Telechargé par Aurora ஜ

Pharmacocinétique chez le sujet agé EMC

publicité
Série « pneumologie de la personne âgée »
Coordonnée par Vincent Niname
Pharmacocinétique chez le sujet âgé
F. Péhourcq, M. Molimard
Résumé
Les changements physiologiques qui interviennent chez le sujet
âgé de plus de 65 ans sont à l’origine de modifications de la
pharmacocinétique des médicaments. Chez le sujet âgé ne présentant aucune pathologie particulière, ces variations pharmacocinétiques peuvent concerner l’absorption, la distribution, le
métabolisme et l’excrétion des médicaments. Parmi ces différentes étapes pharmacocinétiques celle qui est le plus modifiée par
l’âge est l’excrétion rénale, conséquence de l’altération physiologique de la fonction rénale chez le sujet âgé. On observe donc
une diminution de la clairance rénale qui concernera les médicaments dont le rein est la principale voie d’élimination. Les
variations des paramètres pharmacocinétiques d’un médicament
nécessitent son ajustement posologique afin d’éviter des phénomènes de toxicité ou au contraire une inefficacité thérapeutique.
D’une manière générale, la posologie doit être réduite chez le
sujet âgé du fait d’une diminution de nombreuses fonctions organiques.
Mots-clés : Pharmacocinétique v Sujet âgé.
Département de Pharmacologie, CHU Pellegrin-Carreire, Bordeaux.
Tirés à part : M. Molimard
Département de Pharmacologie, CHU Pellegrin Carreire,
330076 Bordeaux Cedex.
[email protected]
Réception version princeps à la Revue : 12.06.2001.
Retour aux auteurs pour révision : 13.08.2001.
Réception 1ère version révisée : 12.10.2001.
Acceptation définitive : 22.10.2001.
Rev Mal Respir 2002 ; 19 : 356-62
Rev Mal Respir 2002 ; 19 : 356-62
© 2020 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. - Document téléchargé le 31/03/2020 Il est interdit et illégal de diffuser ce document.
© SPLF, Paris, 2002
8S25
F. Péhourcq, M. Molimard
Introduction
Pharmacokinetics in the elderly
F. Péhourcq, M. Molimard
Summary
Physiological changes that occur in the aging process may
directly affect drug pharmacokinetics. In the absence of disease
or other pathologic conditions, age-related changes in pharmacokinetics principally affect drug absorption, distribution, metabolism or elimination. One factor that does change consistently
with age is renal clearance, consequently a common pharmacokinetic change is reduced drug clearance, especially for drugs
excreted largely unchanged by the kidneys. Alteration of the
pharmacokinetics of drugs in the elderly may necessitate adjustment of dosages to prevent toxicity or inadequate therapy.
As a broad generalization, dosage should be reduced in elderly
patients, reflecting the general decline in body function with age.
Key-words: Pharmacokinetics v Elderly.
Les effets pharmacologiques observés chez le sujet âgé
peuvent être très différents de ceux mis en évidence avec la
même dose chez un sujet plus jeune de même sexe et de poids
comparable. Ces changements peuvent être dus à des modifications d’ordre pharmacocinétique ou pharmacodynamique.
L’âge en dehors de toute pathologie peut intervenir sur les
paramètres contrôlant la pharmacocinétique et donc sur la
concentration des médicaments. En effet, toutes les étapes du
devenir du médicament dans l’organisme : l’absorption, la distribution, le métabolisme et l’élimination peuvent être
influencées par le vieillissement. Ces changements font que les
personnes âgées sont plus exposés aux effets indésirables des
médicaments notamment lors d’administrations chroniques.
Pourtant la pharmacocinétique des médicaments dans les dossiers d’autorisation de mise sur le marché est le plus souvent
réalisée chez des sujets jeunes. Les recherches de pharmacologie clinique depuis de nombreuses années ont apporté bon
nombre d’éléments permettant une utilisation plus rationnelle
des médicaments chez les personnes de plus de 65 ans.
Absorption
D’une manière générale, l’absorption des médicaments
est peu modifiée chez le sujet âgé dont l’état de la muqueuse
gastrique est non altérée par rapport à l’adulte [1]. Cependant,
il est indispensable de considérer les modifications physiologiques dues à l’âge rencontrées au cours du phénomène
d’absorption (tableau I), ces dernières étant susceptibles de
modifier la pharmacocinétique de certains médicaments.
Tableau I.
Principales modifications physiologiques dues à l’âge pouvant
modifier la pharmacocinétique.
Absorption
Diminution de la sécrétion acide gastrique
Diminution de la vitesse de vidange gastrique
Diminution de la motilité gastrointestinale
Diminution du débit sanguin
Diminution de la surface d’absorption
Distribution
Diminution de la masse corporelle
Diminution de l’eau corporelle
Diminution de l’albuminémie
Diminution de la vascularisation tissulaire
Augmentation relative de la masse graisseuse
Augmentation de α1-glycoprotéine acide
Métabolisme
Diminution de la masse hépatique
Diminution du flux sanguin hépatique
Diminution du pouvoir métabolique hépatique
Excretion
8S26
Diminution du flux sanguin rénal
Rev Mal Respir 2002 ; 19 : 356-62
Diminution de la filtration glomérulaire
[email protected]
Diminution de la fonction tubulaire
Rev Mal Respir 2002 ; 19 : 356-62
© 2020 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. - Document téléchargé le 31/03/2020 Il est interdit et illégal de diffuser ce document.
Pharmacocinétique chez le sujet âgé
La valeur du pH gastrique augmente en raison d’une
diminution de la sécrétion acide. Ce changement de pH peut
entraîner une modification de la dissolution de la forme galénique, de l’état d’ionisation et de la solubilité de certaines
molécules en particulier celles ayant des propriétés basiques
[2].
La vidange gastrique, la motilité intestinale et le débit
sanguin diminuent en fonction de l’âge. Des auteurs [3] ont
montré que la diminution de la vidange gastrique peut modifier d’un facteur 3 la biodisponibilité orale de la L-dopa chez
des sujets âgés parkinsoniens dans le sens d’une augmentation.
L’augmentation de l’absorption de la L-dopa est aussi due à
une diminution de l’activité de la dopa décarboxylase périphérique de la muqueuse gastrique chez le sujet âgé [4].
L’augmentation de la quantité absorbée peut s’observer
pour les médicaments qui ont un effet de premier passage
important. Castelden et coll. [5, 6] ont montré que chez le
sujet âgé la biodisponibilité orale du propranolol était très
augmentée du fait de la diminution de l’effet de premier passage hépatique. Ce phénomène ne s’explique pas par une
modification du processus de résorption (vitesse de passage et
quantité globale résorbée restant les mêmes) mais par un ralentissement du métabolisme.
En général, le changement pharmacocinétique se situe
plutôt au niveau de la vitesse d’absorption plutôt que de la
quantité absorbée. La vitesse d’absorption est appréciée sur la
courbe pharmacocinétique par la valeur du tmax (temps
observé au pic de concentration Cmax). Chez le sujet âgé, on
observe pour certains médicaments, tels que la digoxine, le
chlordiazépoxide ou le nitrazépam, une valeur de tmax allongée, témoin d’une absorption ralentie [7].
Il faut aussi souligner que les formes pharmaceutiques
solides se délitent lentement et de manière souvent incomplète
chez le sujet âgé, ce qui limite la phase d’absorption. Les formes
pharmaceutiques liquides semblent mieux indiquées.
Autres voies d’administration :
phénomène de résorption
Les autres voies d’administration ont été moins étudiées
chez le sujet âgé. Néanmoins, il a été montré une diminution
de la résorption d’antibiotiques de la classe des β-lactamines
(pénicillines et céphalosporines) après injection intramusculaire chez le sujet âgé [8, 9]. Ceci pose le problème de l’efficacité
d’une antibiothérapie prescrite sur plusieurs jours [10].
En conclusion, prévoir la résorption d’un médicament
chez la personne âgée est difficile. La résorption dépend du
médicament lui-même, c’est-à-dire de sa forme galénique et
des propriétés physicochimiques, et des nombreux facteurs
physiologiques qui sont modifiés avec l’âge.
Distribution
Il est indispensable pour la majorité des médicaments de
quitter le compartiment sanguin pour être distribué dans des
compartiments tissulaires où se situent leurs sites d’action.
Cette distribution est appréciée quantitativement par le
volume apparent de distribution (V), qui peut être modifié en
fonction de l’âge.
Le volume dans lequel le médicament va se répartir peut
être modifié pour plusieurs raisons. Parmi les plus importantes, on note une augmentation de la masse graisseuse au détriment de la masse musculaire, une diminution de l’eau corporelle totale, une diminution de la perfusion sanguine des tissus
et aussi une modification de la liaison aux protéines plasmatiques (tableau I).
Modifications des différents compartiments
tissulaires de l’organisme
et de leur perfusion sanguine
L’augmentation de la masse graisseuse au détriment de la
masse musculaire entraîne d’une manière générale une augmentation du volume de distribution des molécules lipophiles
et une diminution du volume de distribution des molécules
hydrophiles [11]. Ainsi, les molécules très lipophiles telles que
la thiopental ou les antidépresseurs tricycliques auront chez le
sujet âgé des volumes de distribution plus grands du fait de leur
répartition plus importante dans les graisses [12, 13]. A
l’opposé, les molécules plus hydrophiles telles que le paracétamol ont un plus petit volume de distribution [14]. Ces variations du volume de distribution peuvent être à l’origine de
modifications de la demi-vie d’élimination (t1/2) du médicament à condition que la clairance totale (Cl) chez le sujet âgé
varie dans le même sens.
La cinétique de répartition dans ces différents compartiments va être modifiée par la diminution du débit cardiaque
estimée de 1 % par an au delà de 30 ans, et donc par la
diminution de la perfusion des organes. Ainsi, le temps de
transport à l’organe cible ou au compartiment de stockage peut
être diminué ce qui peut se traduire par un délai d’action
prolongé voir dans le cas de redistribution vers un troisième
compartiment par une durée d’action également prolongée.
Ce phénomène peut expliquer la nécessité de donner des doses
d’induction plus faibles lors d’une anesthésie [12].
Modification de la fixation
aux protéines plasmatiques
Le pourcentage de liaison d’un médicament aux protéines plasmatiques est un facteur déterminant dans l’intensité de
son action pharmacologique. En effet, seule la concentration
libre se répartie dans les tissus principalement par un phénomène de diffusion passive, elle est donc la seule forme active
pharmacologiquement [15].
Pour les raisons précédement citées, il serait plus judicieux de considérer la concentration libre d’un médicament
pour apprécier son efficacité et sa toxicité. Mais de manière
générale, les fourchettes thérapeutiques sont établies à partir
des mesures de concentrations totales en médicament. Ceci est
© SPLF, Paris, 2002
© 2020 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. - Document téléchargé le 31/03/2020 Il est interdit et illégal de diffuser ce document.
8S27
F. Péhourcq, M. Molimard
souvent suffisant dans le cadre du suivi thérapeutique, la
mesure de la concentration libre n’est justifiée que dans le cas
de médicaments très liés aux protéines plasmatiques (pourcentage de liaison supérieur à 90 % [1]) ou quand la liaison varie
en fonction de la concentration. La liaison peut aussi être
modifiée dans certains états pathologiques (ex : insuffisance
hépatocellulaire, insuffisance rénale), au cours d’interactions
médicamenteuses ou encore en fonction de l’âge [16]. De plus,
les médicaments sont liés de manière différente tant sur le plan
qualitatif que quantitatif suivant que ce sont des molécules à
caractère acide ou basique.
Nature des protéines plasmatiques fixatrices
et leurs modifications chez le sujet âgé
Les médicaments peuvent se lier réversiblement sur différentes protéines : l’albumine, l’α1-glycoprotéine acide, les α,
β et γ globulines et les lipoprotéines. Chez le sujet âgé, la
concentration en protéines totales ne varient que légèrement
mais la répartition peut être différente.
L’albumine, protéine de gros poids moléculaire
(67 000 Da) est quantitativement la plus répandue dans le
plasma. Elle est capable de lier les médicaments acides et basiques sur des sites de liaisons spécifiques et différents. Les médicaments acides, porteurs de charges négatives au pH plasmatique se lient par des forces de nature électrostatique sur un
nombre réduit de sites de haute affinité et saturables. Par
contre, les molécules neutres et basiques se lient sur des sites de
nature différente et en plus grand nombre par l’intermédiaire
de liaisons hydrophobes [17].
La concentration en sérum albumine est plus faible de
19 % chez le sujet âgé que chez l’adulte. Cette hypoalbuminémie est due à une diminution de la fonction rénale et de la
capacité de synthèse protidique du foie [18]. Les taux de sérum
albumine peuvent être aussi plus faibles du fait d’une malnutrition. Par voie de conséquence, le pourcentage de fixation des
médicaments à cette protéine est plus faible. Cette hypoalbuminémie touche plus particulièrement la liaison des médicaments acides, qui ont un liaison diminuée de 12,5 % en
moyenne [18].
L’α1-glycoprotéine acide lie préférentiellement les molécules de nature basique c’est à dire chargées positivement au
pH plasmatique. De nombreux médicaments, tels que le propranolol, l’imipramine la carbamazépine et le vérapamil se
lient avec une affinité importante à cette protéine [16]. Mais,
les concentrations plasmatiques en α1-glycoprotéine acide
étant beaucoup plus faibles que celles de l’albumine, la capacité
totale de fixation sur cette protéine des molécules basiques est
faible et saturable aux concentrations thérapeutiques. Ces
molécules basiques se lient donc aussi à l’albumine sur des sites
en grand nombre et spécifiques.
Le rôle biologique de l’α1-glycoprotéine acide est encore
mal défini, cette protéine augmente dans certains états tels que
les traumatismes, les infections en particulier myocardiques,
les cancers, les phénomènes inflammatoires et même le stress.
8S28
On peut donc s’attendre à une augmentation de cette protéine
chez le sujet âgé et donc à une augmentation de la liaison des
médicaments basiques, mais cette modification reste faible et
sans grande conséquence [19].
Les lipoprotéines lient des molécules lipophiles neutres et
basiques, telles que la quinidine, l’amitriptyline et le diltiazem.
Il a été montré que les lipoprotéines lient certaines molécules
quand les autres protéines sont saturées [16]. Les taux de ces
protéines (VLDL, LDL et HDL) augmentent avec l’âge. Mais
leur rôle étant moins important quantitativement que celui de
l’albumine et de l’α1-glycoprotéine acide, leurs variations ont
peu ou pas de répercussion sur la pharmacocinétique des médicaments qui leur sont liés.
En conclusion, les protéines plasmatiques capables de lier
les médicaments sont nombreuses et de nature très différentes.
Tandis que les molécules à caractère acide se fixent essentiellement à l’albumine, les médicaments neutres ou basiques de
fixent à différents types de protéines. En conséquence, chez le
sujet âgé, la liaison aux protéines plasmatiques peut être diminuée, pour des médicaments acides très liés, tels que les céphalosporines ou les antiinflammatoires ou globalement inchangée.
L’augmentation de la fraction libre plasmatique (fu)
entraîne :
– une diminution transitoire de la concentration plasmatique
totale ;
– une augmentation probable des concentrations tissulaires ;
– une modification du volume de distribution qui peut être à
l’origine d’une majoration des effets thérapeutiques ou de
l’apparition de phénomènes toxiques.
Il faut donc souligner l’influence de la fixation protéique
sur la valeur du volume apparent de distribution.
Modification de la fixation protéique
et modification du volume de distributions
D’une manière générale, le volume de distribution d’un
médicament dépend de ses caractéristiques physicochimiques
et de sa liaison aux protéines plasmatiques et tissulaires.
Les molécules ayant un caractère hydrophile seront préférentiellement confinées dans le compartiment sanguin et les
liquides interstitiels. Une diminution de leur liaison plasmatique ne modifiera pas significativement la distribution de tels
médicaments. Par contre, les molécules lipophiles traversent
facilement les membranes biologiques et ont de grand volume
de distribution d’autant plus important que leur liaison tissulaire est importante. Certains médicaments, comme l’amiodarone, la digoxine et les antidépresseurs tricycliques entrent
dans cette catégorie. Mais le changement de leur volume de
distribution est plutôt dû au modification des compartiments
tissulaires qu’à la diminution de la fixation plasmatique chez le
sujet âgé.
En conclusion, plusieurs auteurs s’accordent pour dire
que le changement induit par l’âge dans la composition des
compartiments tissulaires joue un rôle plus important dans la
Rev Mal Respir 2002 ; 19 : 356-62
© 2020 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. - Document téléchargé le 31/03/2020 Il est interdit et illégal de diffuser ce document.
Pharmacocinétique chez le sujet âgé
valeur du volume apparent de distribution que les modifications de la fixation plasmatique [19, 20].
Les conséquences cliniques de la modification de la
liaison plasmatique dépendent à la fois de l’intensité de cette
liaison et de la pharmacocinétique du médicament concerné,
en particulier de son index thérapeutique. Pour simplifier, on
peut dire que la modification de la liaison plasmatique pourrait
avoir un impact pour les médicaments très liés aux protéines
plasmatiques et ayant un index thérapeutique étroit.
Métabolisation
Certains médicaments sont métabolisés en proportion
importante, en conséquence, toutes les modifications physiologiques de la fonction hépatique dues à l’âge seront susceptibles d’avoir des répercussion sur leur métabolisation. En fonction de l’âge, on observe une diminution de la masse
hépatique, du flux sanguin hépatique et du pouvoir métabolique hépatique (tableau I). Globalement le métabolisme hépatique diminue d’environ 30 % après 70 ans [21].
Le flux sanguin hépatique diminue de 0,3 % à 1,5 % par
an à partir de 25 ans. Théoriquement, les médicaments les plus
concernés sont ceux dont la clairance hépatique intrinsèque est
élevée tels que la morphine, les béta-bloquants, le vérapamil,
etc. Pour de tels composés, la clairance hépatique évolue dans
le même sens que le débit sanguin hépatique [22].
Les voies métaboliques de phase I, en particulier les réactions d’oxydation sont les plus touchées avec l’âge en raison de
la diminution de l’activité des enzymes microsomiales et en
particulier du cytochrome P450. L’antipyrine, molécule à faible coefficient d’extraction et à clairance presque totalement
métabolique, renseigne sur la capacité des mécanismes oxydatifs. Donc, le ralentissement de ces réactions métaboliques
peut être mis en parallèle avec la diminution de la clairance à
l’antipyrine chez les sujets âgés [23]. La déméthylation, réaction de phase I, est concernée par cette modification. La thioridazine, neuroleptique de la famille des phénothiazines, passe
par cette voie métabolique et a donc une clairance métabolique
diminuée. Il est recommandé de donner des doses moindres de
ce médicament chez le sujet âgé pour éviter des concentrations
trop élevées source d’effets secondaires plus importants [24].
La désipramine du fait d’un ralentissement de la voie de déméthylation a elle aussi une clairance ralentie et par voie de conséquence une demi-vie plus longue chez le sujet âgé [25].
Peu ou pas de changement sont observés dans les processus de conjugaison, biotransformations de phase II [26]. Le
paracétamol, par exemple, est conjugé par glycurono et sulfoconjugaison et aucun changement n’a été observé avec l’âge
[27]. Il n’est pas nécessaire de modifier la posologie du paracétamol chez le sujet âgé, aucun phénomène d’accumulation
n’est observé après administration en chronique pendant 1
semaine [28].
Une diminution du métabolisme dans son intensité peut
avoir une conséquence directe sur la biodisponibilité d’un
médicament ayant un effet de premier passage hépatique
important. En effet, si le métabolisme est saturé, la biodisponibilité augmente et des phénomènes de toxicité peuvent
apparaître en raison d’une plus grande concentration circulante en principe actif. C’est le cas par exemple du propranolol
[6], du métoprolol [29] ou de la lidocaïne [30]. Les auteurs de
ces études ont soulignés que chez le sujet âgé la diminution de
l’effet de premier passage hépatique peut avoir des conséquences cliniques qui imposent de diminuer les doses des médicaments pour lesquels cet effet est important.
À partir d’études faites chez l’animal, il a été évoqué le fait
que les enzymes microsomiales répondaient moins bien au
phénomène d’induction enzymatique en fonction de l’âge
[31]. Il semble que ceci soit vrai pour beaucoup de médicaments mais avec toutefois des exceptions. L’effet inducteur
enzymatique du tabac a une influence beaucoup plus grande
sur la clairance du propranolol chez des sujets d’âge compris
entre 40 et 57 ans que chez des sujets de plus de 60 ans
(37,9 ± 1,89 ml/h/kg versus 29,6 ± 3,16 ml/h/kg) [32]. De la
même façon, l’effet inducteur de la rifampicine est dépendant
de l’âge [33]. Par contre, l’effet inducteur du tabac est le même
en termes d’augmentation de la clairance de la théophylline
(substrat du cytochrome P-448) chez les sujets fumeurs jeunes
et âgés [34].
En ce qui concerne le phénomène d’inhibition enzymatique, quelques études sont consacrées à un inhibiteur enzymatique puissant la cimétidine [35, 36]. Elles montrent que l’effet
inhibiteur enzymatique de ce médicament est indépendant de
l’âge tant sur le plan quantitatif que qualitatif.
Élimination
Tous les composés hydrosolubles sont éliminés par voie
rénale, c’est-à-dire la molécule parent et les métabolites. Pour
les médicaments très éliminés par voie rénale (> 60 % de la
dose administrée), une diminution de la capacité rénale peut
considérablement modifier leur pharmacocinétique.
Le flux sanguin rénal diminue avec l’âge d’environ 1 %
par an à partir de 50 ans. En dehors de toute pathologie spécifique, une diminution de la filtration glomérulaire en fonction
de l’âge est normale [37]. On observe aussi une perte de la
fonction tubulaire et une diminution de la capacité de réabsorption (tableau I). La mesure de la clairance à la créatinine est
un bon paramètre pour estimer l’état fonctionnel du rein en
terme de capacité d’élimination ; l’ajustement posologique de
médicaments éliminés essentiellement par voie rénale se fait à
l’aide de ce paramètre. La clairance rénale et donc, la clairance
totale de médicaments essentiellement éliminés par le rein sont
diminuées en fonction de l’âge proportionnellement à la diminution de la clairance de la créatinine. Parallèlement, on
observe un allongement de la demi-vie d’élimination et une
© SPLF, Paris, 2002
© 2020 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. - Document téléchargé le 31/03/2020 Il est interdit et illégal de diffuser ce document.
8S29
F. Péhourcq, M. Molimard
Tableau II.
Exemples de modifications de paramètres pharmacocinétiques chez le sujet âgé et conséquences pratiques pour le traitement des affections
respiratoires.
Classe pharmacologique
Modifications pharmacocinétiques
Modifications posologiques
Réf.
Antibiotiques
— Quinolones
— Macrolides
—
Céphalosporines
ciprofloxacine
# ASC et Cmax
aucune
42, 43, 44
lévofloxacine
# t1/2
& dose, suivant Clcréat
42, 43, 44
ofloxacine
# t1/2
& dose, suivant Clcréat
42, 43, 44
josamycine
# t1/2
& dose et fréquence
45
roxithromycine
saturation de la liaison sur α1-GPA
aucune
46
céfotaxime
# t1/2
& dose
47
ceftazidime
# t1/2
& dose de moitié
48
isoniazide
& Cl # t½
(pour acétyleur lent)
& dose
49, 50
rifampicine
métabolisme non modifié
aucune
51
bambutérol
# ASC
& dose de 50 %
52
théophylline
& ClH
& dose
53
Antituberculeux
Antiasthmatiques
Clcréat : clairance de la créatinine
α1-GPA : α1-glycoprotéine acide
ASC : aire sous la courbe
ClH : clairance hépatique.
augmentation des concentrations à l’équilibre (Css) [38]. C’est
le cas par exemple de la digoxine, médicament très souvent
prescrit chez le sujet âgé. Sa voie principale d’élimination étant
le rein, sa clairance est diminuée chez le sujet âgé et donc il faut
éviter les risques d’accumulation conduisant à une toxicité.
Cette règle d’adaptation de posologie doit être d’autant plus
respectée que la digoxine a un index thérapeutique étroit.
Pour ces médicaments dont la clairance rénale est prépondérante dans la clairance totale, on peut établir des corrélations entre la clairance totale et la clairance de la créatinine.
Le métabolisme hépatique conduit à la formation de
composés hydrosolubles éliminés par voie urinaire. Quand la
fonction rénale est diminuée, l’élimination de ces métabolites
est entravée et leur accumulation peut conduire à des effets non
souhaités voire toxiques. De nombreux médicaments produisent des métabolites qui ont des propriétés pharmacologiques
voisines de la molécule parent, ceci est le cas du métabolite
acétylé de l’acébutolol ou hydroxylé de la phénytoïne [39].
L’hydroxynortriptyline et l’hydroxydésipramine, métabolites
respectifs de la nortriptyline et de la désipramine ont des propriétés cardiotoxiques et peuvent s’accumuler chez le sujet âgé
[40]. Le rapport entre hydroxynortriptyline et nortriptyline est
plus élevé d’un facteur 2 chez le sujet de plus de 60 ans que chez
le sujet jeune et il est bien corrélé à la clairance à la créatinine.
Conclusion
La population de sujets de plus de 65 ans en constante
augmentation dans le monde consomme un nombre impor8S30
tant de médicaments de différentes classes pharmacologiques
[41]. Il apparaît donc essentiel de connaître le comportement
pharmacocinétique et métabolique d’un médicament administré à un sujet âgé en vue de son adaptation posologique. La
connaissance des modifications des paramètres pharmacocinétiques permettra de définir la dose et l’intervalle entre les prises
de façon à minimiser le risque de toxicité (tableau II). Mais, il
est souvent difficile de définir une dose personnalisée pour
chaque sujet en tenant compte à la fois des changements pharmacocinétiques et des nombreux médicaments associés à l’origine d’intéractions médicamenteuses. L’attitude générale
consiste à donner des doses plus faibles que chez le sujet jeune
en surveillant éventuellement les concentrations plasmatiques
pour éviter l’accumulation de substances à index thérapeutique étroit. Mais, il ne faut pas considérer que l’aspect pharmacocinétique, car les modifications de la réponse pharmacologique à un traitement chez le sujet âgé peuvent être dues aussi à
des changements du nombre des récepteurs, de leur affinité et
de leur efficacité. Ces modifications pharmacodynamiques
sont dans certains cas aussi importantes voire plus que les
variations pharmacocinétiques.
Références
1
Rowland M, Tozer TN : Clinical Pharmacokinetics Concepts and Applications. Third Edition : Lippincott Williams & Wilkins. 1995 : 230-47.
Rev Mal Respir 2002 ; 19 : 356-62
© 2020 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. - Document téléchargé le 31/03/2020 Il est interdit et illégal de diffuser ce document.
Pharmacocinétique chez le sujet âgé
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
Hämmerlein A, Derendorf H, Lowenthal DT : Pharmacokinetic and
pharmacodynamic changes in the elderly. Clin Pharmacokinet 1998 ;
35 : 49-64.
Evans MA, Triggs EJ, Broe GA, Saines N : Systemic activity of orally
administered L-dopa in the elderly Parkinson patient. Eur J Clin Pharmacol 1980 ; 17 : 215-21.
Evans MA, Broe GA, Triggs EJ, Cheung M, Creasey H, Paull PD :
Gastric emptying rate and the systemic availability of levodopa in the
elderly parkinsonian patient. Neurology 1981 ; 31 : 1288-94.
Castelden CM, George CF, Short MD : Contribution of individual
differences in gastric emptying to variability in plasma propranolol
concentrations. Br J Clin Pharmacol 1978 ; 5 : 121-2.
Castelden CM, George CF : The effect of ageing on the hepatic clearance of propranolol. Br J Clin Pharmacol 1979 ; 7 : 49-54.
Guillet PH, Piette F : Pharmacologie du sujet âgé. Rev Prat 1986 ; 36 :
581-92.
Collart P, Poitevin M, Milonanovic A, Herlin A, Durel J : Kinetic study
of serum penicillin concentrations after single doses of benzathine and
benthamine penicillins in young and old people. Br J Vener Dis 1980 ;
56 : 355-62.
Douglas J, Bax R, Munro J : The pharmacokinetics of cefuroxime in the
elderly. J Antimicrob Chemother 1980 ; 6 : 543-9.
Phillips S, Bararaman-Phillips J : The use of intramuscular cefoperazone
versus intramuscular ceftriaxone in patients with nursing-home acquired pneumonia. J Am Geriatr Soc 1993 ;4 : 1071-4.
Lowenthal D : Clinical pharmacology. In : Abrams W. Berkow R.
editor. Merck manual of geriatrics. Rahway (NJ) : Merck & Co Inc,
1990.
Christensen JH, Andreasen F, Jansen JA : Pharmacokinetics and pharmacodynamics of thiopentone. Anesthesia 1982 ; 37 : 398-404.
Schulz P, Turner-Tamiyasu K, Smith G, Giacomini KM, Blaschket F :
Amitriptyline disposition in young and elderly normal men. Clin Pharmacol Ther 1983 ; 33 : 360-6.
Divoll M, Abernethy DR, Ameer B, Greenblatt DJ : Acetaminophen
kinetics in the elderly. Clin Pharmacol Ther 1987 ; 31 : 611-4.
Wright JD, Boudinot FD, Ujhelyi MR : Measurement and analysis of
unbound drug concentrations. Clin Pharmacokinet 1996 ; 30 : 445-62.
Grandison MK, Boudinot FD : Age-related changes in protein binding
of drugs. Clin Pharmacokinet 2000 ; 38 : 271-90.
Iwatsuru M, Nishigori H, Maruyama K : The classification of drugs on
the basis of the drug-binding site on human serum albumin. Chem
Pharma Bull 1982 ; 30 : 4489-93.
Greenblatt DJ : Reduced serum albumin concentration in the elderly : a
report from the Boston Collaborative Drug Surveillance Program. J Am
Geriatr Soc 1979 ; 27 : 20-2.
Cohen JL : Pharmacokinetic changes in aging. Am J Med 1986 ; 16 :
31-8.
Pucino F, Beck CL, Seifert RL, Strommen GL, Sheldon PA, Silbergleit
IL : Pharmacogeriatics. Pharmacotherapy 1985 ; 5 : 314-26.
Sotaniemi EA, Arranto AJ, Pelkonen O, Pasanen M : Age and cytochrome P450-linked drug metabolism in humans : an analysis of 226
subjects with equal histopathologic conditions. Clin Pharmacol Ther
1997 ; 61 : 331-9.
Cusack BJ : Drug metabolism in the elderly. J Clin Pharmacol 1988 ; 28 :
571-6.
Greenblatt DJ, Divoll M, Abernethy DR, Harmatz JS, Shader RI :
Antipyrine kinetics in the elderly : prediction of age-related changes in
benzodiazepine oxidizing capacity. J Pharmacol Exp Ther 1982 ; 220 :
120-6.
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
Cohen BM, Sommer BR : Metabolism of thioridazine in the elderly. J
Clin Psychopharmacol 1988 ; 8 : 336-9.
Abernethy DR, Greenblatt DJ, Shader RI : Imipramine and desipramine disposition in the elderly. J Pharmacol Exp Ther 1985 ; 232 :
183-8.
Greenblatt DJ, Sellers EM, Shader RI : Drug therapy : drug disposition
in old age. N Engl J Med 1982 ; 306 : 1081-8.
Divoll M, Abernethy D, Ameer B, Greenblatt DJ : Acetaminophen
kinetics in the elderly. Clin Pharmacol Ther 1982 ; 31 : 151-6.
Bannwarth B, Pehourcq F, Lagrange F, Matoga M, Maury S, Palisson
M, Le Bars M : Single and multiple dose pharmacokinetics of acetaminophen (paracetamol) in polymedicated very old patients with rheumatic pain. J Rheumatol 2001 ; 28 : 182-4.
Larsson M, Landahl S, Lundborg P, Regardh CG : Pharmacokinetics of
metoprolol in healthy, elderly, non-smoking individuals after a single
dose and two weeks of treatment. Eur J Clin Pharmacol 1984 ; 27 :
217-22.
Cusack B, O’Malley K, Lavan J, Noel J, Kelly JG : Protein binding and
disposition of lignocaine in the elderly. Eur J Clin Pharmacol 1985 ; 29 :
323-9.
Schmucker DL : Aging and drug disposition : An update. Pharmacol Rev
1985 ; 37 : 133-48.
Vestal RE, Wood AJ, Branch RA, Shand DG, Wilkinson GR : Effects of
age and cigarette smoking on propranolol disposition. Clin Pharmacol
Ther 1979 ; 26 : 8-15.
Twum-Barima Y, Finnigan T, Habash AI, Cape RD, Carruthers SG :
Impaired enzyme induction by rifampicin in the elderly. Br J Clin
Pharmacol 1984 ; 17 : 595-7.
Vestal RE, Cusack BJ, Mercer GD, Dawson GW, Park BK : Aging and
drug interactions. I. Effect of cimetidine and smoking on the oxidation
of theophylline and cortisol in healthy men. J Pharmacol Exp Ther
1987 ; 241 : 488-500.
Divoll M, Greenblatt DJ, Abernethy DR, Shader RI : Cimetidine
impairs clearance of antipyrine and desmethyldiazepam in the elderly. J
Am Geriatr Soc 1982 ; 30 : 684-9.
Feely J, Pereira L, Guy E, Hockings N : Factors affecting the response to
inhibition of drug metabolism by cimetidine-dose response and sensitivity of elderly and induced subjects. Br J Clin Pharmacol 1984 ; 17 :
77-81.
Rowe JW, Andres R, Tobin JD, Norris AH, Shock NW : The effect of
age on creatinine clearance in men : a cross-sectional and longitudinal
study. J Gerontol 1976 ; 31 : 155-63.
Crooks J, O’Malley K, Stevenson IH : Pharmacokinetics in the elderly.
Clin Pharmacokinet 1976 ; 1 : 280-96.
Borga O, Hoppel C, Odar-Cederlof I, Garle M : Plasma levels and renal
excretion of phenytoin and its metabolites in patients with renal failure.
Clin Pharmacol Ther 1979 ; 26 : 306-14.
Young RC, Alexopoulos GS, Shamoian CA, Manley MW, Dhar AK,
Kutt H : Plasma 10-hydroxynortriptyline in elderly depressed patients.
Clin Pharmacol Ther 1984 ; 35 : 540.
Crome P, Flanagan RJ : Pharmacokinetic studies in elderly people. Are
they necessary ? Clin Pharmacokinet 1994 ; 26 : 243-7.
Meyers BR, Wilkinson P : Clinical Pharmacokinetics of antibacterial
drugs in the elderly. Implications for selection and dosage. Clin Pharmacokinet 1989 ;17 : 385-95.
Bergan T : Quinolones in the elderly. Drugs 1995 ; 49 : 112-4.
Nicolle LE : Quinolones in the aged. Drugs 1999 ; 58 : 49-51.
Periti P, Mazzei T, Mini E, Novelli A : Clinical pharmacokinetic properties of the macrolide antibiotics. Effects of age and various pathophysiological states (Part II). Clin Pharmacokinet 1989 ; 16 : 261-82.
© SPLF, Paris, 2002
© 2020 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. - Document téléchargé le 31/03/2020 Il est interdit et illégal de diffuser ce document.
8S31
F. Péhourcq, M. Molimard
46
47
48
49
8S32
Markham A, Fauds D : Roxithromycin. An update of its antimicrobial
activity, pharmacokinetic properties and therapeutic use. Drugs 1994 ;
48 : 297-326.
Ludwig E, Szekely E, Csiba A, Graber H : Pharmacokinetics of cefotaxime and desacetylcefotaxime in elderly patients. Drugs 1988 ; 35 :
51-6.
Ljunberg B, Nilsson-Ehle I : Influence of age on the pharmacokinetics
of ceftazidime in acutely ill adult patients. Eur J Clin Pharm 1988 ; 34 :
173-8.
Holdiness MR : Clinical pharmacokinetics of the antituberculosis
drugs. Clin Pharmacokinet 1984 ; 9 : 511-44.
50
Kergueris MF, Bourin M, Larousse C : Pharmacokinetics of isoniazide :
influence of age. Eur J Clin Pharm 1986 ; 30 : 335-40.
51
Advenier C, Gobert C, Houin G, Bidet D, Richelet S, Tillement JP :
Pharmacokinetic studies of rifampicine in the elderly. Ther Drug Monit
1983 ; 5 : 61-5.
52
Sitar DS : Clinical pharmacokinetics of bambuterol. Clin Pharmacokinet 1996 ;31 : 246-56.
53
Braman SS : Drug treatment of asthma in the elderly. Drugs 51 : 415-23.
Rev Mal Respir 2002 ; 19 : 356-62
© 2020 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. - Document téléchargé le 31/03/2020 Il est interdit et illégal de diffuser ce document.
Téléchargement
Explore flashcards