I) Les facteurs favorisants

publicité
Le cancer du col de l’utérus
Chapitre 16
I) Les facteurs favorisants
-
Rapports sexuels précoces.
Pluralité des partenaires.
Maternités précoces et nombreuses.
Infection génitale répétée.
Hygiène locale défaillante.
Bas niveau socio-économique.
Absence de dépistage.
II) Histologie
Les cancers du col se divisent en 2 catégories :
- Les cancers épidermoïdes : 85% (les cellules ressemblent à celles de la peau).
- Les adénocarcinomes : 10% (les cellules sécrètent).
Ils sont exprimés en 6 stades :
- CIN1.
- CIN2.
Petites cellules anormales au niveau du col
- CIN3.
- CIS : cancer in situ.
- CMI : cancer mini-invasif.
- Cancer invasif.
1) Dysplasie du col utérin
Une dysplasie sont des anomalies cellulaires et architecturales de l’épithélium pavimenteux, qui
naissent au niveau de la jonction entre l’épithélium pavimenteux et l’épithélium cylindrique.
Les dysplasies concernent 0,5 à 4% de la population.
a) Evolution
-
Régression.
Stabilisation.
Aggravation (rare).
b) Dépistage cytologique
Le dépistage se fait par le frottis cervico-vaginal :
- En dehors des règles.
- En l’absence d’infection.
- A distance des rapports sexuels.
- Au niveau de l’endocol et de l’exocol.
- Par un étalement sur une lame, envoyé au labo.
- Tous les 2/3 ans à partire des 1er rapports sexuels.
c) Classification de Bethasda (du frottis)
-
Frottis normal.
Modifications cellulaires bénignes.
Infection.
Modifications cellulaires réactionnelles.
d) Anomalies épithéliales
Les anomalies épithéliales peuvent être de plusieurs types :
- Malpigiennes.
- ASCUS (atypie malpigienne de signification indéterminée).
- LBG (lésion malpigienne intra-épithéliale de bas grade).
- LHB (lésion malpigienne intra-épithéliale de haut grade).
- Carcinome malpigien.
e) Anomalies glandulaires
Dans ce cas, on parle d’AGUS (atypie cellulaire glandulaire de signification indéterminée).
f) Colposcopie
La colposcopie est demandée si le frottis se révèle anormal.
Elle permet de diriger une biopsie et d’utiliser les tests à l’acide acétique à 2% ou au Lugol *.
g) Traitement
-
-
LBG :
o
o
o
o
LHG :
o
o
Vaporisation laser.
Cryothérapie.
Conisation.
Résection à l’anse diathermique.
Conisation.
Hystérectomie (rarement).
2) Cancer invasif
Sa fréquence est de 1 cas pour 10.000 femmes. On en dénombre 4.3000 cas par an, en France.
L’âge moyen de survenue est de 57 ans (il existe 2 pic de fréquence. L’un vers 30 ans, l’autre
vers 60 ans).
a) Diagnostic
Le diagnostic est posé suite à un examen au spéculum (toucher rectal, toucher vaginal).
Les cancers invasifs se manifestent généralement par des métrorragies provoquées.
Des examens paracliniques peuvent être demandés :
- Echographie pelvienne et rénale.
- Cystoscopie +/- rectoscopie.
- TDM abdomino-pelvien avec clichés urologiques.
- IRM pelvienne.
-
Lymphadénectomie pelvienne.
b) Classification FIGO
-
Stade 0 : CIS.
Stade I : limité au col utérin.
Stade Ia : micro-invasif.
Stade Ib : invasif de plus de 5 mm.
Stade II : au-delà du col.
Stade IIa : atteinte du vagin et de l’isthme, sans infiltration des paramètres.
Stade IIb : atteinte des paramètres.
Stade III : atteinte du 1/3 inférieur du vagin.
Stade IIIa : invasion vers la paroi pelvienne.
Stade IIIb : atteinte de l’uretère.
Stade IV : atteinte de tous les organes voisins.
Stade IVa : atteinte du petit bassin.
Stade IVb : métastases à distance.
c) Traitement
-
CIS : conisation.
Cancer micro-invasif : conisation in sano.
Embole lymphatique : colpo-hystérectomie élargie +/lymphadénectomie ilio-obturatrice +/- radiothérapie.
Stade I et II proximal : chirurgie et radiothérapie.
Stade II et III : radio-chimiothérapie concomitante +/- chirurgie.
Stade IV : radiothérapie exclusive (chirurgie exclue).
d) Pronostic
-
CIS : 100% de guérison.
Stade I : 75 à 98%.
Stade II : 75%.
Stade III : 50%.
Stade IV : 20%.
conservatrice,
avec
Téléchargement
Explore flashcards