UE.2.6.S2
23.02.2010
Evaluation de la conscience de soi et de l’environnement
Etre conscient, c’est être présent au monde qui nous environne, pouvoir intégrer les informations
venues de l’environnement. C’est être présent à nous même, ç-à-d pouvoir assurer l’expérience
intime de notre propre existence et les éléments constitutifs de notre personne.
Pour dire les choses autrement… la conscience est une activité de synthèse mentale.
Elle permet :
-
-
La synthèse dans l’ordre du temps = orientation temporelle : je sais distinguer le présent, le
passé, et l’avenir et je suis capable de relier entre eux les événements de ces diverses
époques
La synthèse dans l’ordre de l’espace
La synthèse dans l’ordre de mon intériorité (conscience de mon « Moi ») : mon identité, mon
unité, mon autonomie, ma spontanéité
La conscience (de soi et de l’environnement) est étroitement liée à l’état de vigilance et à la capacité
du sujet à mobiliser son attention.
La vigilance : fonction qui module le niveau de conscience entre l’état de sommeil et l’état d’éveil.
L’attention : elle suppose une attention de vigilance. Il s’agit de la concentration de l’activité mentale
sur un secteur déterminé. On distingue :
-
L’attention spontanée
L’attention volontaire et réfléchie
Examen clinique
On évalue…
-
Le niveau de vigilance, c'est-à-dire le degré de présence dans l’entretien, le niveau d’éveil
On note la compréhension des questions
La qualité de l’attention,
L’orientation temporelle…
Les troubles de la vigilance = le syndrome confusionnel (rappel)
1
UE.2.6.S2
23.02.2010
Les troubles de l’attention (en dehors du syndrome confusionnel)
Par défaut = aprosexie
-
Distractibilité
Nosographie = se voit notamment dans les états maniaques
Par excès = hyperprosexie
-
Terme moins usité
On parle plus d’une « hypervigilance »
Les troubles du champ de la conscience : les états seconds
-
Cliniquement : état de transe, de stupeur, fugues avec amnésie
Nosographie : ces états seconds se rapportent à la pathologie hystérique. Ils sont sensibles à
la suggestion et sont suivis d’une amnésie.
Les troubles de la conscience de soi
Trouble du schéma corporel = pathologie neurologique
-
Lésion de l’hémisphère mineur : hémiasomatognosie
Illusion du membre fantôme
Altération de l’image du corps en psy
-
Sensation de fragmentation, de morcellement du corps dans schizophrénie
Anorexie mentale : déni des modifications corporelles
Syndrome de COTARD, dans la mélancolie délirante
La dépersonnalisation
-
Perte de familiarité avec son propre corps
Doute sur sa propre identité
S’accompagner svt de déréalisation
Nosographie :
 Anxiété aigüe
 Dépression
 Confusion mentale
 Névrose obsessionnelle
2
Téléchargement

Evaluation de la conscience de soi et de l`environnement