“ P Pour une année 2016 plus sereine…

publicité
ÉDITORIAL
Pour une année 2016 plus sereine…
“
Best wishes of peace and serenity…
P
ermettez-moi, au nom du comité de rédaction de La Lettre du Gynécologue,
de vous adresser nos vœux les plus sincères pour l’année 2016. J’espère qu’elle
sera plus sereine et apaisée que 2015, qui a été une année très particulière
pour beaucoup d’entre nous…
Notre revue va bien, et nous avons publié des articles dont les thématiques
étaient très diverses, le but étant de couvrir tous les pans de notre vaste spécialité.
Ce numéro est consacré à la thématique “Femme et cancer”.
Pr Philippe
Descamps
Chef du Pôle
femme-mère-enfant,
CHU d’Angers.
Nous connaissons tous les objectifs du Plan cancer, présentés en 2014 et, alors
que nous sommes presque au milieu du gué, nous savons déjà que beaucoup ne
seront pas atteints en 2019. À titre d’exemple, les chiffres de la vaccination contre
le papillomavirus n’ont cessé de chuter dans notre pays, puisque le dernier bilan
faisait état d’une couverture vaccinale de 17 % (alors que l’objectif annoncé dans le
Plan cancer était de 60 % !), et ce malgré les recommandations multiples des sociétés
savantes. Les pays “modèles” comme le Danemark ou l’Angleterre verront le cancer
du col disparaître alors que nous réaliserons encore 25 000 conisations par an et
déplorerons 1 000 décès liés au cancer du col…
Deux articles s’intéressent en miroir aux cancers gynécologiques aux âges
extrêmes de la vie. Pour les femmes âgées, la lourdeur de la chirurgie du cancer de
l’ovaire fait parfois préférer une chimiothérapie néo-adjuvante après appréciation
du score de vulnérabilité gériatrique. Pour les cancers de l’endomètre, la place de la
lymphadénectomie est discutée. Concernant les cancers du col, 20 % surviennent
après 70 ans : une hystérectomie simple est recommandée pour les petites tumeurs
et une irradiation externe, pour les gros cancers.
Chez les femmes jeunes (c’est-à-dire ayant moins de 40 ans), les statistiques
retrouvent 5 % des cancers de l’endomètre, 4,8 % des cancers de l’ovaire et 18 % des
cancers du col. Les particularités des traitements sont détaillées en insistant sur
les possibilités de traitement conservateur après décision multidisciplinaire, et une
chirurgie de clôture sera envisagée dès lors que le projet parental est accompli.
D’autres sujets aussi variés que la médecine de précision, véritable révolution dans
l’oncologie moderne, la relation entre l’activité physique et le cancer du sein et “ce que
le gynécologue doit savoir sur le mélanome”, sont autant de sujets de réflexion nous
entraînant dans des sphères moins connues par la plupart d’entre nous.
”
Bonne lecture, l’année 2016 commence bien !
AVIS AUX LECTEURS
Les revues Edimark sont publiées en toute indépendance et sous l’unique et
entière responsabilité du directeur de la publication et du rédacteur en chef.
Le comité de rédaction est composé d’une dizaine de praticiens (chercheurs,
hospitaliers, universitaires et libéraux), installés partout en France, qui représentent,
dans leur diversité (lieu et mode d’exercice, domaine de prédilection, âge, etc.),
la pluralité de la discipline. L’équipe se réunit 2 ou 3 fois par an pour débattre
des sujets et des auteurs à publier.
La qualité des textes est garantie par la sollicitation systématique d’une relecture
scientifique en double aveugle, l’implication d’un service de rédaction/révision
in situ et la validation des épreuves par les auteurs et les rédacteurs en chef.
Notre publication répond aux critères d’exigence de la presse :
· accréditation par la CPPAP (Commission paritaire des publications et agences
de presse) réservée aux revues sur abonnements,
· adhésion au SPEPS (Syndicat de la presse et de l’édition des professions de santé),
·indexation dans la base de données internationale ICMJE (International
Committee of Medical Journal Editors), partenariat avec le GRIO (Groupe de
recherche et d’information sur les ostéoporoses)
·déclaration publique de liens d’intérêts demandée à nos auteurs,
· identification claire et transparente des espaces publicitaires et des publirédactionnels en marge des articles scientifiques.
6 | La Lettre du Gynécologue • N° 400 - janvier-février 2016
0006_LGY 6
08/02/2016 12:49:13
Téléchargement
Explore flashcards