De nos jours, la plupart des vols sont réservés directement sur

publicité
De nos jours, la plupart des vols sont réservés directement sur Internet. Dans ce contexte, le
réseau des Centres Européens des Consommateurs (ECC-Net) a mené une enquête sur les coûts
cachés lors des réservations en ligne, notamment les frais liés aux paiements par carte bancaire et
au taux de change lorsque la réservation n’est pas payée dans la monnaie du consommateur. Les
sites internet des compagnies aériennes les plus connues ont servi de sources principales pour
cette enquête.
Des frais de taux de change non transparents
Les prix des vols ne sont pas toujours affichés dans la même monnaie par les compagnies
aériennes. La majorité des compagnies présentent le prix du vol dans la monnaie du pays de
l’aéroport de départ. Mais 51% des compagnies aériennes étudiées offrent à leurs clients la
possibilité de choisir eux-mêmes leur devise. Ce qui à première vue apparait comme une offre
alléchante, peut cacher des frais supplémentaires. En effet, lors de l´affichage et de la réservation
dans une autre monnaie, un tiers des compagnies aériennes étudiées (19 sur 55) facturent des frais
de taux de change supérieurs au taux de change courant. Dans certains cas, ces frais s’élèvent à
plus de 5% et même à plus de 13% par rapport aux taux de change usuels des banques sans que
les consommateurs ne soient clairement informés de ces coûts supplémentaires.
Des frais pour paiement par carte bancaire inévitables
47% des compagnies étudiées (26 sur 55) perçoivent, lors de la réservation en ligne, des frais pour
paiement par carte bancaire. Même si les compagnies aériennes offrent parfois des possibilités de
paiement sans frais, elles ne sont pas toujours disponibles. Le consommateur qui paie par carte
bancaire ne peut donc pas éviter les coûts supplémentaires.
L’étude évalue ces coûts entre 7.43 € en moyenne pour une réservation d’un vol aller pour une
personne et 16,78€ en moyenne pour une réservation aller-retour pour deux personnes. Pour un
vol d’une valeur de 100 €, certaines compagnies n’hésitent pas à demander des frais de 16 €, 20 €
voire 32 €. A aucun moment, les consommateurs ne sont informés du mode de calcul de ces frais
par les compagnies aériennes.
L’étude rappelle que l´article 23 du règlement n° 1008/2008 relatif à l'exploitation de services
aériens impose aux compagnies aériennes de communiquer « les suppléments de prix optionnels
de façon claire, transparente et non équivoque au début de toute procédure de réservation ». Pour
73% des compagnies aériennes étudiées, cela n´était pas le cas.
Consultez l’étude complète en version anglaise.
Téléchargement
Explore flashcards