Psychopathologie de la Périnatalité_L2

publicité
La grossesse…
Psychopathologie
de la Périnatalité
Caroline Gimenez
Option de Spécialisation – Psychologie clinique
Licence 2 – Semestre 4
Année Universitaire 2006 - 2007
• Étape ultime de la maturation sexuelle de la
femme
• Processus biologique et crise psychologique qui
réactualise les problèmes du développement
affectif et sexuel :
– Résurgence de fantasmes oedipiens et prégénitaux
– Réactivation des conflits infantiles (spécialement ceux
de la femme avec sa propre mère)
– Vécu régressif de repli narcissique
• Concept de Maternalité (Racamier, 1961)
Plan de cours :
les troubles mentaux de la
puerpéralité
Historique de la Psychiatrie
Périnatale
• 1858 : Marcé - « Traité de la folie des
femmes
enceintes,
des
nouvelles
accouchées et des nourrices »
• 1968 : Pitt – dépression postnatale
atypique
• 1968 : Yalom – post-partum blues
• 1975 – 78 : Bydlowsky et Papiernik névrose traumatique post-obstétricale
I.
Les troubles de la grossesse
A.
B.
II.
La dépression anténatale (DAN)
Les dénis de grossesse
Les troubles de / consécutifs à
l’accouchement
A.
B.
Les troubles aigus de la délivrance
Le Blues du Post-Partum (BPP)
III. Les troubles du post-partum
A.
B.
La dépression du post-partum (DPP)
La psychose puerpérale (PP)
1
I. Les troubles mentaux de la
grossesse
• Symptômes
généralement
mineurs
et
réactionnels aux changements inhérents à la
gravidité :
– Manifestations d’angoisse
– Éléments névrotiques
– Troubles des conduites alimentaires
• Troubles thymiques rares
• Épisodes
psychotiques
exceptionnels
délirants
quasi-
A/ Dépression anténatale
• Conséquences en post-partum :
– Pour le nouveau-né
– Pour la mère
– Pour la relation mère – enfant
• Facteurs de risque :
– Personnels
– Psychosociaux
A/ Dépression anténatale
• Prévalence : 10 à 20% des parturientes
• Symptomatologie :
– Dysphorie
– Asthénie
– Plaintes somatiques
– Grande quête affective
– Inquiétudes disproportionnées
– Majoration symptomatique le soir
• Évolution
B/ Dénis de grossesse
• Manifestations caractérisant le refus ou
l’incapacité de la femme enceinte à reconnaître
cet état
• « Dénis de grossesse » : formes de négation de
grossesse
à
participation
principalement
inconsciente, conduisant la femme souvent
brutalement et tardivement à la reconnaissance
de son état
• Déni versus dénégation de grossesse
2
Caractéristiques cliniques
Dénis de grossesse et
troubles psychiatriques (Bretzinka, 1994 )
• Prévalence : 3 / 1000 naissances
• Durée des négations de la grossesse
• Réactions à la révélation de la grossesse
• Place du père
• Troubles psychiatriques associés
Plan de cours :
les troubles mentaux de la
puerpéralité
I.
Les troubles de la grossesse
A.
B.
II.
La dépression anténatale (DAN)
Les dénis de grossesse
Les troubles de / consécutifs à
l’accouchement
A.
B.
Les troubles aigus de la délivrance
Le Blues du Post-Partum (BPP)
III. Les troubles du post-partum
A.
B.
La dépression du post-partum (DPP)
La psychose puerpérale (PP)
Effectif (N = 27)
Fréquence (%)
Psychose
2
7
Dépression majeure
4
15
Trouble de la personnalité
4
15
Retard mental
3
11
Absence de trouble
14
52
A/ Les troubles psychiques de
l’accouchement :
Les troubles aigus de la délivrance
• Prévalence : 1/ 4000 naissances
• Confusion
– éventuel état onirique
– troubles de la mémoire
– stupeur
• Excitation maniaque
• Propos délirants rapidement résolutifs
3
Les troubles psychiques
consécutifs à l’accouchement
Le Blues du Post-Partum
• Syndrome dysphorique transitoire, aigu et
bénin
• Troubles anxieux
• Prévalence : entre 30% et 80% des
accouchées
• Troubles dépressifs
• Incidence maximale : entre le 3 ème et 10ème
jour après la délivrance
Symptomatologie du BPP (Stein,
1980)
SYMPTÔMES PRINCIPAUX
FREQUENCE ESTIMEE
Crises de pleurs
50% à 70%
Humeur dépressive
20% à 54%
Exaltation de l’humeur
8% à 40%
Labilité de l’humeur
50%
Confusion
36%
Dépersonnalisation
Aspects cliniques du BPP
• Évolution
• Éléments prédictifs
• Étiologie
/
hypothèses
psychopathologiques
Troubles du sommeil
• Traitement
4
Plan de cours :
les troubles mentaux de la
puerpéralité
I.
Troubles mentaux du post-partum
Les troubles de la grossesse
A.
B.
II.
La dépression anténatale (DAN)
Les dénis de grossesse
Les troubles de / consécutifs à
l’accouchement
A.
B.
Les troubles aigus de la délivrance
Le Blues du Post-Partum (BPP)
III. Les troubles du post-partum
A.
B.
La dépression du post-partum (DPP)
Les psychoses puerpérales (PP)
Dénomination
Période de début
Prévalence
PTSD
Dès les 24 premières
heures
1/1000
Baby-blues
Du 1er au 10ème jour
50%
Psychose puerp érale
• Prévalence : entre 10% et 20%
> difficulté du diagnostic
• Expression des affects dépressifs de la mère à travers
les doléances formulées à l’égard du bébé
• Début du trouble : classiquement entre la 4ème et la 6ème
semaine après la délivrance
– Après une période normothymique
– Prolongation d’un BPP
De la
à la
semaine
6ème
Dépression du PostDe 4 à 6 semaines après
Partum
A/ La dépression du postpartum
• 1968 : Pitt – Dépression post-natale atypique
1ère
0.2%
10 à 20%
Période d’état de la DPP
• Dysthymie
asthénique
et
irritable
affectant
principalement la relation à l’enfant et aux soins :
–
–
–
–
–
–
–
–
–
Tendance à pleurer
Labilité de l’humeur plus altérée le soir
Découragement
Fatigue, asthénie, épuisement, lassitude physique et
intellectuelle
Perte des intérêts habituels
Perte de la libido
Troubles du sommeil, en particulier insomnies
d’endormissement avec cauchemars
Plaintes somatiques inhabituelles (céphalées, douleurs
abdominales…), craintes hypocondriaques
Troubles de la concentration et de la mémoire
5
Période d’état de la DPP
• Éléments caractéristiques :
– Sentiments d’incapacité physique à répondre
aux besoins de l’enfant
– Absence de plaisir à pratiquer les soins,
sentiments d’inadaptation aux besoins du
bébé (en dehors de tout contexte
pathologique réel)
– Phobies d’impulsion
– Irritabilité, agressivité généralement dirigée
vers le père ou les autres enfants de la fratrie
Diagnostics différentiels
• Le PTSD
• Le blues du post-partum
Symptomatologie de la DPP
Dépression du post-partum
Dépression ordinaire
Aggravation symptomatique le soir
Amélioration symptomatique le soir
Difficultés d’endormissement
Réveil précoce
Labilité émotionnelle
Constance de l’humeur
Rares idées suicidaires
Assez fréquentes idées suicidaires
Perte d’estime de ses capacités
maternelles
Anxiété fréquente, déplacée sur le
bébé
Perte d’estime de soi
Rareté du ralentissement
psychomoteur
Anxiété moins fréquente
Fréquence du ralentissement
psychomoteur
Facteurs de risque de DPP
• Facteurs environnementaux
• Facteurs sociaux / relationnels
• Facteurs personnels
• La psychose puerpérale
• Facteurs liés à la grossesse
6
Perspectives
• Prévention
> nécessité du dépistage
• Traitements :
– Médicamenteux
– Psychothérapeutiques
Les désordres thymiques francs :
les états maniaques
• Survenue dans les 15 premiers jours du postpartum
• Caractéristiques cliniques :
B/ Les psychoses puerpérales
• Décompensations psychotiques qui surviennent
dans la période qui suit un accouchement
• Prévalence : 1 à 2 pour mille femmes
• Incidence maximale au cours du 1er mois de postpartum
• 3 formes sémiologiques essentielles :
– Les désordres thymiques francs, maniaques ou
dépressifs
– Les psychoses aigus délirantes plus ou moins
confusionnelles
– Les états schizophréniformes
Les désordres thymiques francs :
les états dépressifs majeurs
• Constitution du tableau clinique retardée
• Caractéristiques cliniques :
– Début brutal et précoce
– Éléments délirants
– Agitation intense
– Éléments confusionnels
– Désorganisation psychotique
– Labilité de l’humeur
– Fréquence des productions hallucinatoires
– Thématique anxio-dépressive centrée sur le
nourrisson
– Thématique délirante variée, irrégulièrement centrée
sur l’enfant
7
Les psychoses délirantes
aigues
• Début : état psychotique aigu, de survenue
brusque
• Phase pré-délirante :
–
–
–
–
–
–
ruminations anxieuses
troubles du sommeil bizarreries du comportement
crises de larmes
asthénie
plaintes somatiques
désintérêt ou dégoût progressif du contact corporel
avec l’enfant
– craintes curieuses autour de la maternité
Les états schizophréniformes
• Tableaux discordants :
– agitation délirante
– discordance idéo-affective
– bizarreries du comportement
– conduites impulsives
– repli autistique
– négativisme
• Tableaux dysthymiques :
– excitation atypique
– dépression délirante et discordante
Les psychoses délirantes
aigues
• Période d’état : réalisation d’un syndrome
confuso-délirant
– polymorphisme et fluctuation sémiologiques
– perturbations de la conscience et de la
vigilance
– variations de l’humeur
– éléments délirants
Perspectives cliniques
Psychoses Puerpérales
• Pronostics
– Pronostic vital
– Pronostic de l’épisode aigu
• Évolution
• Facteurs de risque
• Étiologie
• Traitements
8
Téléchargement
Explore flashcards