Telechargé par EL ASRAOUI Abderrahim

commande robuste

publicité
Volume 53, Number 3, 2012
211
Application de la commande robuste H∞
dans le contrôle automatique d’excitation
des générateurs synchrones puissants
(application sous GUI/MATLAB)
Djamel Eddine GHOURAF and Abdellatif NACERI
Résumé – Cet article présente une étude comparative entre deux méthodes de commande : Régulateur classique réalisé en PID et
un contrôleur robuste basé sur les techniques fréquentielles avancées H∞, appliqués à la régulation automatique d’excitation des
machines synchrones puissants (turboalternateurs) pour l’amélioration de robustesse de stabilité d’un système électro-énergétique
(simple standard IEEE type SMIB). Les résultats de simulation (avec un test de robustesse vis-à-vis des variations paramétriques de
la machine), montrent une amélioration considérable des performances dynamiques et une grande robustesse de stabilité avec
l’utilisation de contrôleur robuste H∞ en comparaison avec un régulateur conventionnel type PID. Notre étude a été effectuée à
l’aide d’un GUI qu’on a réalisé sous logiciel MATLAB.
Mots-clés – Générateurs synchrones puissants, control automatique d’excitation, AVR-PSS, régulateur PID, système électroénergétique et stabilité, commande robuste H∞
1.
INTRODUCTION
Le développement industriel et l'amélioration des
conditions de vie des populations ont entrainés durant
ces dernières années un accroissement remarquable de
la consommation de l’énergie électrique. La
conséquence immédiate est l’augmentation de la taille
des réseaux d'énergie électrique qui se traduit entre
autres par la multiplication des centrales électriques
nécessitant des générateurs synchrones de fortes
puissances.
Les consommateurs de l’énergie électrique
demandent toujours la continuité de service avec une
stabilité du système de production, pour cela les
électrotechniciens sont toujours à la recherche des
méthodes et techniques fiables pour améliorer la
production et assurant la continuité de service sans
interruption.
Le problème de robustesse de stabilité est posé de
façon sérieuse pour garantir un bon fonctionnement des
Systèmes Electro-Energétiques, et surmonter le
problème des oscillations électromécaniques en
améliorant l’amortissement du système (la stabilité),
pour ces fins des signaux supplémentaires stabilisateurs
sont introduits dans le système d’excitation via son
régulateur de tension. Ces signaux stabilisateurs vont
produire des couples en phase avec la variation de
vitesse du générateur pour compenser le retard de phase
introduit par le système d’excitation. Les stabilisateurs
de puissance [1] (Power System Stabilizers, PSSs),

grâce à leurs avantages en terme de coût économique et
d’efficacité, sont les moyens habituels, non seulement
pour éliminer les effets négatifs des régulateurs de
tension, mais aussi pour amortir les oscillations
électromécaniques et assurer la stabilité globale du
système.
Ces stabilisateurs conventionnels (réalisés souvent
en PI ou PID) ont pour inconvénient principal [2] la
mauvaise adaptation à des changements des paramètres
du système et lors des variations brusques des
conditions de fonctionnement du système à commander
(problèmes incertains).
Pour assurer la stabilité du système électroénergétique en présence des diverses variations nous
utilisons les techniques de commande avancées telles
que: optimale, adaptative et robuste plutôt que celles
classiques. Une des principales caractéristiques
actuellement exigées des régulateurs est la robustesse
de stabilité, c’est l’aptitude de maintenir la stabilité en
présence des variations paramétriques du système (ou
aussi non-paramétriques), appelé ainsi incertitudes ou
problèmes incertains. L’investigation des algorithmes
de commande adaptative (Logique flou, réseau de
neurones…) a été largement reportée. Récemment, les
algorithmes de commande optimale et robuste:
commande LQG, par mode de glissement, commande
robuste H2 et H  [3,4 ,5] ont été appliqués. Tous ces
algorithmes supposent la connaissance d’un modèle du
système ou des intervalles sur les incertitudes.
Manuscript received June 7, 2012.
© 2012 – Mediamira Science Publisher. All rights reserved.
212
2.
ACTA ELECTROTEHNICA
DESCRIPTION GENERALE DU SYSTEME
ELECTRO-ENERGETIQUE ETUDIE :
Objet de commande
Uref
Le système électro-énergétique ‘SEE’ étudié
comporte à plusieurs systèmes électriques avec un
modèle mathématique très compliqué [6]. La figure 1
représente un système standard IEEE type SMIB
(Single Machine Infinity Bus System) avec la
commande d’excitation du Générateur Synchrone
Puissant (GSP).
Ufref
G
S
AVR-PSS
Excitatrice
Xe
Bus
infini
Les puissances d'excitation des alternateurs de
forte puissance sont telles (plusieurs mégawatts) qu'il
est intéressant d'utiliser la puissance mécanique
disponible sur l'arbre pour fournir le courant
d'excitation. On utilise alors un système d'excitation
monté sur le même arbre que le rotor de l'alternateur.
De plus, il est alors possible de supprimer les contacts
glissants nécessaires à l'alimentation de l'excitation
[1,2].
L’AVR (Automatic Voltage Regulator) est un
système de régulation de la tension d’un générateur
synchrone puissant. Le système AVR agit pour réguler
cette tension par l’intermédiaire de l’excitatrice. Par
ailleurs, Les stabilisateurs des systèmes de puissance
PSS, étaient développés pour assister à amortir les
oscillations de la tension de sortie d'un alternateur [1,3].
Le schéma synoptique simplifie de système d’excitation
avec régulateur AVR, PSS est donné par le figure 2.
Uref
fu’
Xe
P
If’
S
ΔP
S
SE
SEE
GS
P
T
Δu
G
S
BIM
UG
Contrôleur
robuste H∞
Fig. 3. Système de commande d’excitation GS.
Fig. 1. Système standard IEEE type SMIB avec commande d’excitation
du générateur synchrone puissant.
Δfu
Excitatrice
∆f, f’, ∆u, u’, ∆if, if’, ∆P
T
G
Mesure
AVR+PSS
(AVR-FA)
AVR
u’
La modélisation et l’identification des éléments du
système électro-énergétique sont données dans
l’annexe A.
3.
LA THEORIE DE COMMANDE ROBUSTE
H∞
3.1. Formulation et résolution du problème
commande :
La commande fréquentielle avancée (commande
robuste H2 ou H∞) est née de la recherche d’une
meilleure formalisation du cahier des charges par des
critères mathématiques dont la résolution efficace
permet de synthétiser un correcteur satisfaisant ce
cahier des charges.
La commande fréquentielle avancée (commande
robuste H∞) [8, 9] propose une solution (imparfaite
mais très intéressante). Tout comme en automatique
fréquentielle classique, l’incertitude est explicitement
prise en compte. De plus :
 Le cahier des charges est formalisé par un critère
mathématique.
 Un algorithme numérique efficace permet de tester
s’il existe un correcteur qui satisfasse au critère en
un temps raisonnable (quelques secondes): si oui,
un correcteur est alors proposé en sortie de
l’algorithme.
 Le cas des systèmes de commande types MIMO est
naturellement traité.
Le problème commande robuste H∞ standard est
définit de la manière suivante (figure 4)[9] :
w
Fig. 2. Schéma fonctionnel du système de commande avec PSS pour
GSP.
Concernent la structure du système électro
énergétique avec les contrôleurs robuste H∞ on utilise
la structure de base du système de commande d'un
générateur synchrone puissant avec le régulateur
robuste illustré sur la figure 3 [6,7]:
Comme objet de commande on a le générateur
synchrone avec le régulateur AVR- FA (type PID avec
PSS conventionnel), un système d'excitation SE
(excitatrice), et un block d'information et de mesure
(BIM) des paramètres de sortie a régulés.
z
Pa
u
y
K
Fig. 4. Le problème standard H∞.
Etant donné système augmenté Pa trouve un
régulateur stabilisant K tel que :
j( K )  T  
(1)
Le système augmenté Pa avec les fonctions des
pondérations et donné par l’équation suivant :
zw 
213
Volume 53, Number 3, 2012
P( s ) 

AG

  BW 1 C G

0

 BW 3 C G

 DW 3 C G

0

 DW 3 C G

C

0
0
AW
0
0
AW
0
0
CW
0
0 CW
0
0
0
0
1
2
1
2
0
0
0
AW
0
0
CW
0
0
B
BW  BW D
0
BW
0
BW D
DW DW D
0
DW
0
DW D
1
D
G
1
1
G
2
3
1
3
G
1
G
2
3
3
G
G













 max La valeur singulière maximale.
 = constante > 0 : niveau d'optimisation.
Avec:
1
W S
W R
W T
1
Tz1u1
(2)
W1, W2, W3 les fonctions des pondérations.
La figure 5 représente le système augmenté par
les fonctions des pondérations.
(5)
1
2
1
3
Où :

1
 (s( j))
(6)

 W ( j) et  (T ( j))  W ( j)
1
3
S : Sensibilité
T : Sensibilité complémentaire
W1, 2, 3:les fonctions des pondérations

:
La valeur singulière maximale.
L’équation (6) donne la notion de "loop shaping"
[3] (formation de boucle) pour la synthèse d'un
contrôleur robuste H∞, afin de satisfaire au compromis
"robustesse performance"(figure7).
Fig. 5. Diagramme de block simplifié de plant augmenté.
3.2. Synthèse du correcteur Robuste H∞
Le problème d’existence et de synthèse des
régulateurs d'excitations robustes H∞ formulées comme
suite.
On considère la réalisation de l'objet linéaire de
commande et d'observation dans le domaine d’espace
d’état, et qu’on peut écrire sous la forme (qui
correspond à la figure (6)):
u1
P11
P12
z1
u2
P21
P22
z2
Fig. 6. L’objet de commande.
Fig. 7. Spécifications de Loop shaping.
 x  Ax  B1u1  B2u2

(3)
 z1  C1 x  D11u1  D12 u2
z  C x  D u  D u
2
21 1
22 2
 2
Avec: A, B1, B2, C1, C2, D11, D12, D21 Matrices à
dimensions correspondent (dans la plupart des cas D11
et D12 sont nulles).
La tache à réaliser ici et donc la recherche d'un
régulateur robuste, et d'une loi de commande avec une
boucle de retour de stabilisation sous forme :
u1 =P11 +P12 K(I-P22 K) –P21 ,u2(p)=K(p)z2(p),
et en minimisant (le plus grand possible) la norme de
matrice Tz1u1
Le problème standard de la commande H∞
(problème de petit gain) et effectue par la vérification
de 1'inégalité de norme infinie suivante :
'
Tz1u1

 sup( max (Tz1u1 ( j))  
(4)
La synthèse globale du régulateur se réalise par la
résolution des deux matrices de HAMILTHON H et J
suivantes (qui correspond aux deux équations
algébriques de RICCATI) [3,9]:
 AT
H  
T
C1C1
 AT
J  
T
 B1 B1
 2 B1 B1T  B2 B2T 

A

(7)
 2 C1C1T  C2 C2T 

A

La procédure numérique d'optimisation et de
synthèse du régulateur et effectue donc a base de la
méthode 2- RICCATI
L'existence du régulateur robuste pour que si les
conditions suivantes seront vérifiées:
- H et J n'admettent pas des racines sur 1'axe
imaginaire.
- X, Y (2 solutions d'équations de RICCATI), non
négatives
214
ACTA ELECTROTEHNICA
 ( XY )   2 ,  : rayon spectral des solutions);
-
Si tout ces conditions sont vérifies, le régulateur
robuste a pour forme :
(8)
K (S )  F [(SI  A )1 ]Z L
Ou :
A  A   2 B1 B1T X   B2 F  Z  L C2
F   B2T X  ;
L  Y C2T ;
11. La mise en marche du sous-système 'simulation' et
la réalisation de l'étude de la stabilité et la
robustesse du système électro-énergétique sous
différents conditions de fonctionnements.
L'algorithme de synthèse du contrôleur
d’excitation robuste H∞ proposé dans ce travail est
clairement schématisé par l'organigramme de la
figure 8.
OBJET ( GS) ou
(GS+AVR)
Z   ( I n   2Y X  ) 1
Système (GS+AVR+PSS H∞)
SIMULINK - MA TLAB
3.3. L'Algorithme De Synthèse Du Contrôleur
Robuste D’Excitation PSS-H∞
La résolution du problème de commande
(standard et/ou optimale) défini par la relation (4) est
proposée comme suit: [4]
1. Calcule du régime permanent établi (RP);
2. Linéarisation du système (obtention des matrices
[A0, B0, C0, D0]);
3. Le problème principal dans la commande H∞ et la
définition de l'objet de commande augmenté P(s)
dans l'espace d'état:
3.1. Choix des fonctions de pondérations : W1, W2,
W3 (selon la procédure proposée);
3.2. L'obtention de l'objet de commande augmenté
à partir de sa structure initial [A 0, B0, C0, D0]
et des fonctions de pondérations W1,2,3
correspondant à la réalisation d'un objet
MIMO (deux entrés / deux sorties). Dans le
langage 'robust control toolbox' on utilise la
fonction: [A, B1, B2, Cl, C2, D12, D21,
D22]=augtf [A0, B0, C0, D0, W1, W2, W3]
4. Vérifier si toutes les conditions aux rangs des
matrices sont satisfaire, si non on change dans la
structure des fonctions des pondérations;
5. Choix d'une grande valeur de γ (niveau
d’optimisation);
6. Résolution des deux équations de RICCATI
définies par les deux matrices de HAMILTHON H
et J;
7. Si toutes les conditions sont vérifiées (la théorie 1
du chapitre IV), on fait diminuer la valeur de γ, si
non on fait augmenté γ, et en refaire les étapes 4 a
5 jusqu' au l'obtention d'une solution optimale
satisfaisante (une valeur optimale γmin );
8. Réduction de l'ordre du régulateur si nécessaire
(dans le langage RCT on utilise la commande
'Schbal’ par exemple);
9. Par l'obtention des valeurs optimales et deux
solutions d'équations de RICCATI on obtient la
structure du régulateur H∞ ainsi que les racines de
la boucle fermée avec le régulateur robuste;
10. Les paramètres du contrôleur robuste H∞ sous
forme linéaire 'LTI (SS espace d'état, TF fonction
de transfert ou ZPK zéros - pôles - gains), seront
transférés de l'espace de travail (work space) vers
le milieu Simulink (block LTI-system);
- Calcule RP
- L'objet : [A B C D]
Robust Control
Toolbox-MATLAB
CHOIX W1, W2, W3
( fonctions de pondération)
REDUCTION
Phase synthèse
du régulateur robuste
[ABCD] régulateur robuste -RR-
Reduction du régulateur
RR sous forme des systèmes LTI (SS; TF; ZPK):
(SS Espace d’état; TF: Fonction de transfert, ZPK: Zéro — Pôle- gain)
Fig. 8. Algorithme de synthèse du régulateur robuste d'excitation Pour
une seule machine (sous MATLAB/SIMULINK).
4.
ETUDE ANALYTIQUE DU
COMPORTEMENT DYNAMIQUE DE SMIB
AVEC LE CONTROLEUR ROBUSTE H∞
4.1. Simulation Du Système SMIB Sous
Matlab/Simulink :
La simulation du système électro-énergétique
étudié avec le contrôleur robuste PSS-H∞ sous logiciel
Matlab/Simulink est représentée sur la figure 9 [7].
[g]
Goto 10
[Pe]
Step
[eug ]
Goto 11
[Uq]
From 19
[delta ]
[DUf]
From 11
Goto 1
[eif ]
[Id]
Goto 3
[Ud]
Goto 2
[Id ]
[Ud]
From 7
Goto 5
[Iq ]
[Ug]
Goto 6
[DUf]
Goto 7
[Wr]
From 18
MS
From 13
Ug
100
Constant 3
Gain 1
Dot Product
[Ug]
Clock1
From 17
From 3
From 4
[g]
[Ug]
[Pe]
[delta ]
TBB 200
delta
TBB 200
le glissment
TBB 500
g
TBB 500
PEM
TBB 720
Pe
TBB 720
la tension Ug
TBB 1000
Ug
TBB 1000
Goto 4
erreur %
Constant 4
[eif ]
[If ]
Goto 8
From 16
1
u
Math
Function
From 5
delta
Réseau
Goto12
If
From 1
Cliques deux fois ci-dessous pour
visualiser les courbes et les
parametres déssirées
[Iq ]
[If ]
AVR-FA
[Uq]
From 2
Goto 9
From 14
From 15
From 12
[delta ]
[delta ]
Ug
From 6
From 8
From 10
From 9
[G200 ]
[G500 ]
[G720 ]
[G1000 ]
Constant 5
[Ug]
[eug ]
Goto 13
From 20
g1
To Workspace y
Fig. 9. Structure de la machine synchrone avec le contrôleur robuste H∞
sous MATLAB / Simulink.
215
Volume 53, Number 3, 2012
4.2. Réalisation D’un GUI Pour l’Etude Sous
Matlab
Tableau 1 : Les performances statiques et dynamiques du système
SMIB.
coefficients d’amortissement α
PSSQ
BO
PSS
H∞
-0.160 instable -1.761 -2.673
-0.222 instable -1.731 -2.593
0.2139 -0.2442 -1.855 -2.766
0.1634 -0.2354 -1.759 -2.695
0.5746 -0.2095 -1.470 -2.116
0.5663 -0.2080 -1.442 -2.099
Temps de réponse pour 5%
PSSQ
BO
PSS
H∞
-0.160 instable 1,704 rapide
-0.222 instable 1,713 rapide
0.2139
1,617 rapide
0.1634
1,706 rapide
0.5746 14,320 2,041 rapide
0.5663 14,423 2,080 rapide
Pour analyser et visualiser les différents
comportements dynamiques du système électro
énergétique on a créé et élaboré un GUI (Graphical
User Interfaces) sous logiciel MATLAB. Cette
technique avec le Gui MATLAB réalisé nous ont
permet:
- D’Effectuer le contrôle du système à partir des
régulateurs (PSS, PSS-Hinf)
- De visualiser les résultats de la régulation et la
simulation de notre système
- De calculer les paramètres dynamiques du système.
- De tester la stabilité et la robustesse du système.
- D’étudier les différents régimes de fonctionnement
du générateur synchrone puissant (sous excité,
nominale, sur excité).
Les différentes opérations sont effectuées à partir
du GUI réalisé (représenté à la figure 10).
20
40
60
80
100
120
20
40
60
80
100
120
20406080
100
120
20406080100
1
0.98
20
40
0.96
60
0
2
4
6
8
1.02
80
100
50
1
0.98
0
2
4
6
100
150
200
250
300
8
1
1.02
0.98
PSS-H∞
instable -1.620 négligeable
instable -1.629 négligeable
-5.038 -1.487 négligeable
-5.202 -1.235 négligeable
-3.777 -0.687 négligeable
-3.597 -0.656 négligeable
Dépassement %
BO
PSS
PSS-H∞
9.572
9.487
10,959
10,564
9,402
9,335
7,892
7,847
8,314
7,883
6,588
6,463
3.682
3.482
3.915
3.737
2.290
2.247
1
0
2
4
6
8 0.98
0.96
0
1
2
3
4
5
6
7
Fig. 10. L’applications du système sous GUI/MATLAB.
4.3. Résultats de simulation et discussion
L’étude du système s’est faite pour les trois cas
suivants:
1. Système en Boucle Ouverte (sans régulation) ;
2. Système en Boucle Fermée avec le régulateur
conventionnel PSS (AVR-FA);
3. Système en Boucle Fermée avec le contrôleur
robuste H∞-PSS
 On a effectué des perturbations par variation
brusque du couple de la turbine a 15% de ∆T m
à l’instant t=0.2s, avec variations de
configuration du réseau extérieur:
 Notre étude à été effectuée pour différents
types des Turbo – Alternateurs: TBB-1000,
TBB-500, BBC-720 et TBB-1000, annexe A.
8
On présente sur les courbes des figures (11 à 13)
un exemple des résultats de simulation obtenus par GUI
Matlab réalisé, avec Turbo-alternateurs TBB1000, et
respectivement : ‘Ug’ La tension terminal du GSP; ‘Pe’
sa puissance électromagnétique ; ‘s’ sa variation de
vitesse (glissement); ‘delta’ l’angle interne entre sa
tension et la FEM.
Etude de la stabilité
Simulation du Turbo-alternateur TBB-1000 avec:
Pg= 0.85(pu),Xe=0.5(pu),Q1= -0.2716 (pu)
Ug
1.25
BO
AVR
PSS
1
1.15
0.99
1.1
0.985
0.98
1.05
1
0.975
0.95
0.97
0.9
0.965
0.96
0
0.5
1
1.5
-3
Les résultats obtenus par GUI Matlab réalisé, avec
Turbo-Alternateur TBB1000.
BO
AVR
PSS
1.2
0.995
3
2
2.5
3
le temps en sec
3.5
4
4.5
0.85
5
0
0.5
1
1.5
2
2.5
3
le temps en sec
3.5
4
4.5
5
Delta
la courbe de glissment
x 10
2
BO
AVR
PSS
2
BO
AVR
PSS
1.95
1.9
1
Delta
1.85
g
On présente sur le tableau 1 un exemple des
résultats analytiques du comportement dynamique de
SMIB par les calcules des paramètres suivants :
α : coefficient d’amortissements
ε %: erreur statique en % d %: dépassement en %
ts : temps de réponse pour 5%
Pem
1.005
Pem
0.96
PSS
D’après les résultats obtenus, on constate de très
grandes améliorations des performances dynamiques du
système avec l’utilisation du contrôleur robuste PSS-Hinf
 Dans certaines situations critiques (régime de
fonctionnement sous-excité), ce contrôleur est plus
robuste, il améliore considérablement son efficacité
pendant ces périodes de fonctionnent très difficiles
de la station électrique, pour supporter par exemple
des coupures de courants et assure la continuée de
service du SEE universel.
Ug
0.94
Erreur statique %
BO
0
1.8
-1
1.75
-2
1.7
-3
1.65
0
0.5
1
1.5
2
2.5
3
le temps en sec
3.5
4
4.5
5
0
0.5
1
1.5
2
2.5
3
le temps en sec
3.5
4
4.5
5
Fig. 11. Fonctionnement en régime sous excité du TBB1000 raccordé
à une ligne longue en Boucle Ouverte et en BF avec AVR et PSS.
216
ACTA ELECTROTEHNICA
techniques d’optimisation H∞ utilisant les méthodes
fréquentielles avancées de la commande automatique
moderne. Ces contrôleurs d’excitation sont capables de
maintenir des meilleures performances dynamiques et
de garantir la robustesse de stabilité du système étudié
face à des perturbations y compris incertains
(incertitudes sur le système), sous différents régimes de
fonctionnements et configurations des réseaux.
Teste de robustesse
Simulation du Turbo-alternateur TBB-1000 avec:
Pg= 0.85(pu),Xe=0.5(pu),Q1= -0.2716 (pu)
a-Effets de variation des paramètres électriques
(majoration 100% de R à t=4s)
la courbe de la puissance éléctromagnitique
la courbe de tension statorique
1.01
1.15
1
1.1
la puissance éléctromagnitique
la tension statorique
0.99
0.98
PSS
PSS-Hinf
0.97
0.96
0.95
PSS
PSS-Hinf
1.05
1
REFERENCES
0.95
0.9
0.94
1.
0.85
0.93
0.92
0.8
0
1
2
3
le temp
la courbe de glissment
-4
x 10
20
4
5
6
0
1
2
3
le temp en sec
4
5
6
la courbe de l angle de charge delta
1.24
PSS
PSS-Hinf
PSS
PSS-Hinf
1.22
15
1.2
1.18
delta
glissment
10
1.16
5
1.14
1.12
0
1.1
-5
0
1
2
3
le temp en sec
4
5
1.08
6
0
1
2
3
le temp en sec
4
5
6
Fig. 12. Fonctionnement en régime sous excité du TBB1000 raccordé à
une ligne longue en BF avec PSS et PSS- H∞.
b-Effets de variation des paramètres mécaniques
(minoration 50% de J à t=4s)
la courbe de tension statorique
la courbe de la puissance éléctromagnitique
1.015
1.05
PSS
PSS-Hinf
PSS
PSS-Hinf
1.01
la puissance éléctromagnitique
la tension statorique
1
1.005
1
0.995
0.9
0.85
0.99
0.985
0.95
0
1
-4
14
x 10
2
3
4
le temp
la courbe de glissment
5
0.8
6
0
1
2
3
le temp en sec
4
5
6
la courbe de l angle de charge delta
1.24
PSS
PSS-Hinf
12
PSS
PSS-Hinf
1.22
10
1.2
8
1.18
delta
glissment
6
4
P. KUNDUR, "Definition and Classification of power System
Stability", Draft 2, 14 January, 2002.
2. P.M. ANDERSON, A.A. FOUAD "Power System control and
Stability", IEE Press, 1991.
3. N.A. LEHTOMAKI, N.R. SANDELL, and M.ATHANS,
\Robustness results in linear quadratic Gaussian based multi
variable control design," IEEE Trans. On Automatic Control.
4. K. GLOVER, J.C. DOYLE, P.P. KHARGONEKAR,
B.A. Francis "State-space solutions to standard H2 and H∞
control problems", IEEE Trans. on A.C., 1989, vol.34, N°8, pp.
834-847.
5. Zhou K., Doyle J.C., Glover K. "Robust and optimal control.
Englewood Cliffs", NJ: Prentice Hall, 1996.
6. S.V. SMOLOVIK "Méthodes de modélisation mathématique des
processus transitoires des générateurs synchrones plus usuels et
non traditionnels dans les systèmes électro -énergétiques" Thèse
doctorat d'état, Institut polytechnique de Leningrad, 1988
(traduit du Russe).
7. GHOURAF, D.E. "Exploitation des techniques fréquentielles
avancées dans le contrôle automatique d’excitation des
machines synchrones" mémoire Magister ETT, op.
convertisseur électromécanique, Dept. ETT, université SBA,
2009-20110 (Encadré par . Mr. NACERI).
8. LA. GROUZDEV, A.A. STARODEBSEV, S.M. OUSTINOV
"Conditions d'application des meilleurs amortissements des
processus transitoires dans les systèmes énergétiques avec
optimisation numérique des paramètres du régulateur AVR-FA"
Energie -1990-N°ll-pp.21-25 (traduit du russe).
9. R. Asgharian "Asymptomatic approach to performance weights
sélection in design of robust H∞PSS using genetic algorithms",
IEEE trans. on EC, vol 11, No 21, September 1996, pp.111-11.
1.16
2
1.14
ANNEXES A
0
1.12
-2
1.1
-4
-6
0
1
2
3
le temp en sec
4
5
6
1.08
0
1
2
3
le temp en sec
4
5
6
1.
Le modèle mathématique de système étudié
  0 
  ( Pm  Pe ) / M
Fig. 13. Fonctionnement en régime sous excité du TBB1000 raccordé
à une ligne longue en BF avec PSS et PSS- H∞.
La stabilité du système en BF est bien maintenue
avec le contrôleur PSS-H-inf. On a obtenu des
améliorations considérables dans la qualité des régimes
transitoires des paramètres du système, surtout sous le
régime sous-excité. Après de petites oscillations le
système retrouve son état d’équilibre avec des erreurs
statiques négligeables (précisions meilleures) et des
temps d’établissements très courts (système très
rapide).
Eq'  ( E fd  ( xd  xd' )id  Eq' ) / Tdo'
E fd 
1
( K A (Vref  Vt  VPSS )  E fe )
TA
Vd  Vs sin   Re id  xe iq
Vq  Vs cos   Re iq  xe id
Vt  Vd2  Vq2
Te  Eq' iq  ( xd'  xq )id iq
5.
CONCLUSION:
Dans ce travail, on s’est intéressé à l’étude des
systèmes de régulation et de contrôle robuste
d’excitation des groupes Turbo – Alternateurs, pour
l’amélioration des performances et de la robustesse de
stabilité d’un système électro – énergétique. La
synthèse de ces contrôleurs robustes, est basée sur les
2.
Paramètre des turbo-alternateurs étudie
Paramètres TBB-200 TBB-500 BBC-720 TBB1000
Puissance
nominale
200
500
720
1000
Unités de
mesures
MW
217
Volume 53, Number 3, 2012
Facteur de
puissance
nom.
Xd
Xq
Xs
Xf
X sf
X sfd
X sf 1q
X sf 2 q
Ra
Rf
3.
0.85
0.85
0.85
0.9
p.u.
2.56
2.56
0.222
2.458
0.12
0.0996
0.131
0.9415
0.0055
1.869
1.5
0.194
1.79
.115
0.063
0.0407
0.0407
0.0055
2.67
2.535
0.22
2.587
0.137
0.1114
0.944
0.104
0.0055
2.35
2.24
0.32
2.173
0.143
0.148
0.263
0.104
0.005
p.u.
p.u.
p.u.
p.u.
p.u.
p.u.
p.u.
p.u.
p.u.
0.00176
0.00132
p.u.
0.000844 0.000844
R1d
0.0481
0.0481
0.003688
0.002
p.u.
R1q
0.061
0.061
0.00277
0.023
p.u.
R2 q
0.115
0.115
0.00277
0.023
p.u.
Le modèle du PSS -FA
Te : Couple électrique.
Tm : Couple mécanique
Vd Vq : Composantes selon l'axe directe/ l'axe en
quadrature de la tension
I d I q : Composantes du courant selon l'axe direct et
en quadrature
X e Le : Réactance/ inductance da la ligne de
transmission
Réactance/
inductance
synchrone
X d Ld :
longitudinale
Réactance/
inductance
synchrone
X q Lq :
transversale
''
X q : Réactance sub-transitoire transversale
X s : Réactance inductive shunt statorique
X f : Réactance inductive du circuit d'excitation
Réactance
inductive
shunt
du
circuit
d'excitation
X sfd : Réactance
inductive
shunt
du
circuit
X sf :
d'amortissement sur l'axe directe
X sf 1q X sf 2 q : Réactance inductive shunt du premier/
seconde amortisseur sur l'axe en quadrature
Ra R f : Résistance active statorique/ circuit
d'excitation (rotor)
R1d : Résistance active du circuit d'amortissement
selon l'axe direct
R1q R2 q : Résistance active du premier/seconde
circuit d'amortissement selon l'axe en
Quadrature
Djamel Eddine GHOURAF
Abdellatif NACERI
Université UDL de Sidi Bel Abbes
Département d’électrotechnique
Laboratoire IRECOM
BP 98, SBA, ALGERIE
E-mail: [email protected]
NOMENCLATURES:
E fd : Tension de sortie de l'excitation.
VF : Tension de sortie du filtre (stabilisation).
GHOURAF, Djamel Eddine : né le 16.01.1985, Magister en
électrotechnique, option convertisseurs électromécaniques.
Téléchargement
Explore flashcards