Telechargé par Fatima Ezzahra Belaattar

SM 081 0101

publicité
CORPS, SPORT, HANDICAPS : L'INSTITUTIONNALISATION DU
MOUVEMENT HANDISPORT (1954–2008)
Sébastien Ruffié et Sylvain Ferez (Eds). Paris : Téraèdre, 2013, coll. Passage aux
Actes, 212 p.
Pascal Charroin
EDP Sciences | « Movement & Sport Sciences »
2013/3 n° 81 | pages 101 à 102
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 160.179.226.220 - 13/02/2020 16:52 - © EDP Sciences
Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)
Article disponible en ligne à l'adresse :
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------https://www.cairn.info/revue-movement-and-sport-sciences-2013-3-page-101.htm
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Distribution électronique Cairn.info pour EDP Sciences.
© EDP Sciences. Tous droits réservés pour tous pays.
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les
limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la
licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie,
sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de
l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage
dans une base de données est également interdit.
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 160.179.226.220 - 13/02/2020 16:52 - © EDP Sciences
ISSN 2118-5735
Movement & Sport Sciences – Science & Motricité 81, 101–102 (2013)
c ACAPS, EDP Sciences, 2013
DOI: 10.1051/sm/2013055
Notes de lecture
Corps, Sport, Handicaps : L’institutionnalisation du mouvement
handisport (1954–2008)
Sébastien Ruffié et Sylvain Ferez (Eds)
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 160.179.226.220 - 13/02/2020 16:52 - © EDP Sciences
Cet ouvrage collectif, coordonné par Sébastien Ruffié et
Sylvain Ferez, est un premier volume à dimension historique portant sur le sport handicapé. Le second paraitra
à l’automne 2013, sous la direction d’Anne Marcellini et
Gaël Villoing. Il s’appuiera davantage sur la sociologie et
balayera le xxie siècle. L’intérêt de ce premier opus tient
à l’originalité de l’objet d’étude. En effet, le handicap
n’avait pas encore été investigué au travers d’un travail
archivistique de première main consistant à dépouiller notamment la presse officielle des différents organismes. Les
auteurs ont d’ailleurs eu la bonne idée de synthétiser les
grandes dates de l’histoire de l’institutionnalisation du
sport adapté en fin d’ouvrage et de mentionner une bibliographie. Ils ont eu recours, de surcroı̂t, à la conduite
d’entretiens avec les principaux acteurs encore en vie.
Dans tous les cas, des éléments biographiques figurent à
la fin de certaines contributions (Berthe, Volait, Tanguy,
Nayme, de Richemond, Pasqualini, Paillard, Auberger,
Molia, Margueritte, Rubens-Alcais).
On découvre rapidement que l’infirmité innée côtoie
la déficience acquise, puisque la Fédération Sportive
des Sourds de France, créée en 1919, ainsi que l’Amicale Sportive des Mutilés de France, érigée en 1953,
ont toutes deux joué un rôle majeur dans la structuration du champ. Or la première est principalement
(mais pas uniquement) liée au handicap génétique, alors
que la seconde naı̂t des conséquences du second conflit
mondial. On comprend également que quatre univers
vont configurer les institutions handisports : le monde
médical, le monde militaire, le monde professionnel et le
monde sportif et que le résultat organisationnel résulte
de la confrontation, mais aussi des compromis, qu’ont
su trouver les acteurs impliqués dans ces différents
domaines. Les contributions s’interrogent sur le passage d’une logique thérapeutique, vers un projet social, pour aboutir finalement à la suprématie du modèle
sportif compétitif. . . confronté aujourd’hui aux excès (dopage, préparation intensive, etc.). Les auteurs soulignent
également la difficulté à internationaliser le mouvement,
à décentraliser les institutions avec une suprématie de
certaines régions ou ville (Île-de-France, Alpes, SaintEtienne, Montpellier, Guadeloupe plus tardivement) ou
de certaines disciplines (ski, natation, athlétisme, sports
de raquette, escrime). Au xixe siècle, la monstruosité est
mise en spectacle. Par la suite, au terme monstre se substitue celui de mutilé, puis d’infirme et enfin de handicapé. Ce continuum révèle, qu’à l’aube de la période,
l’existence de l’être difforme oblige ce dernier à payer sa
dette envers la société en exhibant sa différence par rapport à la norme. En toute fin, ce sont l’Etat, le mouvement
sportif, etc. qui deviennent redevables du handicapé, en
lui offrant, en quelque sorte, des (( dommages et intérêts )),
des compensations. La société s’acquitte de cette situation inégalitaire en favorisant l’intégration et en finançant
le (( manque à gagner )), notamment professionnel (citation
reprise en p. 26 à : Courtine Jean-Jacques, Déchiffrer le
corps : Penser avec Foucault, Ed. Jérôme Millon, 2011,
168 p.).
On peut toutefois regretter que les auteurs n’expliquent pas, d’une façon globale et conceptualisée, ce
passage de l’être de devoir où la suprématie du social sur l’individuel est manifeste, vers la primauté de
l’atome sur le social, sauf un peu dans la quatrième Partie
(problématique égalité-spécificité). C’est-à-dire cette posture qui vise, aujourd’hui, à conférer d’abord des droits
à l’individu, avant de lui imposer des devoirs. Certes,
parfois les auteurs vont chercher à intégrer ces (( paramètres secondaires )) (pour reprendre leurs termes en
Introduction) en convoquant Foucault ou Elias, mais de
façon trop sporadique à mon sens. D’autre part, il est
curieux qu’aucune référence ne soit faite à l’école néotocquevillienne qui justifie pourtant, de façon pertinente,
Article publié par EDP Sciences
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 160.179.226.220 - 13/02/2020 16:52 - © EDP Sciences
Paris : Téraèdre, 2013, coll. Passage aux Actes, 212 p.
Movement & Sport Sciences – Science & Motricité 81 — 2013/3
le primat de l’individu sur le tout social (Tocqueville,
Lipovetsky, Ehrenberg, Ferry). Certes, les auteurs reconnaissent ces lacunes, mais aveu ne vaut pas explication.
Pour autant, nous ne pouvons qu’encourager la lecture de cet ouvrage (et à coup sûr du second ?) qui met
en exergue un travail historiographique de qualité... pour
preuve la relative homogénéité qualitative des contributions, constat finalement pas si fréquent. La conclusion
est, de ce point de vue, une bonne mise en relation et en
perspective des différents éléments abordés.
Pascal Charroin
Maı̂tre de conférences à L’Université de Saint-Etienne
E.A. 647 CRIS, Université Lyon 1
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 160.179.226.220 - 13/02/2020 16:52 - © EDP Sciences
Document téléchargé depuis www.cairn.info - - - 160.179.226.220 - 13/02/2020 16:52 - © EDP Sciences
102
Téléchargement
Explore flashcards