Madrid - 2012

advertisement
BRICE Mathilde
RAPPORT DE STAGE
IFMSA à Madrid pendant le mois de juillet 2012
Service de neurochirurgie, hôpital 12 de octubre
Accueil d’une étudiante brésilienne durant le mois
de février 2012
Service de chirurgie plastique, hôpital Henri
Mondor
PREMIERE PARTIE : Le stage à l’étranger
J’ai eu la chance d'effectuer au mois de juillet 2012 un stage à l'étranger dans le cadre des
échanges de l'IFMSA.
Je suis donc partie un mois dans la ville de Madrid ou j'ai réalisé mon stage dans le service de
neurochirurgie de l'hôpital 12 de octubre.
J'ai pu ainsi à la fois aller au bloc opératoire et suivre les visites, ainsi que les consultations
externes se déroulant dans les autres services.
J’avais demandé au moment des inscriptions ce service car je n’y étais pas passé en France
et je savais qu’on n’allait pas très souvent au bloc opératoire. Ne parlant pas couramment
espagnol, j’avais fait exprès de demander de la chirurgie afin de ne pas avoir à aller
interroger par moi-même des patients, mais les voir en compagnie de leur chirurgien.
Voici les 2 principaux bâtiments de l’hôpital 12 de octubre, le service de neurochirurgie
étais dans celui de gauche
1) Le fonctionnement du service
Le service pouvait accueillir une trentaine de patients et tous les jours se déroulait en
moyenne trois chirurgies.
Les journées sont découpées en deux dans ce service. La première partie des médecins sont
là de 8h30 à 15h et finissent à 15h, tandis que d'autres chirurgiens prennent la relève pour le
reste de la journée.
J’arrivais pour ma part vers 8h30 dans le service et restait jusqu’à environ 14heures.
J'ai eu la chance d’avoir été avec des internes, les "résidents" et des chefs de clinique, qui
m'ont appris beaucoup en ce qui concerne l'anatomie crânienne et l'imagerie du cerveau.
J’étais la seule externe dans le service car les étudiants espagnols n'ont pas stage l'été, pour
ce qui concerne cet hôpital.
Au cours de mon stage, j’ai pu assister à de nombreuses opérations.
Je ne m'habillais pas en stérile mais les chirurgiens n'étaient jamais plus que 2 autour de la
tête du patient donc en règle générale j'ai vraiment pu vraiment bien voir les opérations.
Durant la première semaine, j’ai surtout participé aux visites, puis lorsque j’ai commencé à
bien connaitre les patients et leurs pathologies, on m’a autorisé à aller au bloc pour pouvoir
voir en quoi consistaient les opérations.
2) La visite
La visite commençait aux alentours de 9h30 ; avant qu’elle ne
commence, nous nous réunissions dans la salle de staff pour
parler d’articles médicaux, des patients arrivés durant la nuit,
des patients vus en consultation et surtout nous regardions les
imageries médicales sur les ordinateurs du service. Tout ça
autour d’un café en général !
La visite se faisait avec un chef de clinique, un chirurgien
sénior, les internes, une secrétaire médicale et les infirmières.
Nous allions voir les patients un à un avant les opérations –
pour expliquer le déroulement de l’opération et rassurer les
patients-, puis nous allions les voir après l’opération pour
contrôler les suites opératoires.
A partir de la deuxième semaine de stage, je suis allé
beaucoup plus souvent au bloc ; soit durant toute la matinée :
les chirurgiens me conseillaient quand j’arrivais d’aller voir la
chirurgie parce qu’elle était particulièrement intéressante, soit
après la visite du matin, car c’était plus formateur pour moi d’aller au bloc que de remplir les
papiers avec eux !
3) Le bloc opératoire
Il n’y avait qu’un seul bloc opératoire réservé pour la neurochirurgie, plus un autre réservé
pour les urgences, mais je n’y suis jamais allé.
Les chirurgies ne se déroulaient que dans la matinée et il n’y avait pas de programme pour
l’après-midi.
Mais les opérations auxquelles j’ai assistées étaient plutôt longues en général et finissaient
vers 15 heures en ayant commencé vers 9 heures.
Dans le bloc se trouvait une anesthésiste (toujours la même, qui était rattachée au service),
un interne en anesthésie, les chirurgiens, deux panseuses, un interne en neurologie qui
regardait les opérations et un interne en neurochirurgie qui lui, participait aux opérations.
De plus, il y avait souvent la présence d’un représentant du matériel spécialisé, qui montrai
aux chirurgiens durant l’opération comment utiliser tel ou tel nouveau matériel.
En un mois, j’ai pu voir un assez grand nombre de
chirurgies ; Les plus couramment réalisées étaient les
laminectomies et les ablations de tumeurs cérébrales
qui se déroulaient deux fois par semaine.
J’ai aussi vu l’ablation d’un adénome de l’hypophyse par
voie nasale, l’ablation d’un anévrysme de l’artère
cérébrale moyenne par microchirurgie, plusieurs
biopsies stéréotaxiques pour envoi et analyse en
anatomopathologie, un traitement d’une malformation
artério-veineuse par microchirurgie, et des réparations
de fractures vertébrales en tout genre.
Sur cette photo, on voit le chirurgien en train
d’exclure un anévrysme de l’artère cérébrale
moyenne droite chez une patiente en risque de
rupture.
Voici ce que l’on pouvait voir avant d’arriver à la tumeur : les chirurgiens disséquaient
la dure-mère minutieusement avant d’enlever le cortex cérébral où se trouvait la
tumeur.
Voici l’exemple d’un repérage stéréotaxique à l’aiguille chez un patient avant une
ponction-biopsie pour envoi en anatomopathologie d’une masse expansive
intracrânienne.
4) Différences avec le système français
Ce qui m’a marqué, c’est que les visites sont autorisées à n’importe quelle heure en Espagne
et sans restriction ; au moment de la visite quotidienne du matin, à chaque patient qu’on
allait voir, il fallait demander que la famille sorte et en général, se trouvaient dans la
chambre des enfants, la famille, des amis… Les couloirs du service étaient donc bondés tous
les matins de toute sorte de personnes, parlant entre eux, ce que j’aimais bien car cela
donnait de la gaité au service.
C’était la même chose au niveau de la sortie des blocs opératoires, la famille et les proches
attendaient ; quand le chirurgien avait fini l’opération, il sortait du bloc et allait voir la
famille ; quelque fois plus d’une dizaine de personnes se trouvait là pour un même patient ;
le chirurgien résumait le déroulement de l’opération et la famille le prenait dans ses bras, le
félicitait.
J’appréciais beaucoup cette particularité par rapport à la France car de cette façon la famille
est tout de suite au courant de comment s’est déroulée la chirurgie, elle peut poser des
questions directement au chirurgien et le remercier ; j’aimais beaucoup quand les proches
du patient le félicitait, je trouvais ça très gratifiant pour le travail du chirurgien.
5) En dehors du stage….
Je suis partie à Madrid avec une amie de ma promotion que je connaissais donc avant de
partir ; nous avons donc décidé au cours de l’année de partir ensemble l’été de la D2 pour
Madrid !
Nous sommes arrivées dans la ville un dimanche, le soir de la finale de la coupe d’Europe de
football. Après avoir eu un peu de mal à trouver l’appartement dans lequel nous devions
être, nous avons directement retrouvé les autres étudiants IFMSA le soir dans un bar et
avons mangé nos premiers tapas !
Les espagnols ont évidemment gagné et cette première soirée nous a mis directement dans
l’ambiance !
Et c’est comme ça que nous avons commencé à connaitre les autres léo ! Nous sortions tous
les soirs et on se retrouvait tous pour parler et découvrir Madrid !
C’est comme ça que le mercredi soir après la victoire de l’Espagne, nous avons pu aller voir
défiler les joueurs de l’équipe de football d’Espagne au cœur de la ville !
Le premier week_end est vite arrivé et nous sommes tous partis à Pampelune, dans le nord
de l’Espagne pour assister aux célèbres férias. Nous y sommes allés en bus le samedi matin
et nous sommes repartis le dimanche matin !
Nous sommes arrivés la bas vers 13heures et nous avons visités la ville durant toute l’aprèsmidi ; les rues étaient bondées de monde tous habillés en rouge et blanc !
Le soir nous sommes allé voir un feu d’artifice au milieu de la ville puis nous sommes allé
danser tout le reste de la nuit !
Le matin suivant nous avons assisté
au lâcher de taureaux au milieu de
la ville ; seuls les volontaires
courageux ayant signé une
décharge pouvaient courir avec les
taureaux !
Nous sommes ensuite retournés
attendre le bus et avons dormis
tout le reste de la journée !
Nous avons profité de la deuxième semaine pour visiter un peu Madrid ;
Les nombreux parcs, le Prado, le musée de la reine Sofia, le marché central de la ville, le
palais royal…
Le deuxième week end,
bus à Tolède, la ville du
nous sommes allé en
célèbre don quichotte
Le second WE, nous avons tous décidé de partir pour
Tolède le samedi puis de rejoindre Salamanque le
dimanche !
Nous sommes partis tous ensemble en bus le vendredi soir,
avons passé la nuit dedans et sommes arrivés à Tolède le
matin !
Pour résumer : visites, détente dans les parcs, achats de
souvenirs, ballades dans la ville… Encore un bon we avant
de reprendre le stage le lundi !
Au fil des jours, nous avons appris à
connaître à peu près tout le monde ; avec
Laura, nous étions dans un appartement au
centre de Madrid, avec 3 colocataires, un
couple d’espagnols et une étudiante russe que nous n’avons pas beaucoup vue car elle est
retournée en Russie pendant presque tout notre séjour !
Ainsi, tous les soirs on se rendait en métro au centre de Madrid pour retrouver tout le
monde ! J’ai rencontré des personnes vraiment géniales et adoré que nous venions tous
d’endroits différents ! Nous étions les 2 seules françaises mais il y avait aussi 2 canadiennes
qui parlaient français. Avec les autres, je parlais anglais ou ils parlaient de temps en temps
espagnol entre eux ; il y avait plusieurs mexicains, une italienne, une tchèque, un grec, une
espagnole, un chinois, une slovène, 2 brésiliens… nous étions donc un groupe très
cosmopolite !
La troisième semaine, nous sommes tous partis à Grenade le samedi ! Direction la station de
bus le vendredi soir dans la nuit après une soirée à
tous pique-niquer dans le parc del retiro direction
Grenada !
Nous sommes arrivés le samedi matin et nous avons
passé la journée jusqu’à 16heures à visiter le fameux
Alhambra ; après nous sommes redescendus dans la
ville pour se balader, visiter le quartier arabe et
monter en haut de la ville pour avoir une superbe vue
du coucher de soleil sur l’Alhambra autour de
chanteurs avec leurs guitares ! Le soir nous avons tous
mangés dans un super restaurant et sommes allé boire
le thé à la menthe après dans un café arabe ! De
toutes les sorties que nous avons faites, Grenade est la
ville que j’ai préférée et j’en garde vraiment un
souvenir génial !!
La dernière semaine est finalement très vite arrivée et les dernières soirées se sont
enchainées ; nous nous retrouvions tous les soirs et chacun préparait des spécialités de son
pays ! Les crêpes que nous avions faites et le cidre que nous avions ramené de France ont eu
un succès fou !! Encore une fois l’occasion de découvrir plein de choses sur la culture des
autres étudiants, leurs études, leur croyance et leur nourriture !!
Le dernier we, nous sommes partis Laura et moi pour notre dernier périple à Valence, pour 3
jours de plage, visites et découverte de la ville !
Vue de la vieille ville en haut de la
cathédrale de Valence
Musée océanographique de Valence
Le dernier jour est arrivé, nous sommes sortis le dimanche soir avec les autres étudiants qui
n’étaient pas déjà partis, et après la soirée, on est allé boire un fameux « chocolate con
churros » dans un café de Madrid ouvert 24/24h dont c’est la spécialité ! Les adieux étaient
très difficiles, tout le monde était triste, et nous sommes repartis en France le lundi dans la
soirée.
6) Enrichissement personnel
Partir un mois à l’étranger m’a ouvert l’esprit, appris de nombreuses choses et fait beaucoup
de bien, tant sur le plan personnel que professionnel.
J’ai pu découvrir une vision différente de la médecine avec des médecins qui savaient
critiquer leur système de santé ainsi que le nôtre ce qui nous a permis d’avoir une vision
plus globale du fonctionnement médical.
J’ai pu rencontrer de nombreux médecins ainsi que d’autres étudiants en médecine du
monde entier, des personnes géniales avec qui j’ai passé de supers moments et avec qui je
suis, pour la plupart, toujours en contact aujourd’hui.
En résumé, une très bonne expérience, que je n’hésiterais pas une seule seconde à refaire si
l’occasion se présente !
DEUXIEME PARTIE : L’accueil d’une étudiante Brésilienne :
Allana
Au mois de février 2012, j’ai reçu chez moi Allana, une étudiante en médecine Brésilienne
venue faire son stage IFMSA en France. Nous avions pu discuter avant qu’elle n’arrive en
France par mail, ce qui a été beaucoup plus facile pour faire connaissance avant son grand
voyage !
Allana avait été acceptée en stage en chirurgie plastique à l’hôpital Henri Mondor et il se
trouve que par hasard j’y étais aussi en stage ! Du coup elle avait pu me poser plein de
questions avant et j’avais pu la renseigner, nous nous voyions au bloc et mangions ensemble
le midi !
Allana était assez indépendante ; j’habitais sur Paris dans un petit studio de 11m², du coup je
lui avait laissé et j’étais repartie vivre chez mes parents qui habitent plus en banlieue (pour
aller à la faculté sans voiture Allana aurait mis beaucoup plus de temps et de cette façon elle
était directement sur Paris pour tout visiter ) ; quand elle voulait elle venait avec moi chez
mes parents et on mangeait tous ensemble en essayant de faire le plus possible des plats
typiquement français !
Le week end, elle voyageait
beaucoup en Europe avec des amis
brésiliens qui étaient en échange
dans d’autres villes françaises ! Elle
est ainsi allée à Londres, Lisbonne,
Rome !!
Ensembles, nous avons visités Paris, nous sommes sorties au théâtre et je lui ai fait
rencontrer mes amis français !
Conclusion
Je garde de très bons souvenirs de ce mois en Espagne ainsi que de l’accueil d’une étudiante
étrangère, ce fut une expérience unique et que je n’oublierais pas de sitôt ! Nous avons tous
appris les uns des autres et nous sommes toujours contact aujourd’hui ! Merci l’IFMSA ! 
Téléchargement