Tableau des conséquences sur la santé (drogues) Nom Définition

publicité
Tableau des conséquences sur la santé (drogues)
Conséquences sur l’organisme
 Libère de la dopamine dans le cerveau
 Bloque la recapture de la dopamine dans la synapse
 Inhibe l'activité de l'enzyme MAO (Monoamine oxydase)
 Supprime la sensation de fatigue et de faim
 Donne l’illusion d’être invincible
 Augmentation de l'endurance
Psychostimulants et anorexigènes puissants utilisées  Sensation d'augmentation des facultés cérébrales notamment la concentration
comme coupe faim ou pour empêcher le sommeil.
 Crises de tétanies et d’angoisses
 Chez la femme enceinte, l’amphétamine traverse la barrière placentaire et cause de
nombreux dégâts au fœtus
 Consommation régulière peut entrainer:
 Une altération de l’état général en rapport avec la nutrition et du manque de sommeil
 Epuisement de l’organisme
 Une grande nervosité
 Des troubles psychiques
 Ces produits s’avèrent très dangereux pour les personnes souffrant de dépression, de
problèmes cardio-vasculaires et d’épilepsie
 L’association avec l’alcool ou d’autres substances psycho actives comme l’ecstasy accroît
les risques de neurotoxicité
Nom
Définition
Amphétamine (Poudre, comprimés)
(ou Speed)
Composé : - Bioamines
- Noradrénaline
- Dopamine
Cannabis
Le cannabis est une plante qui est consonnée sous  Cancer du poumon, de la gorge
forme d’herbe (marijuana, ganja, beuh,…), de résine  Cœur : modification du rythme cardiaque et peut être dangereux pour les personnes
(haschich, shit,…) ou plus rarement d’huile.
souffrant d’hypertension ou de maladies cardio-vasculaires
 Overdose et/ou intoxication aiguë (
 Cerveau : diminution de la capacité de concentration, perturbe la mémoire immédiate et
réduit la capacité à apprendre des choses nouvelles et à s’en souvenir. La consommation
modifie aussi la perception visuelle, la vigilance et les reflexes.
 Augmentation du rythme du pouls (palpitations)
 Diminution de la salive (bouche sèche)
 Gonflement des vaisseaux sanguins (yeux rouges)
Exposé : Drogues illicites
Champignon
hallucinogène
 Parfois des sensations de nausée
 Déclenchement d’hallucination ou la modification de la perception et de la prise de
conscience de soi même : dédoublement de la personnalité, sentiment de persécution 
peu se traduire par une forte anxiété
 Manifestation d’une maladie grave  schizophrénie
Les
champignons
hallucinogènes,
champis, Sur le corps :
champignons magiques, ou encore magic mushroom,
sont des champignons possédant des propriétés  Des nausées et des vomissements
hallucinogènes dues à diverses molécules en fonction  Un ralentissement du rythme cardiaque
de leur espèce.
 Une hypotension artérielle
 De l’hyperthermie
Selon le mycologue Roger Heim, on peut distinguer  Une dilatation des pupilles
trois groupes de champignons psychotropes :
 Des tremblements du corps
 Les champignons à action psychotonique qui 
induisent une psychostimulation et des Psychiques :
modifications sensorielles modérées. Il s'agit
surtout des amanites mais aussi le Boletus  Un fou rire, une euphorie, une relaxation
 Une chute de la concentration, problèmes de raisonnements logiques
manicus ou le Boletus reayi. ;
 Les champignons à action psycholeptique dont  Des illusions sensorielles
l'effet est essentiellement hypnotique. On y trouve  Des hallucinations
les Lycoperdons. ;
 Une sensation de mort imminente
 Les champignons à action psychodysleptique ou
 Une réémergence de souvenirs oubliés
champignons hallucinogènes qui appartiennent
aux stropharia, conocybe et psilocybe. Leur effet  De la peur, des angoisses, de la tristesse, de la paranoïa, etc.
est anxiolytique et hallucinogène.
Cocaïne
La cocaïne est un psychostimulant qui peut provoquer
une forte dépendance. La cocaïne se présente
généralement sous la forme d’une fine poudre
blanche, cristalline et sans odeur. Elle est extraite des
feuilles de cocaïer.
 Contraction des vaisseaux sanguins
 Tissus insuffisamment irrigués = manque d’oxygène = nécrose (cloison nasale avec des
lésions perforante chez les usagers réguliers)
 Trouble du rythme cardiaque  accident cardiaque
 Trouble psychique, grande instabilité d’humeur, des délires paranoïdes ou des attaques
de panique
 Augmentation de l’activité psychique par conséquent : des insomnies, des pertes de la
mémoire et des phases d’excitation
 En cas d’inhibition  actes de violences, agressions sexuelles, dépenses compulsives
Exposé : Drogues illicites
Crack (dérivé
de la cocaïne)
Le crack est une substance psychoactive qui se trouve
être sous forme de petits cailloux. Ce dernier se
compose de cocaïne, de bicarbonate de soude et/ou
d’ammoniac.
A noter que l’origine de son nom est du par le
réchauffement de la substance qui outre de produire
de la fumée produit également le craquement des
petits cailloux, d’où son nom « crack ».
Ecstasy
(Comprimé, gélule, poudre)
Comprimés de couleurs et de formes variées ornés
d’un motif ou d’un logos.
LSD
(substance
hallucinogène)














Contenu des comprimés :

 9 fois sur 10 molécules

o D’amphétaminiques (85% des cas)

 Caféine

 Médicaments

 Sucres

 Liants divers

 7% des comprimés vendus comme

o Ecstasy ne contiennent en réalité

o pas d’MDMA

o (méthylènedioxymétamphétamine)






Cette substance est synthétisée à partir de l’acide 
lysergique, qui lui est produit par un champignon 
(l’ergot de seigle).


Snifer  transmission des hépatites B et C
En cas d’injection (matériel partagé)  transmission du SIDA, des hépatites B et C
Etat dépressif
Dommages rapides sur le cerveau
Graves altérations des voies respiratoires
Des arrêts respiratoires et/ou cardiaques  entraîner la mort
Etats d’épuisement physique et psychique avec une altération de l’état général
Lésions cutanées (mains et lèvres) liées aux pratiques de consommations
Créer une forte dépendance psychique et une neurotoxicité (dégénérescence des
neurones) très importante
Difficulté d’arrêter
Sensation d’angoisse
Incapacité total à communiquer
Nausées
Troubles digestifs
Sueurs
Hyperthermie
Maux de tête
Irritabilité} si consommation régulière
Troubles neuropsychiatriques (angoisses, hallucinations)
Troubles digestifs
Amaigrissement} si consommation régulière
Hyperthermie
Perte de connaissance
Dépendance psychique
Dépressions grave nécessitant un traitement médical} si usage intensif
Lésions de cellules nerveuses possibles (on ne sait pas à ce jour si elles sont réversibles)
Maladies dégénératives
Maladies responsables de dépressions
Arythmies cardiaque} rares
Décès par hyperthermie} rares
Modifications sensorielles intenses
Provoque des hallucinations
Perte de sens des réalités
Peut provoquer un état confusionnel accompagné d’angoisse, de crises de panique, de
phobies, de bouffées délirantes.
Exposé : Drogues illicites
Ketamine
(substance
hallucinogène)
Plantes
psychotropes
 Effets peut persister des jours après la prise de la substance.
Aussi appelé chlorhydrate de kétamine est utilisé en  Engourdissement avec perte du sens de l’espace
France afin de pratiquer des anesthésies humaines et  Sentiment de dissociation entre le corps et l’esprit
vétérinaires.
 Des brulures
 Chute
 Perte de connaissance
 Trouble psychiques et neurologiques
On utilise généralement le terme de plante  Augmentation légère de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle
psychotrope, plante hallucinogène, ou plante de  Augmentation de la transpiration et de la salivation
vision, pour décrire des plantes produisant des  Mydriase importante (augmentation du diamètre de la pupille)
changements dans les domaines de la pensée, de la
perception et/ou de l'humeur chez ceux qui les
utilisent.
 Les plantes à mescaline ou cactus hallucinogènes
(peyotl)
 Les solanacées (datura, belladone, mandragore, etc.)
 L’ayahuasca
 L'iboga
Exposé : Drogues illicites
Téléchargement
Explore flashcards