La colonisation (1870-1945)

publicité
Colonisation et indépendance
La colonisation
(1870-1945)
20
Cliquez ici pour télécharger l’ouvrage complet.
UNE NOUVELLE EXPANSION COLONIALE : 1870-1945
Au XIXe siècle
● Le Royaume-Uni et la France s’emparent de nouveaux territoires pour
leurs ressources et pour s’assurer de nouveaux débouchés.
● Victoria, la reine d’Angleterre, devient impératrice des Indes en 1876.
La France, après 1830, occupe l’Algérie puis le Sénégal et le Tonkin (1885).
En 1884, la conférence de Berlin organise le partage de l’Afrique.
© Bordas
Avant 1914
● L’empire britannique, le plus vaste, s’étend sur tous les continents.
L’empire français contrôle surtout l’Afrique et l’Indochine. Les autres
empires sont plus restreints : les Hollandais s’installent en Indonésie, les
Belges au Congo, les Italiens en Libye et en Somalie, les Allemands au
Togo, au Cameroun et en Afrique australe.
● Ces conquêtes suscitent de graves tensions : incident de Fachoda en
1898 ; crise marocaine en 1905 puis 1911.
Après 1918
● L’Allemagne, comme la Turquie ottomane, perdent leurs colonies, confiées
sous mandats par la Société Des Nations à la France et au Royaume-Uni.
● Le Japon, puis l’Italie, utilisent ce prétexte pour conquérir la Mandchourie (1932) et l’Éthiopie (1935).
PLUSIEURS FORMES D’ADMINISTRATIONS COLONIALES
Des systèmes coloniaux différents
● L’indirect rule britannique préconise une administration indirecte,
associant les pouvoirs locaux à la gestion des colonies.
● La France, fidèle aux conceptions de Jules Ferry d’« assimilation »,
se fixe une « mission civilisatrice » confiée au ministère des Colonies,
créé en 1894.
Une diversité de statuts
● Dans l’empire britannique, les dominions (Canada, Australie, Afrique
du Sud, Nouvelle-Zélande), colonies de peuplement européen, sont autonomes. Ils s’opposent à l’empire des Indes dirigé par un vice-roi, et aux
colonies africaines gérées par le Colonial office.
Histoire/Géographie Tle S
HISTOIRE
■
43
Colonisation et indépendance
● Dans l’empire français, l’Algérie est divisée en 3 départements dès 1870,
tandis que les autres territoires sont administrés par des gouverneurs.
● Ainsi les populations colonisées restent soumises au statut de
l’« indigénat » qui ne les place pas juridiquement sur un pied d’égalité
avec les populations métropolitaines. Tant du côté britannique que français, on est persuadé de la supériorité de sa civilisation sur celles des
« races inférieures ».
Des excès identiques
● En dépit d’approches divergentes, l’exploitation coloniale se traduit
partout par les mêmes excès : pillage des richesses, travail forcé et
ségrégation malgré l’abolition de l’esclavage.
● Les efforts de développement n’apparaissent que dans les années 20-30.
Ils concernent les biens d’équipement (routes, voies ferrées), et profitent
surtout aux compagnies européennes.
CONTESTATIONS ET PREMIERS MOUVEMENTS
D’INDÉPENDANCE (1918-1945)
© Bordas
Les conséquences de la Première Guerre mondiale
● Elle met fin au mythe de « l’homme blanc ». L’Europe vieillie a désormais besoin de cette main-d’œuvre coloniale.
● Des intellectuels reconnaissent les cultures et les souffrances de ces
peuples (André Gide, Albert Londres).
Après 1918 : les premières résistances
● Le parti du Congrès de Gandhi en Inde fait figure de précurseur et de
modèle pour ses méthodes pacifiques.
● Mais la plupart des mouvements ne revendiquent que l’autonomie, car
ils conservent l’espoir d’un changement : une élite est de plus en plus
associée aux gouvernements de la IIIe République. La France multiplie les
écoles, les dispensaires.
Dans les années 30 : l’apparition de mouvements nationalistes
● En Algérie, naît le Parti populaire algérien de Messali Hadj. En Indochine, Hô Chi Minh crée le Parti communiste indochinois.
● La Seconde Guerre mondiale constitue pour ces mouvements un véritable
tremplin pour exiger la décolonisation, car la plupart rallient la cause des
Alliés. La majorité des colonies participe à l’effort de guerre, et de nombreux
contingents à de nombreuses victoires alliées : par exemple, les soldats
marocains du général Juin s’emparent du Mont Cassin en Italie en 1943.
● Ces actes glorieux rendent la décolonisation inéluctable en 1945.
44
■
HISTOIRE
Histoire/Géographie Tle S
Téléchargement
Explore flashcards