Lecture Analytique 10 : Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques, 1ère

publicité
Lecture Analytique 10 : Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques, 1ère partie [voyages>humanité]
Œuvre en contexte : Tristes Tropiques est un récit de voyages dans lequel Lévi-Strauss raconte ses
rencontres avec plusieurs tribus indiennes d’Amazonie. Les comparaisons qu’il établit entre ces
peuples et la société occidentale ont mené le grand public à l’ethnographie.
I] Réquisitoire indirect
a) Les voyages responsables ? Personnification l1-23 / Confusion des adresses
Le « nous » du narrateur est présenté indirectement comme le responsable de la dégradation de la
planète. C’est le destinataire de la critique.
b) Une critique violente. Champ lexical de la maladie/ Adjectifs péjoratifs
II] Un texte polémique
a) Le charme perdu des voyages.
Litote/ Questions oratoires l13-16
b) Une division rhétorique entre la société occidentale.
Métaphore l7-8/ Personnification l9-13
Lecture Analytique 11 : Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques, 7ème partie [savane obscure>humaine]
Etapes préparatoires
Œuvre en contexte : Tristes Tropiques est un récit de voyages dans lequel Lévi-Strauss raconte ses
rencontres avec plusieurs tribus indiennes d’Amazonie. Les comparaisons qu’il établit entre ces
peuples et la société occidentale ont mené le grand public à l’ethnographie.
Texte dans l’œuvre : Extrait de la 7ème partie du livre consacré à la tribu Nambikwara.
Thème : L’auteur décrit un campement nocturne dans la savane. Il analyse le comportement de la
tribu dans son rapport au milieu.
Thèse : Lévi-Strauss insiste sur le contraste entre l’environnement naturel hostile et l’attitude
solidaire, la simplicité avec laquelle les Indiens semblent dépasser cette situation difficile.
Registre : Didactique (-> Enseignement) ; pathétique.
Problématique : Comment connaitre le bonheur dans la misère ?
I] Un regard paradoxal
a) Un témoin objectif ? Distanciation l9-16/Pronoms personnels (on-il)
En évitant de s’impliquer personnellement dans le récit, l’auteur semble opter pour un rôle de
témoin objectif. Cependant un certain nombre d’effets rhétoriques offrent un point de vue moins
distancié de la part de l’auteur.
b) Les effets pathétiques. Personnification/ Champ lexical de la misère
Ce regard paradoxal, lointain et proche semble être une stratégie argumentative de l’auteur,
destinée à emporter notre adhésion. Non seulement lui, mais tous ceux qui approchent les
Nambikwara sont touchés : ils sont à la fois pauvres et heureux. Ce paradoxe est illustré par divers
éléments rhétoriques.
II] Une situation paradoxale.
a) Un contraste illustré par la rhétorique. Antithèses (l1-4-14) / Accumulation et gradation (l7-13)
La mise en valeur du contraste par les outils de la rhétorique nous invite à réfléchir sur les raisons de
ce paradoxe : être heureux dans la misère ?
b) L’éloge de la simplicité Qualificatifs mélioratifs/Comparatifs de supériorité
La description des Nambikwara semble avoir une visée didactique. Par un usage habile de la
rhétorique, l’auteur nous invite implicitement à comparer notre mode de vie et le leur. Ce passage
est un modèle d’argumentation indirecte.
En effet, sous couvert de la description ethnologique, l’auteur entame un réquisitoire contre les
Illusions du consumérisme. Ce faisant, il rappelle également l’universalité des valeurs dont l’utilité
transcende toutes les sociétés.
Téléchargement
Explore flashcards