Gestion diversifiée: quel régime suivre? Enfant, ma mère me disait

publicité
Gestion diversifiée: quel régime suivre?
Enfant, ma mère me disait de manger des légumes verts car ils constituaient la base d'une
alimentation équilibrée, en complément de la viande et des pommes de terre. Mieux vaut
se contenter de manger des légumes verts que de ne manger aucun légume, mais nous
savons désormais qu'une alimentation à base de légumes verts seulement ne permet pas de
vivre plus longtemps. Le gouvernement français nous enjoint à manger cinq fruits et
légumes par jour, contre 8 de chaque pour les autorités australiennes.
De la même manière qu'une alimentation équilibrée permet de vivre plus longtemps,
construire un portefeuille diversifié permet d'augmenter les chances de générer des
rendements sur le long terme et une croissance de meilleure qualité.
Les investisseurs peuvent générer des rendements de bien des manières. Les emprunts
d'État offrent un rendement régulier. Ce rendement se révèle toutefois limité après prise en
compte de l'inflation, voire nul dans certains cas. La plupart des investisseurs ont besoin de
trouver des calories plus saines ailleurs. Les obligations d'entreprise sont généralement plus
rémunératrices pour les investisseurs puisqu’elles prennent en compte le risque de faillite
de l'entreprise émettrice avant que cette dernière ait pu rembourser ses dettes. La plupart
des investisseurs focalisent leur attention sur les entreprises les moins risquées. Ce
comportement s'apparente à celui qui consiste à délaisser les pommes de terre bouillies
pour les pommes de terre rôties.
Les investissements en actions sont également courants et représentent « la viande »dans la
plupart des portefeuilles. Les cours des actions peuvent être volatils mais les
investissements en actions sont réputés pour leur capacité à produire de bonnes
performances. En outre, il est très facile d'investir dans les actions. Les investisseurs sont
toujours plus rassurés lorsque les actions constituent le cœur de leur portefeuille. Leurs
performances étant liées à la croissance économique, les actions sont censées générer des
rendements sur le long terme à partir des bénéfices des entreprises, c'est-à-dire à partir du
revenu des entreprises. Dans la mesure où les risques liés aux investissements en actions
sont plus importants que ceux liés aux investissements en obligations, la rémunération doit
être plus élevée que les intérêts perçus sur les prêts aux États et nettement supérieure à
l'inflation.
N'allez pas imaginer qu'une alimentation reposant en partie sur la viande et les pommes de
terre est néfaste : ces deux aliments nous ont bien rendu service par le passé et
continueront à le faire. Toutefois, nous connaissons désormais les bienfaits d'une
alimentation saine. Nous sommes stupéfaits par la variété de fruits et légumes disponibles
dans les rayons des supermarchés. Il y a dix ans ou vingt ans, certains de ces produits
auraient été considérés comme trop exotiques, comme un luxe qu'il convenait de s'accorder
une fois par an. De la même manière, la variété des options à disposition des investisseurs
institutionnels n'a cessé de croître au cours des dernières années : les gérants de fonds ont
acquis le statut d'institutions, les réglementations ont été assainies et les investissements
exotiques sont devenus plus communs. C'est notamment le cas des investissements
alternatifs.
Il convient toutefois de ne pas considérer ces investissements comme de simples garnitures
ou assaisonnements. Ils nous permettent de mieux équilibrer nos portefeuilles, à l'instar
d'une plus grande variété de nutriments, etd'atteindre nos objectifs à long terme. Ces
nouveaux types d'investissement nous permettent d'accéder à de nouvelles sources
diversifiées de rendement, dont la croissance ne dépend principalement d'une prime de
risque actions.
Les gérants de stratégies de type « alpha » peuvent générer des rendements grâce à leurs
compétences et non pas grâce à l'exposition du portefeuille au marché. Certaines stratégies
tirent parti des primes de risque comme les primes de valeur, les primes de portage ou les
primes de risque tendanciel quand d'autres gérants se reposent uniquement sur leurs
connaissances ou sur leur expérience pour générer des rendements dans des segments de
marché que les autres investisseurs ne veulent ou ne peuvent pas explorer. Ces
opportunités de surperformance peuvent être limitées et certaines ne produiront pas les
effets escomptés, mais l'association de gérants compétents et de stratégies bien pensées
peut offrir une source de croissance stable et différenciée.
Les actifs tangibles, comme les actifs d'infrastructure et les actifs immobiliers, peuvent tirer
leur rentabilité de leur exploitation courante. Ce peut être un parc photovoltaïque
fournissant de l'électricité au réseau de distribution, un immeuble de bureaux percevant les
loyers de ses locataires, ou des paiements contractuels acquittés par une collectivité locale
pour l'exploitation et la maintenance d'un hôpital. Les actifs sous-jacents détenus en
portefeuille sont des actifs physiques réels dont la valeur devrait augmenter en parallèle de
l'inflation. Par conséquent, leur rendement peut être considéré comme réel en ce qu'il
prend en compte l'inflation.
Le private equity constitue une autre source de rendement, qui tire parti de la prime
d'illiquidité. Les fonds de capital-risque financent les jeunes pousses au moment où celles-ci
démarrent leurs activités. Ils fournissent aux jeunes entreprises des fonds pour financer leur
croissance. Les fonds de rachat d'entreprise par endettement opèrent sur le marché des
scissions et des rachats d'entreprise, et financent les restructurations d'entreprise ou de
département. Les fonds de private equity spécialisés peuvent également opérer dans les
secteurs de l'énergie et minier, entre autres.
Enfin, les investisseurs peuvent également investir dans un large éventail de stratégies
obligataires plus exotiques, et s'aventurer par-delà l'univers des obligations d'entreprise
« investment grade ». Les fonds high yield et de dette émergente permettent ainsi aux
investisseurs de s'exposer à plusieurs prêteurs. Ces investissements offrent généralement
une prime de rendement plus élevée. Les fonds de financement de litiges offrent un soutien
financier aux entreprises visées par un litige commercial. Les créances immobilières et
dettes d'infrastructure sont garanties par des actifs réels. Les fonds assurantiels perçoivent
une prime d'assurance qui sera intégralement versée à l'investisseur si aucune perte
financière ne survient dans le sillage de la catastrophe couverte par l'assurance (par
exemple un ouragan).
Ainsi, de la même manière que la consommation de fruits et légumes offre un meilleur
apport nutritionnel, le fait de diversifier les sources de rendement peut vous permettre
d'optimiser la croissance de votre portefeuille d'investissement. Un portefeuille investissant
de manière équilibrée dans des titres de participation sensibles à la conjoncture
économique (parfois volatils), des stratégies de type « alpha », des actifs réels générant des
flux de trésorerie, des stratégies obligataires et assurantielles rémunératrices et des
investissements de private equity offrant une prime de rendement devrait se révéler plus
rentable. Il est possible que les investisseurs aient du mal à harmoniser les éléments du plat
entre eux, mais nous sommes là pour les y aider. Popeye se contentait d'épinards, mais pour
la plupart d'entre nous, il serait préférable et plus sain d'adopter un régime plus équilibré.
Andrew McCaffery, Global Head of Alternatives
Téléchargement
Explore flashcards