1) Action mécanique du tube digestif sur les aliments

publicité
CHAPITRE III : APPROVISIONNER LES ORGANES EN
NUTRIMENTS
Un repas est l’occasion d’apporter des aliments à l’organisme.
I)
Le trajet des aliments dans l’appareil digestif
Sortir le tronc pour situer dessus les organes
Transparent + document à distribuer avec schéma Appareil digestif.
schéma appareil digestif, légendes à compléter.docx
Bilan : Les aliments traversent les organes du tube digestif : la bouche,
l’oesophage, l’estomac, l’intestin grêle et le gros intestin. Il n’y a aucun
aliment dans le foie ou le pancréas.
Le long de ce tube il y a transformation d’aliments en nutriments. Les
aliments qui ne sont pas transformes sont éliminés sous forme
d’excréments.
Pb : Comment les aliments sont-ils transformés ?
II) La transformation des aliments dans le tube digestif
1) Action mécanique du tube digestif sur les aliments
Où se situent les actions mécaniques dans le tube digestif ?
2) De l’aliment aux particules solubles
–> observations dissection de la souris
livre p.84 (éditions BELIN) : observation des aliments dans le tube
digestif du lapin
Les aliments sont transformés au cours de leur trajet dans le tube
digestif : réduction en bouillie. Les aliments deviennent ainsi des
particules solubles.
Activité 1 chapitre 3.doc des expériences historiques
ACTIVITES CHAPITRE 3\Activité 1 chapitre 3.doc
1 : il met les aliments à digérer a l’abri de toute action mécanique à
l’intérieur d’un tube.
2 : le tube est intact et la digestion a débuté. Donc il n’y a pas eu
d’action mécanique et il y a eu une action chimique.
Activité2 : Digestion in vitro des expériences actuelles
Pour vérifier l’importance des substances chimiques dans la digestion
il est possible de réaliser une digestion in vitro .
Petit rappel des épisodes précédents:
- Le problème que nous cherchons a résoudre est :
Comment les aliments sont-ils transformés en nutriments ?
- l’hypothèse de Réaumur que nous cherchons à vérifier est :
Les aliments sont transformes en nutriments grâce a une substance
chimique.
- conséquence vérifiable : L’amidon est transformé en molécules de
glucose grâce à une substance chimique.
- les expériences à mettre en route sont :
.
Le bain-marie sert à maintenir l’eau chaude
Le thermomètre sert à vérifier la température de l’eau
L’eau iodée sert à montrer la présence d’amidon.
L’utilisation de bandelettes tests permet de rechercher la présence de
glucose dans un liquide : le changement de couleur indique
l’apparition de glucose.
L’amidon : est l’aliment à digérer ( dans les pâtes, pain, pomme de
terre)
La pancréatine est la substance chimique testée ( substance active du
pancréas)
activité 2 chapitre 3 bis.doc
- conclusion
la pancréatine permet la transformation de l’amidon en glucose donc
la transformation d’un aliment en nutriment se fait grâce a une
substance chimique.
Autres résultats : sur pâte, viande hachée, blanc d’oeuf…
Sur le schéma de l’activité 1 : rajouter en vert la localisation des
enzymes.
Bilan : Le long du tube digestif les aliments subissent deux types
d’action :
- Une action mécanique grâce à la mastication par les dents et aux
contractions musculaires de l’estomac et de l’intestin grêle.
- Une action chimique grâce aux enzymes.
Ces 2 actions combinées transforment les aliments en nutriments,
c’est la digestion.
Tube digestif : ensemble des organes traversés par les aliments, de la
bouche à l’anus
Appareil digestif : ensembles des organes participants a la digestion
(organes du tube digestif + glandes
digestives)
Glande digestive : organe de l’appareil digestif produisant des sucs
digestifs
Nutriment : résultat de la digestion des aliments
Digestion : transformation des aliments en nutriments.
Rq : le gros intestin ne contient pas de nutriments, il ne contient que
des éléments non digérés.
Problème : Que deviennent les nutriments ?
III) Le devenir des nutriments
Travail sur les graphiques ( fiche graphique)
ACTIVITES CHAPITRE 3\ACTIVITE 3 chapitre 3.doc
ACTIVITES CHAPITRE 3\correction ACTIVITE 3.docx
1 : A l’aide des 2 documents ci-dessus, donne des arguments
montrant que les nutriments quittent le tube digestif et passe
dans le sang. Précise à quel niveau du tube digestif se fait ce
passage.
Le % de glucide présent dans le tube digestif passe de 100 à 0 dans
l’intestin grêle en
200cm.
Parallèlement la quantité de glucose dans le sang sortant de l’intestin
grêle
augmente. Il est possible de conclure que les nutriments passent dans
le sang au niveau
de l’intestin grêle.
Bilan : Les nutriments traversent la paroi de l’intestin grêle et
atteignent le sang au niveau des capillaires sanguins. : c’est l’absorption
intestinale.
IV) L’alimentation
A)Une alimentation équilibrée (voir notes exposés julie et Julia)
Les aliments sont la source d’énergie des muscles et de tous les
organes.
Les besoins en énergie sont différents selon l’âge, le sexe, la taille, le
poids, l’activité physique.
L’alimentation doit couvrir les besoins énergétiques de l’organisme,
sans excès, elle doit être variée pour trouver dans la nourriture tous
les éléments indispensables au fonctionnement de l’organisme (
fonctionnement des organes, produire de la chaleur, faire de
l’exercice)
( voir page 104, le PNNS)
Problème : Quelles sont les conséquences pour la santé d'un excès ou
d'un déficit d'apport énergétique ?
B) Une alimentation déséquilibrée
Si les apports alimentaires sont supérieurs aux besoins, les nutriments
sont mis en réserve, la masse corporelle augmente.
On parle d'obésité lorsque l'indice de masse corporelle est supérieure
à 30. Cet indice est utilisé pour décrire la corpulence d'une personne.
IMC= masse (kg)/ (taille Χ taille en m)
IMC inférieur à 20 = maigreur IMC entre 20 et 24,9 normale de 25
à 29,9 surpoids
Les kilos superflus sont fréquemment synonymes de diabète, de
risques en augmentation de maladies cardio-vasculaires.
Les obésités massives peuvent entrainer des complications articulaires
(arthrose) et respiratoires.
La sous-alimentation ou sous-nutrition est un état de manque
important de nourriture caractérisé par un apport alimentaire
insuffisant pour combler les dépenses énergétiques journalières d'un
individu et entraînant des carences nutritionnelles. Chez l'être
humain, la sous-nutrition prolongée entraîne des dommages
irréversibles aux organes et, au final, la mort.
Pour info:
Les individus sous-alimentés perdent une grande partie de leur graisse
ainsi que de la masse musculaire, le corps utilisant ces tissus pour
produire de l'énergie par catabolisme, ce qui permet aux fonctions
vitales de rester actives (le système nerveux et les muscles du cœur,
notamment). La catabolisme ne se déclenche que si les sources
d'énergie entrant dans le corps sont épuisées.
Les carences en vitamines sont aussi une conséquence habituelle de la
sous-nutrition, entraînant l'anémie, le béribéri, la pellagre et le
scorbut. Ces maladies peuvent elles-mêmes causer des diarrhées, des
exanthèmes, des œdèmes et des insuffisances cardiaques. Les
individus sous-alimentés deviennent irritables, fatigués et souffrent de
léthargie, ce qui peut mener à l'inanition
Téléchargement
Explore flashcards