Exercice La physiopathologie des complications dégénératives fait

publicité
Exercice
La physiopathologie des complications dégénératives fait
intervenir plusieurs mécanismes et théories. nous rapportons
autant que peut se faire, la théorie de Michael Brownlee et
celle de hormesis mitochondrial puis nous donnerons notre
avis sur ces deux théories qui nous apportent des éléments
pour comprendre la physiopathologies des complications
dégénératives du diabète et ainsi d’entrevoir des pistes du
traitement .
En ce qui concerne la théorie du mécanisme unifié de
Brownlee, il décrit ce qu’il a appelé les pièces du puzzle quine
sont d’autres que les mécanismes ,les voies de survenu des
complications dégénératives du diabète selon un document
de science de 1966 à 1990 .
Il introduit pour dire que toutes les cellules de tous les tissus
sont exposées à l’hyperglycémie et portant toutes ne sont pas
impliquées dans les complications du diabète. Les cellules
impliquées dans la complication du diabète sont incapable
d’une régulation interne leur permettant de maintenir le taux
du glucose constant à l’intérieur des cellules.
Je ne comprends pas très bien d’autant plus qu’à ma
connaissance, les cellules sont pauvres en glucose du fait du
manque d’insuline ou de l’insulinorésistance qui empêche
l’entrée du glucose dans les cellules alors je ne comprends.
pourquoi Brownlee parle d’hyperglycémie à l’intérieur des
cellules. Les pièces du puzzle identifiées sont :
-la voie des polyols
-la formation de produits de glycation avancés
-l’hyperglycémie induite par l’activation de la proteine
kinaseC
-l’augmentation de l’activité de la voie des hexosamines
Mr Brownlee soutend aux regard des essais cliniques
décevant que tous ces mécanismes et voie qui interviennent
dans la complication du diabète avaient un lien : la
surproduction de radicaux superoxyde par la chaine
mitochondriale de transport d’electron d’où le mécanisme
unifié
Selon l’ études :DCCT(Diabetes Control and Complications
Trial) l’hyperglycémie est responsable des dommages
tissulaires diabétiques avec son corrolaire le stress oxydatif.
Nous pensons que la théories du mécanisme unifié est
justifié.
A l’opposé la théorie d’hormesis mitochondrial tente de nous
convaincre des bienfaits de la surproduction des radicaux
superoxydes par la chaine mitochondriale de transport
d’électron . Akizawa et col pour le démontrer ont utilisé un
puissant antioxydant par voie orale, le méthyl bardoxolone et
ce produit a conduit à une augmentation de l’hypertension,
de la protéinurie et de l’insuffisance cardiaque chez des
patients atteints de néphropathie diabétique avancée .cette
théorie ne peut être concluante pour moi d’autant plus
qu’elle a concerné des diabétique qui présentent une
néphropathie a un stade avancé.
En effet l’étude advance et même bien d’autres montrent les
bienfaits des inhibiteurs de l’enzyme de conversion(IEC) chez
le diabétique avec une régression de la néphropathie
diabétique et une diminution de la mortalité. mais ces IEC
sont contre indiqués chez le diabétique ayant une
néphropathie au stade avancé
En conclusion pour moi la théorie du mécanisme unifié est la
meilleur.
Téléchargement
Explore flashcards