verts : outre le fait qu'il apporte un nombre de
calories bien inférieur aux besoins, il crée des carences importantes en vitamines et
en minéraux. Et si le résultat est là, il n'en a pas moins fatigué l'organisme pour
longtemps. Encore faut-il l'avoir tenu, ce qui est rarement le cas, la lassitude prenant
rapidement le pas sur la volonté. Et dès que le corps retrouve les bons nutriments, il
stocke, stocke, stocke... Rappelons-nous nos cours d'histoires, ou plus près de nous
les habitudes de nos grands-parents : les caves et les greniers pleins de nourritures
pour ne pas venir à manquer. La peur du manque, notre organisme la connaît aussi !
Manger moins, manger mieux, bouger plus, pour en
finir avec les régimes
De plus en plus, les médias condamnent les régimes pour perdre du poids et nous
vantent les mérites d'une alimentation équilibrée : manger moins, manger mieux,
bouger plus. En adoptant un style de vie plus sain, nous obtiendrons les mêmes
résultats qu'avec un régime pour perdre du poids, mais en plus durable. Bien sûr pas
question de faire un régime, quel qu'il soit, à vie. Nous parlons ici de manger mieux,
de manger varié, de diminuer les quantités, de laisser une petite place au plaisir,
d'apprécier chaque bouchée comme si c'était la dernière, de vivre selon nos besoins
et non plus selon nos envies. Si les besoins du corps sont satisfaits, les frustrations
disparaitront et avec elles les envies. Adopter un nouveau style de vie, c'est aussi
bouger plus, apprécier le grand air, affronter la bruine pour aller promener le chien,
préférer les escaliers aux ascenseurs même s'ils ne diffusent pas de musique
d'ambiance, délaisser la voiture au profit de l'autobus (ah non, l'autobus n'est pas un
véhicule du 19ème siècle, vous confondez avec le trolley, qui d'ailleurs revient à la
mode).
Notre alimentation influe directement sur notre santé. Manger simple, manger
naturel, manger sain. Vous ne savez pas le faire ? Suivez juste ce principe : ce que
la nature a créé nous apporte plus que ce que l'homme a créé, d'un point de vue
nutritionnel. Et adieu les régimes pour perdre du poids, quand vous saurez manger
mieux, manger moins, bouger plus !!
Manger bouger pour perdre du poids, c'est ici.
Motivation pour maigrir : 10 conseils
Décider de maigrir est une chose, conserver sa motivation pour atteindre le résultat
qu’on s’est fixé en est une autre. Ô combien la route vers le but final est longue et
pavée d’embûches… Souvent la motivation se perd en chemin. Voici 10 conseils pour
maigrir tout en gardant sa motivation jusqu’au bout, jusqu’à ce que le résultat soit
atteint et les bonnes habitudes alimentaires définitivement ancrées.
- Ecrivez votre journal du poids
Ecrivez vos repas, ce que vous avez mangé, bu, vos écarts, les résultats obtenus,
etc… Faites-le tous les jours, et quand la motivation est en berne, relisez les pages
précédentes pour vous souvenir de vos réussites et de vos difficultés, des moyens que
vous avez utilisés pour les surmonter et finalement maigrir.
- Utilisez la loi de l’attraction
Certes vous n’êtes pas mince, puisque vous voulez maigrir. Mais pour y parvenir, faites
croire à votre subconscient que vous n’avez pas besoin de maigrir parce que VOUS
ETES MINCE. Commencez par le dire à voix haute, maintenant : « Je suis une
personne mince ». Pensez à ce que font les gens minces, agissez comme eux, vivez
comme eux, mentez à votre subconscient, il ne sait pas que vous n’êtes pas mince,
lui, il ne sait que ce que vous lui dites et ce qu’il constate dans votre façon d’agir.
- Ne vous pesez pas plus d’une fois par semaine
Quand on veut absolument maigrir, on a du mal à ne pas jeter un œil sur la balance
tous les matins, voire tous les soirs. N’oubliez pas que votre corps est composé d’eau
à 70 %. Un peu trop de sel la veille et hop, un kilo de plus, et c’est pire encore pour les
femmes. Alors pour ne pas flancher en voyant ces fluctuations, attendez une semaine
avant de vous peser. Les résultats seront là et en vous voyant maigrir chaque semaine,
vous passerez la semaine suivante avec plus de motivation.
- Prenez une photo de vous avant de maigrir
Photographiez-vous en pied, de profil, en long, en large et en travers, l’important est
que vous ayez des points de repères, que vous vous souveniez comment vous étiez
avant de maigrir. Et chaque fois que vous voyez du résultat dans la glace, prenez une
nouvelle photo. Posez ces photos sur un tableau ou sur le frigo. Vous serez fière de
vous et votre motivation à maigrir sera plus vive.
- Ayez un « pantalon étalon »
Le pantalon étalon, c’est celui que vous mettiez AVANT de maigrir et que vous ne
remettrez plus jamais. Mais chaque mois, rentrez dedans à nouveau pour voir combien
de centimètres vous avez perdu. Rien de mieux pour rebooster votre motivation à
maigrir.
- Rejoignez un groupe
Qu’il s’agisse d’une réunion hebdomadaire ou d’un forum sur Internet, il est important
de participer à un groupe pour réussir à maigrir. Le soutien de personnes qui
rencontrent les mêmes difficultés que vous est inestimable. Sans compter les conseils
que vous pourrez recueillir, ou même le plaisir que vous trouverez à soutenir d’autres
personnes quand vous serez au zénith de votre motivation.
- Evitez les gens négatifs
Entourez-vous de personnes aimantes et compréhensives. Elles vous motiveront plus
pour maigrir que les personnes négatives, qui risquent de vous décourager
définitivement. Si vous connaissez des personnes comme ça, ne leur parlez surtout
pas de votre perte de poids. Et si des gens très proches sont négatifs (votre conjoint
par exemple), expliquez-leur honnêtement que leur attitude contrarie vos progrès.
N’ayez pas peur de dire à votre maman que vous ne voulez pas manger le délicieux
gâteau qu’elle a préparé mais que vous l’aimez quand même (votre maman, pas le
gâteau).
- Fixez-vous des paliers de récompense
Créez une échelle de perte de poids, graduée en semaines et en kilos. Chaque fois
que vous atteignez une graduation, récompensez-vous : coiffeur, restaurant, weekend en amoureux, nouveau vêtement, esthéticienne… Marquez cette nouvelle
réussite, et pas seulement dans votre journal.
- Engagez-vous
Maigrir, oui, mais combien, dans quel délai, par quel moyen ? Autant de questions
auxquelles vous devez répondre par écrit avant de vous lancer. Fixez un but final, un
délai pour l’atteindre, des sous-objectifs, les récompenses pour ces sous-objectifs, ce
que vous allez mettre en place pour réussir : régime, exercice, plan de nutrition…
Avant de signer votre contrat d’objectifs vous aviez envie de maigrir, quand vous aurez
signé votre contrat d’objectifs vous maigrirez.
- Faites du shopping
Selon le poids que vous voulez perdre, vous n’allez pas refaire toute votre garde-robe
à chaque taille en moins (environ 5 kilos), mais quel plaisir vous allez avoir quand vous
allez choisir un nouveau vêtement une taille en-dessous. Quelle joie de lire et relire la
taille sur l’étiquette, d’essayer le vêtement et de voir qu’il vous va parfaitement. Et
quelle regain de motivation pour la suite.
Ces petites choses sont simples à mettre en place et, si vous voulez vraiment maigrir,
elles vous aideront à garder la motivation au quotidien et jusqu'au bout.
Comment perdre du poids rapidement
Juste avant les fêtes, une envie soudaine nous prend de perdre du poids rapidement.
Mais outre le danger pour la santé que représente le fait de perdre du poids
rapidement, le risque de tout reprendre très vite est encore plus grand. Nombreux sont
ceux qui veulent perdre du poids rapidement pour certaines occasions : un mariage,
une tenue à remettre, un week-end entre vieux amis, l'été qui arrive, les réveillons...
Si vous êtes dans ce cas, vous devez être raisonnable. Bien sûr, perdre 3 kilos en 15
jours est toujours possible, à condition de choisir la bonne méthode.
Perdre du poids rapidement : attention danger !
Les méthodes choisies pour perdre du poids rapidement sont souvent très violentes
pour le corps : j'ai connu quelqu'un qui ne mangeait QUE des haricots verts pendant
15 jours : il perdait 1 kilo par jour, 15 kilos à la fin de sa diète... La tentation est grande
de sauter des repas pour perdre du poids rapidement, mais cette solution ne fait pas
maigrir, car à chaque repas repris, le corps rattrape ce dont on l'a privé. Toutes les
solutions soi-disant miracles, pilules, médicaments, boissons, toutes sans exception
sont dangereuses pour la santé car elles créent des carences. Certes, vous n'allez pas
suivre ce genre de programme très longtemps, juste le temps de perdre rapidement
quelques kilos, mais le corps a des besoins qu'il faut satisfaire TOUS les jours. Après
15 jours de diète « haricots verts », le corps est tellement épuisé qu'il ne peut faire
qu'une seule chose : tenter de récupérer ce qui lui manque en stockant TOUT ce qui
passe à sa portée.
Supprimer les mauvaises habitudes pour perdre du
poids rapidement
Si vous êtes un habitué des repas pantagruéliques, il est clair que réduire vos
quantités, même légèrement, va vous aider à perdre du poids rapidement. De même
si vous mangez trop gras, trop sucré, trop salé, une simple réorientation de votre
alimentation suffira à vous faire perdre du poids rapidement. Si vous avez l'impression
de manger équilibré, mais que la plus grande partie de vos repas proviennent des
boîtes achetées en grande surface, en cuisinant vous-même des produits frais, vous
réussirez aussi à perdre du poids rapidement. Vous mangez très peu, mais jamais de
fruits et légumes ? Invitez-les à votre table et vous serez assuré de perdre du poids
rapidement. Remplacer vos sodas pluri-quotidiens par du thé vert non sucré ou tout
simplement de l'eau vous feront perdre du poids rapidement. Vous pouvez compter
perdre 3 ou 4 kilos en un mois ou moins en reprenant simplement de bonnes
habitudes.
Manger – bouger : l'alternative pour perdre du poids
rapidement
Quand vos mauvaises habitudes sont déjà supprimées, il ne vous reste plus qu'une
issue pour perdre du poids rapidement. Un peu d'activité physique ajouté à votre
alimentation équilibrée vous aidera à perdre du poids. Beaucoup d'activité physique
vous aidera à perdre du poids rapidement. Attention cependant à commencer
doucement pour ne pas vous faire un claquage au premier effort. Il fait beau,
commencez à pratiquer une activité physique extérieure tous les jours, marche rapide
d'abord, puis footing. Vous avez un partenaire : jouez au tennis une à deux fois par
semaine. Vous n'avez pas de partenaire : pratiquez le VTT en forêt, très physique. Si
la piscine est près de chez vous, faites quelques longueurs quotidiennes. Grâce à une
activité physique intense et quotidienne, vous pourrez perdre du poids rapidement.
Pour éviter de fatiguer votre corps, buvez beaucoup d'eau et mangez toujours à votre
faim.
Il n'est pas impossible de perdre du poids rapidement et de façon saine,
mais plus vous démarrerez tôt, moins vous fatiguerez votre corps.
Souvenez-vous de la fable : « rien ne sert de courir, il faut partir à point ».
Et si toutes ces mauvaises habitudes n'existaient plus ? Vous n'auriez
plus jamais besoin de courir pour perdre du poids rapidement.
Perdre du poids rapidement en cliquant ici
La minceur vue par nos grand-mères
L'exigence de minceur, savamment entretenue par les mannequins anorexiques des
magazines et les publicités qui mettent en exergue une femme moderne et active,
n'existait pas au temps de nos grand-mères. Pourtant, lorsque l'on feuillette les albums
de photos de famille, on constate que ces dames ne sont certes pas filiformes mais
que les excès de poids y sont moins criants que de nos jours.
Quel était donc leur secret minceur ?
Autres temps, autres mœurs ! C'est avant tout dans les habitudes alimentaires que
se trouve la solution minceur.

Les repas se prenaient à heure fixe et ne jamais les sauter permettait à
l'organisme de ne jamais mémoriser de période de frustration et d'éviter de
constituer des réserves pour les fois suivantes.

Déjeuner et dîner étaient structurés avec « entrée + plat principal + dessert »
ce qui assurait le respect d'un bon équilibre alimentaire.

Pour des raisons financières et des impératifs de conservation, les légumes
secs occupaient une place de choix d'où un apport constant de fibres
réduisant l'appétit à la fois en remplissant l'estomac et en régulant le taux de
sucre dans le sang.

Fruits et fromage blanc étaient les rois du dessert, les patisseries et autres
sucreries ou douceurs chargées de graisses ne trouvaient place sur la table
que le dimanche.

Les sodas n'avaient pas encore envahi les réfrigérateurs et l'eau était la seule
source de boisson (avec parfois cependant un verre de vin).
Pour l'anecdote on pourrait remarquer que les assiettes mais aussi les couverts
étaient de dimensions plus réduites que de nos jours et relier la minceur de nos
aïeules à l'impact psychologique de la durée du repas sur la satiété : manger
lentement et longtemps évite de manger trop !
L'automobile n'avait pas encore pris le pas sur la marche à pied et chacune
entretenait sa minceur et sa forme non pas dans les salles de fitness mais de
commerce en commerce en remplissant chaque jour le panier à provisions.
Deux astuces minceur de nos grand-mères
Deux petites astuces « secret minceur » de grand-mère pour achever ce tableau et
vous inciter à renoncer, mesdames, aux régimes inefficaces et dangereux pour votre
santé :

Lorsque vous ressentez un petit creux, grignotez une carotte : l'apport
calorique est quasiment nul et la mastication coupe rapidement la sensation
de faim. Un grand verre d'eau accompagne idéalement ce petit en-cas en
simulant le remplissage de l'estomac.

Prenez avant chaque repas 2 cuillers à café de vinaigre de cidre (artisanal, bio
si possible mais surtout pas pasteurisé) dans un petit peu d'eau ou de jus de
pomme ou de canneberge pour en masquer le goût. Il paraitrait de plus que
cette pratique permettrait de se passer de nombre de crèmes cosmétiques
pour sublimer l'éclat de la peau !
Vous voyez que la minceur n'est en fait pas si difficile à préserver : il est une fois
encore simplement question de respect de notre corps !
Jean-Pascal
Les livres du bien-être
Fêtes de fin d'année | Comment ne pas grossir
Les fêtes de fin d’année sont l'occasion d'agapes nombreuses et hypercaloriques,
sources de kilos en plus. La question se pose de savoir quoi faire pour ne pas grossir
pendant les fêtes de fin d'année sans pour autant s'enfermer chez soi avec pour tous
vivres 3 packs d'eau et une douzaine de bottes de poireaux. Voici quelques conseils
pour profiter des fêtes de fin d'année sans que les fêtes de fin d'année ne vous
profitent.
Anticiper les fêtes de fin d'année
Il est judicieux d'anticiper cette période, pour soulager votre foie et faire en sorte
d'arriver aux réveillons en forme, avec 5 petites habitudes à mettre en place dès
maintenant :
- Apprenez à éviter les excès, avec des aliments sains : volailles, poissons, légumes
crus et cuits
- Mangez à votre faim mais pas au-delà, prenez de petites portions et ne vous
resservez pas.
- Divisez vos prises alimentaires en 5 : les 3 repas principaux + 2 goûters à 10 H et 16
H. Préférez les fruits de saison aux chocolats, également de saison.
- Ne sautez aucun repas, et surtout pas le petit-déjeuner, complet avec fruits, laitage,
céréales ou pain et une boisson chaude légère (tisane au gingembre, réputé pour
faciliter la digestion).
- En attendant les fêtes de fin d'année, dînez léger, en commençant par un potage de
légumes qui apportent fibres et satiété.
Profiter des fêtes de fin d'année
Les fêtes de fin d'année sont des moments de bonheur. Pas question de les gâcher
avec des histoires de régime. Ces 5 principes vous aideront à déguster ces moments
de bonheur... avec modération.
- Prenez une collation pour attendre l'heure du réveillon et évitez d'arriver à l'apéritif le
ventre vide. Sinon, effet garanti, votre cerveau se trouvera juste au centre de votre
estomac et ne pourra pas lutter contre l'envie de tout goûter (et en grande quantité, de
préférence).
- Buvez de l'eau : elle vous remplir l'estomac, vous désaltère et ne vous apporte
aucune calorie, contrairement aux sodas et aux alcools. Dégustez une unique flûte de
champagne ou un seul verre de vin, pour le plaisir, pas pour la soif. Vous pouvez aussi
boire un jus de tomate ou un soda light.
- Goûtez chaque mets, dégustez-le, prenez votre temps, la première bouchée est celle
qui a le meilleur goût, les suivantes ne servent qu'à vous remplir.
- Appréciez la fête, profitez de votre famille, faites la conversation, occupez vous
l'esprit pour ne pas penser à toutes ces bonnes choses, que vous pourrez apprécier
avec modération.
- Devant un choix, préférez toujours le plat le moins calorique : ce n'est pas
forcément le plus mauvais.
Entre les fêtes et après les fêtes de fin d'année,
penser au nettoyage
Votre foie se fatigue avec tous ces repas caloriques, et si vous n'y prenez garde, vous
risque d'être malade ou très fatigué après les fêtes de fin d'année. Ces 5
recommandations vous permettront d'aborder la nouvelle année en forme.
- Rattrapez le sommeil en retard. Si vous le pouvez, faites la grasse matinée ou la
sieste ou les deux. Essayez entre deux réveillons de garder un rythme de sommeil
normal.
- Un peu de diète ne fera pas de mal. Si vous n'avez pas très faim, mangez très
légèrement : une crudité, un potage ou un laitage peuvent faire l'affaire. Vous n'êtes
pas obligé de finir tous les restes de foie gras : un petit tour au congélateur ne le gâtera
pas.
- Privilégiez les fruits et légumes qui vous apporteront beaucoup de vitamines et de
fibres : carottes râpées, clémentines et oranges, litchis, kiwis, etc...
- Buvez beaucoup d'eau et remplacez thé et café par des tisanes draînantes,
digestives, dépuratives, etc... Les plantes sont vos amies.
- Même si ce n'est pas la meilleure période, bougez-vous. Faites de longues balades
en famille, du vélo, allez à la piscine si vous ne supportez pas le froid.
Voilà, vous êtes fins prêts pour les fêtes de fin d'année, ces quelques
conseils vous éviteront de payer le prix fort pour vous être fait plaisir et
avoir apprécié des fêtes de fin d'année en famille ou entre amis.
Les bases d’une alimentation équilibrée
Apprendre les bases d'une alimentation équilibrée est évidemment la première
solution pour contrôler votre poids tout en préservant votre capital santé. Pour cela,
LIMITEZ les graisses, le sucre, l’alcool et le sel.
Réduisez, si nécessaire, votre consommation de :
Graisses :
plats
gras
:
fritures,
plats
en
sauce,
gratins…
- aliments gras : charcuterie, viande grasse, fromage et laitages gras…
- matières grasses d’assaisonnement : beurre, margarine, huile, crème fraîche…
Sucres simples :
le
sucre,
la
confiture,
le
miel…
les
confiseries,
le
chocolat,
les
biscuits…
les
desserts
sucrés
:
pâtisseries,
glaces…
les
boissons
sucrées
:
sodas,
cola,
sirop
de
fruits…
Ces aliments sucrés sont des aliments-plaisir, dont la consommation est inutile d'un
point de vue nutritionnel, et dont l’excès peut même nuire et à votre ligne et à votre
santé.
Alcool :
Le vin, la bière, le cidre, les apéritifs et les digestifs, l’alcool est très calorique (1
gramme
apporte
7
kcal)
et
l’excès
est
toxique.
Ne dépassez pas 7 doses d’alcool par semaine, sachant qu’une dose correspond à 10
cl de vin, une coupe de champagne, un apéritif sucré, un demi de bière ou de cidre,
une dose de 2,5 cl d’alcool fort.
Sel :
- le sel de cuisine et de table,
- les plats cuisinés du commerce et les conserves souvent trop salées.
Remarque : le sel n’a aucune action sur la masse grasse mais un excès de sel
fatigue le coeur et peut favoriser la rétention d’eau.
CONSOMMEZ suffisamment de glucides complexes, de protéines et
de fibres.
Glucides complexes :
le
pain,
les
biscottes…
les
céréales
:
müesli,
céréales
soufflées,
flocons
d’avoine…
- les féculents : pommes de terre, pâtes, riz, semoule, lentilles, haricots secs…
Vous éviterez ainsi le coup de pompe de la fin de matinée et les fringales de l’aprèsmidi, souvent compensés par des grignotages responsables de prise de poids !
Préférez le pain complet, de seigle, aux céréales… Ces pains ayant un index
glycémique plus bas que le pain blanc, permettent une meilleure régulation de la
glycémie au cours de la journée, donc du poids. Pour les mêmes raisons, optez pour
le riz complet, les pâtes complètes, le blé complet, les céréales complètes.
Protéines, soit :
- la viande, le poisson, les fruits de mer, les oeufs, le tofu…
les
produits
laitiers
:
lait,
yaourt,
fromage
blanc,
fromage…
Les protéines sont indispensables, associées au sport, pour préserver votre masse
musculaire, qui rappelons-le, a tendance à ‘fondre’ avec l’âge !
Préférez le lait et les laitages demi-écrémés voire écrémés aux laitages gras. De
même, préférez le fromage allégé (à moins de 15 % MG) au fromage gras. Vous
économiserez vos lipides, donc vos calories, mais vous garderez le même apport en
protéines
et
en
calcium.
Quant aux protéines végétales, également indispensables à votre équilibre
alimentaire, elles sont apportées par le pain ou dérivés, les céréales et les féculents,
notamment les légumes secs. C’est une raison supplémentaire pour ne pas oublier
ces aliments.
Fibres, soit :
- les légumes sous toutes les formes : crudités, salade, légumes cuits ou potage,
- les fruits : crus, cuits ou en compote.
Les fibres sont non seulement indispensables à la régulation du transit intestinal, mais
elles ralentissent aussi l’absorption intestinale des sucres et des graisses dont le
cholestérol alimentaire. Elles préviennent donc des maladies cardio-vasculaire, du
diabète,
de
certains
cancers…
N’oubliez pas que les céréales complètes sont riches en son donc en fibres.
Pensez à consommer, si possible, des légumes secs, au moins une fois par semaine.
Non seulement, ils sont riches en fibres mais aussi en protéines animales, en fer,
potassium, magnésium…
LE PNNS recommande d’ailleurs la consommation de 5 fruits et légumes par jour, soit
600 à 800 g de fruits et légumes chaque jour que vous pouvez, par exemple, répartir
de
la
manière
suivante
:
2
fruits,
soit
2
portions
de
une
crudité,
soit
une
portion
de
- un potage, soit une assiette comprenant 150 g
- un légume cuit, soit une demie assiette de 200 g.
REPARTISSEZ votre alimentation en 3 ou 4 repas
150
g
100
g,
de légumes,
Toutes les études montrent l’intérêt de fractionner l’alimentation de la journée en 3 ou
4 prises, ceci dans la prévention du surpoids. En effet, cela permet de mieux réguler
la glycémie au cours de la journée, de mieux brûler ce que vous mangez et d’éviter la
sensation de faim.
Voici un exemple de journée équilibrée pour mieux contrôler votre poids :
Petit-déjeuner
une
boisson
:
thé
ou
café,
sans
sucre,
- du pain ou des céréales complet(s), avec très peu de beurre ou de confiture,
- un produit laitier non sucré: lait demi-écrémé, yaourt ou fromage blanc à moins de 4
%
MG,
un
fruit
frais
ou
éventuellement
un
jus
de
fruits.
Déjeuner
et
dîner
- une crudité avec 1 cuillère à café d’huile ou un potage,
- de la viande, du poisson ou des œufs, cuits sans matière grasse (grillés, rôtis, à la
vapeur…),
- des féculents avec une noisette de beurre ou 1 cuillère à café d’huile
ou bien des légumes cuits. Dans ce cas, n’oubliez pas le pain,
un
produit
laitier
:
un
laitage
peu
gras
et
non
sucré,
ou bien un fromage, mais à un seul repas, sinon choisissez du fromage allégé (à moins
de
15
%
MG),
un
fruit
frais
ou
cuit
sans
sucre,
de
l’eau.
Une
collation
l’après-midi
Si vous avez juste besoin de vous mettre quelque chose sous la dent, vous pouvez
vous contenter d’un fruit, d’un laitage ou d’un verre de lait.
Si vous avez vraiment faim ou si votre dîner doit être tardif, n’hésitez pas à ajouter du
pain
ou
des
céréales.
Remarque : le bon équilibre alimentaire peut également être obtenu avec d’autres
répartitions des aliments au cours de la journée.
ADAPTER vos quantités d’aliments
en fonction de vos propres besoins caloriques et de votre objectif de poids : ne pas
grossir ou maigrir.
Un objectif raisonnable
Voyons voir : vous avez pris 15 kilos en un an (365 jours), et vous voulez tout reperdre
en 30 jours ?
A part une baguette magique, je ne vois pas ;-)
Vous fixer un objectif déraisonnable, c'est aller droit vers l'échec, ce serait comme
vouloir courir le 100 m en 8 s avec des béquilles.
Souhaitez-vous perdre 10 kilos en 4 semaines et tout reprendre, aussitôt le régime
terminé ?
Ou voulez-vous vraiment affiner définitivement votre silhouette ?
Tous les régimes, suivis scrupuleusement, vous feront atteindre le 1er objectif, avec
le résultat que je vous ai indiqué (tout reprendre et même plus, d'où l'expression effet
yoyo). Seules de nouvelles habitudes vous permettront d'atteindre le 2ème objectif.
A vous de voir, mais ça vaut vraiment le coup d'y réfléchir, croyez-en ma longue
expérience des régimes en tous genres ;-)
Trop de glucides
Sandwich + pâtes au même repas = glucides. Trop de glucides, c'est l'explication de
votre "petit ventre".
Il est temps de diminuer un peu les glucides (si vous mangez des pâtes, ne mangez
pas de pain - si vous mangez un sandwich, ne mangez pas de pâtes).
Malgré tout, votre corps a des besoins incontournables dépendant de votre âge et de
votre activité physique, il faut donc le nourrir correctement.
C'est dans le choix de vos aliments que vous trouverez la solution.
Les pâtes ou le pain que vous mangez en moins, vous les remplacerez par des
protéines non grasses pour reconstruire vos muscles et redessiner votre silhouette.
Les protéines non grasses sont les poissons (pas le poisson pané), le blanc de poulet
(pas les nuggets), le fromage blanc 20 % (pas les crèmes au chocolat), les oeufs (avec
modération).
Ex. de journée :
 Matin : 1 oeuf coque, deux tartines de pain complet avec une cuillère à café de
beurre, 1 bol de lait
 Midi : un blanc de poulet, une pomme de terre (vapeur), une salade verte (sauce
allégée), un yaourt, un fruit
 Soir : un filet de poisson vapeur, légumes verts crus ou cuits à volonté, un fruit, un
bol de fromage blanc
Bonne réussite.
Comment évalue-t-on ses besoins en eau ?
Pour connaître ses besoins en eau, il faut comprendre que l’eau est le composant le
plus important du corps, elle représente près de 70 % de votre masse. Pour une
personne de 70 kg, la teneur en eau est comprise entre 45 et 50 kilos. Ajoutons à cela
que l'eau est le seul élément (aliment ?) indispensable à la vie.
Des besoins en eau, pourquoi faire ?
L’eau maintient l’hydratation de la peau et aide le corps à lutter contre les coups de
chaleur. Elle participe au maintien de la performance sportive et de la capacité
intellectuelle. Chaque jour nous perdons de l’eau par la transpiration, les urines, les
selles, la respiration. En évacuant l’eau, nous évacuons aussi les vitamines
hydrosolubles non utilisées par notre organisme. Pour une répartition équilibrée de
l’eau dans l’organisme, les apports doivent compenser les pertes. Connaître ses
besoins en eau permet donc de renouveler l'eau du corps éliminée par les voies
naturelles.
Comment évaluer ses besoins en eau ?
Les besoins en eau varient selon le poids de chacun. On peut calculer les besoins en
eau d’un adulte à partir de sa masse corporelle : environ 30 ml d’eau / kg de masse
corporelle, soit 2,1 litres par jour pour une personne de 70 kg.
En cas de fortes chaleurs, cette quantité doit être augmentée, comme en cas de fièvre,
de vomissements, de diarrhées, et pendant une activité physique même modérée.
Doivent également être compensées les déshydratations entraînées par certaines
boissons, tel le café, qui devrait toujours être suivi d'un verre d'eau.
A vous maintenant de calculer vos besoins en eau et de les satisfaire.
Voulez-vous réellement perdre du poids ?
Vous avez décidé de perdre du poids ? C'est toujours une bonne décision...
Pour y parvenir, mettez tous les atouts de votre côté en définissant précisément votre
objectif.
Deux
chiffres
importants
:
Définissez de manière précise votre objectif de contrôle de poids. Se fixer un
objectif précis est le meilleur moyen pour l'atteindre (ce n'est pas moi qui le dis, c'est
Lao-Tseu).
Votre objectif doit être quantifiable, ou au minimum observable : combien de kilos,
quelle taille de pantalon... Sinon comment saurez-vous que vous l'avez atteint.
Déterminez également le délai dans lequel vous voulez réussir.
Votre objectif doit être réalisable : si vous écrivez "je veux perdre 10 kilos en 1
semaine", cet objectif sera irréalisable et vous serez très vite démotivé. Soyez donc
précis ET raisonnable.
Motivations
:
Demandez-vous pourquoi vous voulez absolument perdre ces 10 kilos. Êtes-vous sûr
que vous le voulez vraiment, ou bien est-ce la pression extérieure : regard du conjoint,
comparaison avec vos amies... ?
Pourquoi voulez-vous perdre du poids ? Pour plaire à votre mari ? Pour que vos
enfants n'aient pas honte de vous ? Parce que vous ne pouvez plus mettre vos
vêtements de l'année dernière ? Parce que vous ne pouvez plus monter vos 3 étages
? Parce que votre médecin vous l'a demandé ? Parce que vous ne vous aimez plus ?
Pour une autre raison ?
Analysez vos motivations, décortiquez-les, notez-les pour ne jamais les oublier. C'est
ce qui vous permettra de repartir du bon pied quand vous sentirez une démotivation.
Visualisation
:
Une fois votre objectif défini et votre motivation trouvée, inscrivez tout ça dans votre
mémoire, notez-le, visualisez-le.
Vous voulez perdre 10 kilos ? Imaginez-vous avec 10 kilos en moins. Comment vous
voyez-vous ? Qu'est-ce qui a changé en vous ? Qu'est-ce que ça change pour vous ?
Et voilà, vous êtes réellement prêt pour contrôler votre poids. Vous n'avez plus qu'à
observer vos résultats et comparer avec ce que vous avez visualisé !!
Tous égaux ? Pas devant la perte de poids...
Non, nous ne sommes pas tous égaux la perte de poids : elle dépend beaucoup de
nos besoins et de nos dépenses énergétiques. Ceux-ci varient en fonction du sexe, de
l'âge, de l'activité physique, du nombre de kilos déjà perdus (et repris)...
Deux éléments sont déterminants dans le contrôle de poids : les besoins énergétiques
et
les
dépenses
énergétiques.
Les besoins :
Ils sont différents selon que vous soyez homme ou femme, jeune ou vieux, actif ou
non.
- En moyenne, un homme perdra 3 à 5 kilos par mois quand une femme n'en
perdra que 2 à 4. En effet, d'une manière générale, les hommes sont plus grands et
plus lourds, et disposent d'une masse musculaire plus importante. Or cette masse
musculaire demande plus d'énergie non seulement en mouvement, mais aussi au
repos.
- Les besoins énergétiques décroissent avec l'âge. Une personne de 20 ans
dépense plus qu'une de 40 ans qui dépense plus qu'une de 60 ans. D'une part, le
métabolisme de base consomme moins, d'autre part la masse musculaire diminue
avec l'âge. Vos besoins ont ainsi pu passer de 2500 calories à 1500, ce qui explique
la prise de poids inexorable avec l'âge !
- Si vous avez suivi des régimes restrictifs du point de vue nutritionnel (suppression
des lipides et des glucides notamment), votre corps s'est habitué à ces restrictions
en stockant les apports. Vous avez stoppé le régime mais le corps a continué à stocker
et vous avez petit à petit repris tous vos kilos, ou très rapidement si le régime était
TRES restrictif (c'est ce qu'on appelle l'effet yoyo). La reprise a été d'autant plus rapide
si vous êtes passé de votre régime à vos anciennes habitudes alimentaires (celles qui
vous avaient fait grossir !) sans aucune transition. Et plus vous faites régime, plus c'est
difficile de perdre, plus vous reprenez vite les kilos perdus. Rassurez-vous, ce n'est
pas irrémédiable !
Les dépenses :
- Les personnes actives ont des besoins énergétiques plus importants que les
personnes sédentaires. A sexe, âge, poids et taille équivalents, une personne active
peut dépenser 500 à 1500 calories de plus qu'une personne sédentaire.
Alors réfléchissez un peu : plutôt que de faire 3 régimes par an, de passer votre temps
à vous priver ou à culpabiliser, ça ne vaudrait pas un peu la peine de trouver une
activité physique qui vous plaise, dans laquelle vous allez persévérer, de façon
régulière mais pas excessive, pour retrouver la forme et les formes ?
D'autant plus que cette activité physique aura des bienfaits sur votre moral : en effet,
au cours d'une séance d'activité physique, le corps fabrique des endorphines et après
l'effort vous vous sentirez beaucoup plus détendu, relaxé, HEUREUX !
Je veux perdre du poids
"Je veux perdre du poids". Combien de "souhaits" avons-nous remis au lendemain ?
Perdre du poids en est un.
Pourquoi ?
Vous le savez peut être ou pas, mais tous les programmes d'amincissement ne
demandent pas forcément toujours un grand effort.
Ce qu'ils demandent tous, par contre, c'est de la VOLONTÉ.
Le programme nutritionnel que je vous propose, lui, en demande un MINIMUM.
En effet, ce programme vous apporte tous les nutriments nécessaires pour mincir
SANS VOUS FORCER à suivre un régime drastique, et surtout SANS AVOIR FAIM !
Et vous serez accompagné tout au long de votre programme par un coach forme et
bien-être qui vous aidera à reprendre durablement de bonnes habitudes alimentaires
pour ne plus reprendre la masse graisseuse que vous aurez éliminée.
Bon, bien évidemment, quand je vous dit qu'il n'est pas nécessaire d'avoir une grande
volonté pour appliquer ses principes, vous devez quand même VOULOIR mincir
DURABLEMENT !
Le voulez-vous vraiment ?
Si c'est le cas, alors contactez-moi, j'ai la solution.
Vous pourrez choisir parmi 6 délicieux parfums : vanille, chocolat, cappuccino,
cookies, fraise ou fruit tropical.
Essayez également la boisson Thermojetics, qui va vous accompagner agréablement
tout au long de votre programme (4 parfums au choix : original, citron, framboise,
pêche). A boire chaude ou froide, elle vous aidera à éliminer les centimètres plus
rapidement.
Ce programme ne peut QUE fonctionner pour vous, vous ne prenez aucun risque : où
vous perdez vos kilos superflus, ou cela ne vous aura rien coûté du tout (les
programmes sont garantis "satisfait sous 30 jours ou remboursé").
Qu'avez vous à perdre, si ce n'est quelques centimètres de tour de taille ? ;-)
Ne remettez pas à plus tard. Il y a deux meilleurs moments pour prendre les habitudes
qui font mincir :
1.
il
2. Et MAINTENANT !
y
a
10
ans...
Le chocolat est-il bon pour la santé ?
Noël arrive à grands pas et les chocolats ont déjà envahi les gondoles des
supermarchés. Je vous propose de vous laisser tenter et profiter d'ores et déjà des
bienfaits du chocolat. Les mythes qui l'entourent sont si nombreux qu'on ne sait qui
croire et pourtant des études le prouvent : s'il est consommé régulièrement et avec
modération, le chocolat est bon pour la santé.
A consommer régulièrement

Le cacao, constituant de base du chocolat, est une plante bourrée de micronutriments : vitamine B1, B2, PP, potassium, magnésium, calcium, fer. Si le
chocolat ne peut pas entrer dans votre décompte de fruits et légumes
quotidiens, il n'en reste pas moins intéressant du point de vue nutritionnel.

Le chocolat peut s'utiliser comme anti-fatigue. Le sucre et le magnésium qu'il
contient en font un aliment énergétique et un soutien de la vigilance,
tout comme la caféine.

Outre le plaisir qu'il procure au palais, le chocolat agit comme un puissant antistress grâce à l'un de ses composants, la théobromine.

Le chocolat est également constitué de polyphénols, des antioxydants naturels
utilisés pour prévenir et traiter le cancer, les maladies inflammatoires,
cardiovasculaires, et neurodégénératives.
Avec modération

Le chocolat contient des sucres et des graisses en grande quantité : 10 g de
glucides et 30 g de lipides pour 100 g de chocolat (une petite tablette).

Il semblerait aussi que la consommation régulière de chocolat peut entraîner
de l'ostéoporose. En effet, le chocolat contient de l'oxalate qui diminue
l'absorption du calcium. Parallèlement, le sucre augmente l'élimination du
calcium. Les deux actions conjuguées ont un impact direct sur l'état des os.

Qui plus est, certaines substances contenues dans le chocolat (l'amandamide
notamment) agissent comme un psychotrope. Sa consommation génère la
production de dopamine et d'endorphine, une substance, d'où une dépendance
au chocolat. Les industriels du tabac s'en servent d'ailleurs pour dilater les
bronches et faciliter l'accès de la fumée aux poumons.
Alors, en manger ou pas, c'est vous qui choisissez, mais ne culpabilisez plus de
manger du chocolat. Mangez-en peu mais mangez-en, et vous verrez que sans être
ni très mauvais ni très bon pour la santé, il agit fortement sur votre moral.
Bouger manger pour maigrir
Les deux programmes nationaux nutrition santé du gouvernement le répètent depuis
maintenant 10 ans : bouger plus et manger mieux, c'est la seule solution intelligente
pour maigrir. Mais bouger on le fait de moins en moins et manger on ne sait plus le
faire correctement.
Tout nous pousse à moins bouger
Le progrès c'est génial : ascenseur, voiture, électroménager, tout est fait pour
économiser nos muscles, bouger le moins possible, ne nous en plaignons pas. Mais
ça fait bien longtemps qu'on n'a plus besoin de jardiner pour se nourrir, de marcher
pour aller travailler, etc... Nous prenons notre voiture pour aller chercher la baguette
à... 500 mètres. Nous bougeons moins, donc nous dépensons moins de calories.
Nous mangeons trop et mal
Nous ne souffrons plus de la famine. La dernière grande famine en France date du
17ème siècle, elle a fait 1 mort pour 20 habitants... mais plus près dans le temps, la
famine de la pomme de terre au 19ème siècle a décimé un tiers de la population
irlandaise, au 20ème siècle le Bengale (1million et demi à 3 millions de morts), le Tibet,
la Chine, la Corée du Nord, le Biafra, le Sahel, l'Ethiopie, la Somalie et même encore
au 21ème siècle, le Darfour et le Niger... Pas besoin de régime pour maigrir dans ces
pays là, on est déjà maigre, quand on n'est pas déjà mort. Et pendant ce temps, notre
société de consommation nous offre de la nourriture à profusion, un fast-food à chaque
coin de rue, nous mangeons plus que ne mangeaient nos grands-parents, nous
mangeons plus que les besoins de notre corps, nous mangeons trop : la nourriture
nous tue à petit feu. Non contents de manger trop, nous mangeons trop gras : nos
aïeux avaient une bonne raison pour manger gras, ils devaient sortir affronter les
frimas de l'hiver pour se chauffer, se nourrir, ils travaillaient rudement et durement : les
congés payés, les 35 heures, ils ne connaissaient pas. Pour eux, point besoin de
régime pour maigrir, bouger plus et manger moins, ils savaient ce que ça voulait dire.
Là encore, pas question de se plaindre, tant mieux si notre vie est plus facile, mais la
contrepartie c'est un surpoids qui se généralise, et avec lui, le nombre grimpant de
maladies cardio-vasculaires, dû à une mauvaise alimentation qui a réduit sensiblement
les vitamines et minéraux fondamentaux pour nos organismes.
Les régimes pour maigrir nous font grossir
Pour maigrir, nous nous mettons au régime. Oui mais lequel ? Tant de régimes pour
maigrir ont été créés depuis moins d'un siècle qu'il est bien difficile pour l'individu de
base de s'y retrouver. Qui plus est, avec un régime pour maigrir, nous pensons perdre
en quelques semaines les kilos que nous avons pris en quelques années. Alors perdre
du poids rapidement, oui, mais nous savons maintenant que le poids perdu rapidement
est repris tout aussi vite et un peu plus... Le fameux effet yoyo. Normal, ces régimes
pour maigrir ne nous réapprennent pas à nous nourrir, ils nous laissent penser que
nous pouvons juste faire un petit effort maintenant et revenir ensuite à nos anciennes
habitudes, celles-là même qui nous ont fait grossir. Même si nous avons perdu du
poids, nous n'avons pas réappris à manger moins, manger mieux et bouger plus.
Souvent même, le régime a appauvri nos réserves et entraîné des carences
importantes en vitamines et en minéraux. Et dès que notre organisme fatigué retrouve
sa nourriture préférée, il stocke, stocke, stocke... Rappelons-nous nos cours
d'histoires, ou plus près de nous les habitudes de nos grands-parents : les caves et
les greniers pleins de nourritures pour ne pas venir à manquer. La peur du manque,
notre organisme la connaît aussi !
La solution : bouger plus, manger moins, manger mieux
De plus en plus, les magazines condamnent les régimes pour maigrir et nous vantent
les mérites d'une alimentation équilibrée : manger moins, manger mieux, bouger plus.
En adoptant un style de vie plus sain, nous obtiendrons les mêmes résultats qu'avec
un régime pour maigrir, en plus durable. Bien sûr pas question de faire un régime, quel
qu'il soit, à vie. Nous parlons ici de manger mieux, de manger varié, de diminuer les
quantités, de laisser une petite place au plaisir, d'apprécier chaque bouchée comme
si c'était la dernière, de vivre selon nos besoins et non plus selon nos envies. Si les
besoins du corps sont satisfaits, les frustrations disparaitront et avec elles les envies.
Adopter un nouveau style de vie, c'est aussi bouger plus, apprécier le grand air,
affronter la bruine pour aller promener le chien, préférer les escaliers aux ascenseurs
même s'ils ne diffusent pas de musique d'ambiance, délaisser la voiture au profit de
l'autobus.
Notre alimentation influe directement sur notre santé. Manger simple, manger
naturel, manger sain. Vous ne savez pas le faire ? Suivez juste ce principe : ce que
la nature a créé nous apporte plus que ce que l'homme a créé, d'un point de vue
nutritionnel. Et adieu les régimes pour maigrir, maintenant que vous savez manger
mieux, manger moins, bouger plus !!
Marie-France
Mangez et Maigrissez
Conseils pour un apéro régime
La saison des barbecues et des apéros sur la terrasse est déjà entamée et si vous
êtes au régime, vous redoutez sans doute ce moment à chaque fois qu’il se présente
car vous savez qu’il risque d’être un coup dur pour votre régime. Voici quelques
conseils pour un apéro régime à appliquer pour que ce moment reste convivial et que
vous y preniez du plaisir.
C’est vous qui êtes invité ?
Souvent quand on est invité à diner chez des amis, on arrive avec la faim, et bien sûr,
lorsqu’arrive l’heure de l’apéro, on se jette sur les biscuits salés et autres
cacahuètes généralement servis. Ces snacks sont très caloriques et vous risquez de
le payer très cher sur votre balance dans les jours qui suivent. Pour éviter ce genre
de problèmes, voici une petite astuce : avant d'aller chez vos amis, prenez un petit
encas. Le but est de ne pas arriver avec une faim de loup afin de limiter la casse. Pour
cela, vous choisirez des aliments qui selon vous entrent dans le cadre de votre régime
: un fruit, un yaourt, éventuellement un morceau de fromage qui sera un peu plus
calorique mais vous coupera bien la faim grâce aux protéines qu’il contient. Après
cela, vous aurez moins de mal à vous retenir face aux gâteaux apéros et aux graines
oléagineuses (cacahuètes, noix de cajou, amandes)…
C’est vous qui recevez ?
Dans ce cas, il va vous être beaucoup plus facile de respecter votre régime. Je vais
pour cela vous donner quelques petites idées, à vous de choisir celles qui vous plairont
le mieux. Sachez tout d’abord qu’un produit "maison" sera toujours plus diététique que
les produits industriels qui contiennent beaucoup d’additifs : trop de sel, des
conservateurs très souvent sous forme de sucres…..
Couleurs et croquant
Les crudités : radis, bâtonnets de carottes ou de concombre, petites fleurettes de
chou fleur juste blanchies, tomates cerises… Accompagnez-les d'une sauce à base
de fromage blanc 0%, citron et échalotes par exemple, ou encore fromage blanc et
ketchup, les petits comme les grands adoreront. Pour ce qui est des légumes, vous
pouvez aussi les cuisiner à la grecque si vous n’aimez pas les crudités (courgettes,
carottes, champignons…)
En verrines ou à tartiner
Les dips : guacamole (avocat bien mûr + citron + oignon ou échalote + un peu de
tomate + une pincée de piment), beurre de sardine, rillette de thon ou saumon (du
thon ou saumon cuits écrasés avec du fromage frais, éventuellement allégé, et
assaisonné à votre goût), tapenade, houmous…. Vous trouverez de délicieuses
recettes allégées sur Internet.
Les cakes : un peu plus caloriques mais vous pouvez les décliner à l’infini : jambon
olives ou lardons pruneaux pour les plus classiques, ou encore aux asperges et
crevettes… La spécialiste « Sophie » (Dudemaine) saura vous donner de
nombreuses idées !
Et les boissons ?
Déclinons les par ordre calorique décroissant : eau, thé vert glacé, soda light
(exceptionnellement), jus de tomate, autres jus de fruit (pas plus d'un verre). Pour les
boissons alcoolisées (avec modération) : champagne brut, vin blanc sec, vin rosé,
alcool fort "on the rock". Toutes les boissons non citées feront exploser votre compteur
calorique.
Avec tout ça, vous n’avez plus d’excuses pour faire des bêtises à l’apéro. Je sens que
vous allez même vous amuser. Allez, bon appétit !
Le thé vert amincissant
Le thé vert serait né il y a 5000 ans, alors qu'un empereur, assis
sous un arbre pour se reposer et boire un bol d'eau chaude pour se
réchauffer, aurait trouvé excellent le breuvage après qu'une feuille
y soit tombée. C'est une très jolie légende pour une boisson qui
maintenant est couramment utilisée pour ses bienfaits.
En réalité, le thé vert est tiré des feuilles séchées du Camellia sinensis. Les
feuilles du thé vert sont séchées ce qui leur donne cette teinte et ce goût
léger, alors que le thé noir est fermenté et sa couleur venue de l’oxydation
des feuilles. Les deux thés sont issus du même arbre, mais n’ont pas les
mêmes propriétés thérapeutiques. Le thé noir perd beaucoup de ses agents
chimiques par le procédé de fermentation tandis que le thé vert est réputé
pour ses bienfaits : stimulant de la mémoire, tonifiant, utilisé dans la
prévention des accidents cardio-vasculaires, diminuant les symptômes
arthritiques… Le thé vert serait même amincissant.
6 raisons de penser que le thé vert est amincissant

Le thé vert est amincissant car il est principalement constitué
d'alcaloïdes comme la théophylline et la théobromine, la caféine,
réputées pour êtres diurétiques, cardiostimulantes et vasodilatatrices.

Le thé vert est amincissant car il régule le taux de sucre dans le sang
en réduisant la quantité d'insuline produite sous l'action de l'amylase,
une enzyme digestive essentielle dans la dégradation des glucides.

Selon une étude de 1999, l’extrait de thé vert est amincissant car il
augmente la consommation de calorie par l’organisme grâce aux
polyphénols contenus dans le thé vert et qui ont un effet brûle-graisse
qui accélère le métabolisme.

D'après une étude plus récente publiée dans la revue "American
Journal of Clinical Nutrition", l'ingestion du thé vert, riche en
catéchine, entraîne une diminution du tissu adipeux et du taux de
cholestérol, rendant le thé vert amincissant.

Le thé vert est amincissant car il peut inhiber la synthase de l'acide
gras, un système enzymatique impliqué dans le processus de
transformation des glucides en graisses.

Le thé vert est amincissant car le stockage des graisses est réduit
tout comme le mauvais cholestérol.

Le thé vert est amincissant car il est diurétique et draineur, il élimine
les toxines des reins, de la vésicule biliaire et du système digestif.
Comment consommer le thé vert ?
La consommation de 4 à 5 tasses par jour de thé vert suffisent pour rendre
le thé vert très amincissant. Il se trouve facilement, en supermarché, dans
les boutiques de thé... Privilégiez un thé vert composé à 100 % de feuille
de thé qui est plus concentrée et de meilleures qualités que le thé coupé ou
aromatisé. Il existe également des extraits de thé vert concentré vendus
sous forme de gélules en parapharmacie, dans les magasins d’alimentation
biologique ou diététique et sur Internet.
Mise en garde
Il n’y a aucun effet secondaire à la consommation de thé vert, mais si vous
êtes sensible à la caféine, il est recommander de limiter la consommation
le soir pour éviter tout risque d’insomnie ou de difficulté d’endormissement.
Marie-France
Quels aliments pour perdre du poids ?
Perdre du poids ne veut pas forcément dire que vous devez nécessairement
vous priver de tous les aliments que vous aimez. Un régime alimentaire peut très
bien reposer en partie sur la consommation excessive d'un ou de plusieurs
aliments qui ont des vertus amincissantes. Nous allons étudier dans cet article
la liste des meilleurs aliments pour perdre du poids.
N'hésitez pas à consommer des aliments pour perdre du poids. Les aliments pour
perdre du poids peuvent vous permettre d'affiner votre silhouette sans pour autant
vous priver. Nous avons, pour votre plus grand bonheur, dénich2 les meilleurs aliments
pour perdre du poids. Vous pourrez retrouver tous ces aliments pour perdre du poids
dans n'importe quel rayon d'un supermarché (sauf pour le Goji). N'oubliez pas que
pour consommer régulièrement certains aliments pour perdre du poids, il est
préférable de recueillir l'avis d'un spécialiste dans le domaine nutritionnel.

Le premier aliment pour perdre du poids : le Goji. Qui n'a jamais entendu parler
de cette petite baie rouge qui pousse sur les plateaux tibétains ? Le Goji (connu
également sous le nom de « Lycium Tibeticum ») est connu pour ses
nombreuses propriétés thérapeutiques. Une autre vertu que les chercheurs
scientifiques lui ont attribué est la propriété amincissante. En vente sur Internet
ou dans des boutiques spécialisées, il est recommandé de consommer ces
petites baies rouges le matin à votre petit-déjeuner.

Le second aliment pour perdre du poids sans se priver : le citron jaune. Le citron
jaune reste l'un des aliments pour perdre du poids le plus commun sur les
marchés. Le citron jaune a des propriétés amincissantes absolument uniques.
N'hésitez pas à consommer du citron dans votre alimentation quotidienne, en
le mélangeant par exemple à des plats.

Le troisième aliment pour perdre du poids : le Yaourt. Le Yaourt, sans sucre
bien sûr, peut calmer votre appétit. Il peut donc ainsi agir en tant que régulateur
d'appétit. L'apport du Yaourt dans le cadre d'un régime alimentaire a d'ailleurs
été confirmé par une étude alimentaire réalisée aux États-Unis, selon laquelle
les individus qui suivaient un régime perdaient en règle générale 61% de plus
de matières grasses que les personnes qui ne consommaient pas de yaourts.

Le quatrième aliment pour perdre du poids reste l'huile d'olive. L'huile d'olive est
très riche en Oméga-3, ainsi qu'en de nombreux autres éléments nutritionnels
très positifs pour la santé humaine. L'huile d'olive est bien meilleure pour la
santé que les autres types d'huiles.

Le cinquième aliment pour perdre du poids : le chou. Le miracle du chou ! Le
chou, reste l'un des ingrédients les plus amincissants dans le monde. Il a la
faculté de faire fondre les graisses, ce qui bien évidemment réduit logiquement
votre poids. Vous pouvez consommer cet aliment dans votre alimentation de
tous les jours.

Enfin, le dernier aliment pour perdre du poids de notre liste : la pomme.
Consommer une pomme avant chaque repas et votre appétit va être totalement
réduit ! Cela tient tout simplement au fait que la pomme contient beaucoup de
fibres, ce qui vous aide ainsi à bien « remplir votre estomac ».
La liste ci-dessus des aliments pour perdre du poids n'est pas exhaustive. Consommer
des aliments pour perdre du poids sans se priver vous permettra d'atteindre
rapidement votre résultat.
Cliquez ici pour avoir votre liste complète des aliments pour perdre du poids
Perdre du poids et rester en forme
En moins de 6 mois, nous avons eu la joie de voir notre gastronomie classée au
patrimoine de l'UNESCO et d'apprendre que les Français sont parmi les moins « gros
» en Europe et au monde. Avec un indice de masse corporelle moyen de 25, les
Français n'ont pas besoin de perdre du poids. Cependant il n'y a pas de quoi lancer
des « cocoricos » : le surpoids reste un facteur de risque élevé pour les maladies
cardiovasculaires, le diabète et le cancer, et tue trois millions de personnes par an
dans le monde, ce qui devrait nous inciter à perdre du poids au-dessus d'un IMC de
25.
Beaucoup d'effort pour perdre du poids et peu de
réussite
Malgré notre patrimoine gastronomique, nous mangeons mal et trop. Pourtant,
paradoxalement, nous voulons perdre du poids pour être mieux. Bien sûr, l'obésité
n'est atteinte qu'au-dessus d’un indice de masse corporelle de 30, mais dès l’IMC 25,
les personnes qui veulent perdre du poids sont de plus en plus nombreuses, même
après avoir déjà suivi un ou plusieurs régimes pour perdre du poids. Le poids perdu
revient et il est de plus en plus difficile de perdre du poids au fil des ans. Alors il est
important de se demander pourquoi. on n'arrive plus à perdre du poids. Bien sûr, un
manque d’activité physique peut empêcher d’atteindre l’objectif de perte de poids. Mais
il n’est pas rare que les régimes déjà suivis soient à l’origine d’un affaiblissement du
corps tel que celui-ci ne soit plus assez en forme pour perdre du poids. Ce qu'on oublie,
c'est que le métabolisme doit fonctionner de façon optimale pour parvenir à perdre du
poids. Autrement dit, il faut être en forme pour perdre du poids.
Rechercher les causes pour recommencer à perdre
du poids
Les raisons d'échouer à perdre du poids malgré tous les efforts fournis sont
nombreuses : l'insulino-résistance, l'intolérance à la leptine, les infections intestinales,
un mauvais fonctionnement du foie, etc... Ces dysfonctionnements peuvent ruiner tous
les efforts réalisés pour perdre du poids. Si la balance refuse obstinément de bouger
malgré une nutrition équilibrée, il faut alors rechercher les causes médicales à cette
résistance. Consulter un médecin pour être suffisamment en forme pour perdre du
poids n'est pas inutile, il est même recommandé de consulter avant toute tentative de
perdre du poids. Le médecin cherchera ce qui peut ralentir ou arrêter la perte de poids
et y trouvera des remèdes. Il pourra également conseiller un plan nutritionnel pour
perdre du poids adapté à votre morphologie, accompagné d’un programme d’activité
physique
pour
être
en
forme.
Quand une personne qui veut perdre du poids se rend compte qu'il est essentiel d'avoir
un métabolisme sain et une bonne forme pour y parvenir, elle voit ses efforts à
nouveau récompensés et peut enfin espérer atteindre son objectif.
6 conseils pour perdre du poids au restaurant
Pas évident de perdre du poids à notre époque. Autrefois, tous les repas étaient pris
à la maison, sauf pour les voyages d’affaires, les camionneurs ou lors des vacances.
Nos modes de vie ont évolué et souvent, près de la moitié des repas sont pris à
l'extérieur. Comment contrôler les aliments qui se trouvent dans notre assiette quand
on prend ses repas à l'extérieur ? C'est un vrai casse-tête quand on veut perdre du
poids. Heureusement, certains gestes simples permettent de manger sainement au
restaurant. Voici 6 conseils pour vous aider à mieux manger et à garder votre poids
sous contrôle.

Évitez le pain - beurre. Bien sûr, c'est agréable d'avoir quelque chose à
grignoter en attendant votre plat, mais une tranche de pain avec du beurre =
300 calories. Or souvent, la corbeille est vide avant d'avoir commencé le repas.

Choisissez vos apéritifs avec attention. Prendre un apéritif pour perdre du poids
est une bonne idée, car il vous évite de trop manger quand le plat principal
arrive, à condition de privilégier les jus de légumes et d'éviter les biscuits
apéritif, les aliments frits ou avec du fromage.

Si vous optez pour une salade, demandez la vinaigrette à part. Sinon, il y a de
grandes chances que le cuisinier en ajoute beaucoup trop. Ce conseil vaut pour
toutes les sauces, qui sont généralement à proscrire quand on veut perdre du
poids.

Délaissez le porc et le bœuf au profit du poulet, de la dinde et du poisson,
généralement moins gras. Cependant, prêtez attention à la manière dont le plat
est préparé. Un poisson frit ou une volaille en sauce sont plus calorique qu'une
tranche de bœuf grillée nature.

Partagez votre entrée ou votre plat. Il arrive que les portions soient trop grosse,
mieux vaut partager avec une autre personne plutôt que manger trop. Si vous
êtes seul ou si les personnes qui sont avec vous, veulent aussi perdre du poids,
demandez un "doggy bag".

Prenez un fruit pour le dessert. Si vous avez encore de la place pour le dessert,
alors optez plutôt pour un fruit que pour une pâtisserie.
La principale chose à garder à l'esprit pour perdre du poids, c'est que
vous ne devez pas mettre votre régime de côté simplement parce que
vous êtes au restaurant. Apprendre à faire de meilleurs choix est tout ce
qu'il vous faut pour manger sans avoir à vous soucier de votre poids.
Trop de sel nuit à la santé !
Régulièrement, des études scientifiques soulignent que nous mangeons trop de sel et
que celui-ci, également connu sous l’appellation de chlorure de sodium, est mauvais
pour la santé. Pourtant, consommé avec modération, le sel est un aliment intéressant
du point de vue nutritionnel.
Pas de sel ou trop de sel : même combat
Outre qu’il améliore le goût des aliments, le sel contient du magnésium et des oligoélements qui le rendent indispensable pour une bonne santé. Le sel aide à la
production d’enzymes, renforce le système immunitaire et il soutient les activités
surrénale et thyroïdienne.
Malheureusement, consommé en excès, le sel serait à l’origine de nombreuses
maladies cardiovasculaires et rénales et provoquerait 30 000 morts pas an.
Le sel est un conservateur très utilisé dans les charcuteries et fromages, notamment.
L’industrie agro-alimentaire utilise également trop de sel, sucre et gras pour ajouter du
goût aux plats cuisinés. Tous les plats industriels contiennent plus de sel que les plats
mitonnés à la maison.
Vous trouverez même du sel dans le soda, ce qui vous entraîne dans un cercle
vicieux : vous buvez un soda parce que vous avez soif et le sel contenu dans le soda
augmente la sensation de soif, donc vous buvez plus de soda… et vous absorbez
encore du sel, trop de sel.
L’excès de sel élève la pression artérielle dans le sang (hypertension) et, de ce
fait, augmente les risques cardiaques et cardio-vasculaires.
Le bon dosage
Pour être en bonne santé, vous pouvez consommer 2 à 5 g par jour. Mais comment
savoir quelle quantité vous avez consommé ? Trop, sans doute, alors si vous ne
souffrez pas d’hypotension, diminuez d’un quart votre consommation et vous serez
vraisemblablement dans la bonne proportion.
Comment diminuer ?
Vous mangez du sel sans le savoir, comme M. Jourdain faisait de la prose, alors voici
quelques conseils pour diminuer votre consommation en gardant le plaisir du goût :

Cuisinez vous-même vos petits plats. Si vous vivez seul(e), cuisinez pour 4 et
mettez 3 parts dans des « p’tits perroires » au conservateur.

Si votre plat est déjà salé, ne resalez pas.

Diminuez la consommation des aliments industriels trop salés : fromages,
charcuteries, sodas.

Préférez le sel non raffiné, il contient plus de nutriments.
En suivant ces petits conseils, vous ne mangerez plus trop de sel et vous pourrez
rester en bonne santé.
Marie-France.
Pour perdre du poids, savoir ne sert à rien
Vous savez comment faire pour perdre du poids, vous avez suivi plusieurs régimes,
perdu des dizaines de kilos, véritable encyclopédie de la perte de poids vous savez
quels sont les aliments qui font grossir et ceux qui vous aident à perdre du poids… et
pourtant vous avez toujours quelques kilos à perdre. Voici un article qui pourrait bien
vous aider à comprendre pourquoi et, qui sait, à retrouver définitivement votre poids
idéal.
Savoir ne sert à rien pour perdre du poids
J’ai longtemps accumulé les lectures sur les régimes et j'ai appris comment perdre du
poids. J’ai quasiment tout appris sur l’alimentation et la nutrition, sur les qualités de
chaque famille d’aliments, les quantités nécessaires, et les aliments qui aident à perdre
du poids. Pourtant chaque année, je devais faire un nouveau régime pour perdre du
poids.
Ce savoir m’a permis d’aider des personnes à perdre du poids. Certaines ont perdu 2
ou 3 kilos et ont laissé tomber, d’autres ont réussi à perdre le poids superflu puis l’ont
repris, d’autres encore, plus rares, ont atteint leur objectif et maintenu leur perte de
poids durablement. Toutes ont appris les mêmes notions de diététique : ne pas sauter
de repas, boire beaucoup, manger au moins 5 portions de fruits et légumes par jour,
manger à sa faim, limiter les graisses, etc… Toutes savaient comment perdre du poids,
mais toutes n’y sont pas parvenues. Pourquoi ? Tout simplement parce que savoir ne
sert à rien pour perdre du poids, si on ne met pas en application ce savoir. A quoi sert
de connaître par cœur la recette du tiramisu si vous ne mettez jamais les pieds dans
une cuisine ?
Appliquez votre savoir pour perdre du poids
Savoir sans agir n’est pas mieux qu’agir sans savoir. Reprenez tout ce savoir que vous
avez acquis au fil du temps pour perdre du poids. Reprenez-le depuis le début et faitesen quelque chose : Agissez !! C’est aussi simple que cela.

Vous SAVEZ que manger 5 portions de fruits et légumes chaque jour vous aide
à perdre du poids. Commencez par acheter des fruits et légumes quand vous
faites vos courses. Puis cuisinez-les si vous aimez cuisiner ou mangez-les crus
si vous préférez.

Vous SAVEZ qu’il est plus facile de maintenir son poids en augmentant son
métabolisme. Commencez par prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur,
allez chercher le pain à pied (ou en vélo si c’est trop loin), choisissez de vous
garer sur la plus belle place plutôt que sur la plus près, chaque fois qu’il fait
beau profitez-en pour sortir avec le chien, les enfants, à pied ou en vélo, à la
piscine ou au tennis.

Vous SAVEZ que boire 1 litre et demi d’eau contribue à l’élimination des toxines
et améliorer le transit. Commencez par boire un verre d’eau au lever, puis buvez
un verre d’eau chaque 2 heures. Ayez toujours une bouteille d’eau sur vous.
L’appétit vient en mangeant, mais la pépie vient en buvant !

Vous SAVEZ qu’il est impossible de maintenir son poids durablement en
mangeant régulièrement des plats trop gras : charcuterie, pâtisseries, glaces,
fritures, etc… Commencez par supprimer l’un au moins de ces aliments, puis
limitez à un aliment de ces catégories par semaine.
Appliquer votre savoir sur l’alimentation équilibrée consiste à faire ce que vous savez
maintenant, pas à pas, pour reprendre de bonnes habitudes qui vous feront perdre
votre poids petit à petit, et ensuite maintenir définitivement votre poids idéal sans effort
et sans plus jamais faire de régime.
La cure de détoxification s'impose
Pourquoi une cure de détoxification ? Vous avez sans doute fait bombance vous
aussi pendant ces fêtes, et la galette est bonne mais elle n'est pas légère. Ne vous
sentez-vous pas fatigués ? Si ? Normal, c'est votre organisme qui n'en peut plus de
digérer, vous l'avez beaucoup fait travailler ces derniers temps. Alors il est peut-être
temps maintenant de penser à le soulager.
Foie, reins, estomacs, intestins, tout ce beau monde est bien las et commence à
donner des signes de fatigue. Bien sûr vous n'alliez pas vous isoler pendant la trêve
des pâtissiers (pourquoi cela s'appelle-t-il ainsi ? Ils ne travaillent jamais autant que
pendant cette période...). Vous avez d'ailleurs eu bien raison de profiter de ces fêtes
pour passer du temps avec votre famille et apprécier les délicieux mets que vous avez
cuisinés et servis.
C'est pourquoi vous devez récompenser votre corps de ses bons et loyaux services
en lui offrant une cure de détoxification. Il a bien mérité ses vacances, lui aussi. En le
mettant au repos, votre corps va pouvoir se défaire de ses déchets, de redynamiser,
reprendre de nouvelles forces pour attendre le printemps. Votre organisme a besoin
de se vider comme on vide la poubelle quand elle est pleine. La cure de détoxification
l'aidera à se débarrasser du trop plein.
Manger équilibré, boire beaucoup, s'oxygéner en marchant en plein air, avaler de
délicieux jus de fruits préparés maison, voilà tout ce que vous pouvez faire pour
dépolluer votre corps. Et à l'occasion, vous éliminerez aussi quelques kilos superflus
accumulés ces dernières semaines.
Ne croyez pas qu'une cure de détoxification soit une torture. Au contraire, vous allez
apprécier tous les bienfaits qu'elle va vous apporter, vous vous sentirez plus reposés,
plus légers, vous aurez l'impression de revivre, comme si le printemps était déjà là. Un
système digestif en bonne santé et c'est tout votre corps qui se sent mieux.
Décidez de nettoyer votre corps avec une cure de détoxification et vous
sentirez toute votre vitalité retrouvée.
Perdre du poids : quel est votre degré de motivation
Avant de débuter un programme pour perdre du poids, vous avez tout intérêt à vérifier
votre degré de motivation. Vos chances de réussir à perdre du poids avec votre régime
sont proportionnelles à votre degré de motivation.
Répondez à ces 10 questions :
- Êtes-vous prêt à changer vos habitudes alimentaires maintenant pour perdre du
poids ?
- Avez-vous choisi librement de perdre du poids ? Est-ce VOTRE souhait ?
- Êtes-vous prêt à commencer à perdre du poids même si vous traversez une
période de stress ?
- Si vous avez déjà suivi un régime pour perdre du poids, êtes-vous allé jusqu'au
bout, y compris la phase de stabilisation ?
- Étés-vous prêt à prendre du temps et faire des efforts chaque semaine pour une
activité physique de votre choix ?
- Si avez déjà essayé de perdre du poids, avez-vous pu gérer les écarts ?
- Perdre du poids va-t-il vous permettre de résoudre d'autres problèmes dans votre
vie ?
- Acceptez-vous l'idée que perdre du poids prend du temps ? Comptez le nombre
de
mois
nécessaires
pour
perdre
votre
poids
ET
le
stabiliser :
Pour une femme : poids à perdre divisé par 1,5.
Pour un homme : poids à perdre divisé par 2.
- Pensez-vous que vous POUVEZ modifier vos habitudes alimentaires ?
- Êtes-vous prêt à les modifier durablement pour perdre du poids durablement ?
Vous avez répondu :
- 0 à 3 fois OUI ? Vous n'êtes pas encore prêt pour perdre du poids, vous êtes peutêtre là par curiosité, nous espérons que nous pourrons la satisfaire.
- 4 à 6 fois OUI ? Vous avez pris la décision. Votre motivation n'est pas très forte, mais
elle peut grandir avec de bons résultats et un meilleur bien-être.
- 7 à 10 fois OUI ? Vous êtes très motivé et c'est le moment de commencer à perdre
du poids MAINTENANT. Consultez-moi (mingotmf -at- gmail.com) ou appelez-moi au
06 72 21 15 54.
Pour en savoir plus sur votre degré de motivation :
- La persévérance, la vraie clé du succès
Marie-France
Nutrition et Santé
Connaissez-vous les nutrinautes ? Ce sont 500 000 personnes qui sont attendues pour
décortiquer leur alimentation et l'enregistrer sur Internet pendant 5 ans, après avoir
rempli 5 questionnaires de santé préalables. L'étude Nutri-Net Santé devrait faire
avancer la recherche publique sur les comportements alimentaires et ainsi permettre
de connaître l'impact de la nutrition sur la santé.
Lancée en 2009 par l'INSERM, l'enquête est déjà suivie par 180 000 personnes. Une
semaine de recrutement est lancée du 7 au 15 mai 2011, et un village sera ouvert au
Trocadéro pour présenter l'étude Nutri-Net Santé. Vous voulez vous inscrire ? Il vous
suffit de vous faire connaître sur le site Etude-NutriNet-Sante.fr
La vidéo ci-dessous est extraite du journal de TF1 du 24 février 2011 présente une
étape importante de l'étude : le croisement des questionnaires déjà remplis avec les
résultats des tests cliniques.
NutriNet : une étude santé/nutrition sans précédent
Objectif Nutrition - Santé
Il y a maintenant 10 ans, le Gouvernement français a mis en place son premier plan
national nutrition santé. Le PNNS a défini 9 objectifs prioritaires et 10 objectifs
spécifiques en matière de nutrition, dont certains vous sont familiers :
- augmenter la consommation de fruits et légumes,
- limiter la consommation d'aliments riches en graisse,
- réduire la consommation de sucre,
- augmenter l'activité physique.
Je simplifie à outrance ces quelques objectifs qui à première vue paraissent simples à
mettre en œuvre. Seulement, notre rythme de vie est tel que bien souvent, il est assez
difficile de trouver le temps de bien se nourrir, de faire un peu d'exercice physique...
De plus, bien souvent, manger est l'un des premiers plaisirs de la vie, et beaucoup
d'entre-nous ne sont pas prêts à faire des concessions sur leurs habitudes alimentaires
: manger mieux n'est pas pour eux un objectif prioritaire.
A l'inverse, les obsédés du régime auront pour objectif de traquer la moindre calorie
en supprimant tout sucre et toute graisse, au risque de créer de graves carences
nutritionnelles.
Alors être en forme ou contrôler son poids, oui... mais pas à n'importe quel prix ! Fixez
vous un objectif précis, et surtout, réalisable.
Marie-France
Les sushis alliers de votre santé
Les sushis, vous connaissez ? Moi, j'adoooore les sushis... Vous vous souvenez ?
Aujourd’hui nous faisons face dans le monde entier à un véritable engouement pour la
cuisine japonaise. Or les Japonais font de leur cuisine un élément important pour
améliorer leur santé et les centenaires japonais ne sont pas rares.
La cuisine japonaise traditionnelle est constituée de soupes, de poissons ou de
viandes de toute sorte. Ceci étant accompagné de riz, de nouilles ou de légumes frais.
Les sushis et sashimi, dont les principaux ingrédients sont le riz et le poisson cru, font
aussi partie des plats typiques les plus appréciés de tous. Pourquoi la cuisine du Japon
plait-elle autant ? Simplement parce que la gastronomie allie tradition et modernité.
Les sushis, plat traditionnel qui serait apparu vers le Vème siècle av. J-C, fait
actuellement fureur auprès des consommateurs les plus raffinés ! De par son aspect,
ses couleurs, sa fraîcheur, il se glisse dans toutes les bouches. En effet, la cuisine
japonaise n’est pas seulement pour le plaisir du palais, elle l’est aussi pour le plaisir
des yeux.
De plus, les sushis constituent un repas complet comblant tous les besoins
nutritionnels journaliers indispensables. Ce mets plein de vitamines et de protéines est
alors recommandé pour ses bienfaits sur la santé. En effet, la cuisine japonaise est
raffinée, équilibrée et facile à digérer. Il est alors possible de manger rapidement et
sainement sans avoir à faire la grimace ! Les sushis répondent aux besoins de la
société contemporaine qui accorde beaucoup d´importance à l'équilibre nutritionnel,
mais qui n´a pas beaucoup de temps pour se restaurer, ou bien pour cuisiner.
Pour commander vos sushis, n'hésitez pas à vous rendre
sur Taxiresto, une plateforme de livraison en ligne.
C'est clair et facile d'utilisation alors pourquoi ne pas se
faire plaisir tout en gardant la forme et la ligne ?
2 idées de recette de citrouille de Halloween
Halloween, la fête préférée des enfants, juste après Noël. J’ai trouvé pour les mamans
deux idées de recette de citrouille de Halloween : l’une pour le plaisir des enfants,
l’autre pour leur santé.
Recette de citrouille de Halloween n° 1
La première recette de citrouille de Halloween est spécialement pour les enfants. Quoi
de plus sympa que de creuser avec ses parents une énorme citrouille pour y mettre
des bougies.

Prévoir autant de citrouilles que vous avez d’enfants.

Faire dessiner à votre enfant le visage de la citrouille, à l’aide d’un marqueur
effaçable. Vous pourrez ainsi rectifier le dessin, mais s’il n’est pas parfait c’est
encore mieux pour la recette de citrouille de Halloween.

A l’aide d’un grand couteau solide de type céramique ou d’un cutter, couper le
haut de la citrouille, autour du pédoncule, puis découper les yeux, le nez et la
bouche. Ce travail doit être exécuté par un adulte pour éviter de finir la recette
de la citrouille de Halloween à l’hôpital le plus proche. Vous pouvez laisser faire
l’enfant au-delà de 13 ans, en restant cependant très vigilant.

Laisser l’enfant évider la citrouille avec une grande cuillère ou, si vous n’en
avez pas de solide, avec une cuillère à glace.

Déposer une bougie au fond de la citrouille.

Laisser votre enfant allumer la bougie à travers la bouche, à l’aide d’un
allume-gaz.

Reposer le « chapeau » sur la citrouille.
Voilà, votre recette de citrouille de Halloween est terminée. Prenez une photo de la
citrouille avec votre enfant, pour l’album souvenirs et pour le plaisir de votre enfant.
Recette de citrouille de Halloween n° 2
La deuxième recette de citrouille de Halloween est à préparer pour le retour des
enfants le soir de Halloween. Gavés de bonbons, chocolats et autres sucreries, ils
n’auront pas très envie de prendre un vrai repas à leur retour. Qui plus est, ils risquent
d’être trempés ou gelés, voire les deux, selon le temps qu’il fera ce jour-là. Ne vous
imaginez pas de les priver de cette fête sous prétexte qu’il fait mauvais, vos enfants
pourraient bien vous en vouloir jusqu’à Noël.
C’est pourquoi je vous propose, en deuxième recette de citrouille de Halloween, pour
réchauffer vos petits bouts et leur amener plein de bonnes vitamines A et C, le recette
de la soupe de citrouille.
Le plus difficile dans cette recette de citrouille de Halloween, c’est d’éplucher la
citrouille. Je vous propose un moyen simple : fendez la peau à l’aide d’un couteau et
placez-la deux minutes au micro-ondes. La citrouille sera ramollie et sa peau
assouplie, ce qui la rendra beaucoup plus facile à éplucher.
Pour cette recette de citrouille de Halloween pour 6 personnes, vous avez besoin de :

800 g de chair de citrouille,

6 morceaux de sucre,

100 g de pâtes « alphabet » de Panzani,

Un demi verre de lait entier,

Beurre, sel et poivre.
Faire bouillir votre citrouille en morceaux avec du beurre et une pincée de sel. Comptez
15 minutes à gros bouillon.
Sucrer et mixer la citrouille avec une partie du bouillon.
Remettre la soupe de citrouille à cuire sur feu doux, avec le lait et les pâtes « alphabet
», en remuant sans arrêt pour empêcher la soupe de prendre au fond de la casserole
et d’éclabousser.
Verser dans la soupière (idéalement dans une citrouille, non découpée celle-là), et
assaisonner de sel et poivre.
Voilà, vos petits bouts sont rentrés, ils sont heureux de leur journée et
vont se faire une joie de déguster votre recette de citrouille de Halloween
tout en composant leur prénom avec les pâtes « alphabet ».
Les aliments santé : faut-il y croire ?
Les aliments santé, la nutrition équilibrée en boîte, la pilule miracle, tous ceux qui ont
tenté un jour de perdre du poids, auraient aimé y croire. Les industriels surfent sur
cette vague en proposant chaque jour de nouveaux aliments susceptibles d’aider à
perdre du poids. Sommes-nous dupes ? Sommes-nous réellement prêts à avaler tout
ce qui annonce un allègement, un enrichissement, une allégation médicale ou
scientifique anti-ceci ou anti-cela ? C'est ce que décortique Fabiola Flex dans son
ouvrage...
Fabiola Flex décrit, dans son livre « N’avalons pas n’importe quoi ! », comment les
industriels tentent de satisfaire ce besoin de soutien dans la perte de poids. Diplômée
de l’ESSEC, ex-salariée d’Unilever, elle s’est amusée à décortiquer les emballages
pour faire une analyse poussée et intransigeante des messages pas du tout
subliminaux qui figurent sur les aliments santé, aidée en cela par des chercheurs et
spécialistes de la nutrition.
Prouvé scientifiquement
Contrairement à ce qui est indiqué sur l’emballage, ces aliments santé n’ont
généralement pas fait l’objet d’études approfondies. L’exemple d’Actimel cité par
Fabiola Flex est très convaincant : dans l’étude soumise à l’AFSSA, il semble que
seules 360 personnes, âgées de 67 à 69 ans, ont été réellement exposées au test en
consommant 2 produits par jour pendant 3 semaines, quand les allégations
publicitaires prétendent qu’un seul produit quotidien pendant 15 jours suffit à renforcer
les défenses immunitaires. Et encore, si l’AFSSA reconnaît qu’il y a bien eu un résultat,
elle souligne qu’on obtient le même avec les yaourts classiques connus pour
contribuer au renforcement des défenses immunitaires.
Aliments santé enrichis en vitamines, minéraux, oligo-élements, etc…
Les industriels, qui savent que notre monde moderne génère des carences, tentent de
nous faire croire que seuls leurs aliments santé permettent d’apporter les quantités de
micronutriments suffisantes. En réalité, seules les personnes anorexiques et les
personnes âgées sont réellement susceptibles d’être carencées. Les enfants ou
adolescents, niches préférées des fabricants, sont généralement suffisamment suivis
pour ne pas être carencés avec une alimentation normale. Par ailleurs, les aliments
santé enrichis le sont vraisemblablement un peu trop. L’Agence française de sécurité
sanitaire des aliments (AFSSA) a en effet jugées trop importantes les quantités de fer
ajoutées aux céréales Fitness, destinées aux personnes qui veulent perdre du poids.
Sans parler des aliments gras et sucrés pour lesquels la mention d'aliments santé
donne bonne conscience au consommateur qui les ingurgite en trop grande quantité.
Aliments santé allégés en gras ou en sucre
Les laitages allégés contiennent effectivement moins de matières grasses que les non
allégés. En revanche, les biscuits allégés ne sont généralement pas plus allégés en
graisses que les biscuits ordinaires, et peuvent même être plus riches : avec 7,5 g de
lipides pour 100 g de produit, le roulé aux fruits rouges de Taillefine bat largement les
barquettes Lu aux abricots qui n’en contiennent que 2 petits grammes. Idem pour la
soupe Knorr – ligne tomate-céleri qui contient autant de lipides que la soupe de la
même marque tomate-basilic qui n’est pas estampillée « régime ». Autre exemple : les
céréales Spécial K sont aussi grasses et nettement plus sucrées que les pauvres corn
flakes.
Aliments santé anticholestérol
Ce sont les fameux alicaments, Danacol ou Pro-Activ, qui permettent même d’obtenir
un tarif préférentiel auprès de certaines assurances. Ces aliments santé sont vendus
dans les rayons alimentaires alors que seules les personnes présentant des taux de
cholestérol élevés devraient les utiliser, associés à une médication et/ou un régime
alimentaire prescrits par le médecin.
Moralité : Lisez le livre de Fabiola Flex et reprenez une alimentation
équilibrée, en oubliant les aliments santé.
Proteines : lesquelles choisir pour une alimentation équilibrée
Les proteines sont l’un des trois macro-nutriments composant les aliments, avec les
glucides et les lipides. Indispensables à la construction et à la réparation de
l’organisme, elles peuvent être d’origine végétale ou animale et apportent 4 calories
par gramme. Bien que constituant l’aliment de base de certains régimes comme le
régime Dukan ou les régimes hyperprotéinés, les proteines ne doivent cependant pas
être le composant essentiel de l’alimentation.
A quoi servent les proteines
Composées d’acides aminés, les proteines jouent un rôle majeur dans la nutrition.
Elles participent à la construction et à la réparation de l’organisme : les tissus
musculaires, bien sûr, mais aussi la peau, les ongles, les cheveux... De fait, elles sont
indispensables notamment lors de la croissance mais aussi pour la construction de la
défense immunitaire.
Les proteines contiennent 9 acides aminés essentiels qui ne peuvent être synthétisés
par le corps (c'est-à-dire fabriqués à partir d’autres nutriments). A ce titre, elles ne
doivent pas être écartées de l’alimentation.
Où trouver les proteines
Les proteines peuvent être animales ou végétales.
- Les proteines animales : viandes, œufs, laitages, poissons…
- Les proteines végétales : légumineuses (haricots rouges ou blancs, pois chiches,
lentilles, pois cassés, etc…) et céréales de préférence complètes (riz, blé, maïs,
avoine, seigle…).
Les premières sont de meilleure qualité (valeur biologique de 90 – 100) que les
secondes (valeur biologique de 40), à l’exception du soja, qui est, avec l’œuf, l’une des
proteines de qualité supérieure (valeur biologique 100).
- Avantage des proteines végétales : n'apportent pas d’acides gras saturés.
- Inconvénient des proteines végétales : n’apportent pas tous les acides aminés
essentiels.
Pour une meilleure absorption des proteines végétales et obtenir tous les acides
aminés essentiels, on prendra soin d'associer légumineuses et céréales au cours d’un
même repas :
-
haricots rouges et maïs,
-
spaghettis et petits pois,
-
semoule de blé et pois chiches,
-
riz et lentilles…
Quelle quantité de proteines chaque jour
Pour une activité physique normale, la quantité de protéines doit être de 0,8 g par kilo
de poids. Ainsi, un homme de 80 kilos devrait absorber environ 64 g de protéines et
une femme de 60 kilos environ 48 g. 100 g de viande, volaille ou poisson apportent en
moyenne 20 g de proteines, 13 g pour 2 oeufs, 200 g de légumineues apportent 15 à
18 g. Les produits laitiers présentent des valeurs protéiques variables, pouvant aller
de 3 g pour le lait à 28 g pour certains fromages (Emmental). Attention cependant à
consommer ces derniers avec modération, compte tenu de leurs valeurs caloriques
élevées.
Les femmes enceintes, les femmes allaitantes et les personnes ayant une activité
musculaire intense augmenteront leur dose quotidienne de proteines jusqu'à 1 g par
kilo de poids.
Contrairement à une idée répandue, vous ne serez pas malades en dépassant les
valeurs recommandées, à condition toutefois de varier les apports et d'équilibrer entre
proteines végétales et animale. Une répartition idéale pourrait être la suivante :
- un fromage le matin,
- une proteine animale le midi,
- une proteine végétale le soir.
Pourquoi les proteines sont-elles la base de certains régimes pour
maigrir
La consommation quasi exclusive de proteines permet une fonte de la masse
graisseuse impressionnante, pouvant aller jusqu’à plusieurs kilos par semaine,
particulièrement en phase de démarrage du régime hyperprotéiné. C’est ce résultat
rapide qui oriente généralement les personnes voulant perdre du poids vers ce type
de régime. De plus, ce type de régime permet de ne pas ressentir la faim, les proteines
étant plus rassasiantes.
Cependant, ces régimes présentent des inconvénients majeurs :
- constipation due à l'absence de fibres,
- carences nutritionnelles (vitamines, minéraux, fibres, glucides, acides gras),
- reprise rapide du poids après l'arrêt du régime,
- reprise totale du poids constatée après 2 à 5 ans dans la plupart des cas (effet yoyo).
En tout état de cause, les régimes hyperprotéinés ne devraient pas être entamés sans
un bilan préalable et un suivi médical.
Une alimentation équilibrée est avant tout une alimentation variée. Seule
une alimentation variée peut permettre d'apporter tous les nutriments
nécessaires à une bonne santé, notamment les proteines.
Table of contents
Pourquoi je suis fatiguée ?
Le saumon c'est bon, mangez-en !!
Pour perdre du poids, je commence aujourd'hui !
Surpoids et obésité chez l'enfant : Comment faire pour les limiter ?
Comment faire un régime pour perdre du poids sans frustration ?
Comment mincir en augmentant votre métabolisme de base
La pomme de terre pour maigrir
Les 3 principaux repas
Quel régime alimentaire choisir ?
Etre mince ou manger sans grossir
Régime alimentaire : pourquoi vous priver
Perdre du poids rapidement : 2 astuces simples
Maigrir avec une diététicienne
Manger bouger : le seul régime pour perdre du poids
Motivation pour maigrir : 10 conseils
Comment perdre du poids rapidement
La minceur vue par nos grand-mères
Fêtes de fin d'année | Comment ne pas grossir
Les bases d’une alimentation équilibrée
Un objectif raisonnable
Trop de glucides
Comment évalue-t-on ses besoins en eau ?
Voulez-vous réellement perdre du poids ?
Tous égaux ? Pas devant la perte de poids...
Je veux perdre du poids
Le chocolat est-il bon pour la santé ?
Bouger manger pour maigrir
Conseils pour un apéro régime
Le thé vert amincissant
Quels aliments pour perdre du poids ?
Perdre du poids et rester en forme
6 conseils pour perdre du poids au restaurant
Trop de sel nuit à la santé !
Pour perdre du poids, savoir ne sert à rien
La cure de détoxification s'impose
Perdre du poids : quel est votre degré de motivation
Nutrition et Santé
Objectif Nutrition - Santé
Les sushis alliers de votre santé
2 idées de recette de citrouille de Halloween
Les aliments santé : faut-il y croire ?
Proteines : lesquelles choisir pour une alimentation équilibrée
Merci pour la lecture de ce livre. Retrouvez nous sur Santé Forme Minceur
Téléchargement
Explore flashcards