le Forum - Sciences Po

publicité
Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.) | « Raisons politiques »
2016/4 N° 64 | pages 5 à 6
ISSN 1291-1941
ISBN 9782724634549
Article disponible en ligne à l'adresse :
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------http://www.cairn.info/revue-raisons-politiques-2016-4-page-5.htm
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Pour citer cet article :
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------« Présentation de la rubrique », Raisons politiques 2016/4 (N° 64), p. 5-6.
DOI 10.3917/rai.064.0005
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Distribution électronique Cairn.info pour Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.).
© Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.). Tous droits réservés pour tous pays.
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les
limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la
licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie,
sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de
l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage
dans une base de données est également interdit.
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Institut d'Etudes Politiques de Paris - - 193.54.67.93 - 13/12/2016 14h44. © Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.)
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Institut d'Etudes Politiques de Paris - - 193.54.67.93 - 13/12/2016 14h44. © Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.)
Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)
PRÉSENTATION DE LA RUBRIQUE
Reconnue dans la plupart des universités anglo-saxonnes, la théorie politique est encore peu enseignée en France. Elle ne souffre pas d’une identité
imprécise, elle se heurte plutôt à la rigidité du monde académique où les disciplines sont clairement définies, d’un mot ou d’une phrase : la sociologie étudie
les faits sociaux, compris comme des choses (Durkheim), ce qui la distingue
de la philosophie ; la philosophie est l’art d’inventer des concepts (Deleuze),
ce qui la distingue des autres disciplines.
La théorie politique n’a pas cette concision. Elle ne la recherche pas d’ailleurs, attentive qu’elle est à ce que chacun de ces versants peut avoir d’important pour l’autre. Elle noue ce qui est et ce qui peut ou doit être. Par son
attention au réel, elle dialogue avec les sciences sociales ; par son exigence de
normativité, elle s’apparente à la philosophie.
La théorie politique se situe ainsi dans un lieu original où les routes se
conjoignent plus qu’elles ne se croisent. Elle n’est pas simplement à la rencontre
ou au carrefour, elle ne met pas sur le même plan le concept et le fait, elle
interroge le fait par le concept et, pour cette raison, elle entretient une amitié
particulière, à vrai dire indissoluble, avec la philosophie politique.
Où classerions-nous Aristote, Machiavel, Rousseau ou Stuart Mill ? Parmi
les philosophes ? Les théoriciens du politique ? Sommes-nous plus proches de
Leo Strauss, qui oppose au nihilisme des sciences sociales la vérité de la philosophie ? De Hannah Arendt, qui tisse un lien solide entre la philosophie et
l’histoire ? Les deux à l’évidence appartiennent au corpus de la discipline par
leur manière d’interroger les grands textes au-delà de leur contexte de production. Les deux trouvent dans la tradition cachée (Arendt) ou dans le libéralisme
des Anciens (Strauss) notre meilleure assurance pour comprendre le réel, pour
enrichir, contrarier ou renverser les institutions de notre temps.
Ainsi armé, le théoricien du politique déplace les points de vue au gré de
ses interrogations. Raymond Aron était-il philosophe ? Était-il sociologue, ou
historien ? Aucune de ces propositions ne rend pleinement justice à son parcours. Il était l’un et l’autre, l’un et les autres. Théoricien du politique ? Il ne
le disait pas clairement, mais il l’était sans doute comme l’est aujourd’hui la
longue tradition américaine inaugurée par Rawls.
forum
La rédaction la conçoit comme un espace de dialogue continu sur un thème,
un concept ou un mouvement en lien avec la théorie politique. Un espace de
débat sur l’identité, la recherche et l’enseignement de la théorie politique en
France et ailleurs. Un lieu de discussion sur les relations entre la théorie politique et les autres sciences humaines et sociales. C’est une rubrique ouverte
qui accueillera des contributions sur notre discipline plutôt que des articles qui
relèvent de la discipline.
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Institut d'Etudes Politiques de Paris - - 193.54.67.93 - 13/12/2016 14h44. © Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.)
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Institut d'Etudes Politiques de Paris - - 193.54.67.93 - 13/12/2016 14h44. © Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.)
Raisons Politiques inaugure dans ce numéro une nouvelle rubrique, le Forum.
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Institut d'Etudes Politiques de Paris - - 193.54.67.93 - 13/12/2016 14h44. © Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.)
La théorie politique identifie, conceptualise et donne sens à des problèmes
politiques. Elle s’occupe de nos expériences politiques concrètes. Elle met en
scène des « problèmes » politiques ordinaires et propose des solutions raisonnables. En ce sens, elle est à la fois positive et normative. L’association heurtera
ceux qui se lovent dans le cocon du réel et ceux, ils sont plus rares, qui ne
veulent connaître que le ciel des idées. L’esprit, on le sait, est plus prompt à
fermer les portes qu’à construire des ponts, et quand il réfléchit aux frontières
de la discipline, l’esprit académique cultive cet art à la perfection.
Avec Benjamin Boudou on va donc s’interroger sur « l’utilité de la théorie
politique ». Se demander quel homo academicus nous sommes, et quelles sont
les fonctions de notre discipline. On en trouvera quatre dans le texte qu’on va
lire : une fonction heuristique, une fonction pédagogique, une fonction critique
et une fonction éthique. Comme les quatre murs de la maison que Raisons
politiques ouvre au débat depuis ses origines.
Document téléchargé depuis www.cairn.info - Institut d'Etudes Politiques de Paris - - 193.54.67.93 - 13/12/2016 14h44. © Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.)
6 - Forum
Téléchargement
Explore flashcards