principaux effets secondaires, prévention et traitements

publicité
IMMUNOTHÉRAPIE :
PRINCIPAUX EFFETS
SECONDAIRES, PRÉVENTION ET
TRAITEMENTS
Pr Olivier ADOTEVI
CHRU De Besançon
12 novembre 2015
Ces dernières années: 2 concepts révolutionnaires
Immunothérapie
Cibler l’hôte
Thérapie
ciblée
Cibler la tumeur
Cancer et immunité, les trois phases « E »
Phase infra clinique
3
Phase clinique
Principe de l’immunothérapie anti-cancer
IMMUNOTOLERANCE
RESET
4
Les tumeurs développent de multiples mécanismes
d’échappement au système immunitaire
 Principe = Bloquer les inhibiteurs des lymphocytes T antitumoraux
5
Rôle de CTLA4 et PD1 dans la régulation de
l’activation lymphocytaire T
Topalian et al Curr Opi Immunol 2009
Blocage des récepteurs inhibiteurs de la réponse
immunitaire antitumorale par des anticorps
« Réactivation des réponses immunitaires antitumorales chez le patients »
Anti-CTLA-4: Ipilimumab
Anti-PD1: Nivolumab
Réactivation des LT anti-tumoraux
Ac anti-PD1: NIVOLUMAB OPDIVO®
- Deux conditionnements
- 100mg/10ml
- 40mg/4ml
- Indication : CBNPC localement avancé
ou métastatique après une chimio antérieure
- Posologie : 3 mg/kg,toutes les 2 semaines
- Mode d’administration : perfusion IV de 60 mn
Blocage de la voie PD1-PDL-1
•
•
•
PD-1 = récepteur inhibiteur sur LT
PDL-1 = ligands de PD1
PDL-1 = expression tumorale
Ribas A NEJM 2012
Efficacité de l’anti-PD1 dans le cancer du poumon
Carcinome pulmonaire épidermoïde
Nivolumab
Docetaxel
(Ribas, NEJM, 2012; Brahmer, NEJM, 2015)
10
Nivolumab, mode
d’administration

Règles Administration
IV pendant 60 minutes
Dans une ligne IV séparée

Ni IV direct ni bolus
Nivolumab, principaux effets secondaires
Développement de complications auto-immunes
Effets secondaires: développement d’une Auto-immunité
EI ENDOCRINIENS
EI PULMONAIRES
EI HEPATIQUES
EI CUTANES
EI GASTROINTESTINAUX
Un diagnostic précoce est essentiel pour minimiser
les complications liées au traitement.
Effets Indésirables: développement d’une Auto-immunité
EI GASTRO-INTESTINAUX
•Diarrhées
•Douleur abdominale
•Présence de sang ou mucus
dans les selles
EI ENDOCRINIENS
Hypophyse thyroïde surrénale
•Fatigue
•Maux de tête
• Troubles psychiques
•Hypotension
• Diabète
EI CUTANES
Prurit
Rash (éruption cutanée)
Desquamation
EI PULMONAIRES
Pneumopathie interstitielle (Toux,
dyspnée...)
EI HEPATIQUES
-Anomalies des enzymes
hépatiques (ASAT, ALAT) ou
bilirubine totale
- Ictère
EI RENAUX
Oligo-anurie
INFORMATION DU PATIENT
CONDUITE À TENIR
EI d'origine immunologique / évaluation l'étiologie
Le nivolumab doit être suspendu
Administration de corticoïdes
Des traitements immunosuppresseurs non stéroïdiens doivent être
ajoutés en cas d'aggravation ou d'absence d'amélioration malgré
l'utilisation de corticoïdes
Merci pour votre attention
Téléchargement
Explore flashcards