La santé dépend de l`aliment

publicité
LUNDI 23 SEPTEMBRE 2013
SUDPRESSE
CENTRE / MAISON DE L’ENTREPRISE DE BINCHE
9
Manger sain et local !
Un Groupement d’Achat Commun basé à Binche a vu le jour cet été dans notre région
Fruits, légumes, viande,
œufs, poulet et fromage.
Voici ce que vous pouvez
actuellement acheter en passant
par le Groupement d’Achat
Commun (GAC) de la région du
Centre. Tous ces aliments sont
produits par de petits agriculteurs
du Hainaut qui cultivent de
manière raisonnée. Un concept
connu dans notre pays et que
Michel Vandeneuker a voulu
transposer dans notre région.
tants de la région du Centre ont
distribué les premiers paniers.
PLUS DE 100 KG DE PRODUITS
Aujourd’hui, deux mois plus
tard, le GAC rassemble une septantaine d’adhérents. Tous les
quinze jours, ce sont plus de
quinze familles qui viennent
chercher leurs marchandises.
«En moyenne, nous distribuons
un peu plus de 100 kilos de produits chaque quinzaine », précise
l’initiateur du projet. Et, nous ne
Un samedi sur deux, Michel Van- comptons pas s’arrêter là ! ». En efdeneuker et son équipe se re- fet, l’équipe du GAC de la région
trouvent à la Maison de l’Entre- du Centre veut étendre son
prise de Binche. Ils y accueillent offre. Actuellement, il n’est posles producteurs, préparent les sible de commander que des lécommandes, les emballent et les gumes, des fruits, de la viande,
distribuent à leurs clients. « À des œufs, du poulet et du fromage. «Nous proposerons bienl’heure actuelle, nous nous rejoignons deux fois par
tôt du poisson, explique
mois, commence-t-il.
Michel. De plus, nous
A la
Mais, nous espéallons nous lancer
naissa
rons réussir à
nce de dans des produits
ma fille
proposer un rendérivés comme de
, j’ai
dez-vous hebdo- comm
la paëlla préparée
encé à
madaire ». Ils
par le poissonl
i
les étiq
re nier
lui-même et
sont sept à trau
des alim ettes
de la confiture
vailler sur ce
ents
faite maison ! »
projet qui a vu le
Manger sain, local et
jour, dans notre réde saison, voilà le mot
gion, grâce à la naisd’ordre des sept amis ! Mais
sance de la petite fille de
Michel. «Quand ma fille est née, attention, pas à n’importe quel
j’ai commencé à lire les étiquettes prix. L’équipe du GAC assure que
des produits de supermarché, ra- leur panier ne coûte pas plus
conte le jeune papa. Je ne voulais cher qu’un panier de produits sipas lui donner n’importe quoi à milaires d’une grande surface.
manger. Je me suis rendu compte, Bien au contraire, il permettrait
par exemple, qu’il existait des de faire des économies! A bon
yaourts sans lait ! J’ai donc voulu entendeur… l
trouver des alternatives à un sysMAÏTÉ HAMOUCHI
tème de production et de distribution basé sur le profit et non sur la
qualité ». De plus, Michel voulait
se nourrir de produits locaux. UN MOT, UN GESTE…
Pendant des années, il a donc été
chercher directement ses marchandises chez des producteurs
de la région. « Un jour, je me suis
dit que si j’allais chercher des produits pour ma famille, je pouvais Vous voulez vous inscrire au
également les proposer à mon en- Groupement d’Achat Commun
tourage. J’ai tout d’abord deman- de la région du Centre ?
dé à un ami si ça l’intéressait, puis Il n’y a rien de plus simple ! Le
à un deuxième, puis à un troi- GAC du Centre est sur les résième… ». Et, c’est comme ça que seaux sociaux et possède un
l’idée du Groupement d’Achat blog. « Nous avons fait une petite
Commun a gambergé dans la publicité via les réseaux sociaux,
tête de l’indépendant. Finale- explique Michel Vandeneuker,
ment, le 10 août dernier, Michel l’initiateur du projet. De cette
Vandeneuker et six autres habi- manière, les clients potentiels
l MHA
Plus de 15 familles viennent chercher leur panier à Binche
Deux samedis par mois, l'équipe distribue les marchandises
l MHA
l MHA
Des produits locaux pas plus chers pour autant
L’inscription facile et gratuite et sans engagement
peuvent nous trouver facilement ». En effet, en seulement
un clic, vous tombez sur la page
Facebook du GAC, qui a déjà, à
son actif, plus de 250 likes.
DANS LES ÉCOLES
Ensuite, il suffit d’envoyer un
mail à Michel et… hop, le tour
est joué !
L’inscription est gratuite et sans
engagement.
« Les clients commandent des produits quand ils le souhaitent. Ils
ne sont pas obligés de prendre un
panier toutes les deux semaines ».
L’équipe du GAC envoie deux
fois par mois un bon de commande que les adhérents
doivent remplir et leur renvoyer.
Enfin, un samedi sur deux,
l’équipe, les clients et les produc-
L’ÉQUIPE DU GAC
teurs se donnent rendez-vous à
la Maison de l’Entreprise de
Binche.
également des activités telles
que des dégustations, des récoltes…
« Le GAC, c’est aussi un lieu de rencontre, développe Michel. Aujourd’hui, Marie Myrtille, notre
agricultrice, est venue se présenter auprès des clients ».
Sans oublier que l’équipe du
GAC du Centre ne propose pas
seulement des produits mais
« Bientôt, j’espère distribuer gratuitement des fruits dans les
écoles, raconte Michel Vandeneuker. C’est une manière de se
faire connaître tout en proposant
des fruits de qualité aux enfants ». l
M.HA.
ENTRETIEN
« La santé dépend de l’aliment » « Je fais quelques
réductions »
Ils sont sept à être membres actifs du Groupement d’Achat
Commun de la région du
Centre. Michel Vandeneuker,
Béatrice Bouchez, Sigismond Debroise, Isabelle Giorgi, Alexander de Muylder, Fabrice Rossignol et Judith Hardenne cherchaient à manger sainement
tout en cuisinant des produits
locaux. Ils se sont donc rassemblés, chacun avec leurs envies et
leurs préoccupations, pour lancer leur GAC. « Personnellement,
depuis mes 25 ans, je consomme
des produits issus de l’agriculture
biologique », raconte Béatrice
Bouchez, infirmière et déléguée
commerciale. Cette femme de
55 ans a eu de graves problèmes
de santé durant les vingt-quatre
premières années de sa vie.
« J’avais des problèmes au niveau
des reins. Un jour, je me suis rendu compte que l’alimentation
avait une incidence sur ma santé,
continue-t-elle. J’ai décidé de devenir végétarienne et de consommer
de façon raisonnée ». Béatrice
connaissait beaucoup de producteurs chez qui elle s’approvisionnait
personnellement.
Marie Myrtille Janssens
AGRICULTRICE À FONTAINE L’ÉVÊQUE
Marie Myrtille Janssens est
agricultrice depuis avril 2012. Elle
apporte les fruits et légumes au
Groupement d’Achat Commun de
la région du Centre. Elle organise
également des visites dans sa
ferme « Les Jardins de Myrtille »
Béatrice Bouchez, Judith Hardenne et Michel Vandeneuker.
« Nous sommes, encore aujourd’hui, à la recherche de nouveaux
partenariats, explique-t-elle. Nous
sélectionnons les producteurs,
dans un premier temps, sur Internet. Ensuite, nous les rencontrons ». Isabelle, quant à elle,
aime cuisiner les bons produits
locaux. Alors, lorsque Michel lui
l M.HA.
a proposé de se joindre au projet, c’est tout naturellement
qu’elle a accepté. « Avec le GAC, je
ment les premiers clients du
GAC. Toutes les deux semaines,
ils achètent leur propre panier.
combine le plaisir de bien manger
et de mieux consommer tout en
respectant l’environnement et
l’économie, développe-t-elle. C’est
un véritable plaisir ». Tous les
membres de l’équipe sont égale-
« Pour 68 euros, j’ai acheté des
fruits et des légumes pour plus
d’une semaine, des œufs, du pâté,
du boudin et du jambon »,
conclut Isabelle. l
M.HA.
Comment avez-vous commencé à
fournir le GAC en fruits et
légumes ?
J’ai rencontré Michel Vandeneuker lors des Journées
Fermes Ouvertes.
Nous avons discuté.
Il a vu mes produits et comment je les cultivais. Il m’a
alors demandé de travailler
avec eux.
Comment trouvez-vous le projet ?
J’aime beaucoup l’aspect
convivial du projet.
De plus, les membres du GAC
le gèrent de manière professionnelle.
par
Maïté Hamouchi
JOURNALISTE
C’est, pour moi, le principal.
Concrètement, comment les
membres du GAC commandent-ils
chez vous ?
Je fournis au GAC une liste de
fruits et de légumes de saison.
Ils la transmettent aux clients
puis me la retournent.
Je fais quelques réductions en
fonction des quantités car
pour moi, ce genre de projet
est surtout une sécurité pour
le futur.
Vous êtes une jeune agricultrice.
Il y a cinq ans, nous avons
hérité de la ferme des parents
de mon mari.
Je suis bio-ingénieure de formation.
Avant cela, j’ai travaillé à
différents endroits.
Aujourd’hui, je cultive des
fruits et des légumes de façon
raisonnée. l
9
Téléchargement
Explore flashcards