Diagnostic - Terres Inovia

publicité
RTR
Orléans
Le 22 janvier 2015
Diagnostic agronomique
protéagineux
en région Centre
Véronique Biarnès – CETIOM Grignon
RTR
Orléans
Le 22 janvier 2015
Diagnostic agronomique
protéagineux en région Centre
• Deux diagnostics agronomiques en parcelles agriculteurs en région
Centre en 2013 (mémoires de fin d’études Montpellier SupAgro) :
Objectif : identifier les facteurs limitants du rendement du pois et proposer
des leviers d’action pour améliorer la conduite de la culture
₋ Eure-et-Loir (stage Evelyne Bonilla) (pois de printemps)
₋ Cher (Stage Maud Bénézit)(pois d’hiver et pois de printemps)
Stages multi – partenaires : UNIP, CA 28, CRA Centre, AXEREAL, FDGEDA 18
2
RTR
Orléans
Le 22 janvier 2015
Un réseau de 48 parcelles
Nombre d’agriculteurs et de parcelles dans les deux études :
Eure-et-Loir
Cher
Agriculteurs
17
20
Parcelles
23
25 : 13 (PP), 12 (PH)
Pois de printemps (PP)
Pois de printemps (PP)
Pois d’hiver (PH)
3
RTR
Orléans
Le 22 janvier 2015
Mesures effectuées
• Afin de comprendre l’origine de la variabilité des rendements en
pois, l’étude a permis de préciser :
- Les conditions du milieu (climat, type de sol) pour chaque parcelle
- Les décisions techniques (test Aphanomyces, variété, densité de semis,
protection phytosanitaire) prises par les producteurs pour conduire du
pois d’hiver ou de printemps
• Observations agronomiques 2013 :
- Test Aphanomyces après la levée
- Comptages à la levée
- Mesures de biomasse et de teneur en azote à début floraison
- Profils de nombre de graines par plante à maturité
- Observations en cours de culture (notations maladies et ravageurs)
- Mesure du rendement et du PMG
4
RTR
Orléans
Le 22 janvier 2015
Conditions climatiques
• Climat de l’année 2013 :
- Absence de gel
- Forte pluviométrie d’avril à juin
- Faibles températures jusqu’à mi-juin et faible rayonnement en mai
- Retour d’un temps sec et de températures élevées fin juin
Þ Retard des semis en Eure-et-Loir (avril)
Þ Risques importants d’asphyxie racinaire dans les sols hydromorphes
Þ Production de biomasse végétative importante mais limitation de la
production de graines par le faible rayonnement en pois d’hiver dans le Cher
Þ Risque insecte limité mais année favorable pour les maladies aériennes
(anthracnose / pois d’hiver) et racinaires (Aphanomyces / pois de printemps)
Þ Limitation du remplissage des grains en pois de printemps car conditions
chaudes en fin de cycle
5
RTR
Rendements
Orléans
Le 22 janvier 2015
• Rendements obtenus dans l’étude en Eure-et-Loir et dans le Cher,
ainsi qu’en moyenne en région Centre et au niveau national :
Rendement
moyen
2008-2012
46
Nombre de
parcelles
Rendement
2013 (q/ha)
23
13
12
42
43
37
Région Centre 2013
NC
43
46
-
France 2013
NC
45
45
-
PP
PH
Eure-et-Loir
Cher
Cher
45
Ecart-type
12
6
9
Þ Rendements corrects à décevants par rapport à la moyenne des 5 dernières
années en région Centre
Þ Rendement en retrait de 5 q/ha environ en Eure-et-Loir
Þ Rendements pois de printemps supérieurs à ceux du pois d‘hiver dans le Cher
6
RTR
Pois d’hiver
• Facteurs limitants du rendement : verse et anthracnose
₋ Effet du type de sol :
§ Densité forte au semis => un nombre de tiges/m² élevé
Préconisation 80 – 120 tiges/m²
Rendement (q/ha)
àParcelle 17 : problème phyto explique le faible
rendement malgré une bonne densité
àLes très fortes densités de tiges ont été
pénalisantes (parcelles 16A et 16B)
à15_1 et 15_2 : même parcelle (même densité
de semis) mais types de sols différents. En sol
profond (15_2), on obtient une densité de
tiges très élevée
N tige/m² à FSLA
Profil 13_1
14
Sol
12
Argilo-calcaire
10
(35-40 cm)
8
Sol
argilo-limoneux
profond (60 cm)
6
4
2
0
0
1
2
3
4
Nombre par étage
5
6
Nb grains moyen/étage
Etage
§ Des profils de plantes conditionnés par le type de sol
Etage
Orléans
Le 22 janvier 2015
16
14
12
10
8
6
4
2
0
0
Nb gousses moyens/étage
1
Profil 13_2
2
3
4
Nombre par étage
Nb grains/gousse/étage
5
6
7
RTR
Pois d’hiver
Orléans
Le 22 janvier 2015
• Dans tous les cas, un développement végétatif excessif, lié à une
densité élevée, génère de la verse et de l’anthracnose :
Sol profond :
ancienne prairie
Profondeur de sol
% affaissement
Sol superficiel
Parcelle 15 (2/07/2013)
Longueur tige
Parcelle
15_1
-
Parcelle
15_2
+
6%
48 %
76 cm
90 cm
Verse => microclimat favorable / anthracnose
• Une protection fongicide à améliorer
- Diversité des pratiques (nombre de
traitements, dates d’application,
produits)
- Majorité des traitements à base de
chlorotalonil
- Peu de produits systémiques
utilisés. Ces derniers ont présenté
une bonne curativité et persistance
en 2013.
8
RTR
Pois de printemps
Orléans
Le 22 janvier 2015
• Facteurs limitants du rendement : Aphanomyces et stress hydrique
₋ Impact des attaques d’Aphanomyces :
§ Un seul agriculteur sur 37 réalise systématiquement le test Aphanomyces
§ 5 parcelles sur 23 dans lesquelles un échantillon présentait un PI > 1,5 en
Eure-et-Loir et 1 parcelle sur 25 dans le Cher
§ Printemps humide favorable à l’expression des symptômes d’Aphanomyces
=> des profils de plante qui montrent l’impact de la maladie sur la mise en
place du nombre de grains en Eure-et-Loir
Parcelle saine
(PI = 0 ; Rdt = 50 q/ha)
14
Nb grains moyen/étage
Nb gousses moyens/étage
Nb grains/gousse/étage
12
10
Etage
Etage
8
6
14
12
10
8
6
4
4
2
2
0
0
1
2
3
4
5
6
7
Nombre par étage
8
9
10
Parcelle fortement contaminée
(PI = 3,4 ; Rdt = 25 q/ha)
0
0
1
2
3
4
5
6
7
Nombre par étage
8
9
10
9
Pois de printemps
RTR
Impact du stress hydrique : le type de sol et notamment le niveau de la réserve utile
détermine l’arrivée plus ou moins précoce du stress hydrique.
Température Maxi
et pluviométrie
Bilan climatique Kayanne Parcelle K1a La Loupe (28)
Date de semis : 01/04/13 ; RU = 100 mm
Réserve utile (mm)
Parcelle en Eure-et-Loir
à sol moyennement
profond
Réserve utile (mm)
Réserve utile (mm)
Exemples dans
2 zones d’une
même parcelle
ayant une RU
différente
dans le Cher
Bilan climatique Kayanne 5.2 Dun sur Auron (18)
Date de semis : 26/02/13 ; RU = 135 mm
Température Maxi
et pluviométrie
Bilan climatique Kayanne 5.1 Dun sur Auron (18)
Date de semis : 26/02/13 ; RU = 70 mm
Température Maxi
et pluviométrie
Orléans
Le 22 janvier 2015
Dans tous les cas, la floraison a été écourtée et le nombre de grains / m²
d’autant plus limité que le stress hydrique est arrivé tôt.
10
RTR
Orléans
Le 22 janvier 2015
Conclusion
Les agriculteurs maîtrisent globalement bien l’itinéraire technique du
pois mais des améliorations peuvent être apportées.
• Choix de la parcelle
‒ Effectuer un test Aphanomyces pour éviter les parcelles fortement
contaminées et choisir le pois d’hiver en parcelle moyennement contaminée
‒ Eviter les sols hydromorphes
‒ Choisir un sol profond pour le pois de printemps
• Adapter la densité en fonction du type de sol en pois d’hiver
• Choix des meilleures variétés de pois d’hiver (productives, résistantes au froid, à
bonne tenue de tige) et en pois de printemps (productives)
• Choix de produits fongicides systémiques pour la protection du pois d’hiver
contre l’anthracnose et adaptation de la protection selon le type de sol
11
Téléchargement
Explore flashcards