Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac

publicité
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Durée : 5 min 27 s.
Fiche enseignant / Niveau avancé
La vidéo est disponible sur francolab.tv5.ca
Thèmes
La profession d’enseignant, l’enseignement adapté aux enfants intellectuellement précoces,
l’apprentissage dans une école pas comme les autres, la philosophie.
Concept
Nous vous proposons de découvrir l’un des épisodes de la série Des maîtres pas comme les
autres. S'il y a autant de façons d'apprendre qu'il y a d'élèves, il est tout aussi vrai qu'il y a
autant de façons d'enseigner qu'il y a d'enseignants. C'est d'ailleurs cette diversité des
approches qu'explore la websérie Des maîtres pas comme les autres, cherchant à comprendre
ce qui distingue ces maîtres d'exception et à s'inspirer de leur démarche, qui se déploie en
marge des systèmes conventionnels.
Contenu
Synopsis : Caroline Le Gac est enseignante de philosophie à l’école Georges Gusdorf, un
établissement pour enfants intellectuellement précoces. Elle décrit son expérience
professionnelle auprès des enfants et souligne l’importance d’une école adaptée aux besoins de
ces élèves qui se posent beaucoup de questions. Les réponses à leurs questions peuvent les
aider à calmer leurs angoisses et les amener à mieux s’intégrer dans le monde qui les entoure.
La transcription est disponible p. 8.
Objectifs
Niveau avancé
•
Objectifs pragmatiques :
- décrire son école primaire
- discuter de philosophie
- commenter une citation
- résumer sa pensée en une phrase, à la manière d’une citation
- reconnaître et expliquer des activités ludiques
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 1 sur 11
-
émettre des hypothèses
discuter au sujet de questions que peuvent se poser des enfants
rédiger un résumé du documentaire
imaginer les problèmes que peut rencontrer un enfant surdoué dans la vie de
tous les jours, dans une école ordinaire
•
Objectifs linguistiques :
- enrichir son vocabulaire sur les thèmes de la philosophie et de l’éducation
- émettre des hypothèses au conditionnel présent
•
Objectifs socioculturels :
- découvrir des facettes de la vie d’enfants intellectuellement précoces
- être au fait de l’existence d’une école qui enseigne la philosophie aux enfants
- faire la connaissance d’une enseignante pas comme les autres
Notes culturelles
Au Canada, on emploie le mot cellulaire pour désigner un téléphone portable.
De même, un portable signifie un ordinateur portatif.
Au Québec, le bac est le diplôme universitaire de premier cycle. En France, il s’agit du diplôme
national sanctionnant la fin des études secondaires générales, technologiques ou
professionnelles.
ACTIVITÉ 1
Pour commencer
Vocabulaire et discussion
Avant l’écoute
Approche enseignant
Placez les apprenants en groupes de trois. Demandez-leur d’abord de décrire leur école
primaire, puis de répondre aux questions au sujet de la philosophie. Correction en grand
groupe.
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 2 sur 11
Pistes de correction / Corrigés
1. Réponses personnelles.
2.
A. Que signifie littéralement le mot d’origine grecque « philosophie » ?
a. amour de la sagesse
b. savoir universel
c. recherche de vérité
B. Associez les noms des philosophes suivants avec leur pays d’origine :
a. René Descartes : France
b. Emmanuel Kant : Allemagne
c. Georges Gusdorf : France
d. Friedrich Nietzsche : Allemagne
e. Platon : Grèce
f. Socrate : Grèce
g. Baruch Spinoza : Pays-Bas (Hollande)
C. Pouvez-vous nommer d’autres philosophes ? Que savez-vous d’eux ? Confucius,
Siddhârtha Gautama (Bouddha), Aristote, Maître Eckhart, Martin Heidegger, Simone
Weil, etc.
D. Comment définiriez-vous la philosophie ? Science qui étudie les grands problèmes de
la vie. / Théorie, conception du monde.
E. Réponses personnelles.
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 3 sur 11
ACTIVITÉ 2
Écoute et discussion
Approche enseignant
Montrez le début du documentaire et demandez aux apprenants de répondre à des questions
de compréhension générale. Correction en grand groupe.
Pistes de correction / Corrigés
1. L’école Georges Gusdorf
a. Quelle est la vocation de l’école Georges Gusdorf ? Enseigner à des enfants
intellectuellement précoces en s’inspirant de la philosophie.
b. Que nous apprend l’enseignante, Caroline Le Gac, au sujet des enfants
intellectuellement précoces ? Êtes-vous d’accord avec ses propos ? Pourquoi ? Ils ne
s’adaptent pas très bien dans un système classique. Ils sont angoissés.
c. Quels objectifs Caroline Le Gac vise-t-elle dans son travail d’enseignante ? Qu’en pensezvous ? Faire en sorte que ce soit des élèves épanouis. Leur donner confiance en eux et
développer leur estime de soi.
2. Réponses personnelles.
ACTIVITÉ 3
Vocabulaire et discussion
Approche enseignant
Montrez la partie du documentaire de 1:21 à 2:17. Demandez aux apprenants d’encercler les
activités qui leur semblent ludiques pour apprendre les mêmes choses qu’en français, en
mathématiques, en histoire, en science de la nature et en géographie. Ils doivent expliquer
pourquoi. Correction en grand groupe.
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 4 sur 11
Pistes de correction / Corrigés
1. Apprendre par cœur les noms des capitales des principaux pays d’Europe.
2. Cuisiner. C’est ludique parce qu’on s’amuse à transformer les aliments et qu’en plus,
on peut les déguster tous ensemble.
3. Écouter une chanson et en discuter. C’est ludique parce qu’on réfléchit aux paroles en
se laissant bercer par la musique. On peut fredonner et ensuite donner son opinion,
échanger, philosopher et comprendre de la poésie chantée.
4. Faire des mots croisés. C’est ludique parce qu’on tente de trouver des mots à l’aide de
définitions, mais de manière moins formelle qu’une recherche dans un dictionnaire et
une transcription mot à mot.
5. Faire une sortie dans la nature. C’est ludique parce qu’on découvre des choses réelles
sur le terrain, c’est concret et plus spontané que dans un livre.
6. Lire des bandes dessinées. C’est ludique parce qu’on apprend à l’aide de dessins et de
sous-entendus souvent drôles, dans un langage coloré.
7. Mémoriser des listes de vocabulaire
8. Participer à un concours d’épellation.
9. Philosopher. C’est ludique parce qu’on peut poser des questions sans se censurer.
10. Résoudre des problèmes mathématiques
11. Se mettre dans la peau d’autres personnes. C’est ludique parce qu’on tente de
découvrir ce que ressent quelqu’un d’autre. On échange. On développe son empathie.
12. Trouver la définition de mots dans le dictionnaire
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 5 sur 11
ACTIVITÉ 4
Écoute et discussion
Approche enseignant
Montrez la partie du documentaire de 02:17 à 04:03. Les apprenants doivent répondre aux
questions et ensuite faire des hypothèses au conditionnel. Vous pouvez ramasser les feuilles et
faire deviner le nom de l’apprenant qui se cache derrière les hypothèses. Correction en grand
groupe.
Pistes de correction / Corrigés
1.
a. Que dit Caroline Le Gac au sujet de Descartes ? Êtes-vous d’accord avec ses propos ?
Pour les plus petits, on ne parle pas forcément de Descartes. Et encore, si jamais ils
s’interrogent, s’ils ont un besoin particulier, on peut aussi leur lire des textes
philosophiques.
b. Selon vous, quel est l’objectif de Caroline Le Gac avec l’activité des photos et des
différences ? Elle cherche à stimuler l’empathie des élèves. En se mettant dans la peau
de quelqu’un d’autre, ils découvrent qu’ils ne sont pas les seuls à se sentir parfois
différents, à avoir l’impression d’éprouver des difficultés, de l’angoisse.
c. Pourquoi Caroline Le Gac demande-t-elle aux élèves de répondre à des questions
hypothétiques sur les fleurs et les animaux ? Pour que ses élèves et elle apprennent à se
connaître.
d. Quelle fleur la jeune élève aimerait-elle être ? Pourquoi ?
Les pâquerettes de chez son papi et sa mamie, car elle a le droit d’en cueillir beaucoup
(« je ne sais pas combien ! »). Elles ne sentent pas trop fort alors elle les aime bien.
e. Quel animal la jeune élève aimerait-elle être ? Pourquoi ? Un chat… Elle serait un chat
même si ses griffes ne sortent que quand il est énervé ou fâché.
2. Réponses personnelles.
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 6 sur 11
ACTIVITÉ 5
Compréhension orale
Approche enseignant
Montrez le segment de 04:03 jusqu’à la fin du documentaire. Les apprenants doivent répondre
aux questions par Vrai ou Faux et ensuite discuter de questions qu’ils se posaient quand ils
étaient enfants. Correction en grand groupe.
Pistes de correction / Corrigés
1. Caroline Le Gac affirme que les enfants surdoués ont tendance à croire que les adultes
savent tout. Vrai
2. Les enfants de l’école Georges Gusdorf ne sont pas angoissés, car on répond à toutes leurs
questions. Faux. On leur enseigne qu’il est difficile de tout savoir.
3. Caroline Le Gac explique aux élèves qu’ils ne pourront pas tout connaître de tout. Vrai
4. La question posée au jeune garçon sur son désir de passer son bac semble le perturber.
Faux. Il répond par une question plutôt moqueuse et sarcastique.
5. Le jeune garçon pense que son camarade a hâte de grandir. Faux. Il se demande si son
camarade ne souhaite pas rester toujours un enfant.
6. Caroline Le Gac trouve les enfants de l’école Georges Gusdorf intéressants. Vrai. Elle dit
même qu’elle les trouve attachants.
7. Elle trouve que ses élèves se posent beaucoup de questions. Vrai
8. Depuis qu’elle enseigne à l’école Georges Gusdorf, Caroline Le Gac se pose davantage de
questions. Vrai
9. L’école Georges Gusdorf a changé la vision de Caroline Le Gac sur certains aspects de sa
vie. Vrai
10. Avant d’enseigner à de jeunes élèves surdoués, Caroline Le Gac essayait de trouver un
sens à tout. Faux. Après avoir commencé à y enseigner, elle a commencé à essayer de
trouver un sens à tout.
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 7 sur 11
ACTIVITÉ 6
Pour aller plus loin
Expression écrite
Approche enseignant
Demandez aux apprenants de résumer le documentaire en 200 mots. Au besoin, faites
réécouter le film en entier. Ensuite, demandez-leur d’écrire les problèmes potentiels que peut
rencontrer un enfant surdoué dans la vie de tous les jours, dans une école ordinaire. Correction
en devoir.
Pistes de correction / Corrigés
2.
Exemples de difficultés que peut rencontrer un enfant surdoué dans une école ordinaire :
- l’angoisse de vouloir tout savoir, tout comprendre
- le sentiment que les autres ne comprennent pas du premier coup
- l’impression d’être différent des autres, d’être à part
- l’ennui
- le décrochage, parce que cela ne va pas assez vite
- le rejet, car les autres jalousent son talent, ses réponses.
- la méchanceté des autres, parce qu’il sait des choses qu’ils ignorent
- Etc.
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 8 sur 11
TRANSCRIPTION
L’école Georges Gusdorf, c’est une école qui accueille des enfants qui sont précoces, enfin
intellectuellement précoces. C’était important de créer une école pour eux, parce qu’on se rend
compte que dans les systèmes classiques, c’est des enfants qui peuvent être très malheureux.
Pas tous, mais il y en a certains qui se sentent en dehors et qui ne trouvent pas leur place dans
le système classique.
Je suis psychologue de formation et du coup ce qui m’a intéressée, c’est justement le côté
relationnel avec les élèves, tout le travail sur la confiance en eux, sur le développement de
l’estime de soi et de faire en sorte que ce soit des élèves épanouis. Donc, il y a beaucoup
d’enfants qui posent des questions à savoir pourquoi est-ce qu’ils sont si différents, pourquoi
est-ce qu’ils ont ce sentiment de ne pas pouvoir s’intégrer dans notre société et donc c’est plus
des questions comme ça qui… Voilà, c’est comment est-ce que je pourrais arrêter de penser le
soir ?
(01:21)
C’est des enfants qui, une fois qu’ils sont intéressés vont pouvoir emmagasiner des
connaissances, vont pouvoir facilement apprendre les choses.
-
Ça c’est un convertisseur pour les portables. Souvent, il y a un chargeur avec. C’est un
transformateur. Il va transformer le 220 volts de la prise en 5 volts pour aller pour le
téléphone portable.
Souvent on a des élèves en face de nous qui en savent plus que nous sur certains domaines.
C’est vrai qu’ils ont tendance, quand un domaine leur plaît, à accumuler des connaissances qui
sont énormes et on va passer par des options un peu plus ludiques pour apprendre les mêmes
choses qu’en français ou en mathématiques, mais de différentes manières, par exemple en
faisant de la cuisine, en faisant effectivement, par exemple, de la philosophie.
(02:17)
Des cours de philosophie à des enfants ?
Je pense qu’on peut enseigner la philosophie aux enfants aussi jeunes puisqu’en fait, ils se
posent énormément de questions et là c’est leur apprendre que toute notre vie on se pose des
questions, qu’il n’y a pas forcément une réponse précise, mais que c’est important de donner
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 9 sur 11
son avis et d’écouter l’avis des autres et de se faire ensuite une nouvelle appréciation des
choses et voilà, et évoluer.
(02:45)
- J’ai pris exprès des cas de personnes qui sont très différentes. Vous allez le présenter
comme si c’était vous. Vous lui donnez un prénom, vous lui donnez un âge. Les
difficultés qu’il peut rencontrer, d’accord ? Dans la société actuelle.
-
Est-ce que t’arriverais à savoir pourquoi est-ce que ça pourrait causer des problèmes à
d’autres personnes ?
Parce qu’elles n’ont pas la même religion et la même couleur de peau.
Très bien. Alors ça aussi tu peux le mettre. C’est très intéressant.
(03:13)
Pour les plus petits, on ne parle pas forcément de Descartes. Et encore, si jamais ils
s’interrogent, s’ils ont un besoin particulier, on peut aussi leur lire des textes philosophiques.
-
Et donc, si j’étais une fleur, qu’est-ce que vous seriez ? Comme ça, ça nous permettra
déjà d’apprendre un petit peu mieux à te connaître.
Moi, j’aime bien les fleurs. C’est pratique parce que quand il y a les pâquerettes chez
papi et mamie, j’ai le droit d’en cueillir, je ne sais pas combien ! Elles ne sentent pas trop
fort alors j’aime bien.
(03:40)
C’est plus des questionnements et on essaie de réfléchir et de proposer des choses. Mais dès
petits, ils ont vraiment des choses très intéressantes à dire.
-
Si j’étais un animal, Anne-Marie, tu serais quoi ?
Un chat… je serais un chat même si ses griffes, elles ne sortent que quand il est énervé
ou fâché.
(04:03)
C’est des enfants qui veulent avoir des réponses tout de suite. Et c’est vrai que c’est souvent un
petit peu dur pour eux parce qu’il y a beaucoup d’angoisse derrière le « je ne sais pas tout et je
ne pourrai pas tout savoir » parce qu’eux, ils ont tendance à penser que quand on est adulte, on
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 10 sur 11
sait tout et du coup c’est aussi leur permettre d’apprendre ça et de déjà se construire avec cette
notion de « je ne pourrai pas tout connaître de tout ».
-
Tu veux réussir ton bac toi ?
À ton avis ?
Je ne sais pas, peut-être pas. Tu as peut-être envie de rester enfant.
(04:37)
Alors ça nourrit énormément. Je pense qu’on apprend tous les jours de nouvelles choses. Par
leurs connaissances, mais aussi par leur façon d’être, parce que c’est des enfants qui sont très
attachants, qui posent beaucoup de questions sur la vie, sur le sens de la vie et c’est pas
forcément des questions qu’on a tendance nous à nous poser. Et depuis que je suis dans cette
école, c’est vrai que je me pose beaucoup plus de questions sur les choses qui m’entourent
qu’avant, j’avais tendance à vivre les choses comme elles arrivaient et sans vraiment essayer de
trouver un sens à tout.
FIN
Fiche réalisée par Christine Préville
Des maîtres pas comme les autres - Caroline Le Gac (La philosophe)
Tous droits réservés – © 2014 TV5 Québec Canada
Fiche enseignant / Niveau avancé
Page 11 sur 11
Téléchargement
Explore flashcards