« Fraude et contrefaçons »

advertisement
Mardi, 25 janvier 2011 à 20 h
Bar de l’Hôtel Bristol
3, rue Velotte Montbéliard
« Fraude et contrefaçons »
Sans langue de bois !
Intervenants :
Christine LAÏ
Béatrice HIBOU
Cdt GOJKOVIC-LETTE
Major DOUILLY
Cne BOISSIERE
Philippe SOSSONG
Delphine PRIEUR
Directrice de L’Union des Fabricants – UNIFAB – Paris Sciences-Po - Paris
Direction générale - Gendarmerie Nationale - Paris –
Direction générale - Gendarmerie Nationale - Paris –
Gendarmerie Nationale – Montbéliard Direction Régionale de la DOUANE
Incubateur d’Entreprises Innovantes de Franche-Comté
Le VRAI débat qui parle du FAUX !
Faux, fac-similé, réplique, piratage, imitation … Les subtiles nuances de ces mots révèlent la
diversité et l’importance de la contrefaçon. Tout le monde en a entendu parlé … Tout le monde
connaît quelqu’un qui a ramené de vacances ou de Vintimille, une fausse Rolex, un faux Lacoste,
un faux Vuitton…
Mais la contrefaçon n’est plus un « jeux » avec les marques. Elle est devenue une activité
criminelle : certains jouets par exemple, font courir de graves risques à nos enfants, quant aux
médicaments ou aux pièces de voiture, ça peut tout simplement tuer. Tout le monde se souvient
des canapés qui donnaient de l’eczéma et qui étaient pourtant vendus dans une grande enseigne
de meubles. Où sont les victimes ? Où sont les complaisances ? Où sont et qui sont les criminels,
les coupables, qui sont vraiment les truands ?
La contrefaçon est aussi devenue un enjeu de société. Nous sommes tous concernés par ce
problème qui touche tous les secteurs de l’économie. Le marché de la contrefaçon est en pleine
expansion avec le développement d’internet et l’ouverture des frontières. La contrefaçon
représente quand même 9% du commerce mondial, 12% du marché du jouet, 10% de la
parfumerie et de la bijouterie… Elle est ainsi devenue une menace économique, commerciale et
sociale. Elle détruit de nombreux emplois : une entreprise sur deux en est victime. Puissante d’un
chiffre d’affaire mondiale de 5 milliards d’Euros, la contrefaçon, finance le grand banditisme, les
réseaux maffieux et même terroristes.
Comment se prémunir ? Comment L’Union des Fabricants*, la Gendarmerie Nationale, la Douane
peuvent-elles lutter contre ce fléau ? Où en sont la prévention, la répression, la coopération
internationale ? Nos entreprises peuvent-elles vraiment lutter quand la crise économique frappe
et que le consommateur ou le commerçant va souvent au moins cher.
Au bar des sciences, les experts et les chercheurs seront sans langue de bois et nous les ferons
parler !
* Christian PEUGEOT est le Président de L’UNIFAB.
Téléchargement