glossaire

publicité
GLOSSAIRE
Chaîne fermée :
Le travail musculaire est dit en chaîne fermée lorsque la force appliquée entraîne une mobilisation de l’individu,
alors que la résistance distale est fixe.
Exemple : Dans le cas de l’extension des membres inférieurs, le mouvement se réalise par contraction en chaîne des
Quadriceps (muscles de la face antérieure de la cuisse), la contraction des mollets et la contraction des Ischio-jambiers
(muscles de la face postérieure de la cuisse). Le mouvement se réalise en prenant appuis sur un point fixe le sol. La continuité de la contraction en chaîne est assurée par les points d’insertions sur le bassin antérieurs et postérieurs et les points
intermédiaires la rotule, le tendon rotulien, le point d’ancrage du tendon d’Achille sur le calcanéum.
Chaîne ouverte :
Le travail musculaire est dit en chaîne ouverte lorsque la force appliquée est mobile par rapport au sujet.
Exemple : Lors de l’extension de du genou, le mouvement se réalise par contraction du quadriceps. Lors de la flexion
du genou le mouvement se réalise par contraction des Ischio-jambiers Muti-Iso effectue des mouvements en chaîne
ouverte.
Concentrique :
Le travail musculaire est dit en concentrique lorsqu’il y a raccourcissement du muscle concerné, que les points
d’insertion du muscle se rapprochent. Le travail mécanique réalisé est positif.
Course totale :
L’amplitude du déplacement se réalise dans la totalité de l’amplitude articulaire physiologique. Le développement du muscle se réalise de façon harmonieuse.
Course externe :
Le déplacement se réalise dans la partie externe de l’amplitude articulaire physiologique. On constate dans ce
cas un allongement de la longueur du muscle avec raccourcissement relatif du fuseau musculaire.
Course interne :
Le déplacement se réalise dans la partie interne de l’amplitude articulaire physiologique. On constate dans ce
cas un raccourcissement de la longueur du muscle surtout localisé sur le fuseau musculaire.
Contraction concentrique :
Contraction musculaire pendant laquelle la force développée est supérieure à la résistance offerte par le support
résistant. Les points d’insertion musculaire se rapprochent et le muscle se raccourcit. Il s’agit d’une activité musculaire mobilisatrice.
Contraction excentrique : contraction musculaire pendant laquelle la force développée est inférieure à la
résistance offerte par le support résistant. Les points d’insertion musculaire s’éloignent et le muscle s’allonge. Il
s’agit d’une activité musculaire frénatrice.
Contraction isométrique :
Contraction musculaire pendant laquelle la force développée est égale à la résistance offerte par le support
résistant. Il n’y a pas de mouvement. La longueur du complexe tendino-musculaire ne se modifie pas.
1
GLOSSAIRE
Excentrique :
Le travail musculaire est dit en excentrique lorsqu’il y a allongement du muscle concerné, les points d’insertion
du muscle s’éloignent. Le travail mécanique réalisé est négatif.
Index de fatigue ou ratio d’endurance :
Il est le rapport en pourcentage entre la somme du travail des quatre derniers mouvements et la somme du
travail des quatre premiers.
Index de Million :
Index d’évaluation de la douleur et de l’incapacité ressenties par le patient développé à partir d’échelles visuelles
analogiques.
Isométrique :
Le travail musculaire est dit en Isométrique lorsqu’il y a conservation de la longueur du muscle lors de la contraction, Le travail mécanique est, dans ce cas nul.
Isocinétique :
Le déplacement du segment de membre se réalise avec une limitation du seuil maximal de vitesse la force est
variable en fonction de l’angle articulaire. Les mouvements peuvent être réalisés à des vitesses inférieures.
Isocinématique :
Le déplacement du segment de membre se réalise à vitesse constante. La force varie selon l’angle articulaire.
L’utilisateur est obligé garder la vitesse prédéterminée.
Isotonique :
Le déplacement se réalise avec une résistance constante. La vitesse de déplacement n’est pas limitée.
Moment de force maximale : (ou couple de force, ou pic de couple, ou moment maximum)
Exprimé en Newton-mètre (Nm), il correspond au moment de force le plus élevé développé au cours du mouvement Isocinétique ou Isocinématique.
Moment ou couple de force :
Exprimé en Newton-mètres (Nm), il est le produit de la force de contraction musculaire appliquée à l’axe du
dynamomètre (exprimée en Newton) par la distance correspondant à la longueur de la perpendiculaire à l’axe
de la force et qui passe par l’axe du dynamomètre (exprimée en mètres).
2
GLOSSAIRE
Physiotonique :
Le déplacement se réalise avec une résistance variable selon une courbe de force préenregistrée. La vitesse est
variable.
Physiocinématique:
Le déplacement se réalise avec une résistance variable selon une courbe de force préenregistrée. La vitesse est
constante. L’utilisateur est obligé garder la vitesse prédéterminée
Puissance maximale:
Exprimée en watt (W), elle correspond au travail effectué par unité de temps. Elle se calcule en multipliant le
moment de force par la vitesse angulaire.
Puissance moyenne :
Valeur qui tient compte de la totalité d’une série et élimine les distorsions dues aux amplitudes différentes lors
d’une comparaison bilatérale.
ravail musculaire est dit en chaîne fermée lorsque la force appliquée entraîne une mobilisation de l’individu,
alors que la résistance distale est fixe.
Exemple : Dans le cas de l’extension des membres inférieurs, le mouvement se réalise par contraction en chaîne des
Quadriceps (muscles de la face antérieure de la cuisse), la contraction des mollets et la contraction des Ischio-jambiers
(muscles de la face postérieure de la cuisse). Le mouvement se réalise en prenant appuis sur un point fixe le sol. La continuité de la contraction en chaîne est assurée par les points d’insertions sur le bassin antérieurs et postérieurs et les points
intermédiaires la rotule, le tendon rotulien, le point d’ancrage du tendon d’Achille sur le calcanéum.
Rapport agoniste/antagoniste : (ou ratio)
Exprimé en pourcentage, il est calculé à partir des moments de force maximum développés lors d’un même
mode de contraction, pour une vitesse angulaire identique de deux groupes musculaires opposés.
Rapport Moment/Poids:
Rapporte le moment maximum produit dans la série par rapport au poids du patient tel qu’on l’a saisi dans les
données patient. L’intérêt est d’éliminer l’effet du poids du patient dans l’interprétation des données.
Travail :
Il correspond à l’intégration de la surface située sous la courbe des moments de force, et s’exprime en joule (J).
Valeur angulaire anatomique : (ou angle d’efficacité maximale)
Il mesure la position angulaire correspondant au moment de force maximum et s’exprime en degré.
3
Téléchargement
Explore flashcards