fiche technique soin de bouche non medicamenteux

publicité
IFAS ANNEMASSE
2015/2016
FICHE TECHNIQUE
SOIN DE BOUCHE NON MEDICAMENTEUX
Le soin de bouche non médicamenteux relève du rôle propre de l’infirmier(ère) :
il est réalisé en collaboration avec les aides soignant (e)s.
C’est un soin d’hygiène de la bouche (palais, gencives, langue, lèvres) qui
comprend aussi l’entretien de la prothèse dentaire. Il se pratique au minimum 3
fois par jour, voire plus, selon les besoins de la personne.
C’est un soin indispensable d’hygiène et de confort pour les patients ne pouvant
réaliser un brossage de dents, en fin de vie, ne s’alimentant pas, en
hyperthermie, sous oxygène…
 Importance de la bouche = organe, moyen de reconnaissance des goûts, moyen
de communication, lieu d’intimité.
 Sentiment d’intrusion par le patient
 Réticence voire sentiment de dégoût pour le soignant
Objectifs
- Assurer l’hygiène de la cavité buccale
- Procurer une sensation de bien-être et de fraîcheur (diminuer odeur,
douleur…) et contribuer au maintien d’une bonne image de soi
- Eviter la sécheresse des muqueuses
- Entretenir l’intégrité de la cavité buccale afin de ne pas compromettre
l’alimentation (goût, appétit…).
- Prévenir l’infection (pneumopathies nosocomiales chez les patients intubés
ou trachéotomisés sera revu au module 3), guérir ou améliorer l’état
buccal déjà altéré
- Préserver la communication.
Avant le soin
- Auprès de l’équipe ou dans le dossier, s’informer :
o Des indications du soin de bouche
o De précautions à prendre chez les patients à risque de fausses routes,
inconscients, très dépendants…
Auprès du patient :
o Evaluer son degré de conscience, sa participation afin d’adapter le soin
o Connaitre ses habitudes par rapport à ce soin et se renseigner sur le
port éventuel d’une prothèse dentaire
o Evaluer l’état de sa bouche par l’observation (cf. grilles). Evaluer
également si douleurs, modifications du goût, sensation de soif,
-MODULE 1-
1
IFAS ANNEMASSE
2015/2016
-MODULE 1-
2
IFAS ANNEMASSE
2015/2016
Confort
o Planifier le soin à distance des repas pour éviter les nausées : 30mn
après le repas
o Ne pas aller trop loin au fond de la bouche pour éviter les nausées
et les vomissements
o Ne pas irriter ou faire saigner : si la bouche est très sale : lubrifier
à l’aide de vaseline 20 mn avant le soin pour ramollir les croûtes et
ainsi les décoller plus facilement au moment du soin.
o Effectuer le soin plusieurs fois par 24 heures, être
particulièrement attentif et disponible auprès des personnes en fin
de vie
Hygiène
o S’assurer de la propreté du matériel utilisé avant de commencer
o Hygiène des mains avant et après le soin : utilisation d’une solution
hydro alcoolique ou lavage des mains
o Si la personne porte un appareil dentaire, le retirer avant le soin de
bouche, le faire tremper et le nettoyer
o Porter des gants de soins à usage unique pour tout contact avec la
muqueuse buccale et/ou la prothèse dentaire
Sécurité
Attention au risque de fausse route pour les patients inconscients, semi
conscients ou présentant des troubles de déglutition : ne pas trop imbiber le
tampon et bien l’essorer
En fabriquant le tampon bien protéger l’extrémité du support pour éviter de
blesser
Faire un soin avec une pince et non au doigt s’il y a risque de morsure par le
patient (patient agité, incohérent…)
Matériel nécessaire
o 1 abaisse langue
o Des petites compresses non stériles + 1 pince Péan ou 1 pince
Kocher ou des bâtonnets en mousse ou des kits prêts à l’emploi.
o 1 haricot
o 1 verre
o Du bicarbonate en poudre (¼ de cuillère à café pour un verre d’eau
pas plus à préparer dans le verre) ou prêt à l’emploi ; de l’eau de
Vichy, éventuellement jus d’ananas.
o De la glycérine, de la vaseline voire de l’huile d’amande douce
o Gants à usage unique
-MODULE 1-
3
IFAS ANNEMASSE
2015/2016
o 1 serviette de toilette
o 1 poubelle
Si appareil dentaire :
o Brosse à dent personnelle ou à usage unique
o Dentifrice
o Verre ou boite spécifique identifiée au nom du patient
Déroulement du soin
o Prévenir le patient du soin, lui expliquer son déroulement et le but
o Se laver les mains ou utilisation d’une SHA
o Installer le patient confortablement en position demi assise si cela
est possible ou en décubitus latéral (selon l’état de conscience)
o Protéger le thorax avec une serviette
o Mettre les gants non stériles, observer la cavité buccale en vous
aidant si nécessaire de l’abaisse langue
o Faire un tampon avec la compresse autour de l’abaisse langue, de la
pince ou alors du doigt.
o Imbiber le tampon de solution, bien l’essorer sur le rebord du verre
ou avec un deuxième abaisse-langue
o Nettoyer la cavité buccale en allant toujours de l’arrière vers le
devant de la bouche : les gencives du haut et du bas, les dents, le
palais, la face interne des joues. Durant le soin, changer de
compresse (ou de bâtonnet) aussi souvent que nécessaire, jusqu’à ce
qu’elle revienne propre.
o Rincer ensuite dans le même ordre avec d’autres tampons
o Jeter les bâtonnets ou les compresses dans la poubelle au fur et à
mesure ou dans le haricot
o Si le patient n’a pas de trouble de déglutition et s’il peut recracher,
lui faire rincer la bouche, l’aider à recracher dans le haricot
o Essuyer la bouche en tamponnant avec une compresse
o Hydrater les lèvres à l’aide d’une compresse imbibée de corps gras
o Remettre la prothèse dentaire après l’avoir soigneusement brossée
(dentifrice + brosse à dent) et rincée à l’eau
o Retirer les gants
o Oter la protection
o Réinstaller le patient confortablement
o Lavage des mains ou SHA
o Ranger et nettoyer le matériel
-MODULE 1-
4
IFAS ANNEMASSE
2015/2016
Transmissions
Transmettre oralement à l’infirmier et noter dans le dossier de soins vos
observations et toute anomalie (cf. tableau ci-dessous) au niveau:
o De la cavité buccale : plaies, coupures, crevasses, croûtes,
assèchement important, saignement des gencives
o L’aspect de la langue : sèche, fendillée, rouge vif, dépapillée, avec
ulcérations douloureuses, recouverte d’enduit blanc-jaunâtre (=
langue saburrale)
o L’odeur de l’haleine : fétide, ammoniacale, acidulée (pomme reinette)
Transmettre également le comportement du patient durant le soin.
Type de bouche
Bouche sèche
Description
Langue épaisse, moins
colorée, lèvres sèches,
gerçures, fissures, voix
rauque, difficulté à parler
Bouche sale
Croûte marron et noirâtre
Bouche
malodorante
Mauvaise haleine (odeur
que le malade perçoit et qui
le gêne)
Saignement au niveau des
lèvres, des gencives, de la
langue, des joues.
Bouche
hémorragique
-MODULE 1-
Moyens
 Hygiène buccale
 Faire boire, mettre à disposition :
eau, eau gélifiée, yaourt, potages,
boissons pétillantes, thé ou tisane
froide …
 Pour stimuler la salivation : glaçons,
jus, bonbons, chewing gum
 Brumisateur
 Corps gras sur les lèvres (ne pas
associer 0² et vaseline)
 Humidifier l’air de la pièce
 Eviter les aliments secs et salés
 Mâcher de l’ananas frais ou en jus
 Boire du cola
 Brosser la langue
Trouver la cause (bouche sale, mycose,
hémorragie…)
 Eviter les aliments chauds et durs
 Comprimer ou faire mordre une
compresse
5
Téléchargement
Explore flashcards