Telechargé par sdbouchra94

7- Granulopoïèse

publicité
Granulopoïèse
I.
II.
Introduction :
 Définition : c’est l’ensemble de mécanismes qui aboutissent à la formation et à la libération des
granulocytes , les PN ou granulocytes qui font partie des GB ou leucocytes dont le cytoplasme
contient des granulations dont l’affinité tinctoriale permet de les classer en : granulocytes
neutrophiles, éosinophiles et basophiles.
Chez l’homme, la granulopoïèse s’effectue au niveau de la M.O à partir de la naissance.
Les compartiments de la granulopoiese neutrophile :
A. Compartiments médullaires :
1) Compartiment des cellules souches :
A partir de la cellule souche mutilpotente CFU.S, il existe des progéniteurs plus différenciés de cette lignée,
ce sont : CFU.GM / CFU.Eo / CFU.B
Ils ne peuvent être visualisés et quantifiés que par des techniques de culture de progéniteurs
hématopoïétiques.
2) Compartiment de multiplication :
Il s’agit du compartiment des précurseurs et comporte 4 stades cytologiques avant le PNN qui sont : le
Myéloblaste qui va subir 2 mitoses, le Promyélocyte et le Myélocyte. Le temps de séjour des cellules de ce
compartiment est de 5 jours.
3) Compartiment de maturation et de stockage :
Il comporte le métamyélocyte. Ses cellules ne se divisent plus mais leur maturation se poursuit (formation
de granulations spécifiques). La quantité totale des PNN du compartiment de stockage médullaire est 10 fois
supérieure à celle compartiment sanguin. Le temps de séjour est également de 5jours.
Ces 3 compartiments ont lieu au niveau médullaire.
B. Compartiments vasculaires :
Dans le sang circulant, les PN se répartissent en 2 secteurs :
1. Secteur marginal (50%) : est formé de granulocytes adhérents aux parois des petits vaisseaux.
2. Secteur circulant (50%) : est constitué de PN appréciés par les numérations.
-Ces 2 secteurs sont en échange constant, de nombreux facteurs modifient cette répartition et provoquent la
démargination et qui sont : Adrénaline, hémorragie brutale, exercice physique, glucocorticoïdes …
-Le temps de séjour des PN dans le sang est de 7h.
C. Compartiment tissulaire :
Le nombre de granulocytes est réduit et leur séjour est bref inferieur à 24h.
Remarque : La granulopoïèse éosinophile et basophile se déroulent selon le schéma précédemment décrit ;
elles apparaissent dès le stade de promyélocytes.
A la coloration MGG, elles prennent des couleurs successivement bleu violet puis orange saumon attestant
de leur maturation progressive à partir de l’archoplasme (Appareil de Golgi).
III.
Caractéristiques des granulations :
2 types de granulations sont caractéristiques de cette lignée :
a) Granulations primaires ou azurophiles : visibles dans le cytoplasme des myéloblastes et des
promyéloblastes. Elles sont colorées en rouge vif par le colorant d’azur de méthylène contenu dans le
MGG.
Elles sont produites en majorité au stade de promyélocyte (la plus granuleuse).
Elles constituent environs 20% du total des granulations du PNN mature (peu visibles à ce stade car peu
colorées).
Elles contiennent également des protéines cationiques, des hydrolases acides, des lysosomes et la
lactoferrine. Elles ont comme action principale : une action antimicrobienne.
b) Granulations secondaires ou spécifiques :
nettement visibles et majoritaires au stade de métamyelocyte, de myélocyte et PNN.
Elles sont de couleur beige-marron.
Dans le PNN, elles représentent 80% des granulations et contiennent les phosphatases acides leucocytaires,
lysosomes, collagénase et lactoferrine.
Les PN éosinophiles possèdent une activité péroxydasique par opposition au PN basophile qui lui est
dépourvu de péroxydase mais riche en histamines.
IV.
Régulation : agit à différents niveaux :
-Stimulation de la prolifération et de l’engagement des progéniteurs vers la lignée granulocytaire avec divers
facteurs de croissance dont 2 principaux : GMCSF et GCSF (agit au niveau du myéloblaste).
-Stimulation du recrutement des neutrophiles matures d’un pool de stockage médullaire : libération accrue
dans le sang provoquée par : le GCSF et le GMCSF, le TNFα et β et l’IL8.
-Stimulation de la fonction neutrophile (activation des mécanismes de phagocytose et bactéricide par TNFα,
IL1, IL8 et GCSF).
-Les inhibiteurs de la granulation :

V.
La lactoferrine présente dans les granulations secondaires qui se lie préférentiellement sur les
récepteurs spécifiques sur les macrophages et induit une inhibition de la production des cytokines
dont le GMCSF.
La transferrine inhibe également la production de GMCSF par les Lym T.


Exploration :
1. Hémogramme : permet avec un automate de
FNS de déterminer le nombre de PNN dans le sang. Les valeurs physiologiques chez l’adulte sont : 1.57g/l
-Frottis sanguin : coloré au MGG permet l’étude de la morphologie des PNN.
2. Médullogramme/Myélogramme : permet
l’étude morphologique des différentes étapes de la granulopoïèse. Les cellules de la granulopoïèse
neutrophile représentent 50 à 70% du total des cellules de la M.O.
3. La culture in vitro des progéniteurs : permet
l’étude quantitative et qualitative des progéniteurs et relève des laboratoires spécialisés.
4. Cytométrie en flux : met en évidence l’absence ou l’excrétion normale de un ou plusieurs antigènes
membranaires des cellules de la lignée granulocytaire grâce à l’utilisation des Ac monoclonaux
spécifiques.
5. Microscopie électronique : pour l’exploration du Contenu granulaire et des fonctions de
phagocytose et bactéricidie des PNN.
Téléchargement
Explore flashcards