Est-ce que le bénéfice sur la mortalité est trop beau pour être vrai

publicité
Est-ce que le bénéfice sur la mortalité est trop beau pour être vrai ?
1. Comment expliquer une telle diminution de mortalité alors qu’il n’y a pas de
réduction significative des infarctus du myocarde ni de diminution des accidents
vasculaires cérébraux ?
Réponse 1 :
L’effet positif par la diminution de la mortalité une diminution de la mortalité
cardio-vasculaire qui observé des le premier trimestre du suivi chez des
patients recevant les thérapeutiques usuelles pour les autres facteurs de risque
cardiovasculaire
2. Quelle est la part de la réduction de la mortalité observée qui peut être attribuée
à une diminution modeste, mais simultanée, de plusieurs facteurs de risque
(HbA1c, poids corporel, tour de taille, pression artérielle, acide urique) ?
Réponse 2 :
La réduction de la mortalité bien que modeste a un rapport avec une réduction
de l’HbA1c de l’ordre de 0.4 % au cours du suivi ainsi qu’une perte pondérale de
3 %.il ya également une diminution respectivement de 4 et 2 mm de la tension
artérielle systolique et diastolique sous empagliflozine.
3. La réduction de mortalité observée précocement peut-elle s’expliquer, et pour
quelle part, par l’effet diurétique osmotique et une diminution des risques liés à
l’insuffisance cardiaque (diminution des hospitalisations de 35 %) ?
Réponse 3 :
La diminution du taux d’hospitalisations (35%) pour insuffisance cardiaque laisse
à supposer que l’augmentation de la diurèse consécutive a la prise d’un
inhibiteur du SGLT-2 pourrait avoir un rôle.
4. Faut-il faire appel à un autre mécanisme encore inconnu, comme par exemple,
un effet anti-arythmique (éventuellement suggéré par la diminution notable des
morts subites) ?
Réponse 4 :
Oui, d’autre mécanismes inconnus doivent être exploré (cardiovasculaires
hémodynamiques et organiques)
5. La protection observée avec l’empagliflozine dans EMPA-REG OUTCOME estelle spécifique à ce médicament ou s’agit-il d’un effet de classe partagé par les
autres inhibiteurs des SGLT2 (ceux-ci sont actuellement testés dans d’autres
essais toujours en cours) ?
Réponse 5 :
L’étude EMPA-REG OUTCOME a certes prouvée le bénéfice de l’enpaglyflozin
mais les autres classes d’inhibiteurs des SGLT2 sont a l’essai, il serait donc
prématuré de conclure une spécificité de l’empaglyflozin
6. Les résultats bénéfiques observés en prévention secondaire dans EMPA-REG
OUTCOME pourraient-ils être également observés dans une population
diabétique de type 2 à un stade plus précoce de la maladie, en prévention
primaire ?
Réponse 6 :
Non ! L’étude a inclus uniquement des patients avec un risque cardio-vasculaire
élève et ces résultats ne peuvent donc pas être extrapoles a l’ensemble de la
population diabétique.
7. Comment expliquer qu’il n’y a aucune différence observée entre les deux doses
d’empagliflozine testées, 10 et 25 mg par jour et quelle est l’avenir de la dose
de 25 mg ?
Réponse 7 :
Les résultats du bénéfice cardiovasculaires sont quasi identiques chez les
patients traités par E 10 et E 25 analysés séparément comparés au placebo. En
conclusion il n’est pas nécessaire de majorer la dose, la dose de 25 mg sera
certainement abandonnée
8. Comme l’effet observé ne peut s’expliquer par la faible diminution d’HbA1c
(semblable diminution a montré une non-infériorité mais pas de supériorité dans
trois essais avec des inhibiteurs de la DPP-4), la perspective n’est-elle pas
d’explorer rapidement les effets protecteurs de l’empagliflozine dans une
population non diabétique à haut risque cardiovasculaire, en particulier chez des
patients avec une insuffisance cardiaque ?
Réponse 8 :
A l’origine Les SGLT-2 inhibiteurs sont une nouvelle classe d’agents anti
hyperglycémiants qui, par leur action glucoretique, améliore le contrôle du
diabète.
Par leur mécanisme à cible rénale, ils amènent, en parallèle, une perte
pondérale et une réduction de la pression artérielle.
Tout ces bénéfices n’ont été décris que les diabétiques type 2 à haut risque
cardiovasculaire. L’exploration de ces bénéfices cardiovasculaire chez des
patients non diabétique avec insuffisance cardiaque peut être intéressante.
Téléchargement
Random flashcards

amour

– Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

– Cartes Jule EDOH

Créer des cartes mémoire