"Faut-il que les colonies deviennent indépendantes

publicité
"Faut-il que les colonies deviennent indépendantes ?"
Personnage 1 : un colonisateur intransigeant
« L'indépendance ? Il n'en est pas question »
1. Au moment de la conquête de l'Algérie :
Ce qu'il faut, dans notre intérêt et dans le leur, aux
musulmans d'Algérie, à ceux des villes dès à présent, et à
ceux des campagnes le plus tôt possible, c'est une douce
et charitable initiation aux vérités du Christianisme. Qu'on
leur donne des sœurs de Charité, des Frères de la
doctrine chrétienne, des Trappistes ; qu'on leur ouvre des
ateliers, des hôpitaux, des asiles : c'est par là que, sans
bruit, sans contrainte, avec joie, ils sortiront de leur
misère, de leur ignorance, de leur dépravation, pour
entrer dans la foi, c'est-à-dire dans la civilisation de la
France.
Nous accomplissons en Algérie une des plus grandes
œuvres que puissent entreprendre les peuples ; nous
enlèverons de vive force un empire à la barbarie pour le
donner à la civilisation. Cet empire est vaste ; un siècle
ne s'écoulera pas sans que le pays d'Algérie, devenu
terre chrétienne, absorbe le Maroc et la Tunisie.
... La France n'est pas plus un bourreau qu'un marchand ;
elle est un missionnaire armé. Envoyée de Dieu en
Afrique pour y introduire la civilisation chrétienne.
Louis VEUILLOT, Mélanges, 7 juin 1847.
2. « Ce que nous avons, nous le gardons, je ne suis pas
devenu Premier ministre de Sa Majesté pour liquider
l'Empire britannique. »
Winston Churchill,
premier ministre britannique à la Chambre des Communes, 5 octobre 1941.
4. Affiche du Secrétariat d'Etat aux colonies
3. « La seule négociation, c'est la guerre. […] L'Algérie,
c'est la France et la France ne reconnaîtra pas chez elle
d'autre autorité que la sienne. »
François Mitterrand, ministre de l'intérieur, à l'Assemblée nationale, 5 et 7 novembre 1954, après
le début de l'insurrection algérienne.
5. La réticence des métropoles
Les buts de l'oeuvre de civilisation accomplie par la France dans les colonies écartent toute idée
d'autonomie, toute possibilité d'évolution hors du bloc français de l'empire ; la constitution éventuelle,
même lointaine, de self-governments dans les colonies est à écarter.
Extrait de l'acte final de la conférence de Brazzaville (février 1944)
CONSIGNES DE TRAVAIL : 3 temps
 Temps 1 (15 minutes) : LECTURE PERSONNELLE ET RECHERCHE DES
ARGUMENTS
Lecture par chacun de sa fiche de personnage. Sur une feuille de papier, prendre quelques notes :
recherchez les arguments de votre personnage.
 Temps 2 (20 minutes) : ARGUMENTER DEVANT LES AUTRES MEMBRES DU
GROUPE
Chacun prend 5 minutes pour expliquer sa position sur la question "Faut-il que les colonies
deviennent indépendantes ?". Les autres écoutent et se posent la question : "Qu'est-ce que
mon personnage répondrait à ça ?"
 Temps 3 (fin de l'heure) : DÉBAT DEVANT LA CLASSE
Un groupe est formé avec 4 personnages différents et chacun à tour de rôle prend la parole pour
expliquer le point de vue de son personnage.
On évalue
1) la capacité à prendre la parole, à se faire entendre, à parler avec aisance sans lire un papier
2) la capacité à argumenter : donner ses arguments et tenir compte des arguments des autres
Suite sur la deuxième page
Auteur : Dominique NATANSON
–– Collège Maurice WAJSFELNER –– 02880 CUFFIES –– 2000
[email protected]
Fichier visible sur le site d'Eric Ranguin
(site des cyber-profs d'histoire - géographie - éducation civique)
http://perso.club-internet.fr/erra/
Téléchargement
Explore flashcards