Christian Lohr

publicité
Lancement de l’initiative populaire fédérale „Pour des soins
infirmiers forts“
Embargo 17.1.17 09.45
Exposé de M. Christian Lohr, conseiller national PDC TG, membre du comité d‘initiative
Seules les paroles prononcées font foi
Mesdames et Messieurs les journalistes,
J’ai eu l’occasion personnellement de faire des expériences dans le domaine des soins. Et je
suis par conséquent en mesure d’apprécier le rôle primordial que jouent les infirmières dans
le processus de guérison après une maladie ou un accident. Souvent, les informations
transmises de manière professionnelle, les mesures de soins effectuées avec compétence,
la prévoyance en matière de coordination, mais également l’attention et l’empathie des
soignants, permettent au patient de mieux utiliser ses propres ressources. Sans les
professionnels des soins, rien ne va, ils sont indispensables. C’est la raison pour laquelle je
soutiens cette initiative.
Les campagnes destinées à augmenter les effectifs de soignants, telles que celle annoncée
par la Confédération, sont positives. Mais elles sont insuffisantes. Comme pour la formation
des médecins, des moyens doivent être mis à disposition. C’est pourquoi l’initiative populaire
pour des soins infirmiers forts demande explicitement que la Confédération et les cantons
garantissent qu’un nombre suffisant d’infirmières diplômées soient disponibles pour faire
face aux besoins croissants en soins. Madame Zaugg l’a déjà mentionné: sans des efforts
considérables dans le domaine de la formation et des mesures visant à augmenter la durée
d’exercice de la profession, les besoins croissants en soignants ne pourront être couverts.
Avec cette initiative, il ne s’agit pas d’assurer à tout un chacun des soins luxueux. Mais il
n’est pas acceptable qu’en raison de l’actuelle pression financière, les soignants aient de
moins en moins de temps pour accompagner avec professionnalisme les patients dans leur
processus de guérison. Car c’est notre sécurité, à nous autres patients, qui est en jeu – ceci
est prouvé scientifiquement. Pour éviter des complications telles que des thromboses ou une
pneumonie, il faut suffisamment de personnel bien formé, intervenant en fonction de ses
compétences.
Je suis convaincu que l’initiative populaire bénéficiera d’un large soutien, non seulement de
la part de la population, mais également du monde politique. Car nous aspirons tous - avec
ou sans handicap – à vivre le plus longtemps possible heureux, satisfaits et motivés. Tant
mieux si nous pouvons nous passer longtemps d’aide médicale ou de soins. Même en
période de pression des coûts nous ne devons pas sacrifier la dignité humaine en acceptant
une péjoration dans le domaine des soins. Nous devons, dans notre propre intérêt, tout
mettre en oeuvre pour que la profession infirmière demeure une profession attrayante et
passionnante.
Association suisse des infirmières et infirmiers ASI
Case postale, 3001 Berne, tél. 031 388 36 36
[email protected] – www.sbk-asi.ch – www.pour-des-soins-infirmiers-forts.ch
Compte de dons : PC 31-460246-9 – IBAN CH22 0900 0000 3146 0246 9
Téléchargement
Explore flashcards