Communication nerveuse dans le cas de la douleur

publicité
• des prolongements dont un très long appelé axone ou fibre
nerveuse, les autres étant des dendrites,
• une terminaison nerveuse.
Les fibres nerveuses peuvent relier les récepteurs à la moelle
épinière ou la moelle épinière au cerveau.
L’acheminement du message de la douleur
!"
Les fibres nerveuses se rassemblent dans des nerfs. Les
extrémités des neurones sensitifs correspondent aux
récepteurs sensitifs. Ce neurone apporte l’information depuis
les récepteurs vers la moelle épinière et correspond à une fibre
nerveuse de type C. Un autre neurone prend alors le relais,
croise le plan de symétrie anatomique dans la moelle épinière,
puis remonte vers le cortex cérébral.
• Nature du message :
Le message nerveux est un phénomène électrique que l’on
peut visualiser et enregistrer, localisé sur la membrane des
fibres nerveuses. La stimulation d’un nerf engendre la création
d’une variation du potentiel électrique correspondant au
potentiel global du nerf. Celui-ci est codé en amplitude.
L’activité électrique d’une fibre nerveuse quant à elle se traduit
par une série de potentiels d’action, elle est donc codée en
fréquence et répond à la loi du tout ou rien. Le message
nerveux est d’autre part unidirectionnel.
• Transmission du message :
Les neurones établissent des rapports entre eux au niveau de
points de contact, les synapses. La transmission des
messages nerveux d’un neurone à l’autre se fait par
l’intermédiaire d’une substance chimique, le
neurotransmetteur. Ce dernier se fixe sur la partie postsynaptique au niveau d’un récepteur spécifique à celui-ci. Un
message nerveux électrique peut alors être éventuellement
créé sur la membrane plasmique du neurone post-synaptique.
Le neurotransmetteur se fixe un laps de temps et est ensuite
dégradé.
Le circuit emprunté par le message nociceptif fait appel à des
structures variées et à des neurotransmetteurs. La conduction
de la douleur peut alors être modulée par l’utilisation de
substances chimiques diverses.
Trajet des voies véhiculant la nociception
Une synapse
MemoPage.com SA © / 2006 / Géraldine Bridon
Les organes mis en jeu
!"
L’information nerveuse est véhiculée par des neurones
sensitifs. Un neurone comporte :
• un corps cellulaire situé dans le ganglion spinal, la
substance grise de la moelle épinière ou dans le cortex,
II. Neurophysiologie sensorielle
• Stimulus nociceptif : un stimulus est dit nociceptif lorsqu’il
est capable de produire une lésion tissulaire.
• Nocicepteur : récepteur préférentiellement sensible à un
stimulus nococeptif.
• Douleur : sensation désagréable liée à une expérience
émotionnelle en réponse à une atteinte tissulaire réelle ou
potentielle.
La douleur est souvent l’interprétation d’une sensation
nociceptive qui varie d’un individu à l’autre et en fonction du
type de société. A la différence du plaisir, la douleur n’est pas
seulement un état affectif mais c’est aussi une sensation. A ce
titre, elle bénéficie de voies et de centres nerveux spécifiques,
ceux de la nociception.
I. Qu’est-ce que la douleur ?
Le cerveau reçoit constamment des informations qui
proviennent des milieux extérieur et/ou intérieur. Ceci est
possible grâce au message nerveux qui se déplacent entre les
organes. Nous prendrons l’exemple du message de la douleur
appelé message nociceptif.
Problématique : Comment se font les transports des
informations à travers l’organisme ?
Communication
nerveuse dans le
cas de la douleur
Téléchargement
Explore flashcards