NEURO-ANATOMIE

advertisement
NEURO-ANATOMIE
Les pédicules artériels nourriciers du thalamus
La vascularisation artérielle du thalamus peut être décrite sur la base
de 6 pédicules nourriciers.
1. L’artère prémamillaire (1), également appelée artère polaire,
constitue la plus volumineuse des branches perforantes de l’artère
communicante postérieure (2). Elle pénètre la substance perforée
latérale (B). Sa portion extraparenchymateuse est peu variable. Elle
vascularise le pôle antérieur du thalamus.
2. Les artères thalamo-perforantes (3) sont issues de la bifurcation
de l’artère basilaire (4) ou de la partie initiale de l’artère cérébrale
postérieure (5). Elles pénètrent la substance perforée postérieure (A)
et vascularisent la partie médiale du thalamus. Une naissance unilatérale des artères thalamo-perforantes est fréquente. Une occlusion
de ce tronc commun peut alors entraîner l’apparition d’un infarctus
thalamique bilatéral “en miroir”.
3. Les artères thalamo-géniculées (6) entrent dans le thalamus par
la substance perforée périgéniculée (D). L’origine de ces artères est
multiple : artère cérébrale postérieure (5), artère choroïdienne postéromédiale (7), artère choroïdienne postéro-latérale (8) et artère colliculaire (9). Les artères thalamo-géniculées vascularisent la partie
latérale du thalamus.
4. L’artère choroïdienne postéro-médiale (7), branche de l’artère
cérébrale postérieure (5), vascularise les plexus choroïdes du ventricule
latéral et du troisième ventricule. Elle donne des rameaux pénétrant
les substances perforées périhabénulaire (E) et pulvinarienne (G).
Ils participent à la vascularisation de la face médiale du thalamus
et du pulvinar.
5. L’artère choroïdienne postéro-latérale (8) est issue de l’artère cérébrale postérieure (5). Sa branche latérale (8a), qui vascularise la toile
choroïdienne du ventricule latéral, donne des branches perforantes
pénétrant la substance perforée supérieure (F) et participant à la
vascularisation de la face supérieure du thalamus. Sa branche médiale
(8b) contourne le pulvinar et donne également des rameaux thalamiques qui pénètrent dans la substance perforée pulvinarienne (G).
tf
10
2
C to
B
cm
1
A
9
3
5
4
cgl
D
cgm
6
9
p
7
8
Vascularisation artérielle du thalamus : face ventrale
6. L’artère choroïdienne antérieure (9), branche de l’artère carotide
interne (10), émet des branches perforantes qui entrent dans la partie
postérieure de la substance perforée antérieure (C) et peuvent parfois
gagner la partie latérale du thalamus. Après son entrée dans le ventricule latéral, elle vascularise les plexus choroïdes et, à ce niveau, émet
parfois des perforantes pour la partie latérale du thalamus qui entrent
dans la substance perforée supérieure (F).
Vascularisation artérielle du thalamus
L. Tatu*
L
* Service d’explorations
et de pathologies neuromusculaires, CHU de
Besançon, et laboratoire
d’anatomie, université
de Franche-Comté.
a vascularisation artérielle du thalamus humain
est de connaissance récente. Les travaux initiaux
de Henri Duret (1874), Otto Heubner (1872) et
Charles E. Beevor (1907) ont montré la multiplicité
des pédicules participant à cette vascularisation. Ce
sont surtout les descriptions de Charles Foix et Pierre
Hillemand, en 1925, qui ont posé les bases de nos
connaissances actuelles en définissant les pédicules
artériels nourriciers et en affirmant la prépondérance
des artères cérébrale postérieure et communicante
postérieure dans cette vascularisation. Les travaux
réalisés dans les années 1970 ont affiné ces descriptions, mais les ont parfois complexifiées en ce qui
L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.
170 | La Lettre du Neurologue • Vol. XVIII - no 5 - mai 2014
concerne les variations extraparenchymateuses des
artères nourricières. Les travaux les plus récents ont
permis d’asseoir définitivement la constitution des
pédicules et de préciser, par exemple, le degré de
participation des artères choroïdiennes antérieure
et postérieure.
En pratique neurovasculaire, la connaissance de cette
vascularisation est fondamentale. Les infarctus isolés
du thalamus posent la question de l’origine carotidienne ou vertébro-basilaire de l’artère en cause. Ce
raisonnement sur les artères porteuses doit également
prendre en compte les variations fréquentes du cercle
artériel de la base du cerveau.
■
F
E
h
G
Gp
8a
9
7
8b
Vascularisation artérielle du thalamus : face dorsale
Les substances perforées thalamiques
Comme pour toutes les structures encéphaliques, les artères pénètrent le parenchyme thalamique en
empruntant des zones de perforation préférentielles appelées substances perforées. Elles ne sont évidemment pas réservées uniquement au passage des artères à destinée thalamique.
La substance perforée postérieure (A) est située dans la fosse interpédonculaire. La substance perforée
latérale (B) est placée en dedans du tractus optique (to) et latéralement au corps mamillaire (cm). La
substance perforée antérieure (C) est située dans la division du tractus olfactif (tf) en dehors du tractus
optique (to). La région perforée périgéniculée (D) est située au pourtour des corps géniculés médial (cgm)
et latéral (cgl), tous 2 collés sur le pulvinar (p).
Sur la partie dorsale du thalamus, la substance perforée périhabénulaire (E) englobe l’habénula (h) et
une partie de la face médiale du thalamus. La substance perforée supérieure du thalamus (F) se place à la
jonction des faces supérieure et médiale du thalamus en avant de la substance perforée du pulvinar (G).
W
CM
CI
pu
Ant
a
P
Ch
Lat
A
Ch
Med
Les territoires artériels du thalamus
Le territoire antérieur (Ant) est vascularisé par l’artère prémamillaire
et concerne essentiellement le groupe nucléaire antérieur.
Le territoire latéral (Lat) est sous la dépendance des artères thalamogéniculées. Il inclut les noyaux ventraux et latéraux. L’artère choroïdienne antérieure (ChA), qui vascularise le bras postérieur de la capsule
interne, la queue du noyau caudé et le globus pallidus, participe dans
un tiers des cas à la vascularisation de ce territoire latéral (a).
Le territoire médial (Med) est pris en charge par les artères thalamoperforantes et comporte le groupe nucléaire médial et le pulvinar. Ce
territoire reçoit également pour sa partie postéro-latérale (ChP) une
irrigation artérielle par les artères choroïdiennes postérieures. Ces
artères sont donc une source artérielle supplémentaire dans un territoire
déjà vascularisé par ailleurs, ce qui explique la rareté de leurs infarctus.
À proximité immédiate du thalamus, le genou de la capsule interne est
vascularisé par les branches perforantes directes de l’artère carotide
interne (CI). Les artères perforantes de l’artère cérébrale moyenne
(CM) vascularisent le bras antérieur de la capsule interne, la tête du
noyau caudé et le putamen.
La Lettre du Neurologue • Vol. XVIII - no 5 - mai 2014 |
171
Téléchargement